AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707305243
Éditeur : Editions de Minuit (01/03/1981)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 30 notes)
Résumé :
« Il semblerait que le sentiment ne soit pas représentable, ni dans son apparence, ni dans sa conséquence du désir. L’inceste de même mais au plus haut degré est ce qui ne peut pas être représenté ni dans son apparence ni dans sa conséquence du désir, ni dans son principe, ni dans son savoir, ni dans sa connaissance. L’inceste est invisible. Il est d’ordre organique, universel. Il est hors de la folie, il repose au fond des temps. Il semble être partout, dans l’inst... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Musardise
  25 décembre 2018
Peut-être ai-je lu trop de Marguerite Duras en trop peu de temps... Il faut dire que si Duras peut me charmer, elle peut tout autant m'irriter ou m'agacer. Avec India Song, c'était l'amour parfait, avec Agatha, c'est la dégringolade.
Un frère et une soeur, adultes, se retrouvent dans la maison de leur enfance. Un amour incestueux les unit, consommé autrefois ou pas : on reste dans le flou à ce propos, et ce n'est sans doute pas le plus important. Toujours est-il qu'au cours de ces retrouvailles qui sont également une séparation, ils vont se remémorer leur enfance et leur adolescence et la journée où, peut-être, ils ont franchi le pas.
Histoire d'un amour défendu, impossible à vivre, d'un désir douloureux, histoire d'enfance, histoire d'un lieu qui se confond avec un personnage, histoire à retrouver, à recomposer, qui repose sur des souvenirs éparpillés, défaillants, fantasmés, histoire baignant dans une musique omniprésente, dialogues épurés, phrases inachevées... C'est bien du Duras, on ne peut pas s'y tromper, tout y est ! Mais, à mes yeux, c'est du Duras qui commence à se répéter, qui tend vers la caricature. Les années 80 ne constituent d'ailleurs pas, de mon point de vue, la meilleure période de l'auteure, même si elle a donné naissance à Savannah Bay, pièce où la question de la mémoire est bien mieux traitée.
Le langage, dans Agatha, m'a semblé être devenu franchement artificiel. Certes, on n'attend pas des personnages de Duras qu'ils s'expriment comme tout un chacun dans la vie, mais enfin, la recherche d'un dialogue épuré a ses limites... Ce vouvoiement entre le frère et la soeur dès les premières phrases m'a un rien exaspérée. J'ai bien compris pourquoi Duras l'utilisait : les deux personnages cherchent à instaurer une distance entre eux deux depuis la consommation de leur amour (consommation fantasmée ou réelle), et c'est dit assez clairement. N'empêche... J'ai eu l'impression immédiate qu'il s'agissait là d'un procédé inutile, et par la suite, tout le façonnage des dialogues m'a semblé surfait, pénible.
Il me semble que le sujet qui tenait tant à coeur à Duras en écrivant cette pièce, à savoir le désir nostalgique de retrouver une unité première (à travers un amour incestueux), aurait pu être traité plus subtilement. Et puis, soyons clairs, c'est le sujet même des Hauts de Hurlevent, et il faut se lever tôt pour rivaliser avec Emily Brontë là-dessus. Mais après tout, Duras aurait pu réussir là où d'autres ont échoué.
Ce qui m'a finalement le plus déçue, c'est l'absence, que j'ai ressentie très fort, de cette atmosphère si spécifique à Duras, cette ambiance nostalgique, mélancolique, qui n'appartient qu'à elle. Ce que j''ai retenu d'Agatha, c'est donc l'impression que cette pièce marquait le début de la fin pour Duras (malgré quelques sursauts) : un texte sans beaucoup d'âme, comme le seront Emily L., Les yeux bleus, cheveux noirs, etc. Bref, tous ces textes chiants que je trouvais absolument fascinants quand j'avais 18 ans. C'est peut-être moi qui suis devenue acariâtre avec le temps, cela dit...

Challenge Théâtre 2018-2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
aaahhh
  23 août 2012
Tous les romans de Duras sont dérangeants... Avec ses phrases simples mais infiniment évocatrices et ses répétitions qui frappent l'âme, les mots de la grande Marguerite touchent quelque chose au fond de nous, ils grattouillent et chatouillent quelque part dans d'éminemment intime et en cela ils effleurent parfois des plaies mal refermées ou des désirs tabous et informulés...
De tous ses romans, "Agatha" est cependant celui qui m'a le plus troublée, gênée, écoeurée... Sans doute parce qu'il s'agit d'inceste, le tabou des tabous, toujours est-il que si j'en ai apprécié le style et si j'en ai perçu la grandeur, je n'ai pas vraiment aimé ce roman et je l'ai refermé avec plaisir, contente d'en être sortie... Il est de ces histoires dont on est content de se débarrasser, comme on est content, en se réveillant d'un cauchemar, de réaliser qu'on est en vie et que ce n'était qu'un mauvais rêve...
Commenter  J’apprécie          70
Maks
  27 février 2016
Dans cette pièce de théâtre on trouve un frère et une Soeur amoureux depuis leur tendre enfance, la Soeur veut fuir cet amour impossible en partant loin alors que le frère veut la suivre pour l'aimer toujours. La Soeur sans se l'avouer souhaite que sont frère la suive.
J'aime beaucoup les oeuvres de Marguerite Duras, je pense que cette pièce est l'exception qui confirme la règle, je n'ais pas apprécier du tout l'histoire ni les personnages.
Seule l'écriture et le style Duras m'as interpellé, l'ambiance aussi toujours mélancolique.
Commenter  J’apprécie          80
Nuageuse
  28 février 2016
Une pièce de théâtre que j'ai lu rapidement.
L'inceste ne m'a pas dérangée dans le sens que les deux protagonistes avaient l'air tous les deux consentants dans cet amour.
Marguerite Duras en dit toujours peu mais justement cela pousse le lecteur prendre part de son oeuvre.
Je l'ai entendu la Valse de Brahms au piano durant tout le livre !
Un de mes Duras préférés.
Commenter  J’apprécie          90
Marti94
  27 novembre 2013
Jamais je ne me lasserai de lire Duras. Je crois que c'est son théâtre que je préfère quoi que son cinéma soit aussi passionnant. Au départ, le sujet ne me passionnait pas plus que ça mais sa façon d'aborder l'inceste est vraiment intéressante. Elle sait dire les choses. Et puis, la bande son est indispensable avec Agatha qui joue la valse de Brahms au piano.
Lu en mai 2010
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
aaahhhaaahhh   24 août 2012
Il s’allonge sur le divan dans une pose équivoque et décente mais qui pourrait évoquer la présence de son corps à elle près du sien. Alors elle se détourne de lui. Ils sont d'ailleurs presque toujours détournés l'un de l'autre quand ils se parlent, comme s'ils étaient dans l'impossibilité de se regarder sans courir le risque irrémédiable de devenir des amants. Ils sont restés l'un l'autre dans l'enfance même de leur amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
aaahhhaaahhh   24 août 2012
Il y a là un homme et une femme. Ils se taisent. On peut supposer qu'ils ont beaucoup parlé avant que nous les voyions. Ils sont très étrangers au fait de notre présence devant eux. Ils sont debout, adossés aux murs, aux meubles, comme épuisés. Ils ne se regardent pas. Dans le salon il y a deux sacs de voyage et deux manteaux mais à des endroits différents. Ils sont donc venus là séparément. Ils ont trente ans. On dirait qu'ils se ressemblent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MaksMaks   27 février 2016
J'ai envie de vous quitter autant que j'ai envie de vous voir, je me laisse aller à ces choses sans les comprendre.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Marguerite Duras (195) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marguerite Duras
Solennel ou dépouillé, prolixe ou lapidaire, maniéré ou laconique... Il y a autant de styles que d'écrivains, et ce sont eux qui en parlent le mieux. Céline, Duras, Sagan ou encore Houellebecq nous racontent ce que c'est pour eux que le style littéraire. Et pour vous, ça veut dire quoi ?
Culture Prime, l?offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l?audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : brahmsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marguerite DURAS

Quel est le bon titre de sa bibliographie ?

L'Homme assis dans le corridor
L'Homme assis dans le couloir
L'Homme assis dans le boudoir
L'Homme assis dans le fumoir

20 questions
156 lecteurs ont répondu
Thème : Marguerite DurasCréer un quiz sur ce livre