AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

David James Duncan (Autre)
EAN : 9791090724877
512 pages
Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture (08/04/2021)
4.33/5   20 notes
Résumé :
Des côtes de l'Oregon à Portland, en passant par des torrents bouillonnants ou des cascades à-pic, qu'il y croise une sirène, un cadavre ou un chien philosophe, Gus Orviston est un prodige de la pêche. Oscillant entre désespoir et euphorie, une prise après l'autre, il nous entraîne avec drôlerie, sagesse et poésie dans sa quête du cours d'eau parfait, celui qui répondra à toutes ses questions. La Rivière pourquoi est un hymne à une existence réconciliée avec nos pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
michemuche
  02 mai 2021
" Venez à moi pauvres pêcheurs ", Augustin n'a qu'une passion dans la vie: la pêche à la ligne. Ses parents ont une part de responsabilité, le papa Henning Orviston alias H2o spécialiste de la pêche à la mouche et madame c'est plutôt la pêche avec appâts. C'est dire le genre de discussion familiale. Fatigué d'une énième querelle sur l'art de la pêche, Gus quitte la maison pour voler de ses propres ailes. Au programme pêche le matin, l'après-midi, et le soir et bien sûr la fabrication de mouches et de cannes.
Dans sa cabane près de la rivière Tamanawis en Oregon Gus ne s'imaginait pas que la solitude est dure à porter pour un jeune homme de vingt ans.
La vie de Gus Orviston va prendre un tournant à 180 degrés, une série de rencontres comme Abe le noyé, Titus l'apprentie pêcheur philosophe et son chien Descartes, la belle Eddy , nymphe des rivières.....
Face à" la rivière pourquoi" , notre jeune ermite va partir à la découverte de la vie, une quête existentielle et spirituelle peuplées de points d'interrogations.
La recherche de son ombre, son jumeau, ce lien, ce fil de soie, sa ligne de vie. Pas besoin d'être pêcheur pour ouvrir ce magnifique roman de David James Duncan, un récit sous le signe de l'eau, une ode à la nature, rivière, poissons, ça pourrait être un mantra. J'ai adoré ce roman d'apprentissage.
Merci monsieur Duncan pour cette histoire d'eau, ces personnages, ces images. Et merci à la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture d'avoir ressorti ce bijou littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          777
moussk12
  31 mai 2021
Gus Orviston est un pêcheur né. Il en aurait été difficile autrement, ayant été conçu le long d'une rivière en Oregon, par un couple de pêcheur qui s'est rencontré par le plus pur des hasards, puis disputé sur la manière de ferrer le poisson, pour enfin se rapprocher, la nuit tombante étant plutôt frisquette.
Et Gus raconte.
Il raconte son père, H2O (vous comprendrez en lisant pourquoi il se nomme ainsi). Personnage quelque peu énigmatique, au parler châtié en comparaison de sa femme, Ma, issue d'un milieu plus modeste. Un couple atypique dont le seul point commun est la pêche. Et encore, lui, féru de la pêche à la mouche avec tout ce que cela comporte, elle, où tous les moyens sont bons pour attraper un poisson; ce qui sera l'objet de leurs disputes quotidiennes.
C'est dans ce contexte familial que Gus deviendra, sans le vouloir, un véritable génie, ne ratant aucune prise, inventant moyens techniques, fabriquant mouches et cannes de toutes sortes. Quand au petit frère, Bill Bob, il se lancera à corps perdu dans son monde peuplé de nourêves.
Cette première partie est très plaisante de par les situations et le vocabulaire, et les personnages sont tous plus ou moins mabouls, au point que l'on peut se demander si l'auteur n'a pas ingurgité des substances hallucinogènes...
Voulant fuir la famille, Gus louera un cabanon isolé, près d'une rivière, bien décidé à mettre en pratique son objectif de "journées parfaites", constituées de 14 heures de pêche par jour. Mais l'isolement total, la vision limitée à sa canne à pêche et à ses bottes immergées le mèneront vers la folie.
Conscient de sa déchéance physique et mentale, il se reprendra en mains, aidé de quelques nouveaux amis (adorables), de livres, de philosophie et de la nature environnante jusqu'ici obstruée par ses rêves d'eau.
L'auteur démontre tout son talent de conteur dans cette évolution, ou plutôt cette renaissance du personnage principal envers qui on s'attache beaucoup et à qui on ne souhaite qu'une chose : qu'il se libère des eaux noires et profondes qui l'envahissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Hellnino35
  14 mai 2021
"Along the river, along the river
Running through the liquid surface, a quiver
cool breeze blowing slowly, a shiver
The water is pure and clean I'm a sinner"
Stand High Patrol, Along the River.
Difficile à dire
Mais pas la mer à boire
Puiser dans ses souvenirs
C'est pas broyer du noir
Gus est né dans le bruit
Bloqué chez ses parents
Entre l'école et ses relends
Il choisira: la vie
Ecoutera un chien parler
Vagabondera loin des cités
Observera, Nature, comblé
Rencontrera, l'Amour, parfait ?
Lui susurrer que l'âme est belle
Faut la choyer comme les saumons
Pas question de vivre sans elle
Pour éviter la perdition.
Alors, embarquez, Mesdames, Messieurs
Et posez-vous les bonnes questions
Regardez-vous au fond des yeux
Et libérez tout le pois(s)on.
La rivière, Pourquoi ?
La rivière pourquoi
Dédicace à mon papa
Et à nos souvenirs le long des rivières.
Commenter  J’apprécie          51
jpguery
  20 avril 2021
Gus a grandi dans l'Oregon entre un père pêcheur professionnel à la mouche et une mère inconditionnelle de la pêche à l'appât. Ces deux méthodes de pêche étant irréconciliables, l'ambiance à la maison était loin d'être sereine et à vingt ans, Gus choisi de s'éloigner de cette famille de dingues et de s'isoler dans une cabane rudimentaire au bord d'une rivière. Loin de tout, il se consacre à la pêche et uniquement à la pêche, tenant un journal de bord précis de ses captures.
Mais du rêve à la réalité, il y a un gouffre que Gus peine à franchir tant la solitude peut être compliquée à gérer. Sa quête du bonheur par l'assouvissement d'une passion aura ses limites mais lui permettra de se retrouver vraiment.
Un livre complètement atypique, plein de digressions philosophiques, écologiques et poétiques. Un récit initiatique bourré d'humour et admirablement soutenu par une écriture riche et sensible.
Commenter  J’apprécie          30
bege2002
  21 avril 2021
Un livre sur la pêche...non merci.
Et puis...je me dis...c'est quant même publié chez l'éditeur Monsieur Toussaint Louverture qui nous offre toujours de grands livres ouverts à tous et surtout présentés avec un soin particulier et unique dans le monde de l'édition.
Alors je plonge et je me régale, je suis saisie, ferrée comme un saumon.
Qui est l'auteur David James Duncan ?
Toujours fasciné par les rivières et les mystères humains, il est né dans l'Oregon, ce premier roman sera publié aux USA en 1983 après plusieurs refus.
Donc ce livre de presque 30 ans n'a pas une seule ride (dans l'eau) tant il est toujours d'actualité comme tous les récits initiatiques bien ficelés.
Le personnage principal Gus est obsédé par la pêche à la mouche qu'il fabrique lui-même pour attraper l'insaisissable.
Confiné dans sa solitude de pêcheur, il se questionne beaucoup et affine sa quête du bonheur.
Alors embarquons-nous dans ses digressions philosophiques et écologiques.
Et surtout savourons son humour souriant et relaxant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
moussk12moussk12   30 mai 2021
...un nez qui faisait la même impression que celui d'un bébé lapin. Non pas que son nez ressemblât à celui d'un bébé lapin, ce qui aurait été ridicule. Tout comme l'aurait été son nez sur le minois d'un bébé lapin. C'était juste l'impression qu'on avait. Vous voyez ce que je veux dire ? Un nez de bébé lapin, un bébé lapin avec son poil si vaporeux, si soyeux ? Vous savez, quand ils plissent leur petit nez pour renifler, comme c'est mignon, et puis... Non, laissez tomber...
En tout cas, elle avait un joli nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
moussk12moussk12   27 mai 2021
...la pêche est une bonne chose, mais trop de bonnes choses est une mauvaise chose. J'ignore pourquoi l'amateur de sucreries devient si vite un hypoglycémique édenté, l'athlète adulé, une loque abhorrée, le beau don juan, un affreux débauché, mais les faits sont là. Il en va de même pour l'infatigable pêcheur à la ligne qui devient un fanatique radoteur au cerveau imbibé d'eau.
Commenter  J’apprécie          150
moussk12moussk12   31 mai 2021
Une bien curieuse stratégie de se dévêtir à l'approche du froid. Et pourtant les arbres ne paraissent pas aimer ça davantage que les hommes, car ils frissonnaient et tremblaient, tendaient leurs longs doigts décharnés vers la lumière, leurs chemises en lambeaux pourrissaient aux poignées et ils portaient des corbeaux pour bijoux.
Commenter  J’apprécie          120
moussk12moussk12   28 mai 2021
Une fois, il avait pris une couleuvre desséchée réduite à deux dimensions après s'être fait écraser par une voiture. Bill Bob voulait la glisser sous son oreiller car il souhaitait demander à la petite souris de la gonfler comme un ballon pour lui rendre sa troisième dimension.
Commenter  J’apprécie          120
moussk12moussk12   27 mai 2021
Pour ce qui était de "je vais te montrer" comment faire, comment bien manger, comment manifester du courage et du bon sens, il n'y avait pas meilleure mère que Ma. Par contre, pour des sujets du genre quel est le sens de la vie ? Comment le trouver, où et pourquoi, elle nous sortait de telles énormités qu'il nous a fallu prendre notre courage à deux mains et fuir le nid pour aller chercher nous-même les réponses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : pêcheVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16952 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre