AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782846814935
94 pages
Éditeur : Solitaires Int (08/09/2016)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ainsi, je peux dire que j’ai appris de Maurice non seulement la beauté absolue de sa musique, mais aussi je peux dire qu’il m’a également enseigné à écouter le plus attentivement du monde, et avec le plus grand soin, toute musique. Il m’a enjoint dès la sortie de mon soupirail à lire des auteurs que je ne soupçonnais pas. Il me les a tendus comme on tend la main à un enfant pour qu’il ne tombe pas dans un puits profond, il m’a enseigné dans la chambre de mon enfance... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
zazy
  09 octobre 2016
« J'ai toujours trouvé la Picardie hideuse. Enfant, elle me terrifiait quand je la regardais dans les yeux. » Ainsi débute le livre. C'est vrai, lorsque l'on pense Picardie, l'idée du soleil n'est pas présente, plutôt gadoue, brume, bruine, brouillard, surtout Laon dans l'Aisne ! J'ai mieux compris pourquoi en lisant le livre de Claude Duparfait. En plus de la région, il y a les 4ème et 3ème de transition où le principal de Collège foutaient les élèves de milieu ouvrier, ou peu doués, ou posant des problèmes, ou trop rêveurs ou pas assez concernés… Enfin bref, les moutons noirs. S'en sortir est une vraie gageure « Il n'y avait aucune issue dans la société pour qui entrait dans ces classes de transition de 4ème et de 3ème en Picardie. On y entrait, et à l'instant même où l'on avait franchi la porte on devenait soudain un élève animal malade, un mort. Qui entrait dans ces classes de transition de Picardie ne pouvait pas ne pas ressentir instantanément l'épaisseur de mélancolie et d'affliction, de laideur et de violence –voir de maltraitance- infligée à ces élèves animaux condamnés et perdus. Au milieu des années 70, la classe de4è et de 3è de transition de Laon, dans l'Aisne, est un ghetto d'une quarantaine d'animaux qui côtoient au quotidien les élèves argentés et les chanceux dans les seuls espaces où personne ne peut empêcher qu'ils ne se mélangent : le préau et les latrines. » Une mort sociale annoncée.
Par la voix d'un petit transistor « Philips D2102 » dérobé à son père, Claude entend puis écoute pour la première fois Maurice Ravel et c'est la renaissance « Car sans toi, là-bas à Laon, je me serais définitivement perdu. Je me serais noyé. Je serais mort. Je n'aurais jamais survécu sans toi. » A partir de cet instant, sa vie bascule, s'ouvre la gangue, des horizons nouveaux. Il sortira dans les deux sens du terme de transition pour aller vers une seconde classique. Ravel lui permettra d'obtenir, aux épreuves du BAC, un 17 en français.
Ce livre est un cri d'amour à Maurice Ravel, celui qui lui permit de sortir de la grisaille picarde, d'assumer sa différence, de partir et vivre. C'est aussi une réhabilitation de ses parents qui n'ont pas pu ou pas su comprendre son grand désarroi et, également, un merci à car ils n'ont jamais mit un frein à sa passion de la musique de Maurice Ravel, allant même jusqu'à lui acheter les oeuvres complètes à Noël « Ce que je puis dire d'eux, c'est qu'ils n'ont jamais fait obstacle à Ravel. D'aucune manière que ce soit. »
Dès le début de ma lecture, j'avais presque envie de lire à voix haute, que ce livre était fait pour le théâtre. Cette façon de marteler certaines phrases donne un rythme oral au livre. Curieuse, j'ai regardé plus avant les premières pages et… « Une adaptation de ce texte pour la scène a été réalisé et interprété par l'auteur. » Les représentations ont eu lieu en septembre dernier à Besançon.
Un livre où la pudeur, l'humour, la dérision jouent avec l'amour de Ravel servi par une écriture dense.
Un livre que je n'aurais certainement pas déniché ni lu sans « La voie des indés » organisée par Libfly qui nous permet de découvrir des maisons d'édition peu connues. Merci à Libfly et à la maison d'édition « Les Solitaires Intempestifs » (cliquez pour aller sur leur site) pour ce très agréable moment de lecture.
J‘aime cette idée que Ravel puisse sauver une vie, tout comme Proust a enchanté la jeunesse de Michaël Uras

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
odilou
  22 août 2019
La Picardie n'est triste et noire que dans les bourgs et villages abandonnés par les usines et l'industrie, comme dans toutes les régions même ensoleillées.
Il faut plus prendre cela comme un mal être qui aurait existé dans n'importe quelle lieu magnifique.
J'ai de la famille à Laon qui y vit bien et sans problème car ils n'ont eu ni souci scolaire, ni familial et ont un emploi, donc ils vivent.
Les classes technologiques, les cppn... n'étaient pas réservées à la Picardie et encore moins à Laon. Dans toute la France l'état, et non les professeurs, a cherché à rassembler des enfants en grande difficulté sans en chercher les raisons, ni apporter de solutions. Certains s'en sont sortis, plus ou moins difficilement comme l'auteur, d'autres non. Depuis il y a eu d'autres tests qui n'ont pas non plus été concluants. Aucune solution n'est apportée réellement à tous ces jeunes, sinon il y aurait moins d'analphabètes découverts à 18 ans.
C'est un livre autobiographique en partie, très réaliste et très touchant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ramsesgribou
  08 mai 2017
Beaucoup aimé ce petit livre très personnel où l'auteur décrit sa passion grandissante pour Ravel, son effroi de la Picardie et son entrée dans la culture. Beaucoup, beaucoup aimé. J'aimerais bien savoir ce que d'autres en pensent.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
zazyzazy   09 octobre 2016
Ma classe sociale fut ma prison, tout comme la possibilité de ma libération. Serais-je véritablement devenu autre, si je n’avais pas eu ce père, et cette mère ? Serais-je devenu un grand pianiste se seulement il y avait eu un piano dans la maison triste de mon enfance ?
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : ravelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
443 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre