AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818940974
Éditeur : Bamboo Edition (01/02/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 39 notes)
Résumé :
"Pour sauver son île, il va la recréer."

Après une prestigieuse carrière internationale, l'artiste Critobal est de retour sur son île natale. Mais cette dernière est en proie aux projets de bétonisation de promoteurs bien décidés à la transformer en destination de vacances idéales. Résolu à préserver son morceau de lave perdu au milieu des océans, Cristobal se sert de sa notoriété pour initier un projet de résistance insolite: faire de l'île une oeuvr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
robert7
  21 février 2017
Le Retour de Bruno DHAMEL. (scénariste, dessinateur,couleur)
Un One shot
L'artiste Cristobal est de retour sur son île qui là vu naître.
Une île volcanique imaginaire qui est en proie aux projets de bétonisation de promoteurs bien décider à la transformer en destination de vacances.
Cristobal va se servir de sa notoriété pour monter un projet dans l'objectif que l'île soit une oeuvre d'art.
Cristobal meurt dans un étrange accident de voiture. L'inspecteur Ramirez dans son enquête va remonter le temps et rencontrer différent personnage pour découvrir la vériter.
Pourquoi faut-il lire cette BD ?
Premièrement les dessins sont magnifique et bien fait. Les couleurs représentent le présent et le noir et blanc représente le passé en toutes harmonie.
Deuxièmement l'histoire est bien monter et le rythme est soutenu il faut savoir que l'auteur s'est isoler sur une île pour s'imprégner de l'oeuvre César Manrique sur île de Lanzarote. Mais que son personnage n'a rien à voir avec Manrique.
Troisièmement je vous invite à rencontrer Bruno DUHAMEL à une dédicace car il est sympathique et pas avare sur la dédicace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Playmo44
  25 avril 2018
Cristóbal, un artiste contemporain à succès, et au tempérament volcanique, revient sur son île natale, 20 ans après l'avoir quittée. Pour protéger celle-ci ainsi que ses habitants du tourisme de masse, il décide d'appeler à la rescousse ses amis artistes afin d'investir dans ce paradis, perdu en plein milieu de l'océan. Adulé par certains, haï par d'autres, cet artiste controversé ne laisse pas indifférent. C'est notamment à cause de cela que la police se pose des questions sur sa mystérieuse mort dans un accident de voiture. Commence alors une enquête menée par l'inspecteur Ramirez, qui va se pencher sur son passé pour savoir qui avait intérêt à le voir disparaitre.

C'est en lisant le « Bamboo Mag » N°48 en 2017 que j'avais pris connaissance de la sortie de cette bande dessinée. J'avais eu une très bonne impression tant au niveau de la belle couverture que du pitch. Mais c'est plusieurs mois après, en flânant dans les allées de la Mystérieuse Librairie Nantaise que je suis retombé dessus par hasard et que j'ai décidé de sauter le pas. A l'origine, j'y étais allé pour acheter Crimson Omnibus d'Humberto Ramos dont j'avais entendu parler par le site Boojum et dont nous reparlerons certainement une prochaine fois …

Je ne connaissais pas trop Bruno Duhamel avant d'avoir lu cette bande dessinée mais j'avoue avoir tout de suite accroché au style tant au niveau graphique, que scénaristique. Son coup de crayon est un savant mélange entre sobriété et semi-réalisme. On découvre des dessins détaillés mais qui cohabitent avec des éléments plus épurés, ce qui peut donner une impression d'espace et de liberté. J'aime beaucoup le dessin, qui s'adapte parfaitement au sujet de la BD sur cet artiste imaginaire. Je ne sais pas si l'auteur s'est inspiré d'oeuvres artistiques existantes pour certaines des réalisations du héros mais je les trouve très esthétiques et abouties. le découpage des cases est lui aussi pensé et équilibré. On a un mélange entre compositions classiques et cases incrustées sur une image de fond, pleines pages et même une très belle double page.

En ce qui concerne la colorisation, elle est utilisée de manière originale avec un objectif sous-jacent. Plusieurs interprétations sont possibles. Pour ma part, je pencherais sur le fait que le passé est finalement plus intéressant que le présent. Tout ce qui se passe après la mort de l'artiste est monochrome alors que tout ce qui concerne l'artiste de son vivant est en couleur. L'enquête sur la mort du héros est fade, avec peu d'intérêt, alors que sa vie, ses relations, ses oeuvres, sa personnalité sont beaucoup plus passionnantes. Lorsqu'elles sont utilisées, les couleurs sont contrastés et donnent du relief aux images. Elles mettent également en exergue le fait que le personnage est « haut en couleur ». Les nuances permettent de différencier les périodes fastes et de celles plus tourmentées.

Bruno Duhamel a décidé de créer son personnage de Cristóbal en s'inspirant de l'histoire de César Manrique, peintre, architecte et sculpteur du siècle dernier qui après avoir connu le succès est revenu sur son île natale de Lanzarote pour en faire l'un des endroits les plus beaux du monde. Pour ce faire, il a mené un projet, autorisé par le président du gouvernement des Canaries. Il a ainsi pu imposer un certain nombre de conditions : n'utiliser que des méthodes de constructions traditionnelles, ne pas réaliser d'immeubles de plus de deux étages ou encore bannir les panneaux publicitaires situés sur les bords des routes. de l'aveu même de l'auteur, c'est pour éviter de devoir réaliser une « hagiographie inutile » qui aurait été trop contraignant en termes de respect de la vie et de l'oeuvre de l'artiste, qu'il a décidé de créer son propre personnage de fiction. C'est également dans le but d'inventer une histoire qui permette d'explorer le caractère tourmentés et excessif de son héros. C'est un être humain imparfait avec toutes ses qualités, ses défauts, ses aspirations et ses contradictions.

L'auteur n'est pas seulement dessinateur sur cette oeuvre, il est aussi à l'origine du scénario qui est relativement bien construit et articulé. Il fait des « allers retours » entre l'enquête de l'inspecteur et des extraits de la vie de Cristóbal, qui permettent de mieux appréhender l'artiste dans ses relations avec lui-même et avec autrui. de même, le récit fait s'interroger le lecteur sur la corruption de certains hommes politiques par les promoteurs immobiliers, la société de consommation et les dégâts du tourisme de masse. On y découvre également l'évocation du tourisme durable comme forme de tourisme alternatif qui assure un développement économique s'inscrivant sur le long terme, en étant respectueux des hommes et des ressources environnementales, socioculturelles.

L'attitude de Cristóbal est peut-être louable au début de son retour sur l'île mais petit à petit, on découvre une autre facette de la personnalité de l'artiste qui agit parfois avec mégalomanie et despotisme. Ces traits de caractères ne le rendent pas toujours très sympathique. le point de vue du personnage et de ses amis artistes m'a quand même un peu gêné. Il est assez élitiste et lourd de sens parce qu'il voudrait dire que les amoureux de l'art sont des touristes plus respectables et acceptables (que les touristes lambda venant profiter des plages) parce qu'ils sont généralement plus aisées et cultivés. Cet album n'en reste pas moins, une excellente découverte, esthétiquement réussie et inspirant.

Lien : http://www.artefact-blog-bd...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Catilina38
  25 octobre 2018
Fabrication de qualité à couverture épaisse et jolie illustration intrigante. Préface de l'auteur expliquant l'inspiration à l'origine de la BD. Rien de particulier à souligner. Cet album fait partie de la sélection du prix des lycéens de la région Auvergne-Rhône-Alpes au même titre qu'Essence de Benjamin Flao, récemment critiqué.
Après une carrière éclatante d'artiste plasticien à la mode aux Etats-Unis, Cristobal revient s'installer sur son île natale de Lanzarotte, petite pastille volcanique noire et aride perdue en atlantique, où l'appât du gain pousse promoteurs et élus à bétonner au risque de défigurer le paysage primaire. En faisant venir des amis artistes il va transformer l'île en conservatoire du paysage. Des années pendant lesquelles son égo, son passé familial et ses ambitions se confronteront à ce volcan indomptable...
Passionnante biographie fictive que cet album d'un auteur que je ne connaissais pas et dont le style de dessins ne sont généralement pas ma tasse de thé. Mais souvent en BD le projet investi transmute un trait pour en faire un ensemble cohérent et intéressant. Ici le travail graphique porte surtout sur les couleurs et l'esthétique design qui répond aux paysages impressionnants de l'île. le projet paysagiste du personnage donne lieu à de très belles planches qui donnent envie d'aller faire un tour sur Lanzarotte, île réelle où l'aridité volcanique a donné lieu à une véritable réserve de plantes désertiques dans des décors lunaires où l'implantation humaine reste improbable.
L'autre intérêt de l'album repose sur ce personnage éminemment complexe d'artiste dans toute son ambiguïté: à la fois visionnaire, utilisant sa notoriété et son argent pour protéger son île, mégalomane s'appropriant un territoire par son seul choix supérieur, vampire familial, attirant tout autour de son conflit oedipien avec son père et devenant destructeur de tout bonheur. Les dessins de Duhamel parviennent à exprimer à la fois cette puissance physique, ce volcan humain qui répond à celui de l'île et à celui du père défunt auquel il ne pourra plus se confronter et résoudre son conflit. L'ouvrage apporte ainsi un côté symbolique subtile et réaliste à une aventure artistique et familiale. Traversant toute la vie de l'artiste la BD s'écoule de son arrivée, jeune et fier conquérant idéaliste combattant la corruption, au crépuscule où l'artiste à conquis la population mais reste sidéré par ce volcan qui incarne le père. le lecteur ressent à la fois une immense sympathie pour cet esprit déterminé et génial torturé par son passé d'enfant insoluble, et la conscience de sa mégalomanie cannibale incapable d'accepter l'amour de sa compagne. le volcan a trop de lave, trop de sève pour entrer dans une vie d'homme et l'amour simple d'un mari et d'un père.
Le retour est un très beau voyage, une aventure humaine dont l'auteur doit être fier tant il réussit son objectif. L'auteur parvient à se dépasser pour produire un chant universel qui allie l'intelligence et l'esthétique. Une chaude recommandation qui mérite toute votre attention.
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fannyvincent
  15 mai 2018
Un immense artiste, Cristobal, revient sur son île natale. Il a pour projet d'utiliser sa renommée et ses relations afin de transformer cette île en une immense oeuvre d'art et ainsi la protéger du tourisme de masse, et de la bétonisation.
Cet album brosse le portrait d'un homme complexe, profondément attaché à sa terre d'origine, mais aussi plutôt insupportable, mégalo, ne supportant guère la contradiction. Un homme aussi volcanique que son île.

Cette histoire, partiellement inspirée de faits réels, aux dessins superbes, alterne la couleur, pour relater le combat mené par Cristobal en faveur de son île, et le monochrome, pour conter le présent, et les suites de la mort de l'artiste (l'album débute en effet par la découverte de son corps dans sa voiture accidentée).
Ce récit est ainsi particulièrement intéressant car il se lit comme une enquête policière, tout en se doublant d'une réflexion sur la place et le rôle de l'artiste.
Commenter  J’apprécie          60
yaki
  22 mars 2018
Cristobal, un célèbre peintre vivant sur une ile volcanique meurt dans un tragique accident de voiture. A cause de sa célébrité un inspecteur est chargé de faire la lumière sur ce mystérieux accident. Partant de la biographie de Cristobal, l'inspecteur part à la rencontre de ceux qui l'ont bien connu et de ceux qui auraient pu vouloir sa mort. En effet, Cristobal a fait de l'ile sa principal oeuvre et ça ne s'est pas fait sans heurts.
Librement inspiré de l'artiste César Manrique qui s'est battu pour la sauvegarde de l'ile de Lanzarote, le personnage de Cristobal est très intéressant. C'est un personnage complexe qui fait de son ile l'oeuvre de sa vie mais dont les motivations restent difficiles à comprendre, même pour lui probablement. La construction de la BD est efficace, des illustrations en couleur pour la vie de Cristobal et monochrome pour la partie enquête, ce qui donne du rythme au récit. C'est graphiquement très réussi et l'intrigue tient la route ! Coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
Bedeo   03 mars 2017
Le Retour est une enquête sur la mort étrange d’un artiste de renommée mondiale, Cristobal, et du coup, Le Retour se révèle aussi une plongée dans la vie de cet homme et son projet le plus fou...
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   01 mars 2017
L'album est très beau, les planches nous entraînent dans un univers ou se mêlent le passé et le présent. Duhamel joue avec les ambiances colorées qu'il adapte selon les époques... Un pur plaisir des yeux !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   28 février 2017
Tout en posant un regard critique sur des questions très actuelles, il parvient à rendre crédible une pure fiction, objectif avoué de ce travail. Un pari parfaitement réussi !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   10 février 2017
Non seulement l’album de Duhamel pousse à réfléchir, mais il pousse à apprendre.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
grisette88grisette88   19 mai 2019
Aimer les histoires est une des qualités de l'être humain. Son plus grand défaut, c'est peut-être d'avoir besoin d'y croire...
Commenter  J’apprécie          121
AgillianAgillian   11 juin 2017
Les personnes sans imagination qui détiennent le pouvoir justifient leur médiocrité en prétendant que les consommateurs aiment qu'on leur serve de la merde... Je pense au contraire que la qualité plait.
Commenter  J’apprécie          40
robert7robert7   19 février 2017
Aimer les histoires est des qualités de l'être humain son plus grand défaut, c'est peut-être d'avoir besoin d'y croire...
Commenter  J’apprécie          60
fannyvincentfannyvincent   13 mai 2018
- Cette île est un véritable chef d'oeuvre. Un chaos d'une rare beauté. Vous savez pourquoi ? Parce que l'homme n'a pas eu son mot à dire. Il s'est contenté de s'adapter.
Commenter  J’apprécie          30
AgillianAgillian   11 juin 2017
Mais aussi contestable qu'un Cristobal puisse être, il y a une chose qui le sauve... Devant autant de conviction, l'admiration l'emporte sur tout le reste.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Bruno Duhamel (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Duhamel
LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES 21-12-18
[EMISSION] LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES 21-12-2018
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 21 décembre 2018 :
Filets de Macron de Laurent Gerra aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/130413-philosophie-politique-filets-de-macron---et-autres.html
La Mort selon Turner La Mort selon Turner de Tim Willocks et Benjamin Legrand aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/128455-nouveautes-polar-la-mort-selon-turner.html
La religion de Tim Willocks et Benjamin Legrand aux éditions Pocket Les Détectives du Yorkshire - Tome 2 : Rendez-vous avec le mal (02) de Julia Chapman et Dominique Haas aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/21518-poche-la-religion.html
Les Détectives du Yorkshire - Tome 2 : Rendez-vous avec le mal (02) de Julia Chapman, Dominique Haas aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=109259&id_rubrique=363
Jamais de Bruno Duhamel aux éditions Grand Angle https://www.lagriffenoire.com/103354-bd-jamais.html
Les Contes du Réveil Matin de Michel Bussi et Eric Puybaret aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/131638-romans-pour-enfants-les-contes-du-reveil-matin.html
Mon premier pop-up dinosaures de Owen Davey aux éditions Gallimard jeunesse https://www.lagriffenoire.com/131181-divers-jeunesse-mon-premier-pop-up-dinosaures.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : îlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3417 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre