AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702161807
560 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (31/01/2018)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Novembre 1943
Accompagnée de sa tante, Abigaël Mousnier se réfugie chez son oncle paternel, un fermier aisé établi au pied d’Angoulême. Son arrivée n’enchante guère la famille qui se méfie d’elle, car l’orpheline de bientôt 16 ans a hérité des dons de sa mère: le don de guérir, et plus inquiétant, le don de voir les âmes errantes, de leur parler et de les aider à s’élever vers la lumière.

Bien malgré elle, la fougueuse jeune femme se retrouve a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
sarahdu91
  01 mai 2020
Javoue que j'ai repoussé d'un an la lecture de cette série de m.b Dupuy mais j'étais déjà dans la découverte des 16 tomes de Jalna en 2019 voilà donc la raison pour laquelle je ne fais que commencer cette saga.
Et croyez moi c'est un réel plaisir que de se replonger au fin fond de la Charente non loin du Moulin du loup que j'ai découvert en 2018.
6 tomes mais quel plaisir et O combien merci mme Dupuy de nous faire revivre ces moments avec les personnages de notre fameux moulin dans cette nouvelle saga du terroir avec Abigaël, jeune fille aux dons de médium, souvent mal perçue et par peur et l'incompréhension bien évidemment de la part des gens qui la cotoient.
Un côté terroir toujours d'actualité, l'époque de la fin de la 2nde guerre mondiale, la lutte des résistants Français contre l'assaut des Allemands et un contexte de paranormal pour amplifier le côté mystérieux des intrigues familiales de M.B Dupuy font de ce 1er tome un pur moment d'évasion.
Il n'y a pas à dire, cette dame sait très bien nous tenir en haleine avec ses sagas et franchement je n'ai qu'une envie, c'est de me plonger de suite dans le 2e.
C'est clair que dans ce registre les pavés ne me font pas peur, j'oublie le nombre de pages que je ne vois pas défiler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Sourisetdeslivres
  04 décembre 2018
Commencer une nouvelle saga de Marie Bernadette Dupuy c'est toujours un vrai plaisir.
On y découvre des régions de France, des personnages à la psychologie très pointue et très bien réalisée au point d'avoir l'impression qu'ils sont réels.
Ce sont souvent des fictions basées sur des faits historiques.
Dans cette saga, nous allons découvrir la Charente-Maritime durant les années de la Seconde Guerre mondiale.
En créant son héroïne, Abigaël, l'auteure souhaite rendre hommage à son arrière-grand-mère qui avait elle aussi des dons comme son héroïne. Les faits se déroulent précisément dans la vallée de l'Anguienne où l'on trouve des falaises calcaires ; des habitats troglodytes ; des cavernes anciennement habitées.
Une vallée voisine de celle des Eaux claires que tu as pu peut-être découvrir dans une autre de ses sagas « le moulin du loup ».
Abigaël orpheline depuis ses 2 ans est élevée par sa tante Marie Monteil, la soeur de sa maman.
Leur logis de Touraine étant dévasté par une bombe toutes deux se rendent en Charente dans le bourg de Soyaux chez le frère du père de Abigaël, Yvon Mousnier.
Elles vont désormais vivre dans sa ferme.
Yvon y vit avec son épouse Pélagie, son fils aîné Patrick, le plus jeune handicapé mental Grégoire et sa fille Béatrice.
L'accueil de la jeune fille à 1 mois de ses 16 ans est très froid.
Yvon est rustre avec elle, Pelagie l'est encore plus. Tous se méfient de ses dons.
On pourrait dire que Abigaël est médium et guérisseuse.
Des dons associés au diable ou à la sorcellerie alors que Abigaël ne désire qu'une chose au monde.
Aider son prochain. Soulager. Permettre aux personnes décédées de rejoindre leur famille dans l'au-delà quand quelque chose les retient ici bas.
Dès son arrivée dans la vallée, Abigaël va être confrontée à des visions, des ressentis qu'elle n'a jamais jusque là éprouvés notamment en voyant sans cesse une belle dame brune comme elle l'appelle et un loup.
Elle sent que tous deux ont besoin de son aide, mais différemment des autres fois.
C'est dans cette quête que Marie Bernadette Dupuy t'emmène pour ce premier opus.
Abigaël est un magnifique personnage.
Une bonté rarement vue, une force de caractère également très rare.
Très pieuse, pour elle le pardon est ce qui pourrait arrêter cette guerre.
Oui, mais en attendant elle veut aider davantage.
Sa nature curieuse va l'entrainer sur des chemins dangereux.
Le destin lui fera rencontrer des personnages que j'ai adorés comme le professeur Jacques Hitier, Lucas, Adrien et la jeune Cécile.
Avec la famille d'Yvon, tu as là les personnages principaux de ce tome.
Je ne vais pas pouvoir développer beaucoup d'entre eux, car je devrais te révéler des rebondissements. Je vais donc me taire et juste te dire que tous évoluent mentalement, en bien ou en mal.
Des scènes sont pleines de joie, de tendresse et de beauté d'autres sont tristes.
Tu as peur pour Abigaël et son obstination.
Tu te réjouis à la lire au cours de ses pérégrinations dans la vallée et de ses rencontres de l'au-delà. Qu'on y croie ou non, nous sommes plongés aux côtés de l'héroïne.
Le suspens est maintenu tout au long de la lecture.
On veut nous aussi savoir qui est cette dame brune.
À qui appartenait Sauvageon ?
L'histoire « réelle » est habilement entremêlée à la fiction.
On apprend quantité de choses sans que cela nuise à la fluidité de la lecture.
Les personnages, je te l'ai dit au début, sont décrits tels que tu as l'impression de les connaître.
Des protagonistes comme je les aime.
Des gens simples, avec des failles, des défauts, des remises en question.
Quant à la Charente et la vallée, j'avais l'impression d'y évoluer au côté de Abigaël.
Marie Bernadette Dupuy a un talent indéniable pour t'immerger totalement dans son récit que tu oublies tout ce qui se passe autour de toi.
J'ai aimé dans cet opus outre découvrir Abigaël et sa famille lire comment vivaient les civils en temps de guerre.
La vie simple et si belle à la ferme. Une vie que je connais puisque mes arrière-grands-parents, mes grands-parents étaient fermiers.
Une vie de labeur, exigeante, mais avec des réunions familiales qui te mettront du baume au coeur.
La célébration du réveillon à la ferme est sublime à lire. J'étais dans la cuisine parmi eux.
Ce tome se passe sur un peu plus de deux mois au cours des mois de novembre et décembre.
Parfait si tu désires commencer cette saga.
Je te parle très vite du deuxième tome que j'ai déjà dévoré et dont il me tarde de te parler.




Lien : http://unesourisetdeslivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Exuline
  13 septembre 2019
Si je devais fusionner ma bibliothèque avec celle de ma mère, je crois que Marie-Bernadette Dupuy serait l'auteure qui tiendrait le plus de place. A nous deux nous avons lu la saga le Moulin du loup, véritable coup de coeur pour ma part, mais j'y reviendrai un peu plus tard et vous comprendrez pourquoi ; la saga L'enfant des neige, que ma mère a avalé tout cru, alors que je n'ai pas dépassé le premier tome ; Les fiancés du Rhin dont j'ai lu plus de la moitié sur un roman de 999 pages et dont j'espère en faire chronique d'ici la fin de l'année, avec le pourquoi et le comment : je le prends, le repose, le lis avidement, et m'en dégoutte jusqu'à passer à un autre roman et l'oublier un peu ; et encore quelques uns dont les noms m'échappent à cet instant. Au total nous devons en être à une quinzaine de romans. Pour moi, Marie-Bernadette Dupuy est le Henri Troyat au féminin propulsé dans les temps modernes (même si ses histoires se passent bien dans le passé), des histoires de famille parfois sur plusieurs générations, avec de vraies recherches historiques, des secrets, des rebondissements.
Maintenant que vous savez que j'affectionne cette auteure, même si je ne suis pas toujours convaincue par ses histoires, je peux enfin le dire, à vous madame Dupuy : comme j'ai été en colère contre vous. Oui, j'étais tellement en colère, que je ne vous ai pas suivie pendant plusieurs années, car je voulais absolument la suite des occupants du domaine (tome 6 de la saga le moulin du loup), connaitre les aventures De Claire et de Jean, et de leur famille. Mais voilà, vous avez sorti plusieurs romans par la suite, plusieurs autres longues, voire très longue saga, et toujours rien sur ses personnages dont j'étais tant attachés. Et puis, j'ai, sur un coup de tête, voulu revenir à votre écriture, et j'ai posé ma main sur Abigaël, car soyons honnête, la couverture me rappelle d'une certaine manière, celle que j'avais pour la Moulin du loup. Et après quelques chapitres, je trouve beaucoup de similitudes, beaucoup d'indices, qui me convainquent de poursuivre, car nous sommes dans la même régions, le même décors, le même froid qui rend la chaumière plus chaude (oui je sais nous étions en été lors de ma lecture, mais justement des paysages d'hiver ça permet de faire redescendre la température),et puis, soudain, on parle de loup, de moulin, De Claire, de Jean !!! Et tout devient clair en moi, nous somme sur un spin-off. Alors pour celles et ceux, qui ont été autant que moi le moulin du loup et que vous voulez connaitre la suite, reportez vous sur cette nouvelle saga.
Bon, par contre attention, je m'en excuse par avance, beaucoup de mauvaises surprises vous attentes. Tout d'abord, j'ai trouvé le rythme de ce tome particulièrement lent, très lent, car plus de 600 pages pour raconter seulement ce qui se passe en une semaine dans la ferme de Yvon, croyez-moi, il y a des paragraphes qui auraient pu, ne pas être mis, cela ne m'aurait pas dérangée.
Abigaël, n'est pas particulièrement attachante, non plus car elle est plutôt attachiante. Petite fille modèle, au caractère bien affirmé, je trouve que la "lunaticité", par vraiment indispensable aux rebondissements pas assez successifs. Cependant, on ne peut pas la détester non plus, ni sa famille, on y retrouve les traits de caractère de toute bonne famille en littérature de terroir : le cousin Patrick méchant et vicieux, la tante Marie surprotectrice grenouille de bénitier, le cousin Grégoire simplet, l'oncle Yvon un peu ours mais au grand coeur, la tante Pélagie blessée et qui pique pour se défendre et la cousine Béatrice indépendante, fragile et déséquilibrée. Et que serait cette histoire, sans le meilleur ami Monsieur Hitier, la petite fille Cécile attachante et surtout l'amoureux : Adrien, qui fait fondre dès la première rencontre. Mais même leur relation est longue, trop longue, beaucoup de tensions, pour un résultat pas assez explosif à mon gout (je me rappelle la première rencontre de Jean et De Claire, je ne désire pas du réchauffé, mais au moins cette étincelle qui rend l'oxygène manquant, ce qui n'est pas la cas ici). Beaucoup de fadeur dans cette histoire.
Et puis depuis le début je vous parle, de ces personnages que j'avais rencontrer dans le moulin du loup, c'est tellement surprenant, leur destinée, que je n'arrive pas à trouver les mots. Surtout que nous n'avons qu'une bribe de leur histoire, et j'espère vraiment en connaitre plus lors du tome suivant.
C'est donc une histoire en demi-teinte que nous propose Marie-Bernadette Dupuy dans cette nouvelle saga, mais elle a permis de poser des bases solides pour développer et gagner en rythme dans la suite, du moins je l'espère sincèrement.
Lien : https://exulire.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Leslecturesdemystic
  07 décembre 2019
Coucou mes Mystigris 😉
Cette semaine j'ai lu Abigaël Messagère des Anges tome 1 de @mariebernadettedupuy
Encore un grand merci à William des Éditions @livredepoche pour ce service presse 😊
Nous sommes en novembre 1943. Abigaël jeune fille de bientôt seize ans accompagné de sa tante Marie trouve refuge chez son oncle qui est fermier.
La famille n'est pas très accueillante et se méfie d'elle car l'orpheline à hériter du don de sa mère, celui de guérir et du phénomène étrange de voir les âmes égarées, de leur parler et ainsi les aider à trouver la paix.
Elle se retrouvera malgré elle au coeur de la résistance et en découvrira ses secrets. Elle fera la rencontre d'Adrien un résistant au Service du Travail Obligatoire et en tombera éperdument amoureuse.
Mais depuis qu'elle est ici, Abigaël à des visions d'une belle femme brune et cherche à tout prix à savoir qui elle est et la retrouver. Sa venue en Charente est-elle un hasard ? Jusqu'où la mèneront ses recherches ?
Mon avis : j'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteure, sa plume est facile à lire et coule de source.
L'histoire est prenante et captivante, elle se passe pendant la Seconde Guerre Mondiale et je suis une férue de livres traitant de ce sujet.
Ce livre m'a immédiatement fait penser à la saga La bicyclette bleue de Régine Deforges que j'avais adorée.
C'est un roman basé sur des faits historiques pleins de vrais sentiments riches de tendresse et de beauté. Des passages tristes et émouvants et d'autres débordants d'amour et de bonté.
Les personnages sont simples, attachants et criants de vérité. Il nous semble les connaître et nous les apprécions davantage.
Conclusion une chouette lecture, ce tome 1 n'est que le début d'une grande saga de six tomes, et je lirai avec grand plaisir la suite des aventures d'Abigaël si j'en ai l'occasion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Valmyvoyou_lit
  06 juin 2017
Je ne vais pas rajouter de résumé à celui de l'éditeur, sinon, cela enlèverait du mystère.
Je vais simplement dire qu'Abigael est une jeune fille attachante. Je voulais toujours en savoir plus.
La recette de Marie-Bernadette Dupuy fonctionne toujours. J'attends avec impatience le tome 2.
Une surprise attend ceux qui ont aimé "Le moulin du loup", mais n'empêche pas les autres de prendre du plaisir à la lecture.
Le seul petit bémol, c'est que j'ai trouvé la fin de ce premier tome, un peu rapide.
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2017
Elle était de taille moyenne, menue et de manières discrètes; on hésitait à lui accorder ses quinze ans, tant qu’elle ne parlait pas. Très vite, cependant, si on discutait avec elle, ses propos, son élocution aisée, sa voix légère et flûtée, apaisante, mais bien timbrée, la rangeaient parmi les jeunes filles et non parmi les enfants.
Commenter  J’apprécie          60
sarahdu91sarahdu91   28 avril 2020
Ma tante m'a alors appris ce que j'étais vraiment, l'héritière d'un don étrange, celui dont je vous parle, que ma mère avait elle-même reçu de sa mère. Il en est ainsi depuis des générations.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2017
Abigaël est catholique, une fervente catholique. Quant à ce prénom, il est cité dans la Bible. Il signifie « source de joie » en hébreu et, je peux en témoigner, je n’ai jamais eu à regretter d’avoir pris ma nièce sous mon aile. De l’élever m’a offert le bonheur au quotidien.
Commenter  J’apprécie          20
ExulineExuline   13 septembre 2019
Le secret de certains couples que le commun des mortels jugeait mal assortis demeurait derrière la porte close des chambres conjugales.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2017
Je suis surtout guérisseuse… enfin, mes mains soulagent la douleur. Si, en plus, vous avez un baume de consoude à appliquer, vous serez vite soulagée.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Marie-Bernadette Dupuy (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Bernadette Dupuy
"Lara, T1 : la Ronde des soupçons" de Marie-Bernadette Dupuy lu par Julie Pouillon. Sortie le 8 juillet en numérique.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/lara-tome-1-la-ronde-des-soupcons
autres livres classés : sagaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Angélina (saga du terroir)

Angélina présente des points communs avec d'autres héroïnes de roman. Quel point commun ne partage-t-elle pas avec Sœur Fidelma ?

De beaux cheveux roux
La couleur de ses yeux
Le sens de la justice
L'indépendance et elle ne craint pas de se déplacer à cheval

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Marie-Bernadette DupuyCréer un quiz sur ce livre

.. ..