AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070655465
192 pages
Gallimard (28/08/2014)
3.9/5   21 notes
Résumé :
Japon, 1923. À l'âge de douze ans, Ayami est vendue à une okiya, une maison d'éducation de geishas, à Tokyo. D'abord cantonnée aux tâches ménagères, elle devient maïko – apprentie geisha – et prend un nouveau nom : Mitsuko. On lui enseigne l'ikebana, le chant, la danse des éventails... Ses aînées lui montrent comment marcher gracieusement, sourire aux plaisanteries des clients sans montrer ses dents, nouer la ceinture de son kimono. L'apprentissage est exigeant mais... >Voir plus
Que lire après Apprentie Geisha : Journal d'Ayami - Tokyo, 1923Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Apprentie Geïsha- Journal d'Ayami / DUQUESNOY, Isabelle
Gallimard jeunesse – Août 2014 – 192 pages (Coll. Mon Histoire)
ISBN : 978-2-07-065546-5 - Prix : 10,50 €



Résumé : Japon 1923 – Journal intime
Au début du 20 siècle, Ayami, une fillette tout juste âgée de 6 ans est vendue par sa mère à une okiya, une maison d'éducation de geishas. de sa campagne natale, elle part pour Tokyo avec Okâsan, sa mère adoptive et commence alors une longue et stricte éducation.
Ayami est longtemps considérée comme une Shikomiko (domestique) et doit se charger, malgré son jeune âge, des tâches ménagères les plus ingrates. Après de longues années, Okâsan l'envoie à l'école. Très Appliquée et motivée, Ayami progresse rapidement. Elle apprend l'ikebana, le chant, la danse ainsi qu'à préparer le thé et à réciter des poèmes tout en restant discrète. Ainsi, sans jamais perdre courage, elle franchit les différentes étapes pour devenir Maiko puis enfin Geisha (“personne de l'art”)

Mots clés: GEISHA / ADOPTION / EDUCATION / COUTUME / JAPON / KIMONO / ART /

Commentaires : le livre raconte de manière riche, précise et colorée la vie quotidienne de cette apprentie geisha faite de joies, de progrès, d'épreuves et de jalousies. Il dépeint également les traditions ancestrales du Japon en passant par les costumes et les arts. La vie d'apprentie geisha occupe une place centrale de ce récit mais l'auteur évoque également la condition paysanne et la survie après un tremblement de terre.
Rédigé sous une forme romanesque, ce livre documentaire inclue un certain nombre de notes sur l'histoire des femmes japonaises. Il plaira aux filles de 6ème 5ème.

Pistes de discussion :
• Quel est le rôle d'une Geisha ?
• Pourquoi peut-on considérer qu'Okasan a sauvé Ayami ?
• Que pensez-vous de l'attitude d'Ayami ? en quoi est-elle positive ?
• Comprenez-vous l'attitude Yasuko ? Aurait-elle pu agir différemment ?
• A votre avis, pourquoi les Geishas ne peuvent pas conserver leur prénom de naissance ?
Commenter  J’apprécie          11
Un beau coup de coeur pour l'écriture de ce prétendu journal intime.
J'ai lu plusieurs volumes de cette collection "Mon histoire" chez Gallimard jeunesse. Ils se présentent tous sous forme de journal, mais sont assez irréguliers à mon goût.
Par exemple celui sur les émigrants du Mayflower, sujet qui m'intéressait beaucoup, m'a ennuyée. Un journal plat, des journées où ils ne se passent rien ...
Ici, au-delà du sujet, l'autrice est passionnante à lire.
Et nous découvrons un monde aux antipodes du nôtre. Même à mon âge, j'ai du mal à imaginer cette vie, ces traditions et rituels.

Nous suivons Ayami, d'abord dans la tristesse de devoir quitter ses parents, alors qu'elle est une toute jeune fillette, n'est jamais sortie de son village, et ne comprend pas trop ce qui lui arrive.
Puis ses années d'apprentissage, la découverte de la ville, la vie de domestique, l'existence des geishas, ces "oeuvres d'art vivantes".
Le cérémonial du thé m'a fascinée !
Parler des geishas sans parler de ce que sont pas : les prostituées, aurait sans doute été incomplet, mais de ce fait ça réserve le roman aux plus grands des lecteurs jeunesse, même si c'est très discret et délicat, mais cela peut nécessiter des explications.

A la fin, un dossier, intéressant mais moins facile à lire que le roman, suivi d'un glossaire. j'ai regretté qu'il ne reprenne qu'une toute petite partie du vocabulaire spécifique, sans qu'on ne sache jamais si un mot va s'y trouver ou pas.
A part ce détail, j'ai vraiment aimé ce livre.
Commenter  J’apprécie          30
Ce livre est un journal tenu par Ayami à Tokyo dans les années 1920. La fillette est alors vendue à Okasân, maîtresse d'une maison de geisha. Ayami va devoir se former : cela passe par la condition de domestique avant plus tard d'apprendre à lire, à écrire jusqu'à maîtriser totalement l'art d'être une geisha : les arts de la danse, de la conversation, le rituel du thé, l'harmonie avec la nature n'auront plus de secrets pour elle. Un tremblement de terre à Tokyo va cependant bouleverser sa vie.

Racontée sous forme de journal intime, ce roman est agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          40
Ayani a 6 ans en ce début du 20èmè siècle au Japon ses parents très pauvre la vente à Okasân maitresse d'une maison de geisha .Ayani sera d'abord domestique, mais apprendra à lire à écrire. A 15 ans elle devra se conformer à la discipline très dure qui enseigne les arts de danse, de la conversation, au rituel du thé, à la manipulation de l'éventail etc…Elle s'appellera alors Mitsuko, et nous raconte sous forme de journal sa vie quotidienne.
La formation sera très pénible avant qu'elle ne devienne « une oeuvre d'art vivante » une Geisha. Elle remboursera alors toutes les dépenses que Okasân a investit pour sa formation.
Suite au tremblement de 1923 au Japon elle est autorisée à rechercher ses parents dans son village, elle retrouvera sa petite soeur qui d »couvre son journal et le complète.
Commenter  J’apprécie          20
L'histoire peut être vue comme une histoire éducative sur la culture Japonaise (Geisha…), on peut apprendre de nouvelles formes de vocabulaire, signification des fleurs, l'école ect… L'histoire est très intéressante et peut être touchant parfois. Je conseille pour les interresé.es du Japon. Lina. E
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
De toutes façons, tu me les rembourseras ! répondait invariablement Mama-san. Je te l'ai maintes fois répété ; tout ce que je paye pour toi est un investissement et non un cadeau.
Commenter  J’apprécie          10
Yasuko, ne lève pas la jambe si haut, on dirait une Française...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Isabelle Duquesnoy (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Duquesnoy
À l'occasion de la 19ème édition du salon "Lire en Poche" à Gradignan, Isabelle Duquesnoy vous présente son ouvrage "La chambre des diablesses" aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2676948/isabelle-duquesnoy-la-chambre-des-diablesses
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : geishasVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1501 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}