AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 289428764X
Éditeur : Éditions Hurtubise (01/10/2005)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Au milieu du XVIIIe siècle, les colonies anglaises et françaises en Amérique du Nord sont plongées dans une guerre qui changera le cours de l’histoire. Avec l’arrivée des officiers français, le monde de la noblesse canadienne est en ébullition: des liaisons amoureuses se créent, des intrigues se forment et des rivalités se dessinent. C’est dans ce contexte qu’évoluent les membres de la famille Hébert de Courvais: le raisonnable François, le fougueux Alexandre, la be... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
bilodoh
  13 mai 2018
Histoires d'amours et de cruauté sur fond historique
Quand on sait qu'il s'agit de l'histoire de la Conquête du Québec par les Britanniques, on sait qu'il y aura une fin dramatique, les Anglais vont vaincre sur les plaines d'Abraham, la colonie va capituler et lors du traité de paix la France va choisir les îles plutôt que le Canada.

Le récit commence quelques années plus tôt, l'auteur décrit en détail des batailles qui ont précédé le conflit de 1759, surtout des attaques victorieuses et sanglantes des miliciens accompagnés de leurs alliés autochtones, des guerres d'embuscades qui s'opposent aux batailles en bon ordre des Européens.

Il s'agit d'une trame historique assez classique, on parle des valeureux officiers et des dames de la haute société. Les femmes sont plus belles les unes que les autres, les héros masculins sont aussi très beaux, seuls les méchants peuvent être laids. On a aussi les détails de costumes et d'uniformes d'époque avec une bibliographie en fin de volume.

Si l'ensemble est bien documenté, j'ai l'impression que l'auteur devient parfois anachronique dans les dialogues. Par exemple, lorsqu'un soldat semble avoir une petite foulure à la cheville, l'officier insiste pour l'envoyer voir le médecin. Si cela illustre bien la sollicitude du chef pour ses hommes, je ne suis pas sûre pour le médecin de 1750…

Au final, j'ai trouvé les premiers chapitres un peu longs et le parfum à l'eau de rose des amours voluptueuses ne m'a pas émue. Mais fan d'histoire, j'ai bien aimé ce rappel des événements qui entourent ce moment important du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Shana
  03 mars 2010
Au départ, j'étais exaltée à l'idée de me plonger dans ce nouveau roman historique dans lequel une nouvelle plume s'offrait à mon regard. Mais, sans que je ne trouve la raison, mon enthousiasme s'est amoindris au fil des pages. Compte tenu du fait que je devais m'arrêter souvent lors de ma lecture afin de prendre des notes ou des extraits pour mon devoir de français, je pense qu'il est normal que j'ai pu moins apprécié le récit dans toutes ses facettes. Toutefois, je sais une chose : ce n'est pas à cause de l'histoire car je l'ai trouvé fort fascinante et elle m'a fait vivre des moments intenses, surtout lors des combats contre les Brittaniques. C'est dans ce contexte historique que nous faisons la connaissance avec la famille Hébert de Courvais, dans laquelle nous découvrons les divers aspects des personnages ainsi que les drames qui les feront évolués à leur façon. C'est sur ce fond de guerre que se dessine un complot atroce destiné à éliminer un membre important de la famille... Alors s'entrechoque combat et trahison jusqu'à l'ultime dénouement, tant dans les tragédies familiales entourant la famille de Courvais, mais aussi dans les échos de la guerre qui planent sur la province.

Dans cette soif de rivalités entre les Canadiens et les Brittaniques, nous découvrons la personnalité et les rêves des protagonistes. Alexandre, au charisme foudroyant et animé par le feu de la guerre, va se joindre aux amérindiens pour contrer les envahisseurs venus de l'autre continent. Il va devenir un héros de la guerre, mais aussi un personnage redouté à cause de ses crimes barbares qu'il causera pendant les combats. François, l'aîné de la famille, est un peu moins impulsif que son frère avec lequel il aura quelques litiges, surtout au début du livre. Cependant, leur lien se renforcira lors des combats, pour n'en devenir que plus solide à la fin. D'autre part, nous découvrons aussi sa noblesse et son courage lorsqu'il s'investira à protéger sa famille et à découvrir l'arrière du complot contre son frère cadet. du côté des filles de la famille, Catherine est mon personnage favoris à cause de sa maturié et son sens des responsabilités. En effet, après la mort de son père, elle va prendre les reines de la seigneurie et s'assurer du bon train des affaires. Malheureusement, elle vivra des moments plutôt difficiles lors de son mariage et le départ de son frère Alexandre lui fera un vide supplémentaire dans ses drames conjugaux car un lien puissant les attache l'un à l'autre. Quant à Anne, la plus jeune de la famille, elle est le rayon de soleil qui les embellit. Comblée de bonheur et d'amour, son cheminement sera comme une douce brise printanière. Toutefois, le malheur la touchera que plus tard, lorsqu'elle devra affronter les menaces qui planent sur elle et l'affreuse tragédie dont elle sera témointe.

Ainsi donc, si on oublie quelques désagréments en cours de route, j'ai bien aimé le roman que nous livre l'auteur. Il explique avec précision les combats entre les deux camps, ce qui m'a permise d'enrichir mes connaissances historiques sur l'envahissement des anglais au Québec, et détaille à travers la guerre les moeurs des Amérindiens. Toutefois, je n'ai trouvé aucune originalité dans sa plume, c'est pourquoi j'ai été un peu ennuyée par moment, ce qui ne m'a pas empêchée de savourer tout de même l'histoire.

En outre, c'est une histoire intéressante à ne pas manquer et qui comblera quiconque s'intéresse de loin ou de proche à notre histoire nationale.

Lien : http://shana.vefblog.net
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   13 mai 2018
Pour François, ce n’était pas la bonne manière de se comporter. Lui respectait les lois, les ordres et la hiérarchie militaire. Il se conformait aux règles et aux usages. Ce n’était qu’une question de respect, rien d’autre. Le respect était la base des valeurs humaines.

(p. 131)
Commenter  J’apprécie          180
ShanaShana   03 mars 2010
« Le cap Diamant paraissait beaucoup moins imposant. Peu à peu, le château Saint-Louis rapetissait sur le rocher. S'estompait le théâtre de la bataille décisive. Que feraient les Canadiens des hauteurs de Québec ? Pour François Hébert de Courvais, ces plaines étaient le lieu fatal où la France avait perdu l'Amérique.



- Je vais m'ennuyer de ce pays, affirma Anne en prenant la main de son frère.



- Regrettes-tu ta décision ?



- Non. Quand tombe le lys, après tant de sang et de larmes, il est temps de partir. »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Video de Yves Dupéré (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Dupéré

Choc des couronnes de Yves Dupéré
En cette fin de l'an 1699, au Bulzor, rien ne va plus. Pourtant, tous semblaient vouloir préserver la paix dans les trois principaux royaumes de la Terre des...
autres livres classés : autochtonesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1301 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre