AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Céline Schwaller (Traducteur)
EAN : 9782070787968
238 pages
Éditeur : Joëlle Losfeld (05/05/2005)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Un jeune étudiant de Cambridge consacre une thèse à Paul Michel, écrivain scandaleux, homosexuel flamboyant, prix Goncourt et figure de proue de mai 68, qui a disparu de la scène littéraire. II se rend à Paris pour le retrouver, et découvre que Paul Michel a été interné pour schizophrénie à l'hôpital psychiatrique de Clermont-Ferrand. La passion qui le conduit vers l'écrivain resse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
andras
  06 janvier 2018
Ce roman a beau aborder des thèmes qui me sont chers comme la littérature, la critique littéraire, l'importance pour un écrivain de ses lecteurs et plus précisément "du" lecteur privilégié mais aussi la folie, la schizophrénie, ou encore l'homosexualité, je n'ai pas été vraiment séduit.
Un jeune anglais prépare à Cambridge une thèse sur Paul Michel, un écrivain français marginal (bien qu'ayant obtenu le prix Goncourt), fervent admirateur de Michel Foucault, et qui n'a rien publié depuis une dizaine d'années. Il fait la connaissance d'une jeune et brillante universitaire, germaniste, qui le persuade de se rendre en France pour tenter de retrouver la trace de ce Paul Michel, en commençant par le service psychiatrique de l'Hôpital St Anne à Paris où l'on sait qu'il a été interné après une crise de démence.
Si ce roman peut paraître ambitieux en ce qui concerne les thèmes explorés, sa trame me paraît en revanche trop simpliste, tous les événements s'enchaînent miraculeusement pour mener à la résolution finale. La rencontre entre les deux principaux protagonistes me semble cousue de fils blancs et l'on a du mal à faire le lien entre cette bluette psychopathologico-littéraire et les travaux de Michel Foucault. Même en mettant de côté cette référence foucaldienne, il n'y a hélas pas grand chose à se mettre sous la dent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
andrasandras   06 janvier 2018
«[...] Mais il existe une autre forme de solitude, terrible à endurer.»
Il fit une pause.
«Et c'est la solitude de celui qui voit un monde différent de celui où vivent les gens qui l'entourent. La vie de ces gens demeure éloignée de la tienne. Tu vois le gouffre, et eux non. Tu vis parmi eux. Ils marchent sur de la terre. Tu marches sur du verre. Ils se rassurent à grand renfort de conformité, de ressemblances soigneusement élaborées. Tu vis masqué, conscient de ta différence absolue. C'est pour cela que j'ai toujours vécu dans les bars – les lieux de drague – simplement pour être parmi ceux qui étaient comme moi.[...]»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62

autres livres classés : schizophrénieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Patricia Duncker (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz du F2A

La phrase "Je ne bois pas du café" est correcte.

Vrai
Faux

8 questions
10 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre