AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782869597266
223 pages
Arléa (02/03/2006)
3.66/5   22 notes
Résumé :
A Corinthe, en mai 57 après Jésus-Christ, de nombreux athlètes convergent de toutes les contrées de l'Empire romain pour disputer les jeux. Néméens. Acté, une jeune Corinthienne, s'éprend d'un des concurrents, le Romain Lucius, qui remporte les trois épreuves des jeux. Elle, le suit à Rome, et découvre qu'il n'est autre que l'empereur Néron. Les horreurs et les crimes qui jalonnent le règne du tyran poussent Acté à se réfugier auprès des chrétiens, dans les catacomb... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  12 janvier 2019
Figurant parmi les premiers livres de Dumas, Acté nous révèle ce goût, fortement prononcé, de l'auteur, pour les aventures héroïques, un gout qui va nous enthousiasmer avec D'artagnan et ses compagnons dans Les trois Mousquetaires.On décèle aussi cette soif de la justice qui se révèle dans le comte de Conte-Christo, à travers l'injustice et la tyrannie du pouvoir de Néron qui écrase toute forme de justice sur sa route. Encore, et encore, on est fasciné par cette prouesse de l'auteur de savoir aussi bien torpiller l'histoire. Ici, il nous entraine dans le monde romain de Néron, en parallèle à la vie chrétienne telle prônée par Paul, un distingué apôtre de Jésus-Christ, qui accomplira la grande mission d'apporter la bonne nouvelle aux païens... mais Néron mènera ignominieusement une répression contre cette montée de la chrétienté. Acté, c'est aussi une embarrassante histoire d'amour! Quelle jeune fille comme Acté ne craquerait pas devant un beau et gentil gladiateur, champion dans toutes les épreuves. Mais dans ces doux charmes apparents se cache un véritable monstre! Une âme va bien se perdre! Un magnifique roman où on retrouve une ambiance électrique des arènes romaines, assoiffées de sang, Néron et ses folies de dernière minute!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Laureneb
  09 avril 2022
Loin d'être le meilleur roman d'Alexandre Dumas, au contraire...
Ce n'est pas le manque de connaissances historiques de Dumas, au contraire : même si ce n'est pas sa période de prédilection comme le XVII ème siècle, on sent bien qu'il a eu une formation classique, qu'il connaît justement les classiques littéraires antiques. acté pourrait ressembler à Hélène par sa beauté, Lucius à Enée ou à Romulus, car c'est un poète, un guerrier, un amant passionné... Les descriptions du début mettent en valeur la beauté de la Grèce, dans ses paysages comme dans ses arts, des sculptures à l'architecture des temples.
Non, ce sont les surtout les personnages et l'intrigue qui freinent mon enthousiasme. Même si le roman porte son nom, acté est, comme beaucoup de personnages féminins chez Dumas, un idéal et non une héroïne : elle est belle, elle est douce, elle a une voix d'ange... C'est une vierge - du moins au début, mais qui n'existe que dans son rapport à son amant, pas pour elle-même. Cependant, nouvelle Hélène enlevée à son père, elle semble bien naïve - voire stupide presque - de ne pas reconnaître l'identité de son amant, que le lecteur identifie très vite...
Oui, Dumas est bien meilleur dans la description des personnages maléfiques, Agrippine est un monstre femelle un peu comme Milady,d dommage qu'elle ne soit pas davantage présente - et que, surtout, ses crimes apparaissent dans le récit des autres personnages, donc sans justification ni parole à la défense... Elle ne s'élève donc pas au niveau de la plus grande méchante dumasienne, car elle n'est pas assez creusée. Quant à Néron, c'est un stéréotype, sa description reprend tous les clichés de l'Empereur fou, lâche, cruel, pratiquant l'orgie et la violence...
La thématique des persécutions des premiers chrétiens n'est que survolée et n'apporte pas grand-chose à l'intrigue ; cependant, j'ai cherché quelle était justement cette intrigue, et la construction romanesque n'est pas assez clair, loin de l'art du suspense et du rebondissement que j'aime chez Dumas. Ce n'est pas complètement une biographie de Néron, mais un peu quand même. C'est surtout une succession de scènes : des jeux religieux, une idylle amoureuse, des scènes d'orgie et de parricide, un naufrage, saint-Paul, les chrétiens des catacombes - un passage assez intéressant, qui aurait pu plaire à Hugo lui qui décrit longuement les égouts, les jeux du cirque, les prêches de Jésus et une révolte militaire...
Un roman qui s'éparpille trop avec des personnages trop stéréotypés donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Taraxacum
  27 décembre 2013
En 57 de notre ère, Acté, jeune Grecque vivant à Corinthe, accueille sur la plage un Romain venu concourir aux jeux organisés par la ville. Celui-ci n'ayant pas encore de logement retenu, elle lui propose l'hospitalité paternelle et ouvre ainsi elle-même une chaîne d'événements qui l'emmènera, de Corinthe à Rome, à voir sa vie bouleversée, à rencontrer Agrippine et Saint Paul, à être la maitresse d'un empereur et la pièce principale d'un sacrifice en plein cirque...
Un petit roman court de Dumas, plein de gladiateurs et de sang dans l'arène, de mystérieux jeune romain luttant couvert de poudre d'or au lieu de sable, de cadavres (en même temps, quand on parle de Néron et de sa famille proche...) et de chrétiens cachés dans les catacombes. de Corinthe à Rome, Dumas fait montre d'une culture classique des plus étendues, toujours prompte au petit détail. La jeune Grecque tient à vrai dire un peu du prétexte: ce qui plaît, c'est la balade dans l'Antiquité que l'auteur rend vivante et vibrante.
Si cela manque parfois un brin du souffle épique habituel, c'est distrayant, amusant, un bonheur pour tous les amateurs de Rome antique, pour tous les lecteurs appréciant Dumas, pour les amateurs d'histoire en général, et un roman pas assez connu d'un auteur décidément épatant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
JunoR
  27 décembre 2017
Ah, quel beau roman et que de génie littéraire, en tout cas jusqu'aux trois quarts. Je dois dire qu'il était bien parti pour être de ceux que j'emporterais sur une île déserte (cnfr profil Babelio) car la description de la relation naissante entre Néron et acté y est très belle et bien amenée, de même que la révélation de la véritable identité de "Lucius" - pour acté, du moins - car le lecteur voit clair bien avant le personnage.
Les personnages y sont tous extraordinaires et très beaux, même s'ils manquent parfois de nuances ou de subtilité, un peu comme dans les contes pour enfants ou dans les histoires mythologiques.
Et soudain, pour une raison que j'ignore, le roman bascule de point d'intérêt. le personnage central n'est plus acté et devient Néron. le rythme s'emballe pour finalement raconter L Histoire et non plus l'histoire... Cela fait perdre beaucoup de cette ampleur que le roman avait jusqu'alors et sa crédibilité y est également abîmée, c'est très dommage.
Mais pour la beauté des trois premiers quarts que j'ai dévoré pratiquement d'une traite, franchement, je vous recommande cette excellente lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
exarkun1979
  11 mars 2013
Alexandre Dumas est un de mes auteurs préférés. L'époque de l'Empire Romain est ma période préféré de l'histoire. On a donc ici tous les éléments pour une recette gagnante. On a ici l'histoire des derniers jours de l'Empereur Néron. Ça commence lors de sa participation aux jeux de Corinthe où il remporte tous les titres et on va jusqu'à sa mort en passant par des excès sans commune mesure et la persécution de chrétiens.
On a ici un histoire vraiment intéressante. C'est dans les débuts de Dumas, l'histoire n'est pas parfaite mais la plupart des éléments qui ont fait sa renommée sont là.
Je conseille ce livre à tous les amateurs de l'Empire Romain et à ceux de Dumas.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   17 février 2010
Le 7 du mois de mai, que les Grecs appellent thargélion, l’an 57 du Christ et 810 de la fondation de Rome, une jeune fille de quinze à seize ans, grande, belle et rapide comme la Diane chasseresse, sortait de Corinthe par la porte occidentale, et descendait vers la plage : arrivée à une petite prairie, bordée d’un côté par un bois d’oliviers, et de l’autre par un ruisseau ombragé d’orangers et de lauriers-roses, elle s’arrêta et se mit à chercher des fleurs. Un instant elle balança entre les violettes et les glaïeuls que lui offrait l’ombrage des arbres de Minerve, et les narcisses et les nymphéas qui s’élevaient sur les bords du petit fleuve ou flottaient à sa surface ; mais bientôt elle se décida pour ceux-ci, et, bondissant comme un jeune faon, elle courut vers le ruisseau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JunoRJunoR   27 décembre 2017
- c'est un des restes de notre ancienne splendeur, dit Acté. La ville en est jalouse et fière, et, comme une mère qui a perdu ses plus beaux enfants, elle tient à ceux qui lui restent. Je doute, Lucius, que tu sois assez riche pour acheter ce débris.

- Acheter ! répondit Lucius [Néron] avec une expression indéfinissable de dédain ; à quoi bon acheter, lorsque je puis prendre ? Si je veux ce marbre, je l'aurai, quand bien même Corinthe tout entière dirait non.

Sporus serra la main de son maître.

- À moins, cependant, continua celui-ci, que la belle Acté ne me dise qu'elle désire que ce marbre demeure dans sa patrie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TaraxacumTaraxacum   27 décembre 2013
- Ô Seigneur! lui dit-elle, qui es tu donc, pour chacun t'obéisse sans même paraître te craindre?
- Je te l'ai dit ma fille je m'appelle Paul et je suis apôtre.
- Mais qu'est ce qu'un apôtre? répondit Acté : est-ce un orateur comme Démosthène ? est-ce un philosophe comme Sénèque ? Chez nous l'éloquence est représentée avec des chaînes d'or qui lui sortent de la bouche. Enchaînes-tu les hommes avec ta parole ?
- Je porte la parole qui délie et non celle qui enchaîne, répondit Paul en souriant; et loin de dire aux hommes qu'ils sont esclaves, je suis venu dire aux esclaves qu'ils étaient libres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alexandre Dumas (70) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Rencontre et projection de dessins Avec : Étienne ANHEIM, directeur des éditionsde l'EHESS, Héloïse CHOCHOIS, dessinatrice de bandes dessinées, Étienne DAVODEAU, scénariste et dessinateur de bandes dessinées,Jérémie FOA, maître de conférences à l'Université d'Aix-Marseille, Sylvie JOYE, maîtresse de conférences à l'Université de Reims, membre junior de l'IUF, Florian MAZEL, professeur à l'Université de Rennes 2, Valérie THEIS, professeure à l'École Normale Supérieure, Stéphane VAN DAMME, professeur à l'École Normale Supérieure de Paris, Sylvain VENAYRE, professeur des Universités à l'Université Grenoble-Alpes.
Aventure collective et créative dirigée par Sylvain Venayre, l'Histoire dessinée de la France réunit depuis 2017, à l'initiative des éditions La Découverte et de la Revue dessinée, des historiennes, des historiens, des dessinateurs et des dessinatrices. À l'occasion des Rendez-vous de l'Histoire, ceux-ci se mettent en scène, sous la forme d'un jeu interactif animé par Yann Potin. En une heure et demie et une quinzaine de tableaux qui seront autant de questions posées à l'histoire de France, ils tâcheront de résoudre des problèmes tout à la fois sérieux et loufoques : Astérix est-il vraiment Gaulois ? Peut-on dessiner le sanctuaire lyonnais des Trois Gaules ? Les guerriers goths ressemblaient-ils à l'incroyable Hulk ? Comment représenter le visage de Jeanne d'Arc ? Que dirait Ernest Lavisse s'il rencontrait Alexandre Dumas ? Et si Catherine de Médicis racontait elle-même la Saint-Barthélémy ? Derrière l'apparente fantaisie du jeu, on posera en réalité une grave question de connaissance : le dessin peut-il aider à comprendre l'histoire ?
+ Lire la suite
autres livres classés : antiquitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre