AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Pocket (30/11/-1)
3.23/5   26 notes
Résumé :
En marge des évènements historiques, et parfois se confondant avec eux, les grandes affaires criminelles secouent pour un temps la chronique et éclairent d'une lueur trouble la société de leur époque.
Avec "Les crimes célèbres", de la Rome sanguinaire des Cenci, au Paris maléfique de la marquise de Brinvilliers, Alexandre Dumas, familier des intrigues et des complots, entraîne les lecteurs de de la période romantique dans une inquiétante promenade à travers l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Iboo
  11 juin 2018
Édition 2ème trimestre 1972 - PRESSE POCKET - Ce livre édité spécialement pour TOTAL ne doit pas être vendu. Il vous est offert par votre station-service Total.
Bien, bien... Mais ce n'est pas une raison pour le livrer truffé de fautes d'orthographe et d'accords ! Je pensais que ce je-m'en-foutisme était une caractéristique de certains "éditeurs" actuels et je viens de me rendre compte que ce manque de professionnalisme sévissait déjà il y a près de cinquante ans. Misère, misère !
Pour ce qui est de ces Crimes Célèbres, car là est bien l'essentiel, ils sont au nombre de quatre et la trame historique de ces récits est ce qui a motivé mon choix à priori. Je n'ai donc pas été déçue. Même si j'ai trouvé dans certains d'entre eux quelques longueurs dues soit à des répétitions, soit à des détails ne présentant pas un grand intérêt.
Je ne saurais clore ma chronique sans dire à quel point j'ai savouré le récit portant sur Murat. Quel homme ! Quel courage ! Quelle noblesse !
Commenter  J’apprécie          344
Chocolatiine
  03 février 2018
Le livre que j'ai entre les mains, malheureusement, est loin de contenir tous les Crimes célèbres. Il nous en propose quatre : La marquise de Ganges, La comtesse de Saint-Géran, Murat et La marquise de Brinvilliers. Il semblerait d'ailleurs qu'aucun ouvrage ne les rassemble tous.
Nous voilà donc, au fil de la plume d'Alexandre Dumas, qui semble ne jamais devoir décevoir, embarqués dans les intrigues, les malheurs, les empoisonnements, du XVIIème au XIXème siècle. Vous l'aurez compris, ces nouvelles se lisent très facilement et sont toutes, les unes autant que les autres, divertissantes.
Challenge ABC 2017/2018
Commenter  J’apprécie          140
steph5977
  27 octobre 2019
4 nouvelles qui se lisent très vite, j'ai aimé le contexte historique sauf pour celle de murat qui m'a moins plu, j'essaierai d'en trouver d'autres de cette série
Commenter  J’apprécie          00
meknes56
  15 août 2019
Que de crimes ! Que de crimes ! Fabuleusement narrés par un Dumas. Superbe
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Jean-DanielJean-Daniel   14 octobre 2021
Mon père est un grand enfant que j'ai eu quand j'étais tout petit.
Commenter  J’apprécie          190
genougenou   28 juin 2015
— Hélas ! mon Dieu, reprit la marquise, d’après ce que vous me dites, monsieur, puisqu’il fallait la main du bourreau pour me sauver, que serais-je devenue si j’étais morte a Liège, et où en serais-je à l’heure qu’il est ? Et quand même je n’eusse point été prise et que j’eusse vécu encore vingt ans hors de France, qu’eût été ma mort, puisqu’il ne fallait rien moins que l’échafaud pour la sanctifier ? C’est maintenant que je vois tous mes torts, monsieur, et je regarde comme le plus grand le der-nier de tous, c’est-à-dire mon effronterie en face des juges. Mais rien n’est perdu encore, Dieu merci, et puisque j’ai un dernier interrogatoire à subir, j’y veux faire un aveu complet de toute ma vie. Quant à vous, monsieur, continua-t-elle, demandez particulièrement pardon pour moi à M. le premier président : il m’a dit hier, pendant que j’étais sur la sellette, des choses fort touchantes et dont je me suis sentie tout attendrie ; mais je n’ai pas voulu le témoigner, car je pensais que, mon aveu manquant, il n’y aurait pas contre moi de preuves assez fortes pour me con-damner. Il en a été autrement, et j’ai dû scandaliser mes juges par la hardiesse que j’ai eue en cette rencontre. Mais je reconnais ma faute et je la réparerai. Ajoutez, monsieur, que loin d’en vouloir à M. le premier président du jugement qu’il prononce aujourd’hui contre moi, que loin de me plaindre de M. le premier greffier qui l’a sollicité, je les en remercie tous deux bien humblement, puisque mon salut en dépendait. (p66/67)
LA MARQUISE DE BRINVILLIERS
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
genougenou   28 juin 2015
L’empereur, après cet aveu étrange, resta un instant pensif ; puis, se levant du fauteuil où il était resté assis pendant tout le temps qu’avait duré la narration du malheureux père, il alla vers un bureau, et écrivit sur un papier volant la décision suivante :
« Le pope ayant violé ce qui doit rester inviolable, c’est-à-dire le secret de la confession, sera exilé en Sibérie et déchu des fonctions du sacerdoce. Sa femme le suivra ; elle est coupable pour n’avoir point respecté le caractère d’un ministre des autels. La petite fille ne quittera point ses parents.
» Annouschka, la femme de chambre, ira également en Sibérie, pour n’avoir pas averti son maître de la conduite de sa fille.
» Je conserve au général toute mon estime ; je le plains, et je m’afflige avec lui du coup mortel qui vient de le frapper.
» Quant à Vaninka, je ne connais aucune peine qu’on puisse lui infliger, je ne vois en elle que la fille d’un brave militaire, dont la vie fut toute consacrée au service de son pays. D’ailleurs, ce qu’il y a d’extraordinaire dans la découverte du crime semble placer la coupable hors des limites de ma sévérité : c’est elle-même que je charge de sa punition. Si j’ai bien compris ce caractère, s’il lui reste quelques sentiments de dignité, son cœur et son remords lui traceront la route qu’elle doit suivre31. » (p352)
VANINKA
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gillgill   21 octobre 2012
Le 18 juin 1815, à l'heure même où les destinées de l'Europe se décidaient à Waterloo, un homme, habillé en mendiant suivait silencieusement la route de Toulon à Marseille.
Arrivé à l'entrée des gorges d'Ollioules, il s'arrêta sur une petite éminence qui lui permettait de découvrir tout le paysage qui l'entourait ; alors, soit qu'avant de s'engager dans cet âpre et sombre défilé, qu'on appelle les Thermophyles de la Provence, il voulut jouir encore quelque temps de la vue magnifique qui se déroulait à l'horizon méridionial, il alla s'asseoir sur le talus du fossé qui bordait la grande route.
(extrait de "Murat (1815)", nouvelle du volume paru aux éditions "Presses-Pocket" en 1972)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   28 juin 2015
Qu’on ne pouvait rien savoir sur une personne, sauf des interrogations particulières ; et pour mieux éblouir le marquis, elle alla chercher une sorte de boîte marquée de chiffres et d’emblèmes bizarres.
Elle l’ouvrit, et après avoir combiné certaines figures qui s’y trouvaient, elle avoua qu’il était vrai, et que la situation du marquis était des plus malheureuses. Elle ajouta, dans le but de l’effrayer, qu’il était menacé par des événements plus malheureux encore que ceux qui lui étaient déjà arrivés, mais qu’il était facile de connaître et de prévenir les événements au moyen de nouvelles consultations.
— Madame, répondit le marquis, il n’y a qu’une chose au monde que je craigne, c’est le déshonneur de la femme que j’aime. N’y a-t-il aucun moyen de remédier aux embarras ordinaires des accouchements ? (p125/126)
LA COMTESSE DE SAINT-GÉRAN.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandre Dumas (65) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Scruter les passions humaines, se placer du côté de la victime ou dans la tête de l'assassin… les journalistes, écrivains et historiens se sont toujours passionnés des faits divers. Récemment les affaires Xavier Dupont de Ligonnès, Laetitia, ont inspiré de nombreuses plumes. Il y a plus longtemps, Alexandre Dumas, Stendhal, Marguerite Duras, se sont aussi appropriés des faits réels pour les mettre en mots.
Que peut apporter un écrivain à une histoire vraie ? Comment expliquer le succès médiatique de telles affaires ? Faut-il y voir une réhabilitation du genre ?
Ivan Jablonka, historien, écrivain, auteur notamment de “Laetitia ou la fin des hommes”, ed. Seuil / réédition Points.
Thibault Raisse, l'un des auteurs de l'enquête de Society sur l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès.
Minh Tran Huy, écrivaine et journaliste, auteure de “Les écrivains et le fait divers, Une autre histoire de la littérature”, éd. Flammarion, “La Double Vie d'Anna Song”, éd. Babel et “Les inconsolés”, Acte Sud
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 2 Juillet 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : crimeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
136 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre