AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edith Soonckindt (Traducteur)
ISBN : 2266089528
Éditeur : Pocket (19/05/1999)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Délaissées par leurs parents après le décès de leur petit frère Colin, Isabel et Nina se sont construit un univers bien à elles.
Des années plus tard, lorsque Isabel met au monde un fils, Nina quitte aussitôt Londres pour la rejoindre à la campagne.
Mais Isabel, affaiblie, traumatisée par un accouchement difficile, tient sa soeur à l'écart. De son côté l'attitude ambiguë d'Isabel à l'égard du nouveau-né inquiète Nina.
Dans ce climat lourd de sus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zabeth55
  22 mars 2013
Que dire sur ce livre ?
Dommage qu'il ne fasse pas beau. C'est un livre à lire à la plage, ou au jardin.
L'histoire est quelconque, malgré des essais de tension psychologique, le style aussi.
L'histoire de deux soeurs, très proches depuis l'enfance, mais rivales en même temps, avec en ombre la mort mystérieuse d'un petit frère lorsqu'elles étaient petites.
Mais ça se laisse lire quand même, sans plus.
Je pense qu'il sera très vite oublié.
Commenter  J’apprécie          40
soleilnoir
  12 novembre 2016
Un roman à la psychologie subtile qui permet à deux soeurs de se retrouver autour de la naissance du bébé de l'une d'elle. On assiste à une lente descente dans les profondeurs de l'inconscient où l'on finit par comprendre pourquoi leur petit frère est décédé alors que l'une avait 7 ans et l'autre 4 ans.
C'est un livre envoûtant, superbement écrit qui distille le venin d'un noir destin enfoui dans la mémoire des deux soeurs...Le lecteur finit par avoir la clé de l'énigme...On entre dans la pensée magique, combien effrayante, de deux enfants rattrapées par leur passé une fois adultes...Une merveille où la poésie s'invite dans ce passé recomposé.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2015
Même de nos jours les gens refusent souvent qu’on les prenne en photo, ou alors ils veulent quelque chose en échange, de l’argent ou autre. Ce mariage m’avait plu et ça s’est vu sur les clichés. J’aimais leur façon de dépenser l’argent qu’ils n’avaient pas, et les enfants qui comprenaient tout : ils voyaient les bagarres succéder aux beuveries mais ils adoraient ça, de cette façon innocente qu’ont les enfants de craindre une chose et de l’aimer en même temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2015
La tarte doit cuire jusqu’à ce que les bords des rangées de pommes soient pratiquement noirs, le fruit encore charnu et juteux cependant. Lorsque l’on ferme les yeux et que l’on mord dedans, on doit sentir en même temps le goût du caramel, de la pomme acide, le jus, ainsi que la texture surprenante et sablonneuse de la pâte sucrée. Aucune des saveurs ne doit dominer les autres.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2015
un enterrement il faut manger, afin de prouver que l’on est toujours vivant. Certains mets conviennent, d’autres pas. Le jambon ou le poulet froid appartiennent à la première catégorie. La quiche est très prisée, les vins australiens aussi. En revanche, tout ce qui exigerait de personnes éméchées ou éplorées un dernier effort d’attention ne convient pas.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2015
—Tu aimes prendre des risques à ce que je vois.
—De toute façon il y en a toujours, alors pourquoi prétendre le contraire ? On est aussi bien ici qu’ailleurs.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2015
Lorsque quelqu’un meurt, il y a beaucoup de choses à savoir et peu de temps pour apprendre, mais des gens sont payés pour vous aider. Ils se présentent, la mine grave et compassée, ils vous questionnent puis vous orientent vers les bonnes réponses. Inutile de se taire, ils attendront. C’est leur métier.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Helen Dunmore (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Helen Dunmore
Trahir de Helen Dunmore aux éditions Mercure de France
Brusquement et sans signes avant-coureurs, Volkov tape du poing sur la table : "Vous pensez que je ne me rends pas compte que mon fils est très sérieusement malade ? Vous, les médecins, vous nous prenez tous pour des imbéciles ! Vous savez qui je suis ?" Andreï pose ses mains à plat sur ses genoux. D'une part, il ne sait pas quoi répondre. de l'autre, il devine que tout ce qu'il pourra dire sera pris pour de la provocation. Il est fort naturel qu'un père ait besoin d'exprimer ses émotions. Et il faut surtout que Volkov ait le sentiment d'être un parent et rien d'autre, ici, dans cet hôpital. Mais Volkov est un des chefs de la terrible police secrète. On est à Leningrad, en 1952. Andreï, jeune et brillant pédiatre, a vu arriver dans son service un petit garçon souffrant d'un très grave cancer des os - le fils unique de Volkov. Or celui-ci n'accepte pas le diagnostic, ni le verdict : amputation d'une jambe. Quoi qu'il arrive, Andreï sera coupable et donc puni. Alors que faire, quand l'étau se referme sur lui et sa famille ? Partir dans une autre ville ? On le retrouvera. Se cacher ? C'est impossible. Lâché par ses collègues et amis, tous contaminés par la terreur ambiante et prêts à le trahir, il risque de payer le prix fort.
http://www.lagriffenoire.com/70052-divers-litterature-trahir.html
Vous pouvez commander Trahir sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : soeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre