AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290024461
344 pages
Éditeur : J'ai Lu (01/09/2010)
3.31/5   8 notes
Résumé :

Quel malotru, ce lord Sanburne ! Alors que Mlle Lydia Boyce donnait une conférence à Londres afin de récolter des fonds pour son éminent archéologue de père, ce dandy rouquin, vaurien et ivrogne notoire, s'est permis de troubler son exposé. Et non content de lui voler la vedette, il a osé mettre en cause la réputation de son père. Outrée, la jeune femme se fait une joie de le moucher en public. Lorsqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bouquissencia
  19 mai 2016
Dès les premières pages du livre, un sourire est apparu sur mes lèvres. Impossible de rester de marbre face à un personnage tel que James Durham.
Je l'ai adorée quasi-immédiatement et je crois que c'est largement dû à ses manières. Il se montre désinvolte, choque ses semblables, se moque des convenances et son espièglerie m'a fait rire de nombreuses fois. Mais il est également intelligent et perspicace ce qui en rajoute à son charme… James est un personnage fascinant, qui attire l'oeil, et qui nous divertit tout au long de l'histoire.
Lydia est également un personnage intéressant. Elle est totalement consciente de ne pas être une beauté comme ses soeurs et sait que les hommes ne lui accordent guère d'importance, et pourtant, elle reste forte et continue de suivre son chemin. Et bien que la société ne l'approuve pas et la maintient à l'écart, elle reste fidèle à son image et ne se laisse pas déstabiliser… Tout du moins, jusqu'à ce que lord Sanburne apparaisse…
Si les protagonistes sont imprévisibles, ce n'est pas vraiment le cas de l'intrigue. Dès lors que les premiers indices apparaissent dans l'affaire, le suspense n'est plus. On se doute très rapidement de la vérité, et le dénouement n'est pas une véritable surprise. Mais cela ne m'a pas gêné outre-mesure étant donné que j'étais plus concentrée sur James et Lydia et l'avancée de leur relation;)
Pour dire bref, c'est une romance qui m'a plu notamment pour ses personnages. L'auteure a fait un travail remarquable avec la psychologie de ces derniers qui est particulièrement bien développée et recherchée. Et je trouve par ailleurs que le thème de l'archéologie et de l'Egypte ancienne apporte une petite touche originale à l'ensemble.
Lien : https://lesoupirduroman.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
everalice
  28 septembre 2014
J'aime toujours autant cette espèce de rugosité entre les héros, cette vulnérabilité aussi, heurtée et chaotique, cachée sous des tonnes d'insolence, de charme, d'humour et d'esbrouffe. James Durham, lord Sandburne, est un écorché vif. J'ai adoré ce personnage, spirituel, percutant et mordant, qui tombe peu à peu amoureux de la rigide Lydia, la vieille fille desséchée. Lydia ne correspond pas vraiment à son univers, elle qui se dévoue corps et âme aux travaux d'un père perpétuellement absent. Mais la rencontre se fait, et la complicité peu à peu s'épanouit entre eux.
Pour tout dire, je l'ai commencé et lu dans la journée.
-> Mon avis est plus développé sur mon blog.
Lien : http://leslecturesdeveralice..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouquissenciaBouquissencia   19 mai 2016
– Je vais vous donner la stèle, déclara-t-il.
Elle leva les yeux de son sac.
– Gratuitement ?
Le ton heureusement surpris de sa voix le fit sourire. Une pointe d’intérêt ne lui déplaisait pas.
– Pas exactement. Je voudrais quelque chose en échange.
– Qu’est-ce que ce serait ?
Il laissa s’étirer l’instant dans une pause théâtrale.
– Eh bien… juste un baiser.
La couleur inonda les joues de la jeune femme.
– Vous plaisantez.
– Pas du tout. Vous savez, mademoiselle Boyce, j’ai dépensé une centaine de livres la nuit dernière pour tenter de me divertir. Mais, je dois l’avouer, l’amusement que vous me procurez en jouant tantôt à l’enquêtrice, tantôt à la justicière… eh bien, cela n’a pas de prix.
La poitrine de Mlle Boyce se souleva magnifiquement. Quel dommage qu’elle ne soit pas en robe de soirée ! Ces redingotes boutonnées jusqu’au cou étaient insupportables.
– Vous êtes un…
– … butor, acheva-t-il en se levant. Un bon à rien, un vaurien, un barbare, un sauvage, un débauché. Oui, je sais, et je ne le nie pas. Mais le contrat est honnête. Vous pouvez avoir mon faux, et ma discrétion, en échange de deux minutes de plaisir réciproque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3627 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre