AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PiertyM


PiertyM
  04 septembre 2014
Vingts ans plus tard, on retrouve notre D'artagnan, le gascon, dans une situation plus ou moins précaire car depuis vingts ans, il est resté lieutenant des moustiquetaires mais il n'a plus jamais bénéficié d'un quelconque avantage, ni n'a pu continuer de se mettre en circuit ou encore réussi de se faire engagé dans les affaires de l'Etat de haute importance...

La vie à la cour royale a changé, le pouvoir a changé de mise, là nous sommes en période du roi Louis XIV qui est encore enfant, et que la gouvernance est tenue par sa mère la reine Anne d'Autriche et par le remplaçant de Richilieu, le nouveau cardinal, Mazarin. Ce dernier, voyant son pouvoir comme un colosse assis sur un pied d'argile, sentant des menaces provenir de part et d'autre, il décide alors de former une équipe des hommes vaillants. Voulant offrir cette marque à Rochefort, celui-ci lui affirme ne jamais devenir son serviteur par contre il lui parle du bien de D'Artagnan et de ses trois amis mousquetaires car il s'est affronté à eux il y a vingts ans lorsqu'il était bon serviteur du cardinal Richelieu...

Flatté par les exploits ménés par D'Artagnan et ses compagnons, le cardinal Mazarin demande alors à la lame de fer, à D'Artagnan de retrouver ses trois amis Athos, Portos, et Aramis afin qu'ils reprennent les affaire de l'Etat en main....

Pour ce premier tome, D'Artagnan est à la quête de ses trois amis. Il développe en même temps plusieurs stratégies pour les persuader à reprendre cette vie chevaleresque... première mission compromettre l'évasion (ébruitée) de Beaufort, retenu prisonnier à Vincennes depuis cinq ans...

C'est avec plaisir qu'on retrouve ces compagnons d'armes et du courage après vingts ans, et aussi une écriture d'apparence vieillie de vingts ans...
Commenter  J’apprécie          243



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (20)voir plus