AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les enfants de la résistance tome 5 sur 8
EAN : 9782803672813
56 pages
Le Lombard (25/01/2019)
4.52/5   294 notes
Résumé :
François, Lisa et Eusèbe poursuivent leur combat.
Le réseau Lynx a dorénavant pour mission de protéger un « pianiste », un espion en charge de l'émetteur-récepteur qui permet à la Résistance locale de communiquer avec Londres.
Que lire après Les enfants de la résistance, tome 5 : Le pays diviséVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,52

sur 294 notes
5
27 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Après un court exposé sur la ligne de démarcation et les règlements qui régissent son éventuel passage par les gens, notre organisation secrète « le Lynx » poursuit ses actions. François, Eusèbe et Lisa continuent à recevoir des ordres d'un agent spécial qu'ils ne connaissent pas et qui n'imagine aucunement que le Lynx est composé uniquement de trois adolescents.

Leurs missions sont de plus en plus périlleuses : transport de radio, aide à un « pianiste », c'est ainsi que l'on surnommait les opérateurs radio qui adressaient des messages codés vers Londres, puis vers l'Afrique du nord. Beaucoup moururent car les allemands, étaient équipés de camions de goniométrie qui permettaient de localiser les émetteurs. Respect et admiration pour ces héros qui ont risqué leur vie.


Pendant ce temps, la population rationnée a faim, les milices, nouvellement créées (nous sommes en 1943) ajoutent de la terreur à la terreur. Les collaborateurs ont le vent en poupe, les anglais bombardent, les travailleurs sont réquisitionnés par les Allemands...

Un volet éprouvant de l'histoire des enfants de la résistance, la guerre en étant à un tournant bien sombre : Gestapo, milices, débarquement des alliés depuis l'Afrique du nord, invasion de la totalité du pays par les Allemands. On craint pour nos héros ! Vont-ils survivre à la guerre ?

François n'hésite pas à prendre des risques, Eusèbe voit son père, instituteur du village, aux prises avec un inspecteur du gouvernement de Vichy qui juge qu'il ne travaille pas assez pour la gloire du Maréchal, Lisa vit des moments très difficiles, les Allemands sont ses compatriotes, elle souffre, on ne sait d'ailleurs toujours pas ce qu'a pu vivre cette petite fille, arrivée au village au début de la guerre et dont les parents se sont opposés au régime d'Hitler

Tout cela laisse prévoir un prochain volume qui paraîtra sans aucun doute en 2020 pour nous parler du débarquement allié, et du devenir de nos héros.
Vivement ce prochain volet !
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
Commenter  J’apprécie          422
Septembre 1942.

François a maintenant 15 ans. Il s'est fait offrir une carte du monde sur laquelle il suit les opérations grâce aux informations de la BBC.
La France est toujours divisée en deux par la Ligne de Démarcation. La franchir, c'est s'exposer à la mort…

La propagande nazie ne manque pas une occasion d'attirer l'attention sur les bombardements ratés de l'aviation alliée, ces bombardements qui causent la mort de nombreux civils et la destruction des maisons.
Nos trois adolescents disposent d'un émetteur-récepteur et attendent un nouvel opérateur, mais où le loger ? Comment le nourrir ?

Critique :

1942, une année pivot. Non seulement les Américains sont entrés dans la danse mais en plus, les Allemands ont découvert l'hiver russe. Ces nouvelles ne parviennent que très difficilement aux oreilles des Français via les ondes émises par la BBC.

Les nazis lancent les rafles à l'encontre des juifs… Quand celles-ci ne sont pas carrément programmées par le pouvoir vichyste ! Les dénonciations vont bon train. Les Allemands se montrent de plus en plus envahissants. Les arrestations se multiplient. le nombre de résistants commence à croître. Pour Londres, il est essentiel de disposer d'informations sur les transports allemands et les rassemblements de troupes. Les « pianistes » envoyés par les Alliés jouent un rôle de premier plan. Ces opérateurs-radio ont une espérance de vie très courte car les nazis mettent tout en oeuvre pour repérer l'endroit d'où ils émettent. Il faut les cacher, mais aussi les nourrir… Et en pleine période de rationnement, ce n'est pas un petit problème.

Une fois encore, les auteurs réussissent le pari de faire ressentir à travers les aventures du « Lynx », ces deux garçons et cette fille, les émotions, la peur mais aussi l'enthousiasme de se sentir utile dans le combat pour renvoyer les Allemands chez eux. C'est aussi, avec beaucoup de doigté, que les auteurs abordent les sentiments liés à la puberté. Deux garçons, une fille…

Vous n'avez pas le sentiment qu'il se pourrait bien qu'il y ait un déçu dans l'affaire ?
Commenter  J’apprécie          220
Peut-être est-ce parce que les héros sont maintenant plus âgés, atteignant les 15 ans, en tout cas ma suspension d'incrédulité est moins mise à mal dans ce tome. Et je trouve qu'il y a une montée en puissance de la série.

C'est le problème des communications radio qui est au coeur de ce tome. Un sujet passionnant que ce 5ème volet ainsi que le cahier pédagogique de fin d'ouvrage évoquent parfaitement, mettant en lumière les difficultés et les risques du travail des opérateurs radio.
En parallèle, la B.D s'attarde aussi sur le rapprochement entre Eusèbe et Lisa. Cette intrigue sentimentale, un peu attendue et qui annonce un futur triangle amoureux, m'a bien moins intéressée que le côté quasi-documentaire de ce 5ème tome de bonne facture.

Commenter  J’apprécie          270
Après avoir dévoré le quatrième tome, je me suis plongé dans le pays divisé, cinquième aventure de la série de BD Les enfants de la résistance.
François, Lisa et Eusèbe poursuivent leur combat.
Le réseau Lynx a dorénavant pour mission de protéger un « pianiste », un espion en charge de l'émetteur-récepteur qui permet à la Résistance locale de communiquer avec Londres.
Le pays divisé nous parle de la ligne de démarcation, des conditions de vie en France suivant là où l'on se trouve. C'est très intéressant et le dossier de fin est hyper complet, il nous apprend pas mal de choses.
J'ai pris plaisir à découvrir la suite des aventures de François, Lisa et Eusèbe. Les mois passent mais les trois jeunes gens continuent à être dans la résistance. Les adultes ignorent que le « Lynx » c'est eux trois ! Cela paraît un peu fou mais ils ont réussis jusque là à faire fonctionner ce réseau et pour le moment, malgré quelques frayeurs, cela se passe plutôt bien.
Le suspense et la peur montent en puissance au fur et à mesure que la guerre prend de l'ampleur.
Ce tome cinq m'a captivé autant que les précédents et je suis vraiment ravie de lire cette série.
Nos trois héros grandissent, ils sont toujours aussi attachants et je me demande vraiment s'ils vont réussir à sortir de cette guerre en vie car ils prennent de sacrés risques !
Vous l'aurez compris, j'ai adoré le pays divisé, qui mérite bien cinq étoiles.
Commenter  J’apprécie          190
Cinquième tome de cette série qui porte sur la seconde guerre mondiale.
Une série qui se dévore à tout âge.

Il commence de manière encore une fois très triste, mais à cette époque-là, ces moments étaient nombreux. Une passeuse est abattue, les éléments ayant joués contre elle.
Le trio du groupe de résistance le Lynx, composé de François, Eusèbe et Lisa, va prendre encore plus de risque cette fois encore.
Ils vont devoir recruter afin de pouvoir installer un pianiste dans leur région. Pour ça, ils pourront compter sur les nombreux villageois qui ont été persécuté par les Allemands.

Cette BD est très prenante. On arrive à la fin et c'est toujours trop tôt. Une déception de quitter ce trio alors qu'on était en plein dans leurs aventures.
Les illustrations sont très réussies. Pas besoin de montrer la violence, pour la faire comprendre. Les mots ou les absences parlent d'elles-mêmes.
Là encore, en fin de BD, quelques articles qui retracent les faits réels de l'époque. La ligne de démarcation, les Ausweis, la fin de la zone libre, les tickets de rationnement mais aussi la mise en place de la milice. Photos d'époques, affiches, dessins, aident à faire le lien entre L Histoire et l'histoire.

Je recommande chaudement cette série et elle est très bien accueillie par ceux qui la lisent.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
BDGest
20 février 2019
Documenté, nuancé et parfaitement raconté, Les enfants de la Résistance est un superbe exemple de vulgarisation historique. Sans rien cacher d’une réalité souvent insoutenable, les auteurs parviennent à proposer un véritable thriller riche en moments forts et en suspens.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Ceux qui ont voté pour Hitler et sa politique autoritaire, raciste et revancharde n'ont pas été très malins!... Ils étaient déboussolés, ils pensaient qu'il fallait un homme fort! Mais n'imaginez pas qu'ils l'ont fait en sachant délibérément qu'Hitler allait déclarer la guerre à toute l'Europe quelques années plus tard! Vous oubliez toujours qu'avant de venir vous tyranniser, Hitler a d'abord tyrannisé des tas de gens dans son propre pays!
Commenter  J’apprécie          30
Maintenant que nous nous entendons avec les nazis, quel tort nous font-ils? En plus ils nous débarassent des juifs et des étrangers!

[en arrière plan]
- Vous êtes jeune et costaud, nous pouvons vous donner du travail dans une de nos usines en Allemagne!
- Mais !? Je commence la semaine prochaine dans une menuiserie!
- Suivez-nous !

Les nazis nous débarrassent aussi de nos jeunes, semble-t-il!
Commenter  J’apprécie          10
La Résistance était un curieux mélange où un fils de paysan pouvait devenir le supérieur d’un notable. Une société où tout était remis à plat. Où être « bien né » ne donnait pas de privilèges.
Commenter  J’apprécie          30
Nous faisions partie de la résistance ! Car il n'y a pas d'âge pour s'indigner et surtout agir !
Commenter  J’apprécie          50
C'était ça, la résistance. Nous étions appelés à en faire plus. Toujours plus !
C'était comme mettre le doigt dans l'engrenage d'une machine impossible à arrêter.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Vincent Dugomier (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Dugomier
Urbex 3
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (601) Voir plus



Quiz Voir plus

Les enfants de le résistance 1.Premières actions

En 1916, à Verdun, le père de François a perdu...

un doigt
une jambe
un bras
une oreille

6 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Les enfants de la Résistance, tome 1 : Premières actions de Vincent DugomierCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..