AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Jumelle tome 1 sur 2
EAN : 9782205206227
176 pages
Dargaud (27/01/2023)
3.88/5   119 notes
Résumé :
Florence Dupré la Tour raconte la grande histoire d'amour de son enfance : celle qu'elle a vécue avec sa jumelle. Avec son lot de bonheur pur, de souffrance, et de questions relatives à toute relation passionnelle. Comment trouver sa place dans un couple ? dans la société ? Quelle est notre part de féminin/masculin ?

Après "Cruelle "et "Pucelle" (tomes 1 et 2), Florence Dupré la Tour continue d'explorer sans concession son enfance dont voici le trois... >Voir plus
Que lire après Jumelle, tome 1 : InséparablesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 119 notes
5
5 avis
4
13 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Florence et Bénédicte sont jumelles. Elles font tout ensemble, partagent tout à deux et se demandent comment font les "touseuls", ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une autre moitié. Mais au fur et à mesure qu'elles grandissent, la bulle dans laquelle elles vivent toutes les deux va connaître des fragilités... leur duo résistera-t-il ?

Dans ce roman graphique autobiographique, Florence Dupré La Tour nous raconte sa petite enfance en compagnie de sa jumelle, sa moitié, et c'est totalement passionnant. Je n'avais jamais lu ses BD avant, un peu rebutée par le dessin "simplissime", entre trait enfantin et caricature avec ses personnages aux têtes en forme de patate. Et puis j'ai feuilleté ce premier tome de Jumelle en librairie et n'ai pas pu le lâcher, au point que je suis repartie avec ! Sur le thème archi rabattu de la gémellité, l'auteure arrive à nous faire ressentir avec beaucoup d'émotion et de justesse ce que signifie être deux, faire partie d'un tout, ne pas se concevoir comme une personne unique mais comme une partie d'un duo, une Jumelle.

C'est donc l'histoire de Florence (la narratrice) et Béné, sa moitié. Florence qui naît avec une marque sur la poitrine là où la tête de sa jumelle reposait dans l'utérus de leur mère. Florence qui petit à petit va se vivre comme la protectrice de sa soeur, le "garçon" du couple qu'elle forme avec Béné. L'auteure raconte leur petite enfance et ses ballottements qui ont contribué à les renforcer en tant qu'entité "Jumelle" : d'abord la vie en Argentine sous la dictature, leur père travaillant dans le pays, puis le retour en France dans une propriété dotée d'un grand terrain et le coup de foudre pour la nature sauvage qui les entoure. C'est aussi l'entrée à l'école en France et les moqueries de leurs camarades, les filles étant perçues comme "pauvres" avec leurs vieux vêtements et leurs boules à zéro (coiffure maison faite par maman). Difficile de rendre dans une critique à quel point ce roman graphique arrive à nous passionner autour de faits aussi ténus, je pense que c'est la justesse absolue du ton de l'auteure et sa totale sincérité, sa capacité à se mettre dans la peau de la petite fille qu'elle était qui rendent les choses aussi intéressantes.

Les dessins que je trouvais naïfs au début m'ont finalement beaucoup plu, ce style très caricatural permettant à l'auteur d'illustrer et de renforcer son propos, par exemple en matérialisant la bulle qui entoure les jumelles, et se complétant par de magnifiques pages de paysages quand il s'agit d'évoquer la nature environnante. Bref c'est une bande dessinée que j'ai dévorée et adorée et j'ai hâte de me procurer le tome 2 pour savoir comment cette relation totalement exclusive de l'enfance va évoluer avec l'adolescence qui arrive... (spoil : à mon avis ça va mal finir !!!)
Commenter  J’apprécie          143
La critique 5 étoiles de Milllie m'a intriguée, et amenée vers cette autrice de BD qui m'était inconnue.
Et je suis enchantée de cette découverte.
Cet album est autobiographique, et touchant, et intrigant, et profondément émouvant.
L'autrice nous explique ce qu'ignore 98 % de la population mondiale : la gémellité. Et son histoire débute dès l'utérus.
Naître et grandir jumelle est une expérience étonnante. "Comment faisaient-ils, les Touseuls ? Comment faisaient-ils pour ne pas être terrassés de solitude ?"
L'enfance de Florence et de sa jumelle Bénédicte est relatée en minuscules épisodes tous plus parlants les uns que les autres. Car il n'y a pas que la gémellité dans l'histoire, mais aussi la place dans la fratrie, mais aussi la question du genre.
Le tout dans des illustrations qui apparaissent simplistes au premier abord mais qui recèlent une vraie profondeur, un véritable art de la métaphore en images.

Challenge Bande dessinée 2024
Commenter  J’apprécie          216
Dans cette série, Florence Dupré la Tour revient une fois de plus sur son enfance. Après l'avoir envisagée via son inclinaison pour la cruauté envers les animaux puis celui de la perception de sa propre féminité, elle l'analyse cette fois au travers de sa relation fusionnelle et exclusive avec sa soeur Bénédicte.
J'ai trouvé ça assez intéressant à lire et pour moi qui, comme beaucoup, n'ai pas de jumelle, de comprendre un peu le caractère très spécifique de la relation de deux êtres qui partagent tout.
Le truc, c'est que ça fait tout de même trois série qui parlent des mêmes événements, des mêmes lieux, des même anecdotes et des mêmes personnes. Pour le coup, il n'y a plus vraiment de surprise ni de nouveauté...
Commenter  J’apprécie          150

Jumelle.
Tome 1. Inséparables.
Florence DUPRE LA TOUR

Florence (l'auteure) et Bénédicte sont jumelles.
Homozygotes.
De ces jumelles ultra fusionnelles.
D'ailleurs c'est Flodicte et Bénérence au choix.
Dans cet album autobiographique l'auteure nous raconte son enfance auprès de cette soeur qu'elle veut à la fois protéger, envahir, phagocyter ou détester.
Elle se sent le garçon du « couple » et voit sa soeur comme une pauvre petite chose qui, en plus, est proche de leur mère !
Une trahison intra familiale avant la grande trahison devant le monde.
J'aime beaucoup cette auteure et surtout ce qu'elle arrive à sortir d'elle-même tellement intime, tellement personnel.
Elle porte sa gémellité à la fois comme un poids et une chance.
La chance de n'être jamais seule et le poids… de n'être jamais seule !
Les traits de dessins sont assez simples et le choix des couleurs toujours avisé je trouve.
Hâte de lire le tome 2.
Commenter  J’apprécie          80
Jumelles est un coup de coeur. J'ai tout adoré : les dessins, les couleurs, l'histoire, les personnages. J'ai tout ressenti : l'amour, la passion, la peur, la jalousie, la quête d'identité. Qui sommes-nous quand nous naissons jumelle ? Quand nous sommes un alors qu'on est deux êtres différents ? Il y a quelque chose de très direct dans ce roman graphique, c'est réel et tellement choc, ça m'a vraiment percuté comme un grand coup dans la poitrine. On ne prend pas de pincettes dans ce livre, l'histoire est posée sur la table et on l'observe sans voile du début à la fin, et c'est ce que j'ai aimé ici. On nous conte juste la réalité telle qu'elle a été, telle qu'elle est, et ça se sent. La vie est une quête, de soi et des autres ; j'ai parfois ressenti de l'amour malsain entre les deux jumelles, et en même temps, c'est grâce à ça qu'elles grandissent et apprennent. J'ai adoré suivre le personnage de Florence et voir son évolution, son émancipation, sa quête dans son identité de genre, et je n'ai envie que d'une chose, découvrir la suite de son histoire dans le prochain tome. Parce que ce qui fait un bon livre aussi, c'est le fait qu'on n'a pas envie de le lâcher, on n'a pas envie de le refermer, et c'est exactement ce que j'ai ressenti en lisant Jumelles, lui et moi, nous étions aussi inséparables que Florence et Béatrice ! Merci aux éditions Dargaud et au bookclub pass culture pour m'avoir permis de lire ce magnifique roman graphique en avant-première !

Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
Bibliobs
02 janvier 2024
Cette mise à nu frontale, électrique, passionnante, donne envie que l’autrice continue à se raconter encore longtemps.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
BDGest
13 juin 2023
Passionnant à plus d’un titre, Inséparables ouvre des champs de réflexion multiples sur l’amour, la gémellité et l’enfance. Cet ambitieux cycle autobiographique se conclura en septembre prochain avec la seconde partie : Dépareillées.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bibliobs
20 février 2023
Après avoir exploré son rapport aux animaux et son éveil à la sexualité, Florence Dupré la Tour poursuit son projet autobiographique en racontant cette fois le lien singulier qui l’unit à sa sœur Bénédicte.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LesInrocks
30 janvier 2023
Dans la suite de son autobiographie dessinée, l’autrice continue de revisiter son enfance avec ténacité et un humour satirique.
Lire la critique sur le site : LesInrocks
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Avec Béné, il était très difficile de nous différencier..
Je percevais, à cette idée diffuse, une sensation de puissance.
Cette sensation me plaisait.
Commenter  J’apprécie          50
On rêve tous, paraît-il, d’avoir une âme sœur. Certaines personnes passent leur vie à la chercher, parfois la trouvent, souvent la perdent. D’autres meurent sans jamais l’avoir rencontrée.[...] Moi, j’étais Jumelle.
Commenter  J’apprécie          20
Toutes les deux. Toutes seules. Tout le temps. Et rien autour.
Commenter  J’apprécie          10
“Comment faisaient-ils, les” TOUSEUL” ? "Comment faisaient-ils pour ne pas être terrassés de solitude ?”
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Florence Dupré la Tour (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Dupré la Tour
Dans le 162e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Maltempo que l'on doit à Alfred et qui est édité chez Delcourt dans la collection Mirages. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie du deuxième tome des Mémoires du Dragon Dragon, un tome baptisé Belgique, c’est chic, que l'on doit au scénario de Nicolas Juncker, au dessin de Simon Spruyt et c'est édité chez Le Lombard - La sortie de l'album Une nuit avec toi que l'on doit à Maran Hrachyan et aux éditions Glénat dans la collection 1000 feuilles - La sortie de l'album Les petites reines que l'on doit à Magali Le Huche qui adapte ici un roman jeunesse de Clémentine Beauvais et que publient les éditions Sarbacane - La sortie de l'album Hiver, à l'opéra, titre que l'on doit à Philippe Pelaez au scénario, Alexis Chabert au dessin et c'est édité chez Grand angle - La sortie de deuxième tome de Jumelle baptisé Dépareillés, série que nous devons à Florence Dupré La Tour et aux éditions Dargaud - La sortie de l'album À quoi pensent les Russes, titre que l'on doit à Nicolas Wild et à l'éditeur La boite à bulles
+ Lire la suite
autres livres classés : jumelleVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (228) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5150 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..