AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782846211215
119 pages
Éditeur : les Éd. de Paris-M. Chaleil (01/04/2009)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Filles, lorettes et courtisanes : « [J]e préviens ceux qui voudront bien perdre leur temps à lire les pages suivantes qu’elles ne sont point écrites pour les demoiselles qui sortent du couvent. » Ce clin d’œil complice, adressé à un lecteur avant tout masculin, donne d’emblée le ton de ce petit livre consacré à un phénomène très répandu au 19e siècle puisqu’il affecte tous les échelons de la société.

L’ouvrage, publié en 1843, au moment où l’auteur, d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Shan_Ze
  14 octobre 2014
Pour une commande, Alexandre Dumas écrit cette étude en s'inspirant de l'oeuvre d'Alexandre Parent-Duchâtel de la prostitution dans la ville de Paris et des témoignages de quelques uns de ses amis. Mais Dumas a aussi beaucoup côtoyé ces dames. Cette étude est découpée en trois parties : chaque partie pour une catégorie de ces dames.
Dans la partie sur les filles, on apprend la différence entre une fille à carte et une fille à numéro, qui s'occupe d'elles, quelles sont leurs occupations, que mangent-elles… (On a même un petit aparté sur la savate !) Mais ce n'est pas la partie qui m'a le plus enthousiasmée.
Dans les deux dernières parties, Dumas avance quelques faits divers, des anecdotes savoureuses sur ces femmes pour amuser son lecteur plutôt que pour l'instruire. Dans la partie sur les courtisanes, il classe ces dames en plusieurs sous-catégories : les joueuses de flûte, les familières, les philosophes. Il donne des tranches de vie des plus célèbres, partant de la Grèce antique jusqu'à la France de l'époque de Dumas.
Tout le long de l'ouvrage, on voit l'attraction que ces femmes-là exercent sur les hommes. Je ne sais pas ce qui est réel ou inventé, rapporté d'un ami ou de Dumas mais le livre est très agréable à lire. J'ai aimé les phrases joliment tournées et l'humour de Dumas. Ca me donne bien envie de lire d'autres Dumas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lalaitue
  13 avril 2010
Texte agrémenté de vignettes coquines sur ce qui fit la vie galante du Second Empire. Très intéressant sur la vie sociale au XIXè siècle car il analyse avec détails, sans être jamais ennuyeux, certains aspects de la vie de ces femmes : leur emploi du temps, leurs prénoms, leur mobilier, pourquoi elles prennent cet état et comment elles le quittent ; des anecdotes égaient l'étude.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
eterneleternel   14 février 2020
Devise des Lorettes: " Facile à prendre, impossible à garder".
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandre Dumas (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Voir l'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/henri-loevenbruck-le-mystere-de-la-main-rouge-52528.html
Cet homme est incontestablement un amoureux de mots et de l'écriture, qu'elle soit romanesque ou musicale. Après avoir étudié la littérature anglaise et américaine à la Sorbonne, voilà Henri Loevenbruck en Angleterre pour enseigner le français en collège. de retour en France, il apprend l'anglais à de jeunes ingénieurs tout en poursuivant ses collaborations avec plusieurs groupes musicaux et en collaborant à plusieurs media en tant que chroniqueur littéraire. Puis c'est le choix de l'écriture qui s'impose. Un premier roman sous pseudo et deux trilogies Fantasy, « La Moïra » et « Gallica » qui obtiennent un beau succès de librairie en France et à l'étranger et lui donne une vraie notoriété auprès des amateurs du genre. Mais Hervé Loevenbruck n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers et à s'enfermer dans un genre littéraire. Au fil des publications, avec « L'apothicaire », « Le rasoir d'Ochkam » ou « Le testament des siècles », on le retrouve dans la science fiction, le polar, le thriller, le récit d'espionnage ou le roman initiatique sous forme de road trip avec le très beau et surprenant « Nous rêvions juste de liberté ». Mais Henri Loevenbrck se fait aussi un nom dans le roman policier historique. En 2019, la critique est unanime pour saluer la sortie de son roman « Le loup des cordeliers » dans lequel le lecteur fait connaissance avec le jeune Gabriel Joly, jeune provincial venu à Paris en 1789 pour être journaliste et raconter les soubresauts de la France en pleine tourmente. Côtoyant les grands noms d'une révolution en marche, l'intrépide Gabriel avait mis à jour l'identité de ce mystérieux justicier hantant nuitamment les rues de Paris, ce fameux loup des Cordeliers. Mais l'aventure ne s'est pas arrêtée là ! Revoici Gabriel dans de nouvelles aventures qui le mèneront cette fois-ci de Paris au maquis corse, infiltrant une mystérieuse société secrète cherchant à influer sur le cours des évènements. Entre complots et trahisons, Gabriel Joly parviendra-t-il à déjouer les pièges qui jalonnent sa route ? Ne boudons pas notre plaisir. On retrouve avec jubilation ce héros bondissant, ce Gabriel Joly qui nous avait tant séduit dans le premier opus « Le loup des Cordeliers » et qui se retrouve embarqué dans une nouvelle aventure. Jouant habilement avec la véracité historique sans jamais la renier, tel un Alexandre Dumas du XXIème siècle, Henri Loevenbruck met sa plume virevoltante au service d'une intrigue bien troussée, aux rebondissements inattendus et aux personnages finement construits. « Le mystère de la main rouge » d'Henri Loevenbruck est publié aux éditions XO.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre