AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702142834
Éditeur : Calmann-Lévy (08/02/2012)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 70 notes)
Résumé :


Johann Kaufman, propriétaire terrien, est veuf et sans enfant. Il s'apprête à épouser sa secrétaire, Clémence, maman de la jeune Noëlle. Mais Martha, l'acariâtre mère de Johann, mènera dès lors une vie infernale à celles qu'elle considère comme des intruses.

Quelques années plus tard, Noëlle, devenue une magnifique femme, rencontre un Allemand, Hans. Rapidement, ils se fiancent. Or, dès la déclaration de la guerre, le jeune homme doit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Neeneeson
  11 août 2018
Comment vous dire que je ressors de ma lecture complètement bouleversée, j'aurais aimé ne jamais finir le livre et de continuer à suivre les aventures de Noëlle tout le long de sa vie. Mais il faut bien qu'il y ait une fin. C'est Julie de Turtlesandbooks, qui a décidé de me faire découvrir cette lecture en lecture commune qui faisait partie de sa PAL. Je peux vous dire qu'au début quand j'ai vu 1000 pages, j'ai failli prendre mes jambes à mon cou et m'enfuir très loin. Mais finalement, j'en veux encore. En effet, les lectures super longues me font toujours peur car je suis effrayée à l'idée de me retrouver avec 700 pages de description inutile. Mais là pas du tout !!!
J'ai découvert une pépite d'auteur, Marie Bernadette Dupuy a réussi à me faire voyager dans le temps grâce à son roman, elle m'a fait découvrir notre Alsace comme on aurait pu la voir lors de la Seconde Guerre Mondiale. Son roman, je l'ai tout simplement adoré. Cela faisait bien quelques années que je n'avais pas eu un aussi gros coup de coeur pour un roman.
La Seconde Guerre Mondiale est une époque de l'histoire sur laquelle j'aime beaucoup lire de roman. Donc sur ce point j'avoue que j'ai bien été servie.
Pourtant quand on prend du recul l'histoire n'est pas non plus tiré par les cheveux, elle est assez banale mais pourtant elle aspire l'âme du lecteur et l'emmène directement aux côtés de Clémence et sa fille Noëlle.
Donc on suit Clémence et sa fille Noëlle qui au début du roman est une toute jeune fillette dans leur vie quotidienne. Clémence va décrocher un job dans un domaine agricole géré par Mr Johann Kauffmann et donner à sa fille une vie meilleure. Clémence et veuve et va très vite tomber sous le charme de Johann, mais Marta la mère de celui-ci ne va pas voir cette union d'un très bon oeil bien au contraire. Elle va faire la misère à Clémence et sa fille. On va les suivre au file des année, Noëlle grandit jusqu'au jour où elle aussi trouve l'homme de sa vie et que la guerre éclate… Je ne vous en dirai pas plus pour garder le suspens, mais le roman est rempli d'actions, de chutes, de rebondissements. On passe du rire au pleur en l'espace de 30 secondes. Ce roman est clairement un ascenseur émotionnel.
Je me suis attaché à presque tous les personnages, tellement ils sont bien écrits et attachants. Sauf Marta et le second de Johann que j'ai tellement détestés.
La fin est belle, j'ai versé toutes les larmes de mon corps et j'ai eu du mal à me relancer directement dans une nouvelle lecture. Je voulais continuer à suivre Clémence et sa fille Noëlle … Merci encore à l'auteure pour m'avoir fait ressentir tant de choses à propos de son roman. Je n'ai qu'une hâte c'est de continuer à lire cette auteur avec ses autres romans qu'elle a écrits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
JuristeEnDevenir
  20 août 2017
Superbe roman fleuve dans lequel je me suis laissé bercer durant 1000 pages. C'est donc avec une pointe de tristesse que je laisse Clémence , Noëlle et bien d'autres. Ce livre m'a procuré énormément de plaisir en raison de plusieurs points que je souhaite développer. J'évoquerai en revanche un petit bémol en fin de commentaire.
Tout d'abord le roman s'ouvre sur un décor flamboyant qu'est la région alsacienne. Il retrace à merveille les spécialités culinaires , et paysages du pays ainsi que son folklore. A ce propos est évoqué la nourriture , les vins, ainsi que toutes autres traditions propres à cette région. Durant les 400 premières pages le lecteur est donc transporté dans cet univers doux et bon enfant de l'Alsace des années 30, cependant marquée par plusieurs guerres et annexions.
De plus il est utile de préciser que ce livre apporte au lecteur un message à propos de la condition humaine et de l'Homme en général. À la façon d'un conte, l'auteur nous fait retenir que l'origine d'un homme, sa couleur, son uniforme n'importe guère. Ce qui compte réellement ce sont ses convictions profondes, et ses actions le plaçant du côté du bien ou du mal. Au fil des pages le lecteur comprends la bêtise des amalgames , à travers Hans qui est allemand, mais pourtant anti-nazi.
Le principal défaut est le côté enfantin du livre, qui n'est pas assez dramatique pour être réaliste. En raison du contexte historique, le tout aurait mérité davantage de drame. La simplicité de certains passages est assez grossière , et on a le sentiment d'assister à un film à l'eau de rose sans prétention. La fin du roman , ou les retrouvailles entre personnages m'ont souvent fait cet effet.
Le début du livre s'étend également sur quelques centaines de pages s'agissant de l'amour naissant entre Clémence et Johann. L'ensemble est romancé d'une manière enfantine, où le lecteur peut aisément deviner la suite des événements. Par moments on regrette également le manque de détails historiques à propos de la guerre, ou encore le côté trop "enfantin" , "facile" d'évoquer cette période. Des sujets comme la résistance, l'occupation, ou la libération auraient à mon sens mérités davantage de précisions. Il ne faut donc pas s'attendre à un pure roman historique.
En définitive, c'est un livre que je recommande, il fut très plaisant à lire grâce à l'écriture simple et fluide de Marie-Bernadette Dupuy!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Manavaea
  13 avril 2018
La première partie du roman est agréable à lire on y apprend les coutumes d'Alsace , la vie dans un domaine viticole , l'enfance de Noëlle dans un paysage enchanteur , l'histoire de sa mère évoque Cendrillon , venue travailler au domaine elle est rigoureusement martyrisée par la mère du riche propriétaire terrien qui fini par s'éprendre d'elle. Plus tard Noëlle devenue adolescent fait la rencontre d'un bel Allemand qu'elle finira par retrouver comme saisonnier au domaine au moment des vendanges. Cette partie est vraiment un plaisir en revanche la deuxième partie est décevante , le moment de l'exode où Noëlle fui avec la sage femme juive à Paris chez qui elle trouvera refuge et dont le frère tombera éperdument amoureux ... et bien on va dire qu'à ce moment là le roman tourne en eau de boudin , ça devient mièvre ... en pleine seconde guerre mondiale dans un pays aussi grand que la France comme par hasard elle tombe sur son fiancé engagé dans l'armée allemande et puis quelques temps plus tard elle le retrouve inopinément au beau détour d'un chemin sauf que celui ci est rentré dans la Résistance... mouais ... c'est ficelé d'une telle façon que c'est tout simplement peu crédible. Et à la fin du livre on frôle des sommets quand la mère de Noëlle , rescapée des camps de concentration retrouve miraculeusement son mari au milieu de millions de réfugiés. Tout le monde a survécu et bien entendu ça se termine en happy end. Je n'ai rien contre les happy end mais j'aime que ça tienne un minimum la route.
Une autre chose que j'ai constaté chez cet auteur qui a tendance à m'exaspérer un peu c'est que dans pas mal de ses romans ses héroïnes sont toujours des femmes splendides ,d'une beauté renversante à qui tout réussi et dont les hommes tombent tous amoureux . Ca fait trop contes dz fées à mon goût. Cette façon de mettre la beauté physique sur un piédestal , comme si il s'agissait d'un vecteur d'intelligence et de réussite me semble très superficiel comme approche. Et surtout c'est du réchauffé .
Hormis cela ça reste un roman qui se lit facilement , assez bien écrit , très riche en détails et descriptions ce qui est très plaisant à mon goût. On sent que l'auteur s'est bien documenté sur la région et la période historique qu'elle met en scène c'est intéressant de ce point de vue là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
turtlesandbooks
  20 juillet 2018
C'est avec un pincement au coeur que je referme ce livre.
Je ne pensais pas autant aimer suivre les aventures d'une petite famille Alsacienne pendant la seconde guerre mondiale.
Il s'agit là certainement de mon plus gros coup de coeur.
Une vraie pépite. Un ascenseur émotionnel, mon coeur s'est brisé et m'a fait faire de sacrés bonds.
Le début du roman est assez long, l'histoire se met en place lentement, mais c'est indispensable pour la suite des événements. On y découvre les paysages merveilleux de mon Alsace natale, et on apprend à connaître nos personnages.
J'ai été dégoûtée d'autant d'horreurs, de tout ce qu'a pu subir Noëlle.
À peine avait-on quelques pages de bonheur que la vieille grand-mère ou la guerre venait tout gâcher. Certains passages m'ont fait grincer des dents.
On se révolte tout le long de l'histoire, priant pour qu'elle trouve cette fin heureuse qu'elle mérite tellement.
On ne peut pas s'empêcher de prier, d'espérer avec la jeune femme que tout s'arrange.
J'ai été très étonnée de voir à quelle point Noëlle était forte et déterminée. Elle ne renonce à rien et garde espoir tout au long de l'histoire.
Hans est un personnage que j'ai pu apprécier également, toujours à protéger sa fiancée.
On ne peut que bondir de joie lorsque ces deux personnages se retrouvent.
Ce roman a été un énorme coup de cœur, je pense avoir été marquée par cette histoire. Etant donné que je suis Alsacienne aussi, j'ai reconnu pas mal de paysage, Durrenbach étant situé pas loin de chez moi.
Merci à l'auteure, je n'ai jamais été autant transportée que dans ses histoires.
Ce livre est ma petite pépite. Je le classerais bien en haut de mon classement de mes livres préférés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Oona
  17 mai 2015
Ce roman est un bonbon que l'on va savourer tout au long de ses 999 pages!
Été 1929. L'Alsace est à nouveau française depuis 10 ans. Clémence arrive à Ribauvillé avec sa petite fille, Noëlle. Elle doit rencontrer Johan Kauffman, riche propriétaire terrien, veuf, sans enfant. Il est à la tête d'un domaine viticole et brassicole prospère.
Engagée comme secrétaire, Clémence se heurte très vite à la méchanceté de l'Ogresse, la mère de Johan. Les mois passant, Clémence et Johan tombent amoureux et se marient. Noëlle sera adoptée par Johan et grandira dans ce domaine où elle ne se sentira jamais vraiment chez elle.
Un jour, elle rencontre Hans, un jeune Alsacien parti vivre en Allemagne. Il est de retour au pays pour les vendanges et elle tombe immédiatement amoureuse lui...
Malheureusement, les rumeurs d'une nouvelle guerre assombrissent le bonheur naissant. La haine anti-allemande refait surface dans cette région traumatisée par L Histoire et le jeune couple voit son avenir en danger...
Ce livre est une pure merveille! Intelligemment écrit, riche en informations sur la culture et l'histoire alsaciennes, rythmé par des péripéties qui maintiennent le lecteur en haleine, Les Fiancés du Rhin vous embarquera dans la vie de Noëlle, Clémence, Hans et Johan sans aucun temps mort.
Une vraie belle découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   10 juin 2012
Vous connaissez aussi bien que moi l' histoire de notre région! Après la guerre, nous sommes redevenus français et les honnêtes familles allemandes installées dans le pays depuis des années ont dû repasser le Rhin. Ce ne sont pas les pauvres gens qui décident des combats ni des frontières! Qui donc, en Alsace, peut jurer qu'il n'a aucun ancêtre allemand dans sa famille? Vous-même, je sais que vous fréquentez des clients de Stuttgart! Ce n'est pas en cultivant la haine que nous honorons tous les morts de la dernière guerre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AquazetteAquazette   10 décembre 2015
Rassérénée, Noëlle s' abandonna à une douce torpeur. Hans lui tenait la main et, désormais, il serait son rempart, son horizon. Ils vivraient ensemble sur la même rive du Rhin, qui pour eux n' avait jamais représenté une frontière car l' amour se moque bien des pointillés tracés sur les cartes.
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienneladesiderienne   14 juin 2012
Alors j' ai compris que la haine, la rancœur, la vengeance sont des sentiments dangereux, qui nuisent à la paix du cœur et de l' âme.
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienneladesiderienne   13 juin 2012
Le domaine abritait maintenant un vrai nid de vipères, toutes prêtes à se mordre les unes les autres. Dans la vaste cuisine où se mêlaient les odeurs de graisse chaude et de levain allaient régner pendant plusieurs jours encore la suspicion, les faux-semblants, l'hypocrisie.
Commenter  J’apprécie          40
turtlesandbooksturtlesandbooks   20 juillet 2018
Ils vivraient ensemble, sur la même rive du Rhin, qui pour eux n'avait jamais représenté une frontière, car l'amour se moque bien des pointillés tracés sur les cartes.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Marie-Bernadette Dupuy (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Bernadette Dupuy
Marie-Bernadette Dupuy et "Les ravages de la passion".
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Angélina (saga du terroir)

Angélina présente des points communs avec d'autres héroïnes de roman. Quel point commun ne partage-t-elle pas avec Sœur Fidelma ?

De beaux cheveux roux
La couleur de ses yeux
Le sens de la justice
L'indépendance et elle ne craint pas de se déplacer à cheval

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Marie-Bernadette DupuyCréer un quiz sur ce livre