AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jérôme Vérain (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782842057398
190 pages
Éditeur : 1001 Nuits (21/05/2003)
4/5   6 notes
Résumé :

Publié en 1930, ce récit est un essai, rédigé sur le mode de la visite touristique, dénonçant le mode de vie des Américains : une mise en garde lancée contre les avancées de la science, de l'industrie et du commerce qui ne sont pas forcément porteurs d'une amélioration de la vie de l'humanité.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gill
  14 septembre 2012
Ce livre, paru en 1930, est un puissant livre moderne et il place son auteur parmi les grands écrivains et penseurs de son temps.
A l'occasion d'un voyage aux Etats-Unis, le docteur Georges Duhamel, est persuadé de découvrir des "scènes de la vie future" que l'Amérique prépare à l'humanité entière, et il s'interroge sur le principe de civilisation, qu'il pense être encore défendu par la vieille Europe.
Ce livre est un ouvrage de rencontres, de réflexion, ambitieux et intelligent, où les hommes ne sont pas confondus avec leur société. Et lorsqu'il condamne l'Amérique industrieuse et impérialiste ce n'est jamais pour blesser l'ami américain qui la lui fait découvrir.
Paraissant parfois un peu réactionnaire, le propos est pourtant judicieux et lorsque l'auteur rejette, par exemple, le cinéma naissant comme art ou véritable élément de culture, on ne peut s'empêcher d'être interpellé par la maestria de la démonstration.
Son voyage, qu'il veut périple prophétique dans l'espace, l'est aussi dans le temps et certaines descriptions apocalyptiques comme celle des axes routiers géants ou des abattoirs de chicago prennent, aujourd'hui, à l'heure des grandes interrogations écologiques, un nouveau sens sinistre.
Mais Georges Duhamel n'est pas un triste prophète, il se dit "assez bien portant, d'humeur égale et gaie", il a l'orgueil de se croire heureux et les jugements qu'il veut porter sur la marche et les propos du monde ne portent la marque d'aucune passion, si ce n'est celle qu'il voue au triomphe de l'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
laurentgui
  17 août 2016
Ce livre est composé comme le recueil d'impressions, d'expériences, de conversations et autres rencontres faites par l'auteur (français), avant 1929 lors d'un voyage aux États-Unis. Prévoyant une extension de ce qui se joue alors dans ce pays à l'Europe et l'ensemble du monde, il passe en revue nombre d'aspects qui régissent la société américaine (ainsi que celle dans laquelle nous vivons aujourd'hui). Ces aspects : la mécanisation, le pouvoir de l'argent, le cinéma, la télévision, la voiture, l'industrialisation, la robotisation, la publicité, le marketing, la standardisation, les assurances, etc., etc. aboutissent à une dévitalisation, à une déshumanisation de l'homme. Lequel tend à devenir sans ce système indéboulonnable à son tour une machine, assistée, abrutie, mue uniquement par les nouveaux besoins qu'on lui suggère sans cesse. L'auteur, décédé il y a 50 ans, aura certainement eu le temps de constater qu'il avait vu juste, mais probablement pas à quel degré tragique ! Très intéressant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gillgill   25 août 2012
Trois jours après notre dernière escale aux Canaries, les voix du vieux monde s'éteignirent.
Pendant cinquante ou soixante heures, ce fut le silence total, tout au moins pour le joujou du capitaine en second, car, là-haut, chez les marconistes, on entendait les navires en route à travers l'Atlantique poursuivre jour et nuit leur crépitante conversation.
Un soir enfin, le capitaine me passa le casque.
"La voici ! dit-il. La voici, votre Amérique !" On percevait des harmonies plaintives, presque funèbres. "Ce sont, dit l'officier, des hymnes religieux chantés par les cœurs nègres. Ça ou le Jazz...". Il ajouta bientôt : "l'Amérique, vous allez maintenant la sentir mieux, d'heure en heure."......
(extrait de "A bord du monde futur", chapitre I de "Scènes de la vie future" paru aux éditions "Mercure de France" en 1930)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ThaddeusThaddeus   03 juin 2015
Je crois aux choses autant qu'il faut pour en être le maître, pas assez pour en être esclave.
Commenter  J’apprécie          20
ThaddeusThaddeus   03 juin 2015
La foi scientifique n'apporte pas la paix aux américains ; elle change leur tourment de place et de plan.
Commenter  J’apprécie          10
ThaddeusThaddeus   03 juin 2015
Voici la grande route. Voici la jungle. Place à l'argent!
Commenter  J’apprécie          10
ThaddeusThaddeus   03 juin 2015
L'auto me permet d'être impunément mufle et lâche.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Georges Duhamel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Duhamel
Première partie de la conférence sur Georges Duhamel donnée le 25 mai 2016 à l'Institut Henri Poincaré à l'occasion du Festival Quartier du Livre (Paris 5ème) par Philippe Castro.
Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Essais (404)
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
507 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre