AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Bruno Duhamel (Autre)
EAN : 9782818978276
64 pages
Bamboo Edition (28/09/2022)
4.02/5   166 notes
Résumé :
Quand l'Histoire se répète, il faut la réécrire. Troumesnil, Côte d'Albâtre, Normandie.
La maison de Madeleine est au bord du gouffre. Le maire aussi.
Depuis qu'il a tenté de déloger la doyenne, sa carrière est un enfer. Les médias se sont emparés de l'histoire, Madeleine est devenue une icône, la falaise un lieu de pèlerinage. Les touristes affluent au mépris des règles de sécurité, et l'opposition est bien décidée à en profiter. Lorsqu'un drame fait ... >Voir plus
Que lire après Jamais, tome 2 : Le jour JVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 166 notes
5
6 avis
4
19 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'ai bien aimé ce deuxième tome qui nous permet de retrouver la redoutable Madeleine, toujours accrochée à sa maison au bord de la falaise qui s'effrite de plus en plus.

C'est un récit plein d'humour qui se moque autant de la Normandie, de sa météo et de ses touristes que des politiciens qui s'emparent de l'actualité pour servir leurs intérêts, sans compter les remarques grinçantes de la vieille dame.

Le titre et toute la B.D. évoquent le débarquement en Normandie ; pas celui de 1944, mais un épisode moins connu de la Seconde Guerre Mondiale : l'opération Jubilee, en 1942, lorsque les alliés on tenté un premier débarquement près de Dieppe.
Commenter  J’apprécie          310
Tome 2 de "Jamais" de Duhamel, "Le jour J".

Nous sommes de retour en Normandie sur la côte d'Albâtre. La maison de Madeleine est toujours accrochée au bout de la falaise qui s'écroule de plus en plus. Madeleine, 91 ans, refuse toujours d'être expropriée et d'aller en EHPAD, s'oppose au maire. Sa lutte a sensibilisé la région et bien plus, le maire est devenu la cible de tous les opposants et Madeleine une icône, une passionaria.

Mais voilà, la falaise s'écroule encore plus et crée une arche style Etretat. La maison de Madeleine n'a plus de jardin, juste un chemin pour s'éloigner du trait de côte. L'éboulement a fait une victime, Churchill, le chien de Emma.

Le maire a perdu de sa superbe : décrié par tous, son opposition est de plus en plus présente et attend les élections avec impatience, son leader étant un homme autoritaire, peu scrupuleux et très à droite.

Son destin va changer quand, il va partir à la recherche d'Emma, elle-même partie en pleine nuit à la recherche de la dépouille de son chien, Churchill, afin de lui donner une sépulture décente et qu'il ne soit pas mangé par les crabes.

Le scénario de Duhamel est bien construit et les différentes scènes s'articulent entre elles : Madeleine et le lieutenant, le maire et Emma, Dublanc et sa troupe pour prendre la mairie.

Duhamel évoque une partie de l'histoire de la seconde guerre mondiale avec l'opération Jubilee de 1942. Il nous fait redécouvrir des vestiges du Mur de l'atlantique ave ces constructions en béton armé gigantesques, des réseaux souterrains parfois encore ignorés ou oubliés L'auteur reprend de manière habile des clichés : la connaissance de certaines constructions et passages secrets par certaines personnes ayant connu cette période mais aussi les caches d'armes de la seconde guerre mondiale. Où cela devient plus qu'intéressant, c'est quand la personne qui détient ces secrets est Madeleine.

Certains dialogues ou propos tenus par Madeleine, qui a son franc parler, sont truculents. de même pour les joutes verbales entre Emma et le maire quand ils sont coincés sous terre.

Duhamel revisite la Normandie avec ses paysages de pluie, ses vestiges de la seconde guerre mondiale et la volonté de certains hommes politiques de développer le tourisme à tous prix.

Le graphisme et les couleurs sont raccords avec l'idée que l'on peut se faire de cette belle région de Normandie. le rendu des scènes au sein du blockhaus est particulièrement réaliste.

Duhamel a su partir d'un conflit intergénérationnel pour en faire un joli conte où les intérêts convergent pour préserver la mémoire du passé, le présent et les unir dans un avenir plus serein.

Belle lecture à méditer avec des adolescents mais pas que...



Commenter  J’apprécie          120
Madeleine résiste dans sa maison au bord d'une falaise qui s'écroule. Les touristes tombent en se prenant en selfie puis un nouvel éboulement forme une arche qui ferait pâlir de jalousie la voisine Etretat. le danger se fait de plus en 0l7s présent dans la valleuse de Troumesnil.

Duhamel récidive dans sa sympathique fable normande en nous offrant une nouvelle histoire avec notre vigoureuse Madeleine.
Monsieur le maire, en voulant sauver la jeune Emma et Churchill son chien, se retrouve coincé dans un bunker de la seconde guerre mondiale. le lieutenant des pompiers fait ce qu'il peut pour les retrouver avec l'aide de Madeleine. Pendant ce temps l'adversaire politique du maire tente d'en profiter.
Beaucoup d'humour et une agréable histoire que voici, clichés normands et rappel historique à l'appui. Mais on y trouve aussi la dénonciation des dérives de l'extrême droite et quelques leçons de vie.
Si c'est noté histoire complète et que l'on peut comprendre le tome 2 de façon isolée, je conseille néanmoins d'avoir lu le premier tome pour parfaitement savourer l'histoire.
Le dessin expressif et coloré est parfaitement au service de ce diptyque drôle et touchant.
Commenter  J’apprécie          130
C'est avec joie que nous retrouvons Yvonne et Balthazar perchés en haut de leur falaise.
La maison est toujours sur le point de s'effondrer avec les roches avec notamment une tempête annoncée.
Nous retrouvons le maire dans un état assez pitoyable suite aux épreuves qu'il a subi dans le tome 1. Heureusement ce tome çi, lui permettra de prendre de l'assurance et de se revaloriser au niveau de la population du village en voulant sauver une enfant partie retrouver son chien sous les éboulements de la falaise.
Nous retrouvons également le pompier fort sympathique, très humain, en abandonnant pas Madeleine et étant toujours aux petits soins envers elle et son chat.J'ai beaucoup ri lorsque Balthazar se retrouve sans croquettes et enfermé dans la maison. Les propriétaires de chat apprécieront 😅
Enfin ce tome 2 aborde également différents thèmes tels que le nazisme, le racisme, le pouvoir, la manipulation des gens en leur faisant croire ce qu'ils veulent entendre pour se faire élire... Les propos du pompier, envers le personnage« Dublanc» qui représente l'extrême droite, sont très bien appropriés et trouvés. On ne pourrait dire mieux !

Commenter  J’apprécie          20
« … C'est une maison bleue, accrochée à la colline … »
Dans ce second tome de « Jamais », nous retrouvons Madeleine, notre vieille dame intrépide, indépendante et surtout « politiquement incorrecte » telle que nous aimerions tous en connaître une !
La falaise a encore rétréci et sa maison ne tient plus qu'à un fil… Suite à sa précédente aventure, le Maire a été l'objet de dizaines de menaces venues de toute la France… et a renoncé à faire évacuer cette maison… mais les élections approchent avec un « opportuniste » bien décidé à surfer sur les peurs des habitants d'un petit village, sur fond de racisme et de xénophobie exacerbée !
Une BD pleine de tendresse et de justesse dans les relations entre des mondes qui se côtoient mais évoluent dans des sphères différentes et ont bien du mal à se comprendre. Un graphisme sobre et délicat qui convient parfaitement à cette histoire.
Un véritable « coup de coeur » encore plus intense que pour le tome précédent… 😊

Petit plus : j'ai adoré la façon dont l'auteur retranscrit les cris du petit chien : "couine"... c'est vrai qu'il est parfois difficile de trouver la bonne onomatopée pour évoquer le langage "animal"... et du coup, ce "couine" m'a paru tellement vrai que j'ai l'impression de l'entendre ! une super trouvaille !!
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (3)
Bedeo
08 novembre 2022
Second tome, réussi, offre une histoire originale avec les personnages auxquels on s’était attaché.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LigneClaire
02 novembre 2022
Une histoire édifiante, drôle avec une Madeleine qui tient bien la rampe et un politique encore plus abruti que les vrais ce qui n’est pas rien. Un joli humour, des personnages attachants et une vieille histoire de famille qui refait surface en quelque sorte.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario
04 octobre 2022
Le récit est dynamique, bourré d’humour, avec des dialogues percutants et très drôles. Le premier album était très réussi et le second l’est tout autant. Il est peut-être même encore plus comique et plus varié dans son déroulement. Quand on sait que l’on ne s’était pas ennuyé un instant avec le tome initial, ça vous laisse imaginer le deuxième !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
On ne peut pas se protéger sans s'interdire de vivre, Monsieur le Maire. Vous êtes bien placé pour le savoir...
Page 12
Commenter  J’apprécie          00
- De même qu'il est impératif de s'attaquer aux autres menaces qui pèsent sur la ville. Comme le vandalisme croissant, ou la drogue, qui circule librement depuis que cette ville attire les étrangers, les contestataires et les anarchistes... Et ce avant que Troumesnil ne devienne, à cause d'une vielle foldingue, le point de rencontre de tous ceux qui pratiquent l'apologie du chômage, de la révolte et du terrorisme!!!
- Vous en avez oublié!
- Quoi?
- Des menaces...
-Ah? Lesquelles?
- L'alcool, le tabac, et leurs copains cancer, infarctus et A.V.C. Et les accidents de la route. Bref, tout ce qui, à Troumesnil, tue plus que les falaises, la drogue, les étrangers et le terrorisme réunis. Alors j'aimerais que vous expliquiez à ces messieurs-dames l'importance de sécuriser la ville, et donc d'interdire le beurre, la crème fraiche et l'apéro. Et de limiter la vitesse à 20 km/h en voiture sur l'ensemble des routes...
De même qu'il est urgent de placer un flic en armes dans chaque maison afin de veiller à leur sécurité à chaque fois que ces imbéciles changent une ampoule, réparent une prise électrique ou grimpent sur le toit pour remplacer les ardoises ou poser un velux! Comme la dernière fois que le vent a balayé votre antenne en pleine finale, et qu'il a fallu aller vous décrocher de la gouttière... en état d'ivresse... et en slip!

p.39/40
Commenter  J’apprécie          30
- Pas trop nerveuse, Madelaine ?
- A l'idée de voter pour un crétin ? vous savez à 91 ans, c'est devenu une routine !
Commenter  J’apprécie          150
- A défaut de surveiller mon cholestérol, je réduis mes émissions de Carbone 14
- Madeleine... Le carbone 14, c'est pour les fossiles.
- Vous trouvez que j'ai l'air d'entamer ma floraison ?
Commenter  J’apprécie          60
Mais quel foutu caractère, celle-là !!!
ça doit être une spécialité locale, c'est pas possible !!!
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Bruno Duhamel (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Duhamel
Dans le 168e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Bobigny, 1972 que l'on doit au scénario de Marie Bardiaux-Vaïente, au dessin de Carole Maurel et qui est édité chez Glénat. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album Deux soeurs que l’on doit au scénario d’Isabelle Sivan, au dessin de Bruno Duhamel et qui est édité chez Grand angle - La sortie de l’album Les dinosaures du paradis que l’on doit à l’auteur Mazan ainsi qu’aux éditions Futuropolis - La sortie de l’album Vingt décembre, chroniques de l’abolition que l’on doit au scénario d’Appollo, au dessin de Téhem et que publient les éditions Dargaud - La sortie du cinquième et dernier tome de Saint-Elme, un titre baptisé Les thermopyles que l’on doit au scénario de Serge Lehman, au dessin de Frederik Peeters et aux éditions Delcourt - La sortie de l’album L’expert que l’on doit à l’autrice Jennifer Daniel ainsi qu’aux éditions Casterman - La réédition dans une version collector de La bombe que l’on doit aux cénario conjoint de Didier Alcante et Laurent-Frédéric Bollée, au dessin de Denis Rodier et qui est publié chez Glénat dans la collection 1000 feuilles
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (257) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5156 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..