AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091555432
Éditeur : Atelier des Cahiers (18/10/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« J'ai vu à Jeonju, à l'entrée du hyanggyo, l'école confucéenne, un ensemble de ginkgos dont l'un cinq fois centenaire, au tronc imposant et à l'écorce sombre si magnifiquement craquelée qu'on a envie de la caresser (...) J'aime à imaginer Confucius lisant, réfléchissant, philosophant, enseignant sous un tel arbre, symbole de longévité et d'illumination. »

Paule Marie Duquesnoy, poétesse et critique d'art, organise depuis de nombreuses années des renc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
melumelo
  17 octobre 2018
Merci à Masse critique, qui nous donne toujours l'occasion de sortir des sentiers battus avec les livres à gagner. Fan de Corée, j'ai bien sûr foncé sur ce livre de poésie.
J'ai été très surprise par la taille de ce petit livret. On est proche du 10*15 cm. Mais j'ai mis de côté ma surprise pour découvrir ce qu'il avait à offrir.
J'ai honnêtement été déçue. La poésie courte et qui demande beaucoup de rêverie pour se plonger dans l'univers, est bien présente et ne me dérange pas. C'est ce qu'on attend de ce genre de livre. Mais j'ai regretté l'absence totale de contexte. On sait que le texte est traduit, mais de qui, dans quel but et quand l'auteur a-t-il écrit ces poèmes? L'information n'est pas donnée et donne peu de profondeur à la lecture. En quelques minutes, le livret est traversé. On peut se plonger ou non dans les poèmes. mais la magie poétique n'est pas là.
Quand aux illustrations, de mon point de vue, elles donnent un sentiment d'amateurisme. La simplicité des illustrations classiques asiatiques demandent en réalité une maîtrise très importante. C'est difficile de faire beau avec du peu. Vu le peu de texte, les illustrations auraient pu et du apporter une grandeur et une profondeur à l'ensemble.
Je suis contente d'avoir pu tester ce livre, mais je pense qu'il doit encore être travaillé pour être intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
faracha33
  09 octobre 2018
Pour ma première participation à masse critique jolie découverte que ce livret aux poèmes courts. Haïkus ? Pages après pages se dévoile cette très jolie histoire, hommage aux arbres, à l Arbre, au Ginkgo. La poésie fait du bien. Les dessins en noir et blanc, épurés, d une appparente simplicité accompagnent parfaitement ces poèmes. Cette fusion n est que douceur, calme.Garder ce petit livre dans mon sac à main, le sortir à volonté, partout, voire allongée sur l herbe le temps d'une pause et observer, écouter, être. ..
Commenter  J’apprécie          20
LaChroniquedesPassions
  10 octobre 2018
Je suis extrêmement surprise de ce livre dès plus original. D'ailleurs doit-on parler de livre ou de cahier ? Moi qui ai une passion pour la Corée, je n'ai pas boudé mon plaisir avec ces poèmes qui nous amène dans une réflexion calme et profonde. Des mots jetés de ci- de-là mais qui s'imbrique pour former une évidence.
Le tout est magnifié par les superbes illustrations d'Yves Millet .Je dois avouer qu'au vu la qualité de la mise en page et les effets visuels, j'aurais aimé un format plus grand qui permettent de mieux les apprécier.
Il n'en reste que ces poèmes recèlent un forme de magie car comment dire quand de simples mots créent une telle émotion :
Bref, j'ai été enchanté et je vous invite chaleureusement à découvrir ce petit bijou unique et singulier.
Lien : http://lachroniquedespassion..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
faracha33faracha33   04 octobre 2018
le vieil homme au vieil arbre prête sa canne
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
685 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre