AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258094871
450 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (22/08/2013)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 85 notes)
Résumé :
Dans un village côtier de l'entre-deux-guerres, près de l'île d'Oléron, la petite Violaine vit heureuse au sein d'un environnement marin solidaire, où la principale richesse est l'ostréiculture, quand la mort de ses parents bouleverse son existence.

L'orpheline est confiée à une tante qui habite un village des Pyrénées, près de Lourdes. Pour la fillette qui aimait tant l'Océan, l'accueil hostile de sa nouvelle famille et la vue oppressante des montagn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  04 août 2017
Entre l'île d'Oléron et le cirque de Gavarnie dans les Pyrénées, le destin tragique d'une fillette que la vie n'épargne pas.
Née de parents pêcheurs, tôt orpheline, expédiée à la montagne chez une tante qu'elle ne connaît pas et déracinée, Violaine va tout de même faire des rencontres heureuses qui lui permettront de survivre puis s'en sortir. Mais c'est sans compter sur son destin tragique qui lui prépare encore bien des tourments.
Le récit s'étire de 1928 à 1945 et offre ainsi une belle peinture de ces années marquantes d'entre-deux-guerres. L'auteur prend plaisir à détailler le travail quotidien des pêcheurs, la vie au bord de l'océan puis à la montagne près des hauts sommets. On sent qu'elle aime cette région et la met en valeur, offrant au lecteur de sublimes descriptions. Les sentiments sont également très bien analysés et retranscrits, d'autant que les émotions se succèdent les unes après les autres sans trêve. L'intrigue propose de nombreux rebondissements et participe au plaisir de lecture.
Un roman dense, une écriture généreuse, pour faire revivre une tranche de vie du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
sarahdu91
  04 août 2017
Marie Bernadette Dupuy m'a bien tenue en haleine avec son roman assez tragique vu le contexte et la période historique proche de la seconde guerre mondiale.
Notre petite Violaine n'aura pas été épargnée par la vie et côtoie la mort un peu sous toutes ses formes et ce dès son plus tendre jeune âge.
Ce roman est bouleversant d'émotions et plus d'une fois on se retrouve touché par l'histoire si réaliste... ce n'est pas un roman de terroir pour rien!
Notre auteure a voulu nous montrer et le dit bien clairement " la vie peut être difficile, parfois douloureuse mais que les épreuves traversées ne détruisent pas les personne éprouvées par de grands malheurs."
On retrouve donc des personnages forts, courageux et malgré tout assez stéréotypés, toujours beaux et décrits comme dans un conte de fée.
Un peu de registre épique et du merveilleux et l'on ne s'ennuie pas un instant.
Un vrai plaisir et de la détente assurée...
Commenter  J’apprécie          246
sylvaine
  24 août 2017
Le chant de l'océan de Marie Bernadette Dupuy est un roman du terroir nous relatant l'histoire d'une petite fille Violaine orpheline dès l'âge de 6 ans . Élevée pauvrement mais entourée d'amour dans ce petit port de Chapus en Charente-Maritime elle est envoyée chez la soeur de sa mère et découvre les Pyrénées . La vie est dure , sa tante méchante heureusement elle va bientôt retrouver un havre de paix chez Sidonie et son fils Eloi .
Un roman du terroir où j'ai retrouvé tous les poncifs du genre ! Quand je dis tous je ne crois pas mentir. Rien ne nous est épargné , tous les évènements mélodramatiques sont réunis cela en devient presque risible! Il m'est arrivé de lire sans déplaisir des romans parlant de la vie dans nos campagnes au début des années 19OO , de la dureté des conditions de vie mais ils avaient quelque chose en plus qui manque assurément à celui-ci . Dommage ...
Commenter  J’apprécie          182
myriampele
  10 janvier 2015
C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée, une fois de plus, dans une belle histoire très joliment écrite par Marie-Bernadette Dupuy. Violaine, l'héroïne, issue d'un village côtier de Charente, au début du XXème siècle, voit ses parents disparaître l'une après l'autre et doit donc quitter son entourage pour vivre chez une tante, dans les Pyrénées. Un récit romancé, certes, mais qui a su me captiver de la première à la dernière page.
Commenter  J’apprécie          160
clauclau28
  29 juillet 2015
Les deux familles Plantier et Lignet sont voisins. Ils habitent et travaillent aux Chapus, un village proche de l'Ile d'Oléron. Ils vivent de façon solidaire avec leurs enfants et entre voisins.
"Ils étaient logés par le maître mareyeur Olivier Bonaventure."
" En contrepartie, Henri, employé comme ouvrier ostréiculteur, ne recevait qu'un très maigre salaire et son épouse devait trier les plus belles huîtres destinées à la vente."
Un jour, François Lignet,enfant de six ans, emmène Violaine Plantier, âgée également de six ans se baigner dans un endroit dangereux, Violaine manque de se noyer.Mais sinon, ils vivent parfaitement heureux.
Pourtant, Henri Plantier, le père de Violaine et Gabrielle, dîte Gaby Plantier, sa mère meurent à à peine une année d'intervalle de la tuberculose.
Que va devenir Violainealors qu'elle n'a que huit ans ?
"Elise Duplessis pratiquait en effet la charité..."et a toujours aidé les Plantier car ils sont pauvres, et Elise et son mari, un notaire, sont fort riches.
C'est elle-même qui s'occupe de Violaine et l'emmène dans la seule famille qui lui reste sa tante Marcelline,soeur de Gabrielle,et son mari Albert, dans un village des Pyrénées près de Lourdes.
Malheureusement pour Violaine, ces gens se révèlent méchants et mauvais pour elle, la tapant et la nourrissant à peine, lui ordonnant d' effectuer les pires corvées. Va-telle survivre à ces conditions de vie insupportables ? Et si elle survie, va-t-elle finir sa vie d'enfant chez ses horribles personnages ?
Marie Bernadette Dupuy a écrit cette histoire avec une grande sensibilité. Les deux enfants s'aiment mais ils vont être séparés par la force du destin. Violaine est décrite comme étant d'une grande beauté et d'une grande intelligence :
"A son avis( François), il n'y avait pas une petite fille aussi jolie dans tout le pays. Il adorait ses longs cheveux blonds où jouaient des reflets roux, ses yeux bleus et , surtout, ce léger semis de tâches de rousseur, en haut des joues. Depuis qu'il l'avait crue noyée, il la contemplait comme un ange venu du ciel."
Sa sensibilité nous montre aussi le contraste évident entre les paysages de bord de l'océanoù le bleu, couleur douce domine et les monntagnes des pyrénées où le noir et le blanc dominent, couleurs dures sans tons.
De même,le climat océanique , si doux, tout au long de l'année, contraste avec celui des montagnes, si rude et si froid en hiver. Cela s'étend aussi aux gens qui y habitent. L'amour et la douceur dont font preuve les habitants du Chapus envers Violaine contrastent durement avec la rudesse du comportement et du langage d'Albert et la méchanceté sans limites de Marcelline.
Enfin, M. B. Dupuy fait preuve de sensibilité en montrant un océan qui fait partie intégrante de la vie des ostréiculteurs. D'abord pour en montrer son importance elle personnifie l'océan en utilisant systématiquement une majuscule. L'importance de l'océan est encore renforcée par des phrases comme :
" La mer remplissait leur vie et leur horizon. Existait-il vraiment des endroits où le regard échapait à l'immensité marine ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2013
Elle ne savait plus qui elle était vraiment et encore moins ce qu’elle allait devenir. Elle n’oubliait pas un seul instant que, dès le lendemain, elle retrouverait la famille de sa mère, mais ce fait même était dénué de réalité, car il ne se rattachait à rien de connu : le lieu où elle vivrait désormais, les personnes qui l’entoureraient, une nouvelle vie… L’enfant était trop jeune pour analyser ce fouillis d’émotions qui la submergeaient, mais elle en avait une conscience intuitive. Si Violaine avait su écrire, elle aurait représenté son avenir sous la forme d’un gigantesque point d’interrogation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
myriampelemyriampele   10 janvier 2015
depuis son arrivée dramatique chez sa tante sous une neige tombant dru, la fillette avait appris à aimer cet élément hivernal si froid qui embellissait la montagne d'une blancheur nacrée. Elle murmura:
"- Comme c'est beau! Mais je préfère l'été, quand il y a des fleurs partout?"
Commenter  J’apprécie          50
moonlight18moonlight18   29 juillet 2015
D'un bout à l'autre de l'horizon, la mer est en furie, immense et déchaînée ! Elle rugit, comme prise de rage contre les hommes qui peuplent ses rivages. Par attaques ininterrompues, elle envoie ses vagues impétueuses contre les rochers, où leur eau verte se brise en mille éclaboussures, comme des tentacules prêtes à capturer la moindre créature qui s'approcherait.
Commenter  J’apprécie          30
clauclau28clauclau28   11 août 2015
Hébétée, écoutant à peine ce qu'il racontait, la jeune fille tremblait d'émotion. Elle se releva et lui tendit les mains. Elle avait l'impression que l'horloge du temps s'était arrêtée, qu'ils ne s'étaient quittés qu'une heure... ou une éternité.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2013
Le sourire de l’Espagnole promettait un Océan de tendresse et ses yeux débordaient de douceur. De toute sa personne émanait une telle aura de générosité que cette femme sembla à la fillette aussi lumineuse que le soleil d’été.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marie-Bernadette Dupuy (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Bernadette Dupuy
"Lara, T1 : la Ronde des soupçons" de Marie-Bernadette Dupuy lu par Julie Pouillon. Sortie le 8 juillet en numérique.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/lara-tome-1-la-ronde-des-soupcons
autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Angélina (saga du terroir)

Angélina présente des points communs avec d'autres héroïnes de roman. Quel point commun ne partage-t-elle pas avec Sœur Fidelma ?

De beaux cheveux roux
La couleur de ses yeux
Le sens de la justice
L'indépendance et elle ne craint pas de se déplacer à cheval

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Marie-Bernadette DupuyCréer un quiz sur ce livre

.. ..