AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marie-Hélène Dumas (Autre)
EAN : 9782377291120
209 pages
Libertalia (28/11/2019)
4.5/5   4 notes
Résumé :
Artiste, journaliste, féministe, communiste de gauche, anticolonialiste et antifasciste, Sylvia Pankhurst (1882-1960) a œuvré toute sa vie en faveur de l’émancipation.
Figure du mouvement des suffragettes avec sa mère Emmeline et sa sœur Christabel, elle affronte de nombreux séjours en prison. En 1914, elle délaisse les salons progressistes pour les rues misérables d’East London. Elle dirige alors le plus important journal antiguerre d’Angleterre, transforme ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  03 janvier 2021
Militante féministe, antifasciste, anticolonialiste, Sylvia Pankhurst (1882-1960) renonce tôt à sa carrière d'artiste pour se consacrer à la fusion des deux mouvements de transformation sociale les plus importants en Grande-Bretagne au tournant des XIXe et XXe siècles : la défense des droits des femmes et celle des travailleurs. Elle lutte avec les suffragettes, au sein de l'Union politique et sociale des femmes, fondée par sa mère Emmeline, sera emprisonnée une douzaine de fois, nourrie de force pour briser ses grèves de la faim, avant de s'en écarter en 1914 alors que toute action et revendication sont suspendues pour « soutenir l'effort de guerre ». Elle contribue à la fondation du parti communiste britannique avant d'en être exclue, refusant de renoncer à son antiparlementarisme.
(...)
Passionnante biographie de la plus méconnue des Pantkhurst : Sylvia, qui n'a eu de cesse d'appliquer au quotidien « ses convictions égalitaires, autogestionnaires, antihiérarchiques et antiautoritaires ».
Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Leya-niess
  25 avril 2021
D'entrée, Marie-Hélène Dumas plante le décor avant de détailler la vie de Sylvia Pankhurst. Nous sommes plongés dans l'atmosphère moscovite en 1920, Sylvia y rencontre des membres des bureaux politiques, des délégués étrangers et surtout, Lénine. Celui-ci l'écoute — il va beaucoup l'écouter. Sylvia défend les droits des femmes autant que ceux des travailleurs. Elle va lui parler. Beaucoup. Mais pas le convaincre. Peu importe, elle ne renonce pas. Car même fatiguée, épuisée, lasse, elle n'abandonne jamais, persuadée que, même lorsqu'une lutte est gagnée, un autre combat est à mener. C'est tout à fait l'illustration de la vie de Sylvia Pankhurst, une femme complexe, une artiste qui à un moment, pose ses crayons et ses pinceaux pour se consacrer entièrement à la défense des femmes, qui renonce à son milieu aisé pour vivre dans les quartiers défavorisés de Londres, qui, même par amour, ne se résout pas à accepter le mariage : elle vivra en union libre pendant de très longues années, ayant son fils hors mariage, une idée inacceptable pour l'époque qui choque même sa suffragette de mère.
Car, dans la famille Pankhurst, on retient souvent le prénom d'Emmeline : elle fonde la Women's Social and Political Union en 1903 avec sa fille Christabel, l'une des soeurs de Sylvia.
Le livre retrace aussi le parcours de Sylvia au sein de la WSPU, ses emprisonnements, ses nombreuses grèves de la faim, la façon dont les femmes en prison sont alors traitées et nourries de force. (d'ailleurs, on trouve de nombreux documents sur internet sur le même sujet et c'est édifiant…).
Mais bientôt, Sylvia se détache du mouvement et de la WSPU, en total désaccord avec sa mère et sa soeur. Sylvia voyage, parle avec des femmes moins favorisées, s'installe dans l'East London, affirme son antiracisme et son anticolonialisme (alors que mêmes les socialistes de l'époque parlent encore de « supériorité de la race blanche ». Elle fait une tournée aux USA et, ô scandale, parle devant un public composé parfois de Noirs et d'Amérindiens.
Pendant la première guerre mondiale, elle participe à un journal ouvertement pacifiste et anti-guerre, le Dreadnought
Et dans ce même journal, elle fait publier un texte de Claude McKay, un romancier jamaïcain et activiste. C'est le début d'une longue collaboration.
Toute la biographie est intéressante et se lit très bien. On suit les luttes et les événements de cette partie du XXème siècle qui sont relatés avec clarté. Sylvia Pankhurst n'est certainement pas la plus connue de la famille, ce qui est dommage car ses idées sont tout à fait de notre temps ( je n'aime pas trop le « en avance sur son époque » qui ne veut pas dire grand chose).
Un livre à lire, donc.
Lien : https://imaladybutterfly.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CPiot
  22 septembre 2021
Incroyable vie que celle de Sylvia Pankhurst, une des fondatrices du mouvement suffragiste au Royaume-Uni. Elle se détache du mouvement qui ne se préoccupe pas suffisamment des questions sociales. Également anti-colonialiste et anti-raciste, pacifiste, révolutionnaire elle est une militante infatigable. Elle fonde un journal (qui atteindra la diffusion de 30 000 exemplaires !). Pour répondre aux questions sociales elle met en place des crèches, des restaurants solidaires, des cliniques pédiatriques. Elle milite avec Emma Goldman, Rosa Luxembourg, Clara Zetkin... quelle vie, quel souffle !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   31 décembre 2020
Si elle s’est tournée petit à petit vers le communisme, c’est parce qu’elle en est venue à penser que les injustices commises envers les femmes trouvaient racine dans le système parlementaire capitaliste qui exploitait tous les travailleurs, quel que soit leur sexe. Pour elle, seul le renversement du capitalisme et du colonialisme permettrait un jour aux femmes du monde entier non seulement d’obtenir le droit de vote, mais de devenir les égales des hommes. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ErnestLONDONErnestLONDON   27 décembre 2020
’ai créé quatre cliniques et je suis restée nuit après nuit au chevet des enfants. J’ai aussi mis en place une crèche, mais ces expériences m’ont toutes montré qu’essayer de remédier au système était inutile. C’est un mauvais système et il doit être anéanti. Je donnerais ma vie pour ça. 
Commenter  J’apprécie          80
ErnestLONDONErnestLONDON   03 janvier 2021
Elle défend l’idée de soviets sociaux, conseils qui doivent être établis là où les gens vivent et non où ils sont employés et impliquent ainsi la classe ouvrière toute entière, y compris les femmes qui ne travaillent pas à l’extérieur, les hommes au chômage, les enfants et les personnes âgées. 
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : suffragettesVoir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2755 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre