AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2715814763
Éditeur : Balland (08/01/2004)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Comme toutes les communes de France, Lagleygeolle (Corrèze), terre natale de Claude Duneton, a perdu nombre de ses fils lors de la grande tuerie de 14-18. Sur le monument aux morts du village, vingt-sept noms sont gravés dont bien peu de gens se souviennent aujourd'hui. Claude Duneton a choisi de retrouver et de faire revivre, un à un, ces garçons perdus dont les traces sur la stèle l'accompagnent depuis son enfance. Paysans - cer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
PetitDragon
  19 janvier 2013
Un livre profondément émouvant, humain. Dans le petit village de Corrèze dont Duneton était originaire, 27 nom figurent sur le monument aux morts de 14/18, 26 enfants du village, plus un pauvre batard, garçon de ferme, dont le nom a été rajouté après coup. Si ma mémoire est bonne, le père de l'auteur est le seul à en être revenu, brisé, aigri, méchant. Un livre historique qui restitue l'ignorance des petits paysans, leur courage et leur ardeur à se battre les premiers jours, la rapidité avec laquelle les premiers sont fauchés, la hargne des survivants, ceux qui se mettent à aimer la mort, à la défier... Les retours en permission,les enfants qu'on ne connaîtra pas les départs dont on ne revient plus, la boue des tranchées, le froid, la mort, la mort, la mort...
Duneton, avec se grande générosité, a reconstitué simplement, honnêtement, la pauvre vie et les conditions de la mort de chacun d'entre eux. En linguiste, il insite sur le fait que ces gamins ne parlaient pas la langue française, mais un patois occitan, peut être une des raisons pour lesquelles ils n'ont pas tout de suite compris ce qui leur arrvait.
Ce livre est un hommage touchant à cette génération de" condamnés", " les sacrifiés", comme disait la chanson de Craonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Rodin_Marcel
  05 mai 2015
Duneton Claude - "Le monument" - publié une première fois en 2004 chez Balland, réédité en 2010 dans une nouvelle édition augmentée aux éditions Presses de la Cité (ISBN 978-2-258-08609-8).

Impressionnant.
Ecrivain, historien de la langue, auteur de "la puce à l'oreille", Claude Duneton est né en 1935, dans un petit village de Corrèze, à Lagleygeolle. le 11 novembre 1964, pendant la cérémonie de commémoration de l'armistice qui mit fin à la Grande Tuerie, il voit son père, ancien poilu, entrer dans une colère folle en entendant le discours convenu des officiels. Il se met à hurler, à gesticuler, "la cérémonie du souvenir lui apparaissait de plus en plus comme un trait d'humour noir."

En terminant son "roman vrai" fin août 2003, après trois années de labeur acharné, son fils écrivain tombe malade : il vient de passer des jours et des nuits en compagnie des poilus de cette commune-là, ce tout petit village, en compagnie de ces hommes qui sont allés se faire massacrer loin dans le Nord, eux qui ne parlaient pas encore tous le français. Claude Duneton a arpenté les archives militaires et civiles, il est allé sur les lieux même de l'horreur, il a refait le chemin de croix des poilus, il rend à chacun de ces hommes son destin particulier avec un immense respect.

Je dois dire que je l'ai lu à petites doses, à petits pas, sur plusieurs semaines, chapitre par chapitre. Sur la guerre 1914-1918 elle-même, sur les conditions de (sur)vie épouvantables des soldats, je n'ai rien appris de bien nouveau. Toutefois, ce «roman vrai» montre tout ce que peut faire un historien, un descendant, pour reconstituer au plus près le destin d'un poilu particulier. le ton est infiniment juste, sans pathos, au ras des évènements. Sur une autre période, dans une autre tonalité, la démarche de l'auteur fait penser aux «Disparus» de Daniel Mendelsohn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
Annette55
  10 décembre 2013
C'est un livre profondément humain et émouvant.
Claude Duneton fait revivre les victimes de la première guerre mondiale, celles, originaires de son petit village de Corréze ,:Lagleygeolle.
A partir des vingt-sept noms de soldats gravés sur le monument aux morts, en alliant des documents et des témoignages il reconstitue avec talent leur histoire .:
Instituteurs., cultivateurs, forgerons.
Autant de souffrances, d'espoirs, d'amours, de miséres, grâce aussi au destin d'un survivant : le père de l'auteur:Jacques Duneton.qui reviendra marqué par la vie dans les tranchées.
Je conseille ce livre très touchant .C'est un Roman Vrai.
Vivant près de Verdun, pensant à mon grand- pére, j'ai été très touchée!
Commenter  J’apprécie          80
RChris
  25 février 2016
Formidable livre oublié des références en cette période de centenaire. Point de vue original que ce "roman vrai" parti du monument aux morts et qui fait revivre ceux qui sont couchés sur sa stèle. Duneton raconte l'histoire des 27 personnages et la continuité de la vie dans le village corréziens en leur absence. L'alternance entre le front et le village donne un point de vue que j'ai beaucoup apprécié.
Commenter  J’apprécie          70
CCoco
  03 mars 2015
Un livre qui reste gravé dans la mémoire. A travers l'histoire des monuments aux morts érigés dans chaque village, Claude Duneton nous raconte la vie de ces hommes tombés lors de la grande boucherie de 14-18.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
michdesolmichdesol   04 novembre 2017
Le 1er octobre Victor Jugie, des Voûtes, fut relevé sur le champ de bataille, la gorge ouverte jusqu'au menton par une baïonnette ennemie. La chose arriva dans les faubourg de Reims, devant le village de Saint-Léonard - il était mort depuis cinq jours. Ce garçon de vingt-trois ans aux yeux gris bleu, timide et silencieux, avait été incorporé au 63e Régiment d'Infanterie de Limoges deux ans auparavant, exactement. Comme tous ceux de la classe 11, il était sur le point d'être libéré lorsque la guerre éclata.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bellongbellong   10 décembre 2014
Je fais souvent des photos des monuments aux morts
Que je peux croiser,et je vous l assure, je repense a chaque fois a ce livre
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Claude Duneton (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Duneton
Page 189 - Les choix de Claude DUNETON
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1700 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre