AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213669090
Éditeur : Fayard (21/11/2012)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
"L'enfant nous aime en fonction du plaisir que l'on a à être avec lui et non des cadeaux ou des modalités par lesquelles on "l'éduque". Il en est ainsi car le plaisir qu'il nous procure est la base sur laquelle s'installe la réciprocité dont il a besoin pour pouvoir s'identifier à nous." Didier Dumas

Dans Sans père et sans parole, Didier Dumas décrivait le désarroi engendré par l'absence de père. Dans ce livre qui en est la suite, il indique comment r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
virgidoc2virgidoc2   16 février 2016
Les enfants ont un pressant besoin de savoir comment leurs parents les ont attendus et désirés. (...) entendre parler de cette époque où ils n'existaient pas mais où leurs parents les attendaient est, pour eux, l'un des événements les plus importants de l'enfance, puisque c'est celui qui leur permet, tout à la fois, d'admettre l'existence de la mort et d'intégrer cette dimension du temps.(...)
Comprendre que le temps d'une vie est limité, qu'il est assujetti à la succession des générations, et qu'en conséquence, l'amour et la sexualité sont les seuls outils que possède l'espèce humaine pour s'opposer à la mort.
C'est pourquoi découvrir qu'à l'époque où l'on n'existait pas dans son corps, on existait déjà dans le désir et les pensées de ses parents, est un événement capital. (...) l'enfant découvre que l'on peut exister dans le désir sans pour autant exister dans un corps.
(...)
Il en conclut que les morts poursuivent leur existence sur ce mode. Puisque ceux qu'il a connus, ses grands-parents par exemple, continuent en effet à exister de cette façon dans les pensées et les propos de ceux qui les ont aimés. Et dès lors, il commence à pouvoir admettre que sa propre vie est assujettie à la succession des générations.
Cette prise de conscience lui permet non seulement de considérer la mort comme un état acceptable, mais elle élargit considérablement son espace mental.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
virgidoc2virgidoc2   16 février 2016
...l'activité mentale originaire (...) est une activité mentale inconsciente qui continue, tout au long de la vie, à gérer l'identification de l'être humain à ses semblables et qui, de cette façon, prend quotidiennement en charge sa croissance psychique.
(...)
Nous continuons ainsi à nous "auto produire"' dans le rapport aux autres tout au long de la vie.
Commenter  J’apprécie          00
virgidoc2virgidoc2   17 février 2016
Si les parents ne veulent pas que l'adolescence soit automatiquement un drame, il faut qu'ils comprennent que la bande est alors un substitut du corps de la mère et non de celui du père. Les problèmes qui surgissent à cet âge sont en effet toujours liés au fait que le père continue à se positionner en gardien de la loi maternelle et non de la sienne propre.
Commenter  J’apprécie          00
virgidoc2virgidoc2   17 février 2016
Dès 14 ans, il leur [adolescent] faut à tous deux rejeter la fonction maternelle. La fonction et non la personne.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre