AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234085063
Éditeur : Stock (22/08/2018)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Richard Coeur de Lion raconte l'histoire de sa mère, Aliénor d'Aquitaine. Lorsque la reine décide de convaincre ses enfants de se retourner contre leur père, le roi d'Angleterre, l'héritier du trône se retrouve déchiré entre l'adoration qu'il éprouve pour sa mère et sa loyauté envers son père.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Titania
  12 septembre 2018
Aliénor et Henri, qui se détestaient cordialement, sont réunis pour l'éternité dans le même tombeau à l'abbaye de Fontevraud, cruelle ironie du sort pour celle qui fit la guerre à son royal mari !
C'était une époque intéressante où les rois d'Angleterre ne parlaient pas anglais, et c'est assez amusant de constater que l'Angleterre n'a finalement jamais été vraiment une ile, les rêves impériaux sont ancestraux. Petite chronique d'une autre mondialisation, on va très loin au pas des chevaux en cette fin de 12è siècle !
J'ai beaucoup aimé ce roman historique bien documenté, qui raconte cet épisode de notre histoire commune dans une très belle langue. Les personnages ont effectivement une excellente disposition pour la tragédie.
On se laisse emporter par la poésie du texte, la vérité des troubadours est aussi intéressante que celle sans cesse actualisée des historiens, vous ne trouvez pas ?
C'est Richard, le fils préféré d'Aliénor, qui raconte la révolte soigneusement couvée par sa mère par des années d'humiliations et organisée avec ses frères contre son père, désigné comme "le Plantagenêt". Quelle famille ! Un vrai drame shakespearien avant l'heure ! L'auteure fait de Richard un personnage torturé, explosif, cruel, en fuite, fasciné par l'Orient, loin de l'hagiographie de Walter Scott.
En creux se joue une dimension culturelle du pouvoir, entre la barbarie guerrière d'Henri impitoyable et répressif, et le raffinement d'un mode de vie nouveau, véhiculé par Aliénor, mécène d'artistes et importatrice des richesses de l'Orient, une autre manière d'agir sur le monde.
Ce portrait d'une femme de pouvoir et d'influence me plait beaucoup. Elle a "répudié" son premier mari, le roi de France, par calcul politique, à une époque où les princesses n'étaient que des terres et des ventres à échanger. Elle a fait apprendre à lire et écrire à ses filles. On lui doit de pouvoir lire encore nombre d'oeuvres littéraires mythiques. L'empire d'Henri, lui, s'est effondré.
Un livre dans les mains, la statue de son gisant montre une arme puissante, personne ne va le démentir sur Babelio.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          511
nadiouchka
  28 juillet 2018
Encore un excellent livre pour la prochaine rentrée littéraire 2018, un de plus, certes, mais quel roman ! Il s'agit de : « La révolte » de Clara Dupont-Monod.
Pour commencer, j'ai regardé par hasard la « Note de l'Auteur » en fin de livre et bien m'en a pris car il s'y trouvent certaines explications qu auraient pu être lues par la suite, mais une fois n'est pas coutume et il y est précisé : « Ce roman, par définition, n'est pas un livre d'histoire. le temps raconté est celui qui est ressenti par Richard Coeur de Lion, avec les diffractions que ce ressenti suppose . » Si elle s'est « appuyée sur une trame historique avérée », elle a tout de même pris aussi certaines libertés qu'elle décrit.
Mais la plupart des événements sont basés sur des travaux d'historiens. de nombreux faits ou mots sont véridiques comme par exemple, le mot « jihad » employé par Saladin et d'autres encore.
Déjà auteure de plusieurs romans, ici elle s'est penchée sur Aliénor d'Aquitaine vue par son fils Richard Coeur de Lion.
Il faut reconnaître qu'Aliénor d'Aquitaine a été fascinante par son caractère bien trempé, sa volonté farouche, son courage sans limites, sa combativité qui, mariée deux fois, après la première, s'enfuit déguisée en paysan et fait annuler ce mariage.
Sa renommée est telle que :
« Les poètes auront des chambres, un couvert et de l'argent. Ils écriront à la gloire de ma mère et de la femme inaccessible – car ma mère mettra l'amour au centre des poèmes, et cet honneur à l'amour, bien sûr, ne pouvait venir que de quelqu'un qui le redoute. Personne ne nommera explicitement Aliénor, par prudence. Cette fois, elle sera appelée « Tort n'avez », « Étoile de mer » ou « l'Aiglesse », et chacun la reconnaîtra derrière ses surnoms. « (p.58).
Elle fascine et son fils est entièrement dévoué à sa cause, entièrement subjugué par elle.
Avec ce roman, c'est un rappel d'une partie de l'Histoire de France, avec les Plantagenêt – le malheur d'une femme non seulement dépossédée de ses terres mais également trompée – les guerres…
Mais un jour arrive la décision fatidique :
« Tout le pays sait que les Poitevins résistent depuis des années à la mainmise du Plantagenêt. le Sud leur emboîte le pas. La vicomtesse de Narbonne alerte le roi de France, sans savoir que Louis attend la réaction d'Aliénor.
La voici. Elle entre dans la salle de Poitiers et nous ordonne de renverser mon père. « (p.79).
Richard va alors se lancer corps et âme dans sa mission, prouvant ainsi son amour pour sa mère.
Vont s'ensuivre moult batailles, des guerres en Orient et ailleurs (avec des descriptions de guerroyer particulières à cette époque), l'évocation du jihad… mais il faut laisser place au mystère, au plaisir de découvrir cet ouvrage.
Je ne relate plus que ces quelques lignes du narrateur : « Cette vie ne fut que voyages et guerres, diront les poètes à sa mort. Je pars avec les livres qui restent à écrire. Car je voudrais qu'on écrive l'histoire d'Aliénor, la femme qui voulut être roi, échoua et devint bien plus encore. «  (p.241) et c'est bien ce qu'a fait Clara Dupont-Monod avec ce livre qui va tenir une grande place dans la nouvelle rentrée littéraire 2018 c'est du moins ce que je lui souhaite.
Un beau roman, une belle histoire qui se lit d'une traite.
❤️❤️❤️❤️❤️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
coquinnette1974
  11 août 2018
Je remercie net galley et les éditions Stock de m'avoir permis de lire en avant-première La révolte de Clara Dupont-Monod.
Je l'ai demandé car je garde un très bon souvenir de son roman le roi disait que j'étais diable où elle mettait en scène Aliénor d'Aquitaine et Louis VII. Quand j'ai vu que La révolte se déroulait aussi du temps d'Aliénor, mais du point de vue d'un de ses fils, j'étais très curieuse de le découvrir :)
Richard Coeur de Lion raconte l'histoire de sa mère, Aliénor d'Aquitaine. Lorsque la reine décide de convaincre ses enfants de se retourner contre leur père, le roi d'Angleterre, l'héritier du trône se retrouve déchiré entre l'adoration qu'il éprouve pour sa mère et sa loyauté envers son père.
C'est un roman, même si une grande partie du contexte historique est bien respecté. Beaucoup de choses sont inspirées de la réalité avec quelques petites libertés prises ici et là avec la réalité.
La révolte est un roman où l'auteure donne la parole à Richard Coeur de Lion... mais pas que.. car ce n'est pas tout à fait le seul narrateur. Je n'en dirais pas plus, je vous laisse le plaisir de la découverte à la lecture.
Je suis ravie d'avoir retrouvé Aliénor d'Aquitaine. Je précise que cet ouvrage n'est nullement une suite, simplement une autre partie de la vie de cette femme. On peut très bien lire La révolte sans avoir lu le roi disait que j'étais diable.
Aliénor d'Aquitaine est une femme fascinante, dont l'histoire me passionne et j'apprécie de lire des romans la mettant à l'honneur.
Dans La révolte, on découvre donc son histoire, mais aussi celle de ses fils. C'est passionnant, bien écrit, et j'ai été tenue en haleine de la première à la dernière page. A aucun moment on ne s'ennuie car c'est très rythmé.
Je suis ravie de ma lecture, et je mets un très gros cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
tynn
  07 juillet 2018
En un mot: un régal!
Il faut bien dire aussi que mon avis est un peu partial car j'ai toujours un faible pour les fictions historiques.
Et celle-ci est enthousiasmante par la qualité de sa documentation, par son écriture généreuse, par sa narration vivante et introspective, par le très beau portrait d'une femme cultivée et indomptable et par la saga familiale anglaise issue d'Aliénor d'Aquitaine, faite de querelles intestines, de révoltes et de trahisons.
Excellent moyen de faire une révision de notre Histoire du XIIe siècle, ou du moins l'histoire d'une France en devenir, car le domaine royal était alors bien petit, face aux immenses possessions des Plantagenêt sur le territoire. (Je conseille peut-être une petite remise à niveau par Wikipedia pour comprendre la chronologie des temps).
Voici racontée une coalition fraternelle de fils ignorés, l'orgueil d'une duchesse dépossédée et d'une femme trompée, la révolte de vassaux opposés à un pouvoir royal étranger. Tout concoure à tenter de détrôner un despote.
Des voix multiples évoquent ces temps troublés où la rancune d'une famille envers son chef, roi et père conduit à la guerre. Parmi les plus fortes, celle de Richard Coeur de lion, duc d'Aquitaine, roi d'Angleterre guerroyant pour la chrétienté jusqu'à St Jean d'Acre, et celle d'une reine et mère combattive, emprisonnée des années en Angleterre par son mari Henri II, espérant vengeance par le bras armé d'un fils aimant et fidèle.
Aliénor d'Aquitaine, deux fois reine, a vécu plus de 80 ans. Son influence, son autorité, son rayonnement intellectuel en font un véritable personnage de roman, déjà raconté par Clara Dupont-Monod, "Le Roi disait que j'étais diable", Grasset, 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
sylvaine
  30 août 2018
La révolteClara Dupont-Monod, Stock, 22 août 2018.
Clara Dupont-Monod est une auteure que j'apprécie depuis longtemps, je n'ai donc pas hésité un seul instant à découvrir son nouveau roman et je suis ravie d'avoir pu ainsi suivre les traces de Richard Coeur de Lion et de sa mère la belle Alienor d'Aquitaine ,ravie de retrouver la plume élégante d'une auteure de talent qui devrait me semble t'il être d'avantage sous les feux des projecteurs..
Comme le précise l'auteure à la fin de son ouvrage il s'agit bel et bien d'une fiction historique , l'auteure se veut "raconter le ressenti de Richard", ce fils Plantagenet par le caractère, la fougue, les emportements colériques ,mais Poitevin devant une mère qu'il respecte et vénère. Un bien difficile équilibre à trouver entre ces 2 puissants aussi avides de pouvoir l'un que l'autre. Cette fiction historique écrite en s'appuyant sur des sources historiques avérées s'avère être une lecture passionnante.
Un grand merci aux éditions Stock via NetGalley pour ce partage #LaRévolte #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

critiques presse (1)
LaPresse   27 août 2018
La journaliste et écrivaine, qui a déjà signé quelques romans historiques, nous propose cette fois un portrait d'Aliénor d'Aquitaine.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   31 juillet 2018
Celui que tu cites s’appelle Ibn Jubayr. Il a, en effet, traversé les États chrétiens de retour d’un pèlerinage à La Mecque. Et il appelle les chrétiens des porcs. Sur un message que nous avions trouvé lorsque j’étais en Orient, nous sommes appelés des chiens. Et ton cher Saladin a écrit à l’émir du Yémen : Nous devons utiliser toute notre puissance contre les Francs maudits.
P.208
Commenter  J’apprécie          190
nadiouchkanadiouchka   30 juillet 2018
J’ignore que mon père a encerclé le refuge d’Aliénor, et qu’elle a déjà fui en secret. Elle s’est déguisée en homme. (..) A l’annonce du subterfuge, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Quand l’Église va savoir ça ! Une reine déguisée en paysan !…
P.100
Commenter  J’apprécie          150
nadiouchkanadiouchka   28 juillet 2018
Ton esprit est comme un mur battu par la tempête.
Tu regardes autour et tu ne trouves pas de repos.

Lettre d’Hildegarde de Bingen à Aliénor d’Aquitaine, XIIe siècle.
Épigraphe
Commenter  J’apprécie          190
nadiouchkanadiouchka   04 août 2018
Nous avons gagné.
Et je pense : Nous avons gagné, mais à quel prix. Un père tué par ses fils. Le coup de grâce asséné par le favori. P.162
Commenter  J’apprécie          210
LiliGalipetteLiliGalipette   03 juin 2018
"Dans les yeux de ma mère, je vois des choses qui me terrassent. Je vois d'immenses conquêtes, des maisons vides et des armures. Elle porte en elle une colère qui me condamne et m'oblige à être meilleur."
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Clara Dupont-Monod (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clara Dupont-Monod
Aliénor d'Aquitaine, personnage de roman ou objet d'histoire ? Conférence présentée aux Archives départementales de la Vienne le 8 juin 2018 par Clara Dupont-Monod et Martin Aurell.
autres livres classés : aliénor d'aquitaineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1383 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .