AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368920329
18 pages
Éditeur : L'ivre-book (27/09/2013)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Une expédition terrienne découvre une planète sur laquelle se situe d?étranges ruines. Alice Baron, chargée de traduire les étranges symboles parsemés dans les vestiges, ne sait pas encore qu?elle entreprendra un voyage chargé de sensualité et de mort. Cet astre pourra-t-il servir aux terriens de première colonie ?Gaëlle Dupille, vivant entre la France et le Canada, est la créatrice et rédactrice en chef du webzine franco-québécois L?imaginarius dédié aux littératur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  21 juillet 2015
Encore une fois, c'est sur le site des éditions L'ivre-Book que j'ai téléchargé gratuitement cette nouvelle. J'apprécie les nouvelles SF qui m'étonnent régulièrement sans pour autant virer dans le "trop compliqué" que je reproche parfois à ce genre... du coup, La première colonie avait vraiment tout pour me plaire ! Et ça a plutôt marché ;p
J'ai beaucoup apprécié l'histoire qui a deux dimensions : celle d'Alice et celle d'Ayani, l'esprit d'une jeune femme emprisonné dans une urne... C'est agréable de voir ces deux destins se mêler pour le meilleur et le pire ! Au début, tout semble rose, limpide et l'on se rend compte assez rapidement que ce n'est pas tellement le cas.
L'histoire personnelle d'Ayani m'a beaucoup plu : personnellement, je ne m'attendais pas du tout à ça ! Bien sûr, on se doute des raisons du pourquoi du comment elle était enfermée mais l'on ne s'attend pas forcément à ce genre de chose... du coup, j'ai été très agréablement surprise d'autant plus que ces passages sont relativement bien détaillés.
Cependant, je dois dire que j'ai été dérangée pendant une bonne partie de ma lecture par la narration : Gaëlle Dupille a fait le choix d'utiliser un "je". le problème, c'est qu'Alice nous raconte des choses qui ont lieu alors qu'elle n'est pas présente ce que je trouve délicat et déroutant. Personnellement, j'aurai sans doute préféré un narrateur externe à l'histoire.
Malgré ce point, j'ai trouvé l'écriture de Gaëlle Dupille très agréable et plutôt dynamique : elle sait jouer avec la sensualité sans être vulgaire et nous fait partager sans détour les émotions de ses personnages.
Une nouvelle agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET
  05 avril 2014
Alice Baron, linguiste, et ses quatre compagnons scientifiques, un archéologue, un anthropologue, un immunologiste et un médecin, sont les membres d'une expédition spatiale chargée d'explorer une lointaine planète qui aurait pu receler certaines formes de vie. Ils finissent par découvrir un site abandonné ressemblant à un lieu de culte celtique avec menhirs et dolmens. En cherchant des indices, Alice découvre une petite jarre, sans doute précieuse, la casse par inadvertance ce qui ne sera pas sans conséquence dans ses rapports avec Alex, le médecin de l'équipe, qui ne souhaite qu'une chose, aller avec elle au-delà des simples rapports professionnels.
« La première colonie » est un court roman ou une longue nouvelle, en fait une « novella », format très apprécié dans le monde anglo-saxon, qui ouvre sur un préambule de type science-fiction tout ce qu'il y a de classique pour dériver assez rapidement vers les sombres territoires du fantastique et de l'ésotérique. Ce mélange des genres reste assez réussi et, en tous cas, ne choque pas. C'est sans doute dû au style agréable et enlevé de Gaëlle Dupille qui ne se contente pas de nous faire revisiter le mythe du génie dans la bouteille sans exaucer de voeu, mais pour nous précipiter immédiatement dans le monde sulfureux des succubes et des incubes. le résultat donne une histoire de possession à fort coefficient érotique qui pourra plaire aux amateurs du genre. L'auteure a eu l'art de faire du neuf avec de l'ancien et de l'étrange avec du recyclé. Sans être d'une stupéfiante originalité, l'ensemble ne semble pas inintéressant quand même.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
reveline
  18 novembre 2014
Je n'ai pas été séduite par cette nouvelle trop prévisible mais la plume de G. Dupille est plaisante.
Commenter  J’apprécie          50
Moulinaie
  31 juillet 2014
Est-ce trop court pour se plonger dedans ou trop long car cela manque de fond?
Je ne saurai dire, mais je n'ai pas été emporté par cette nouvelle, ni le mystère, ni l'érotisme ne m'ont touché.
Une lecture qui n'est pas désagréable mais qui ne m'a pas laissé rêveur et plein d'émotions en le refermant.
Commenter  J’apprécie          20
Revesetimagines
  13 février 2015
J'ai été tout de suite embarquée par cette histoire de ces hommes et femmes, scientifiques de leur état, ayant découvert sur une planète éloignée la possibilité d'une preuve de vie. Alice fait parti des rares élus à pouvoir approcher les vestiges d'un temple construit par des non humains plusieurs siècles auparavant…
Et voilà que ce récit de SF se mêle à du fantasy. Alice se retrouve possédée par l'âme d'une prêtresse, Ayani, qui peut entrer dans les rêves et tuer la personne endormie d'un façon rappelant les succubes. Je ne dirais pas un mot de plus sur le récit car, s'agissant d'une nouvelle, il serait trop aisé de dévoiler l'intrigue. Quoiqu'il en soit, on va de découvertes en découvertes.
L'auteur privilégie les descriptions et les ressentis aux discussions. le texte est écrit à la première personne. C'est Alice qui nous conte son histoire… Je trouve que ce récit ferait un excellent prologue à un roman.
Lien : http://revesetimagines.canal..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   13 février 2015
Le lendemain, sans en avoir vraiment conscience, ma personnalité commença à changer, tout comme mon comportement avec les hommes. Alors que j’étais d’un naturel plutôt réservé, je ressentis l’envie soudaine de porter des vêtements plus aguichants et me mis à être plus familière avec mes collègues masculins. Mon changement d’attitude troubla le docteur Alexandre Abbar, qui, à ma grande surprise, se montra plus distant avec moi, alors qu’auparavant, il me suivait et me dévorait des yeux à chaque fois que l’occasion se présentait. Sa nouvelle attitude me déplut au plus haut point et, étrangement, je vécus son indifférence soudaine comme une forme d’insulte. Je redoublai d’efforts pour attirer son attention, mais rien n’y fit. Visiblement, il préférait la discrétion et la retenue dont je faisais preuve auparavant à mon nouveau tempérament exubérant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Gaëlle Dupille (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaëlle Dupille
Conception de la couverture du roman de Gaëlle Dupille, "Les survivants d'Huttopia".
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3181 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre