AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809811342
Éditeur : L'Archipel (12/06/2013)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Journaliste, Diane se rend en vacances dans les Highlands, en Ecosse. Elle espère y trouver le calme dont elle a besoin pour achever la rédaction de son premier roman. Dans son hôtel, elle se lie d'amitié avec Sarah et Jérémie, un jeune couple en voyage de noces. Le trio se trouve bientôt confronté à une série de crimes inexplicables qui ensanglantent la région voisine du Loch Ness...

En visitant le château de Highstone, où un chevalier français à pér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Tiboux
  09 juillet 2013
Il est temps que je vous confie un secret... voire même deux...
Premièrement, les éditions L'Archipel remonte dans mon estime. Ce n'est pas méchant d'écrire cela. Il faut savoir que je lis principalement de la jeunesse qu'il soit imaginaire ou non. Je lis très peu de romans pour adultes type Thrillers et Cie. En faite, je me sens tellement bien dans la littérature jeunesse/YA, que je ne voyais pas réellement l'intérêt d'aller voir ce qui se passait ailleurs. Pour moi, c'était prendre le risque d'être déçue plutôt qu'être surprise.
Grosso modo, ma PAL doit abriter deux ou trois thrillers mais pas davantage. Je suis tellement frileuse que cela fait un moment qu'ils dorment dans la bibliothèque. Grâce à une récente lecture, je suis en train de revoir mes positions. En effet, Donne moi ton coeur a eu raison de toutes mes craintes. Ce n'est pas le premier ouvrage qui m'incite à ne pas rester sur mes premières impressions ; au risque de louper de beaux récits. Au fond de moi, je le sais parfaitement mais ce n'est pas évident de se débarrasser de ses préjugés livresques.
Il m'a fallut quelques jours pour me décider à découvrir le roman de Marie-Bernadette Dupuy. C'est avec joie que je vous annonce que j'ai eu raison d'aller au-delà de mes petites frayeurs. Au bout du compte, j'ai adoré cette lecture. Elle m'a permise de m'évader au pays des mots en toute quiétude. Cela m'a fait un bien fou... D'autant plus que j'enchaîne les excellentes découvertes.
Dès les premiers mots, les premières pages, le récit m'a happé dans ses filets. C'était exactement la même chose qu'avec Donne moi ton coeur. Sincèrement, je ne sais pas si c'est un élément propre aux ouvrages de cet éditeur. Pour le vérifier, il faudrait que je plonge au coeur de plusieurs histoires de leur catalogue. Toujours est-il que même si je compare beaucoup les deux romans à cause de sentiments identiques ressentis au coeur de la lecture, les deux récits sont complètement différents.
L'écriture de cette romancière est merveilleuse. Je lui ai trouvé des petites tonalités toutes douces. L'ambiance est plus légère notamment parce que je me suis retrouvée dans une campagne Écossaise. le décor est un appel au calme, à la sérénité, au repos. du coup, cela se ressent dans l'atmosphère du roman. Il est vrai que le paysage m'a énormément plu. En un sens, il m'a vendu du rêve. Je serai partante pour un petit séjour dans les landes écossaises. Peut-être un jour, qui sait ?
Le récit est bien construit. Il présente un juste milieu entre description et action. D'un côté, je me suis émerveillée par les paysages, de l'autre côté, je n'ai cessé de tourner les pages tellement j'étais prise dans l'histoire. L'enquête est particulièrement intéressante. En effet, il y a une série de meurtres qui soulèvent beaucoup de questions. Marie-Bernadette Dupuy a le sens du théâtre. Elle arrive à tenir ses lecteurs en haleine. Elle distribue ses cartes au fur et à mesure des chapitres. Cela donne du rythme à la lecture. L'ensemble m'a captivé puisque jusqu'au bout, j'ai été mené en bateau. En effet, j'ai cru que certains évènements étaient prévisibles... mais en faite, que nenni. Chaque élément s'emboitent à la perfection. L'ensemble nous offre une histoire fabuleusement dépaysante.
Chaque personnage est intéressant à sa façon. Ils ajoutent leurs petites sauces à l'histoire. Je ne sais pas comment expliquer mais disons qu'ils apportent chacun un petit quelque chose au récit. Par contre, je n'ai pas été jusqu'à m'éprendre d'eux. L'attachement est un aspect assez personnelle. Parfois, ça vient, ça nous tombe dessus sans qu'on s'y attente. Parfois, ça ne vient pas mais cela ne signifie par pour autant qu'on n'a pas apprécié l'ouvrage. Je crois que j'ai un peu de mal à m'attacher quand je me retrouve dans les thrillers. Disons que je n'attends pas les mêmes sensations qu'avec des bouquins issus de la littérature imaginaire.
En conclusion, le Cachot de Hautefaille est une belle découverte. Marie-Bernadette Dupuy a trouvé les mots pour me captiver. Je suis séduite par son écriture. Je serai curieuse de la retrouver dans de nouvelles aventures. Entre nous, L'amour écorché me fait de l'oeil. de plus, il vient de sortir en poche. Donc, c'est un bon point.
Après deux excursions réussies dans les thrillers - ou romans à suspense - il semblerait que ce genre me correspondent tout autant que la littérature imaginaire ainsi que jeunesse. Pour l'instant, le catalogue de cette maison d'éditions ne me déçoit absolument pas. C'est tout le contraire puisque j'ai attribué la note maximale aux deux bouquins lus. Par la suite, il me restera à tester le genre chez d'autres éditeurs voire si cela me conviendrait tout autant. Un seul mot (ou plutôt trois) à ajouter : affaire à suivre.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LisonsDesLivres
  14 décembre 2018
Mes sentiments étant mitigés par rapport à ce livre, je vous présente mon avis de la manière suivante.
Les plus :
- un texte agréable à lire, partage entre la narration de l'histoire et les extraits du journal intime de Diane
- ‎une belle description de l'Ecosse et du Québec
- ‎l'auteur découpe avec brio son récit en paragraphes assez courts qui relancent l'intérêt du lecteur
- ‎une fin surprenante
Les moins :
- quelques incohérences dans le récit
- ‎un enchaînement de certaines situations assez difficile à croire, et notamment le comportement de Diane qui en fait trop.
- ‎le suspense augmente seulement à partir de la seconde moitié du livre, ce qui est un peu lent malgré un suspense qui va crescendo.
En conclusion, j'ai tout de même passé un bon moment de lecture mais je n'ajouterai pas cet auteur à ma liste de romanciers préférés.
Commenter  J’apprécie          80
sld09
  28 juin 2017
Grosse déception !Je lis peu de romans policiers, mais ce n'est pas avec des livres de ce genre que cela va changer : je crois que je n'ai rien aimé dans le cachot de Hautefaille. J'avais pourtant bien aimé les autres romans de Marie-Bernadette Dupuy que j'avais lus, et la déception est d'autant plus vive.Déjà, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. le rythme du roman est très lent jusqu'aux derniers chapitres. J'ai même fini par m'ennuyer assez vite tandis que les personnages se lamentaient sur leur désir de quitter au plus vite l'Ecosse où ils avaient vécu tant de choses affreuses (c'est à dire vers la moitié du livre).J'ai aussi été un peu surprise parce que les personnages restent "en dehors de l'enquête" et sont très passifs : ils se contentent de se tenir au courant des avancées de l'enquête via les journaux sur Internet. En fait, le récit s'attarde davantage sur les relations entre les trois personnages principaux, un jeune couple et une journaliste qui les prend sous son aile. Cette relation m'a paru assez étrange et aucun des personnages n'a réussi à vraiment me toucher.Quant au dénouement, il m'a carrément donné l'impression d'être flouée. J'avais deviné l'identité d'un des meurtriers (rien de bien compliqué : un faisceau d'indices assez classiques), mais je ne risquais pas de trouver le second puisqu'il aurait fallu que j'ose, comme l'auteur, ressusciter les morts... Cela m'a paru très artificiel comme façon de faire, ou alors j'ai raté des indices qui aurait rendu ce procédé crédible. En tout cas, ça ne m'a pas plu du tout.En faisant un tour sur les blogs, je me suis rendue compte que les avis sont tous plutôt positifs : j'ai vraiment dû passer à côté de l'essentiel, mais à l'avenir j'éviterai quand même les romans policiers de Marie-Bernadette Dupuy...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Milka2b
  15 mars 2012
Un tres bon livre, que je ne regrette pas d'avoir acheté par hasard.
Tres passionnant, remplis de secrets auxquels on ne s'y attend pas.
Un jeune couple en voyage de noce avec ses petits soucis, une journaliste en vacances, pour laquelle se reveille une fibre maternelle lgtps enfouie, des jeunes filles assassinées, des chatelains pour le moins etranges....
On s'attache facilement à ces personnages, avec lesquels on vit l'histoire à fond, au centre des highlands et de paysage qui ont l'air merveilleux (aussi bien en ecosse qu'au canada).
Le tout tres bien mené ds son intrigue.
Commenter  J’apprécie          60
Osphei76
  14 janvier 2013
C'est une amie qui m'a passé ce livre il y a quelques semaines. Je l'ai enfin lu, très rapidement. Alors premièrement, l'intrigue est intéressante, on se prend au jeu à chercher le coupable, on croit le tenir, la fin prouve le contraire... Au niveau écriture, le livre se lit rapidement, le style est facile. Mais c'est un livre qui se lit en deux temps, le premier assez long où l'intrigue se met en place et où on a du mal à s'attacher aux personnages, le second où l'intrigue accélère et où on veut savoir la fin... C'est dommage que le tempo soit en deux temps!
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2018
Il y a deux sortes de criminels. La bête au cerveau étroit, qui s’abandonne à ses pulsions. Elle tue à l’instinct, quand le besoin la prend. Sans précautions, à la manière du loup qui va laisser des brebis éventrées sur le pré, signant son acte. Et il y a des assassins rusés, les pires, les plus dangereux, qui brouillent les pistes de leurs méfaits. Tu sais, aux États-Unis, certains tueurs en série sont devenus des sortes d’idoles parce qu’ils étaient imprenables, qu’ils échappaient à tous les pièges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   04 septembre 2017
L'homme était tapi derrière une épaisse haie de buis, tel un fauve traquant sa proie. Depuis pas mal de temps déjà, toute son intelligence, son ingéniosité lui servaient à mettre au point des plans d'attaque. Il se voulait foudroyant, implacable, et surtout insaisissable.Il n'avait que mépris pour la gent féminine. Après de longs jours de prudence, d'attente impatiente, il venait de repartir en chasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2018
Pour la première fois, elle perdit toute pudeur, se prélassa comme une chatte,avec des mouvements souples. Elle entrouvrit ses jambes fuselées et lui offrit le charmant spectacle de son intimité. Tel un homme privé de la plus précieuse nourriture, il se pencha et savoura le nectar poivré au goût de miel dont il connaissait la véritable signification. Enfin, après l’avoir menée dans des sphères lointaines de jouissance, il la pénétra, haletant, infiniment heureux.Ils firent l’amour avec passion, accordés et complices comme ils ne l’avaient jamais été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juillet 2018
Elle se savait toujours séduisante et d’allure assez jeune ; quelques rides se dessinaient, qu’elle acceptait sans enthousiasme, mais le temps l’épargnait. Elle gardait des traits harmonieux que mettait en valeur une chevelure d’un brun-roux, coupée court,
en dégradé. Son visage fin était animé par un regard vif, d’un noir velouté, où se devinait une intelligence teintée de lucidité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juillet 2018
Le problème, c’est que le seul cachot que je connaisse est très difficile d’accès. Je n’ai jamais fait aménager le passage qui y conduit, et n’y suis pas allé moi-même depuis cinq ans. Vous savez, c’est assez coûteux d’entretenir le circuit existant et de l’éclairer. Alors, mettre les culs-de-basse-fosse aux normes, ce serait exorbitant.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marie-Bernadette Dupuy (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Bernadette Dupuy
Marie-Bernadette Dupuy et "Les ravages de la passion".
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Angélina (saga du terroir)

Angélina présente des points communs avec d'autres héroïnes de roman. Quel point commun ne partage-t-elle pas avec Sœur Fidelma ?

De beaux cheveux roux
La couleur de ses yeux
Le sens de la justice
L'indépendance et elle ne craint pas de se déplacer à cheval

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Marie-Bernadette DupuyCréer un quiz sur ce livre