AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques sur Le retour (16)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
blandine5674
  10 avril 2020
Dessins et couleurs d'une grande beauté. Un pur plaisir pour les yeux. Ça démarre avec l'enquête sur la mort d'un artiste, connu mondialement. Retour arrière quand il revient vivre sur son île natale avec un projet fou. Ici aussi, comme dans « Jamais », il y est question d'écologie. Mais aussi des magouilles des politiques et constructeurs immobiliers et du tourisme sur cette île où le volcan domine et fascine Christobal qui lui ressemble de par son caractère. Un personnage très attachant malgré son caractère despotique. Librement inspiré par César Manrique.
Commenter  J’apprécie          360
robert7
  21 février 2017
Le Retour de Bruno DHAMEL. (scénariste, dessinateur,couleur)
Un One shot
L'artiste Cristobal est de retour sur son île qui là vu naître.
Une île volcanique imaginaire qui est en proie aux projets de bétonisation de promoteurs bien décider à la transformer en destination de vacances.
Cristobal va se servir de sa notoriété pour monter un projet dans l'objectif que l'île soit une oeuvre d'art.
Cristobal meurt dans un étrange accident de voiture. L'inspecteur Ramirez dans son enquête va remonter le temps et rencontrer différent personnage pour découvrir la vériter.
Pourquoi faut-il lire cette BD ?
Premièrement les dessins sont magnifique et bien fait. Les couleurs représentent le présent et le noir et blanc représente le passé en toutes harmonie.
Deuxièmement l'histoire est bien monter et le rythme est soutenu il faut savoir que l'auteur s'est isoler sur une île pour s'imprégner de l'oeuvre César Manrique sur île de Lanzarote. Mais que son personnage n'a rien à voir avec Manrique.
Troisièmement je vous invite à rencontrer Bruno DUHAMEL à une dédicace car il est sympathique et pas avare sur la dédicace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
sld09
  29 avril 2021
La quatrième de couverture me rappelait un artiste dont je ne retrouvais plus le nom, indissociable de Lanzarote, île volcanique comme celle de la B.D.

Et dès l'introduction, j'ai ma réponse : mais oui, César Manrique ! L'auteur explique qu'il s'est inspiré très librement du célèbre artiste mais qu'il n'a pas voulu faire une "simple biographie" afin de pouvoir s'éloigner des faits pour explorer librement certaines pistes.

Alors qu'un policier enquête sur la mort suspecte de Cristóbal, artiste aussi renommé que controversé, il retrace la vie de l'artiste à partir de son retour sur son île natale après quelques années passées à New-York où s'est construite sa notoriété. Au fil des pages, on découvre les contradictions de l'artiste. Bien décidé à protéger son île d'un tourisme de masse qui la défigurerait et mettrait en péril ses ressources naturelles, il s'engage contre les promoteurs et les politiques, contre la corruption quasi-génralisée. Sûr de sa légitimité et complètement habité par son île et par son oeuvre, il impose sa vision des choses, refuse les compromis au point de devenir despotique et de finir par se mettre à dos ses proches...

Côté dessins, l'auteur alterne les planches avec et sans couleur (avec : la vie de Cristóbal ; sans : la présent, l'enquête) ce qui crée une dynamique supplémentaire dans le récit.

J'ai donc beaucoup aimé cette bande-dessinée qui est à la limite de la fiction et qui pose la question de la place de l'art et des artistes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Fanvin54
  15 mai 2018
Un immense artiste, Cristobal, revient sur son île natale. Il a pour projet d'utiliser sa renommée et ses relations afin de transformer cette île en une immense oeuvre d'art et ainsi la protéger du tourisme de masse, et de la bétonisation.

Cet album brosse le portrait d'un homme complexe, profondément attaché à sa terre d'origine, mais aussi plutôt insupportable, mégalo, ne supportant guère la contradiction. Un homme aussi volcanique que son île.

Cette histoire, partiellement inspirée de faits réels, aux dessins superbes, alterne la couleur, pour relater le combat mené par Cristobal en faveur de son île, et le monochrome, pour conter le présent, et les suites de la mort de l'artiste (l'album débute en effet par la découverte de son corps dans sa voiture accidentée).

Ce récit est ainsi particulièrement intéressant car il se lit comme une enquête policière, tout en se doublant d'une réflexion sur la place et le rôle de l'artiste.
Commenter  J’apprécie          70
Stemilou
  02 décembre 2019
Cristobal est un célèbre artiste né sur l'île de Lanzarote, exilé depuis plusieurs années aux Etats-Unis il revient sur son île où il découvre une autre réalité. Finit les coins pittoresques sauvegardés de l'invasion touristique, de grands bâtiments sont en construction et les habitants ont dû s'adapter à cette évidence: la nature doit faire place à une société consumériste. 

Cristobal ne l'entend pourtant pas de cette oreille et entre en résistance, il va faire appel à d'autres artistes de sa connaissance pour faire revivre son île. A base de coups bas et d'un tas d'argent l'île va faire peau neuve et se transformer en sanctuaire de l'art.
Bien des années plus tard (et c'est le début du récit) Cristobal est retrouvé mort, un accident de voiture à première vue, pourtant une enquête est ouverte révélant la personnalité de cet artiste célèbre et contesté qui a instauré une autre philosophie de vie sur cette île devenue certes écologique mais aussi le centre de la vision narcissique de Cristobal.

Largement inspiré de l'artiste César Manrique et de ses oeuvres même si le récit est bien une fiction et que les événements sont tout autre. Je ne connaissait pas du tout cet artiste mais après avoir lu cette BD c'est tout naturellement que j'ai voulu en savoir plus, ma surprise a été de taille en découvrant sa maison et ses oeuvres qui recréent un décor surréaliste sur l'île. le récit se déroule sur deux époques: celle du retour de Cristobal sur son île natale et ses difficiles retrouvailles avec son père, et le "présent" avec cette enquête policière ouverte sur un possible assassinat de celui qui a dérangé notre de gros spéculateurs immobiliers.

Le dessin suit une logique inverse à celle rencontrée habituellement lors de flashback puisque la bichromie sert au présent pour une narration colorée d'un passé plus important. La BD traite de sujet plus sérieux comme l'utilisation de l'art dans un engagement politique ou la création d'une société qui rejette toute forme de consommation et donc d'évolution: une utopie qui aura certainement marqué une île et ses habitants. Cette BD vaut largement le détour, j'ai apprécié la manière qu'a eu l'auteur de développer la narration, d'utiliser ce personnage fort pour rendre compte d'un désir d'idéal.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Catilina38
  25 octobre 2018
Fabrication de qualité à couverture épaisse et jolie illustration intrigante. Préface de l'auteur expliquant l'inspiration à l'origine de la BD. Rien de particulier à souligner. Cet album fait partie de la sélection du prix des lycéens de la région Auvergne-Rhône-Alpes au même titre qu'Essence de Benjamin Flao, récemment critiqué.

Après une carrière éclatante d'artiste plasticien à la mode aux Etats-Unis, Cristobal revient s'installer sur son île natale de Lanzarotte, petite pastille volcanique noire et aride perdue en atlantique, où l'appât du gain pousse promoteurs et élus à bétonner au risque de défigurer le paysage primaire. En faisant venir des amis artistes il va transformer l'île en conservatoire du paysage. Des années pendant lesquelles son égo, son passé familial et ses ambitions se confronteront à ce volcan indomptable...

Passionnante biographie fictive que cet album d'un auteur que je ne connaissais pas et dont le style de dessins ne sont généralement pas ma tasse de thé. Mais souvent en BD le projet investi transmute un trait pour en faire un ensemble cohérent et intéressant. Ici le travail graphique porte surtout sur les couleurs et l'esthétique design qui répond aux paysages impressionnants de l'île. le projet paysagiste du personnage donne lieu à de très belles planches qui donnent envie d'aller faire un tour sur Lanzarotte, île réelle où l'aridité volcanique a donné lieu à une véritable réserve de plantes désertiques dans des décors lunaires où l'implantation humaine reste improbable.

L'autre intérêt de l'album repose sur ce personnage éminemment complexe d'artiste dans toute son ambiguïté: à la fois visionnaire, utilisant sa notoriété et son argent pour protéger son île, mégalomane s'appropriant un territoire par son seul choix supérieur, vampire familial, attirant tout autour de son conflit oedipien avec son père et devenant destructeur de tout bonheur. Les dessins de Duhamel parviennent à exprimer à la fois cette puissance physique, ce volcan humain qui répond à celui de l'île et à celui du père défunt auquel il ne pourra plus se confronter et résoudre son conflit. L'ouvrage apporte ainsi un côté symbolique subtile et réaliste à une aventure artistique et familiale. Traversant toute la vie de l'artiste la BD s'écoule de son arrivée, jeune et fier conquérant idéaliste combattant la corruption, au crépuscule où l'artiste à conquis la population mais reste sidéré par ce volcan qui incarne le père. le lecteur ressent à la fois une immense sympathie pour cet esprit déterminé et génial torturé par son passé d'enfant insoluble, et la conscience de sa mégalomanie cannibale incapable d'accepter l'amour de sa compagne. le volcan a trop de lave, trop de sève pour entrer dans une vie d'homme et l'amour simple d'un mari et d'un père.

Le retour est un très beau voyage, une aventure humaine dont l'auteur doit être fier tant il réussit son objectif. L'auteur parvient à se dépasser pour produire un chant universel qui allie l'intelligence et l'esthétique. Une chaude recommandation qui mérite toute votre attention.
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
YvPol
  01 septembre 2018
Cristobal, artiste reconnu, a grandi sur une île volcanique. Parti exposer aux Etats-Unis, il revient sur son île natale, la quarantaine à peine passée et décide de faire de ce lieu un des endroits les plus beaux du monde. Il fustige le tourisme de masse et veut imposer sa vue de l'architecture de l'île. C'est un colérique, comme son père. Il s'emporte souvent, ce qui peut le desservir, ses détracteurs sont assez nombreux, ceux qui veulent s'enrichir avec le tourisme. Convaincant, Cristobal commence ce qui deviendra son oeuvre.

Librement inspiré de la vie de César Manrique et de son île Lanzarote, cet ouvrage est intéressant et pose pas mal de questions sur la création, l'art, l'élitisme, la beauté, ... Il est aussi question de la conservation d'un patrimoine, de la nature et le prix qu'il faut payer pour les habitants, renoncer à certains rêves, à un certain confort auquel beaucoup ont droit. On parle aussi de la solitude du créateur, de sa mégalomanie, de ses compromissions. Un bel album, original
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
un_Riou
  10 décembre 2020
J'ai découvert Bruno Duhamel avec le très drôle #Nouveau contact, alors quand j'ai vu un autre titre de cet auteur à la bibliothèque, je l'ai emprunté sans même savoir de quoi il pouvait en retourner.

Et je ne suis pas déçu.

Dans un registre totalement différent, on retrouve l'humour acerbe de l'auteur et son engagement au travers de son personnage. le sérieux et le tragique se teintent d'un humour pince sans rire dans un polar en chemisette à fleurs sur fond de luttes culturelles et politiques (et de politique culturelle, et de culture politique... enfin, vous saisissez l'idée).

Pour qui a déjà eu le bonheur de visiter l'île de Lanzarote, le personnage de Cristobal, largement inspiré de César Manrique, est un vrai régal de force, de postures, de génie, d'absurdités, de grandiloquence bien que pétri de fêlures et de ténèbres.

La linéarité de l'aventure qu'est l'enquête sur la mort de l'artiste - toujours présentée dans une teinte unique où sont exploités les contrastes - est entrecoupée de flashback - tout en couleurs, eux - permettant de suivre la construction de Cristobal d'activiste à vieux bourgeois, de génie à poseur, de petit garçon timide a vieil homme plein de remords et de compromissions. Ainsi, le passé vit, flamboyant, et les couleurs meurent avec Cristobal.

L'homme, la légende, son héritage, ses ombres et son intimité... tous les ingrédients d'une belle histoire de grandeur, vanité et décadence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
yaki
  22 mars 2018
Cristobal, un célèbre peintre vivant sur une ile volcanique meurt dans un tragique accident de voiture. A cause de sa célébrité un inspecteur est chargé de faire la lumière sur ce mystérieux accident. Partant de la biographie de Cristobal, l'inspecteur part à la rencontre de ceux qui l'ont bien connu et de ceux qui auraient pu vouloir sa mort. En effet, Cristobal a fait de l'ile sa principal oeuvre et ça ne s'est pas fait sans heurts.

Librement inspiré de l'artiste César Manrique qui s'est battu pour la sauvegarde de l'ile de Lanzarote, le personnage de Cristobal est très intéressant. C'est un personnage complexe qui fait de son ile l'oeuvre de sa vie mais dont les motivations restent difficiles à comprendre, même pour lui probablement. La construction de la BD est efficace, des illustrations en couleur pour la vie de Cristobal et monochrome pour la partie enquête, ce qui donne du rythme au récit. C'est graphiquement très réussi et l'intrigue tient la route ! Coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          40
knarfman
  14 décembre 2019
J'ai adoré "Jamais" pour son humour
Ici je découvre un Duhamel plus profond (même s'il réécrit une histoire) et que le fil est assez linéaire, le traitement et l'histoire n'en sont pas moins intéressantes
Un chose : j'aime le fait de raconter le présent en camaïeu et le passé en couleurs , cela donne encore plus de relief à l'histoire du défunt héros.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4009 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre