AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742772186
221 pages
Éditeur : Actes Sud (03/01/2008)
2.95/5   11 notes
Résumé :

Enfant du Flower Power, et donc de pères potentiels et d'une mère un peu vague, le jeune jonquille quitte le totalitarisme libertaire d'une communauté en voie de péremption pour se plonger, en stagiaire impavide, dans la cellule dysfonctionnellement familiale d'une agence de communication tenue par un curieux couple frère/soeur, aux premières loges d'une société régie par les ésotérismes de notre nouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Shan_Ze
  12 septembre 2017
Jonquille est un enfant de la génération Flower Power. Il vient de sortir d'une communauté anti-évolution où il a passé toute son enfance avec sa mère. Dans cette communauté, ils étaient opposés à tout genre de progrès même s'ils avaient au moins un ordinateur pour tenir les comptes. Jonquille se fait embaucher par une femme qui dirige avec son frère une agence de communication. Il sera son homme à tout faire.
Curieux livre… Jonquille est narrateur puis on découvre ce frère et cette soeur (sans nom !), leur généalogie, cette mère égyptienne soudainement disparue. On passe d'un point de vue à l'autre, sans vraiment progresser dans l'histoire. Seulement vers la fin, il y aura du changement mais très soudain et assez surprenant. Ce livre est parfois cynique sur cette société avec des besoins et des envies. Cependant, j'ai eu l'impression de rester en dehors de l'histoire, de ne pas tout à fait, comprendre son message sur cette société tiraillée entre ses différentes exigences. Un humour particulier qui a parfois fait mouche mais pas tout à fait convaincue par cet exercice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Tmor
  23 septembre 2020
Il est des auteurs qu'on suit parce que l'on aime leur écriture, leurs thèmes. Ilan Duran Cohen sort un peu de ses propres sentiers battus en proposant un roman à deux têtes. Jonquille jeune homme homosexuel sorti d'une secte et sa patronne qui l'embauche à la pointe du marketing pour s'occuper de son frère. La narration est décousue. Les chapitres sont courts. Les chapitres servent à évoquer ou ré invoquer des souvenirs, des bribes de leur histoire d'avant, face à l'errance de la reconstruction de soi ou de la conquête des masses. le final est surprenant, inattendu, cruel. Tel est pris, qui croyait prendre les autres pour des moutons... J'ai cru retrouver des traces de Michel-Marc Bouchard dans les thématiques trashs et malsaines. Pas le grand flash mais tout de même agréable.
Commenter  J’apprécie          52
Livrepoche
  23 mai 2021
Cela faisait quelques temps que je souhaitas découvrir Ilan Duran Cohen et c'est avec Face aux masses que cela commence. Je ne sais pas pour quelle raison, j'ai l'impression que l'univers de cet auteur peut me plaire.
Quand on lit le résumé (je lis de plus en plus souvent les résumés mais surtout, ceux des auteurs que je ne connais pas), ce roman à l'air suffisamment atypique pour satisfaire mon désir d'originalité. Et c'est le cas.
J'ai bien aimé l'univers de Face aux masses, l'univers d'une boite de communication, un univers qui m'a fait penser à 99 francs de Frédérick Begbeider et un style aussi qui est, par moment, dans la même veine. Les petites phrases qui attaquent notre mode de vie et le poussent à l'absurde vont pile dans le sens qui me plaît. Si j'ai bien aimé le ton, les personnages, je n'ai pas bien compris dans quel monde se situe l'action. La scène d'intro donne le ton, et en filigrane du roman, quelques assertions rappellent ce monde décalé. Mais pourquoi? Comme c'est assez flou, je ne comprends pas son utilité. Une idée non développée qui pollue un peu la clarté du propos général.
Lien : http://livrepoche.fr/face-au..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   12 septembre 2017
Oui, j’ai bien dit « nous les jeunes » parce que je sais qu’elle déteste cette expression. Tout son quotidien, sa pensée, sont tendus vers un seul but : nous satisfaire, nous les jeunes. Nous dirigeons sa vie, celle de cette agence et celle du monde. Nous sommes des leaders éphémères puisque nous vieillissons. Elle dit que notre « insolente jeunesse », des mots de vieux, nous en profitons et la faisons payer cher. Nous avons des âmes de pute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Ilan Duran Cohen (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ilan Duran Cohen
« C'est une farce, un roman d'anticipation, qui se déroule dans une dizaine d'années. Aujourd'hui, j'ai le sentiment que ce n'est pas tant de l'anticipation que ça, que je suis rattrapé par la réalité et les événements. Tout commence pour mon héros dans un dîner où il glisse, il chute : il dit une phrase un peu sexiste, complètement idiote, complètement sotte et à partir de là, tout son quotidien, sa vie, vont être chamboulés... » Ilan Duran Cohen
Plus d'informations sur le roman : https://rentree.actes-sud.fr/
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura