AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754824022
Éditeur : Futuropolis (13/09/2018)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Il était une fois... Par un beau matin, un renard et un ours arrivent dans une contrée inconnue qui semble accueillante. Las, dès la première nuit, le renard, parti à la recherche de poulaillers, est pris au piège. Il est conduit au château du seigneur de la région : le terrifiant comte de Barback, le fameux ogre de légende. Pourtant, l'ogre lui propose un marché : il ne le mangera pas s'il lui trouve une femme. Car l'ogre s ennuie et veut se marier. Très vite. Le l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MonsieurHyacinthe
  06 octobre 2018
Dans la boulangerie où j'ai mes habitudes, trône un gâteau béni des dieux, tantôt nommé Trianon, tantôt Royal, offrant un croustillant praliné, entre une ganache au chocolat et une dacquoise à l'amande. Autant dire, un parfait attrape-gourmand. Pourtant sans le sou, mais ayant goûté au péché chez un ami, je ne sais quelle somme je serais capable de mettre pour re-goûter ce trésor gustatif. Autant vous dire que je fréquente le moins possible mon boulanger, incapable de résister à la tentation.
Je ne voudrais pas jouer les ogres, mais avec Nicolas Dumontheuil, l'attraction est aussi grande : cet artiste m'est irrésistible et inestimable, fondant en apparence, croquant à l'intérieur. J'en suis amoureux. L'incommensurable avantage du livre sur le gâteau, c'est qu'on peut le feuilleter, le dévorer, s'en repaître, sans qu'il ne disparaisse ! On peut même en gratifier le voisin, sa belle-mère et le boulanger (en échange d'une bouchée, pensez-y). Ainsi donc, perdu dans les rayonnages d'un libraire de quartier, je me suis adonné au plaisir solitaire du nouveau Dumontheuil, là, sans honte, devant tout le monde.
Au commencement, il y a ce titre. Très à mon goût. Ensuite, il y a ce renard, qui rappelle autant celui de "La Forêt des renards pendus" que celui de "La femme floue". le jeu de piste débute. Comme dans ce diptyque passé, l'univers démarre sur des jeux de ressemblances qu'il est toujours agréable de croiser (l'univers de Morris est très présent). le trait aussi est plus rondouillard et distrayant, caractéristique de "La femme floue". Malheureusement, j'avais moins adhéré à ce Dumontheuil-là et rebelote ici. Sans trop savoir pourquoi, les dialogues m'ont moins conquis qu'à l'accoutumée, peut-être suis-je moins adepte des contes ? le risque me manque un peu ici, on est plus proche du divertissement que du pamphlet éblouissant, comme peuvent nous les offrir les nobles albums "Qui a tué l'idiot ?", "Le Roi cassé", "Le singe et la sirène".
Reste une bande dessinée de qualité, comme toujours (les chiens ne font pas des crottes), un univers agréable à découvrir, des personnages hauts en couleurs et un clin d'oeil éclairé sur les migrants qui ne m'a pas laissé indifférent. Pour la gourmandise, c'est réussi. Pour l'hydromel, j'attends la prochaine offrande, alliant forme et fond, chocolat et amande, croustillant et moelleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SevereUn
  30 octobre 2018
Pour rebondir sur Monsieur Hyacinthe, qui à en croire sa critique est un fervent admirateur de l'auteur, je comprends la légère déception que peut avoir un fan devant cette nouvelle oeuvre. Car oui, quand un homme de la trempe de Nicolas Dumontheuil nous habitue à l'excellence, on ne peut que l'attendre au tournant, avec un maximum d'exigences.
Qu'importe, il s'agit cette fois-ci de divertissement, toujours sous couvert d'une critique sur l'humanité, mais avec un humour et une légèreté davantage présents qu'à l'accoutumée. Je comprends que ça puisse coincer pour certains, d'autant que les dialogues sont moins "écrits" que dans ses précédents récits, mais de mon côté, le résultat est là, à hauteur de mes espérances. Ça fourmille d'idées, de malice et de méchanceté. Un Dumontheuil certes soft, mais un très bon cru, et aux dessins et couleurs d'une grande beauté (notamment les paysages et les animaux).
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (4)
Auracan   26 octobre 2018
L’auteur complet Nicolas Dumontheuil n’a pas fini de nous étonner et surtout de nous ravir avec des histoires bien ficelées. Cette fois, c’est une fable des plus réussies qui va nous être narrée, entre Le Roman de Renard et Shrek. Grâce à des dialogues drôles, des situations ubuesques, beaucoup d’imagination et un zeste de folie, le lecteur sera vite emporté dans cette saga.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   26 octobre 2018
Suffisamment ouvert pour n’imposer aucune réelle morale, L’ogre amoureux laisse la place à toutes les interprétations rendant ainsi l’ouvrage universel et, ne l’oublions pas, immensément drôle.
Lire la critique sur le site : BDGest
Liberation   26 octobre 2018
Dans un style très coloré, alternant entre les cases légères et d’autres parfois sanglantes, Nicolas Dumontheuil s’amuse de l’absurdité de la vie. Le trait est joyeux et rond, mais le propos ne l’est pas toujours.
Lire la critique sur le site : Liberation
ActuaBD   08 octobre 2018
Un conte philosophique lumineux de Nicolas Dumontheuil, à coup d’ogres, de renard et de faux-semblants sociaux !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   06 octobre 2018
"(...)
- Barback se marie ??? Hohohoho ! Mais voilà qui va passionner mes lecteurs ! Et avec qui ?
- Il ne sait pas. Mais il est très amoureux !
(...)"
Nicolas DUMONTHEUIL, L'ogre amoureux, 2018, Futuropolis (p. 48).
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Nicolas Dumontheuil (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Dumontheuil
Les nouveautés Futuropolis de septembre 2018
autres livres classés : ogreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3151 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre