AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020849500
267 pages
Éditeur : Seuil (09/03/2006)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 127 notes)
Résumé :
Lorsqu'ils étaient étudiants en médecine, Florence, Denis et Romain formaient un étonnant trio amoureux. Florence et Denis se sont mariés quand Romain a quitté la France. Bien des années plus tard, ce dernier réapparaît lors d'une soirée organisée par des amis communs, et Florence prend conscience qu'elle n'a jamais rien décidé de son existence...
Un roman drôle, sensible et chaleureux dans lequel chaque lecteur reconnaître une part de lui-même.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Patrijob
  01 novembre 2019
Déniché dans une boite à livres, je ne pense pas avoir mis la main sur le meilleur roman d'Anny Duperey....
Le récit se construit autour de la trame classique du triangle amoureux.
Durant leurs études de médecine, Romain, Denis et Florence se sont aimés d'amour et d'amitié.
Un lien fort qu'ils voulaient intemporel, les deux hommes acceptant de se partager la jeune femme, elle-même pareillement éprise de l'un et de l'autre.
Et puis Romain est parti travailler en Asie et c'est tout naturellement que ses deux amis se sont mariés.
A la faveur d'une soirée organisée par des amis communs, Romain réapparaît et déclare sa flamme à Florence, déclenchant chez elle une réaction violente.
Leur vie à tout les trois va s'en trouver bouleversée, les obligeant à reconsidérer leur destin et leurs ambitions, bousculant leurs certitudes et leur égo.
Dans un style fluide et vivant, Anny Duperey nous conte une histoire d'amour sans grande originalité mais distrayante et agréable à lire.
Une lecture de vacances.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3210
ladesiderienne
  04 juillet 2017
Tous trois étudiants en faculté de médecine, Florence, Denis et Romain avaient très bien vécu le triangle amoureux qu'ils formaient à l'époque de leur jeunesse. Romain envolé pour des raisons professionnelles en Asie, Florence avait tout naturellement fait sa vie avec Denis, devenu chirurgien. Depuis 18 ans, ils forment un couple heureux. Stérile, elle comble son manque d'enfant à travers son métier de pédiatre. Mais voilà que leur petit confort sentimental va voler en éclat avec le retour de Romain. Toujours amoureux de Florence, il lui propose de partir avec lui en Afrique dans des missions humanitaires. Offusquée par cet aplomb, tout en le rabrouant, elle prend conscience que son existence lui a été dictée par les circonstances et les décisions des autres, notamment celles de ses deux amours de jeunesse. Florence décide de quitter Denis et de prendre enfin sa vie en mains, seule.
Ayant beaucoup d'admiration pour la comédienne, j'avais également pu apprécier Anny Duperey, l'écrivaine, dans "Les chats de hasard" et "Allons voir plus loin, veux-tu ?". Quand j'ai ouvert ce titre avec dans les premières pages l'image de ce triangle amoureux, j'ai pensé m'être fourvoyée, n'étant pas vraiment amatrice de romans sentimentaux. Et puis l'écriture pleine d'élégance et de sensibilité (à l'image de l'auteure) a fait le reste. J'ai beaucoup aimé les questionnements de Florence sur sa vie, la quarantaine venue, ainsi que son courage pour tout quitter. Loin de moi toute idée de féminisme car les deux personnages masculins m'ont beaucoup plu aussi. Leurs différences de caractère font qu'ils sont complémentaires dans leur amitié et finalement la futilité apparente de Denis et l'égoïsme de façade de Romain cachent de belles âmes. Une fin un peu trop "fleur bleue" pour moi tout de même et un 12/20 pour une lecture aux antipodes de mes habitudes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
dacotine
  16 avril 2016
ça démarre trés vite : l'annonce du retour de Romain...et c'est toute une remise en question de sa vie qui se poursuit. Un questionnement qui fait réfléchir à la vie :" ai-je choisi ma vie, ou me suis-je laissée mener par les circonstances, les décisions des autres ?" Un texte simple et agréable à lire, qui donne à s'interroger.
Commenter  J’apprécie          130
jg69
  01 avril 2015
Ce livre nous raconte une histoire d'amour à 3 qui pourrait a priori sembler irréaliste et farfelue mais qui nous est racontée avec tellement de justesse et de subtilité que l'on y croit totalement. Contrairement à d'autres, je n'ai pas trouvé ce roman long ou ennuyeux, bien au contraire!
A travers une histoire très particulière, il aborde des enjeux cruciaux du couple, la question du choix, notre part de liberté dans l'engagement, les doutes, la rupture, le deuil...
Mais ce livre n'est pas seulement la narration d'une belle histoire d'amour c'est aussi celle d'une grande histoire d'amitié qui nous émeut tout autant.
De la sensibilité et de l'empathie pour les personnages...Un régal...
Commenter  J’apprécie          70
Chantilly34
  28 janvier 2014
C'est le 1er roman que j'ai lu d'Anny Duperey, et je suis fan (de la femme, l'actrice et l'écrivain !) : style facile et aisé, histoire originale, bien qu'un peu simpliste, il est vrai....
Elle y aborde malgré tout les thèmes de l'amour, de l'amitié, les décisions que l'on doit prendre parfois dans la vie et des conséquences qu'elles peuvent entraîner...
On peut se poser des questions sur cette remise en question de l'héroïne que rien ne laissait présager et qui a pris tous ceux de son entourage au dépourvu. Ce n'est effectivement pas très réaliste, mais bon, j'ai lu ce livre avec plaisir pour me détendre, et j'ai donc vite oublié ensuite ce côté peu réaliste
Certains livres sont faits pour se poser des questions mais d'autres nous procurent simplement un petit moment de récréation et il ne faut pas aller chercher plus loin !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
PatrijobPatrijob   01 novembre 2019
Elle commençait à comprendre pourquoi le retour de Romain avait été une bombe dans cette vie qu'elle menait avec Denis. C'était vague encore, mais elle entrevoyait l'essentiel: avoir été dépendants de la décision de l'autre, avoir obéi aux circonstances, les avoir empêchés de prendre en main ce temps à deux, de véritablement se l'approprier. Malgré l'amour, malgré leur bonne volonté, quelque chose leur avait échappé dès le début de leur union. Il ne s'agissait pas d'ennui, ni d'insécurité, mais une perversion autrement plus subtile: un état d'obéissance induisait cette impression de parenthèse, d'un temps immobile qui pouvait voler en éclats faute d'avoir été engendré par eux-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienneladesiderienne   21 juin 2017
Florence se sentait terriblement coupable. Mais elle aimait ces deux-là, elle les aimait autant l'un que l'autre. Que faire ? Quitter l'un eût été un sacrifice mortel pour l'amour envers l'autre. Elle en eût trop souffert. Et auquel renoncer ? Phèdre, brûlant d'une passion unique, lui paraissait un personnage bien simple ! Ni Racine, ni aucun auteur au monde, ne semblait avoir traité son cas - était-il si rare ? Vivant une sorte de tragédie inconnue, sans aucune référence, aucun exemple auquel elle eût pu se référer pour comprendre ce qui lui arrivait, elle maigrissait, devenait nerveuse et faillit louper sa fin d'année d'études.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   22 juin 2017
Il n'y avait pas de chirurgie "noble" et de chirurgie "de rapport", il y avait des bons et des mauvais chirurgiens, c'est tout ! Et surtout, il trouverait l'occasion d'exprimer, à travers son savoir-faire-médical, une vocation artistique qu'il sentait en lui depuis toujours. Elle savait comme il était sensible à l'art, à tous les arts. Lui, il ne sculpterait pas de la pierre, il sculpterait des corps, des visages, de la vraie chair qui marche, qui exprime. Des œuvres vivantes... Il n'hésitait pas, au terme de la diatribe enflammée de ce soir-là, à rebaptiser la chirurgie esthétique "chirurgie artistique".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
reve2003reve2003   24 décembre 2018
Il nous est parfois donné, à la faveur d'un instant de désarroi véritable, d'entrevoir les défauts de notre caractère, d'accepter de les reconnaître et de comprendre combien peuvent en souffrir ceux qui nous entourent - un instant d'honnête lucidité avant que ne reprenne le dessus l'égoïsme qui excuse et justifie tous les manquements intimes... Pendant ce moment d'abandon, Denis vit qu'il avait beaucoup pris de Florence et trop peu donné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CarosandCarosand   12 septembre 2011
Elle resta dans la cuisine, installa leurs deux couverts et s'assit. Elle attendait. Que les pâtes cuisent. Que Vivaldi en finisse avec son crescendo. Que Denis vienne enfin s'asseoir en face d'elle. Et que lui ou elle crache le morceau, nom de Dieu, puisque Romain était là et qu'ils allaient le voir.
Le crescendo s'éternisait...
Les pâtes n'en finissaient pas de bouillir avec des petits "bloub-bloub" qui ne gênaient pas Vivaldi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Anny Duperey (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anny Duperey
Anny Duperey vous présente "Les Résistantes", un ouvrage sur le combat de douze citoyennes victimes ou témoins d'une problématique médicale.
https://bit.ly/2JSkIQm
autres livres classés : triangle amoureuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3821 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..