AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213631700
Éditeur : Fayard (12/03/2008)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Au printemps 581, deux armées se préparent à s'affronter dans la plaine de Champagne. L'enjeu de la bataille est le contrôle de l'Austrasie, le plus grand des royaumes mérovingiens. Soudain, une femme en armes apparaît entre les lignes ennemies et exige des guerriers qu'ils mettent fin à leur querelle. Par ce fort belliqueux geste de paix, Brunehaut vient de faire son entrée dans l'Histoire. Cette grande dame du VIe siècle souffre pourtant de la légende noire attach... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Florel
  19 janvier 2014
Bien qu'il ne se contente pas de raconter que la vie de Brunehaut, il commence avec la chute de l'empire romain et finit avec la chute des Mérovingiens et l’avènement des Carolingiens, ce livre est excellent à lire. Très facile d'accès, il se lit comme un roman. Clair, bien travaillé, simple à suivre, et accompagné de carte sur le royaume franc de l'époque (ce qui peut se révéler très utile pour suivre et comprendre, surtout au début), j’ai adoré lire ce livre, et en découvrir un peu plus sur la chute de l’empire romain ou sur les mérovingiens. Et même s’il n’existe plus beaucoup de source sur cette époque, et les sources ne sont pas toujours fiables en plus, je l’ai trouvé plutôt bien exhaustif, car l’auteur a su prendre de la distance par rapport aux documents en replaçant dans le contexte certains écrits. Certes, certaines choses restent de la supposition et je ne suis pas experte sur les mérovingiens, mais comme il faut accepter l’idée qu’on ne connaîtra pas tout sur cette époque, pour le moment et en attendant d’en apprendre plus, ça me va.
A côté de cela, l’autre atout de ce livre, c’est qu’il nous fait découvrir en plus de la politique mérovingienne, les personnages de cette époque, qui faut le dire ne manquait pas de grands esprits (personnellement j’ai adoré découvrir Venance Fortuna), et surtout de grands stratèges ; et ça c’est quelque chose qui saute aux yeux quand on lit ces pages. Bien sûr beaucoup ont été des girouettes, mais comme à l’époque il fallait savoir, pour survivre et aussi maintenir l’équilibre, jouer avec ses amis comme avec ses ennemis, ce comportement reste compréhensible. D’ailleurs, à un moment dans le livre, l’auteur fait un parallèle entre les jeux et la politique, et je pense vraiment que cette comparaison n’est pas de trop, puisque c’était un peu comme une partie d’échec ou de go la politique à l’époque, et chose étrange ça marchait plutôt bien.
Pour parler un peu plus de Brunehaut maintenant, j’ai trouvé cette femme IN-CROY-ABLE ! Certes elle a souffert d’une légende noire, les récits qui ont réécrit l’histoire comme le Liber Historiae Francorum et les écrits de Frédégaire (et il y a d’autres sources), n’ont pas été toujours sympas avec. Mais mine de rien, malgré la légende noire qui n’a pas toujours lieu d’être, cette femme de pouvoir était un génie de la politique. Rusée, habile, elle savait manier la justice (se montrer ferme et magnanime à des fins politiques), et faire jouer les alliances mieux que personne. Elle était d’ailleurs tellement douée comme reine ou plutôt comme régente, que beaucoup de grands de l’époque, comme le pape ou l’empereur de l’Empire Romain d’Orient, s’adressaient à elle avant de s’adresser aux rois des royaumes francs, enfin là je parle surtout des rois de la Burgondie et de l’Austrasie. Mais c’est tellement complexe à suivre que je ne rentrerai pas dans les détails, même si c’est pourtant très simple à comprendre. Sachez seulement que c’est une histoire de mort, d’alliance et d’âge.
Cela dit, on peut noter en passant que malgré ces aléas Brunehaut a toujours su retomber sur ses pattes. Toujours ? presque. La chute de cette branche mérovingienne arrivera par Clotaire II, et la mort de Brunehaut sera à la hauteur du personnage, à côté Marie-Antoinette a eu une mort plus douce…
Enfin bon, ce livre reste une excellente base, et si la vie de Brunehaut et même plus comme le côté politique, religieux des mérovingiens vous intéresse, lisez-le vous ne serez pas déçus.
Lien : http://voyagelivresque.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
Taraxacum
  05 décembre 2012
La reine Brunehaut est une biographie qui a l'excellente idée de se dévorer comme un roman historique, grâce à une écriture très fluide et plaisante.
Autant avouer tout de suite que mes connaissances sur les Mérovingiens étaient plus que réduites, au point d'être un peu inquiète de me trouver totalement perdue dans le livre... L'auteur cependant sait replacer les choses dans leur contexte, commence par plusieurs paragraphes qui retracent la chute de Rome, les différentes étapes des migrations de ces peuples nommées barbares, l'histoire enfin du peuple où Brunehaut, princesse Wisigoth originaire d'Espagne, va se retrouver par son mariage...Plusieurs paragraphes qui ont fait, j'avoue, que j'ai fini par me demander quand donc on allait la croiser et trouver le début, certes instructif, mais plutôt longuet.
Comme toujours sur les périodes anciennes, c'est parfois frustrant: le lecteur voudrait en savoir plus sur tel événement, mais non, il n'y a que deux lignes dans une source sur le sujet, et l'auteur nous l'avoue clairement. Ceci surtout après la mort de Grégoire de Tours, apparemment la plus terrible pipelette de l'histoire!
Une bonne biographie, agréable à lire, bien documentée sans être assommante pour un non-spécialiste, et à recommander aux amateurs d'histoire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Henri-l-oiseleur
  15 octobre 2015
A travers la vie de cette reine mérovingienne, l'auteur restitue les moeurs et la politique des premières monarchies européennes issues de Rome et des Barbares. Cet éclairage dans les temps obscurs est bienvenu et très intéressant. Adoptant ensuite une perspective plus large, B. Dumézil nous fait comprendre comment se forment, en ce VI°s, en opposition avec l'ancienne idée romaine d'empire qui ne survit de fait qu'en Orient, les premières nations d'où les nôtres naîtront, et l'idée de l'Occident comme d'une entité particulière et distincte.
Commenter  J’apprécie          20
Himesama
  18 février 2017
Une très bonne biographie sur cette reine mérovingienne dont le supplice est bien connu.
Commenter  J’apprécie          10
xiommbarg
  30 mai 2016
Une très bonne synthèse plus que sérieuse sur cette reine et son contexte politico-économique.
On penserai presque lire un roman
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TaraxacumTaraxacum   04 décembre 2012
Grégoire de Tours apprit certainement la mort de Gontran, mais il lui manqua probablement le temps, ou la volonté, de consigner l'épisode dans ses histoires. Le chroniqueur s'éteignit en effet peu après, sans doute le 17 Novembre 594. Vingt ans d'épiscopat occupés à construire des églises, à nourrir les pauvres et à médire sur le compte de ses contemporains avaient eu raison de sa résistance.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Bruno Dumézil (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Dumézil
Des premiers temps du Moyen Âge, on ne retient souvent que l?idée vague de grandes « invasions barbares ». Si les tribus germaniques se sont effectivement regroupées sous de nouveaux noms (Francs, Goths, Alamans) pour affronter l?Empire romain, ces mouvements de populations bouleversent surtout la répartition des forces en Occident. S?ouvre une période de réformes juridiques et d?échanges commerciaux fructueux. Pour éclairer ces quatre siècles mouvementés, Bruno Dumézil et Hugues Micol nous propose une enquête savante et récréative, politiquement incorrecte et délicieusement critique, qui fait exploser les mythes solidement ancrés dans nos esprits depuis notre tendre enfance...
Dans la collection Histoire dessinée de la France : 1. La Balade nationale - Sylvain Venayre et Etienne Davodeau 2. L'Enquête gauloise - Jean-Louis Brunaux et Nicoby 3. Pax Romana ! - Blaise Pichon et Jeff Pourquié 4. Les Temps barbares - Bruno Dumézil et Hugues Micol ...La suite à venir en 2019 !
À découvrir en librairie et par ici ? https://bit.ly/2qgnrZt
+ Lire la suite
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre