AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202128137X
Éditeur : Seuil (03/03/2016)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
ANTOINE LIVIO. ? Vous n’êtes jamais fatiguée d’écrire ?

MARGUERITE DURAS. ? Si. C’est le dernier des métiers.

ANTOINE LIVIO. ? Et pourtant vous continuez ?

MARGUERITE DURAS. ? À chaque bouquin ? mais ça, tous les écrivains, n’est-ce pas, à chaque bouquin on a l’impression que ça suffit comme ça, et puis… ça recommence.

Ce nouvel éventail d’entretiens (écrits, télévisés ou radiodiffusés) avec toutes sortes d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marti94
  31 mai 2016
Quel beau cadeau d'anniversaire!
Il y a déjà pas mal de livres d'entretiens de mon auteure préférée mais le récent recueil de textes « Marguerite Duras, le Dernier des métiers. Entretiens (1962-1991) », établi et postfacé par Sophie Bogaert, est particulièrement bien fait.
Ce livre réunit des conversations datées et présentées de façon chronologique de 1962 à 1991, menées avec des interlocuteurs très divers, aussi bien pour la presse écrite que pour la télévision et la radio.
Outre les inédits, il y a des perles et deux grands textes essentiels : l'interview complet de Jacques Chancel pour l'émission de radio "Radioscopie" diffusée le 28 décembre 1969 sur France Inter et celui de Bernard Pivot pour l'émission de télévision "Apostrophes" programmée le 28 septembre 1984 sur Antenne 2.
Le titre « le dernier des métiers » fait écho à la difficulté d'écrire et surtout de publier ; thème récurrent dans les propos de Marguerite Duras mais pas unique. Qu'il s'agisse de son enfance en Indochine, du Nouveau Roman, du cinéma commercial, de la passion amoureuse ou encore des faits divers, Marguerite Duras parle de tous (elle raconte même des histoires drôles !).
Je suis admirative de son intelligence et son courage intellectuel. Il faut dire aussi qu'on retrouve dans sa voix "parlée" des échos évidents de sa voix "écrite". Alors, dans le cas de Duras, le corpus des entretiens fait à l'évidence partie intégrante de l'oeuvre.
Lu en mai 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PascalOlivier
  26 juillet 2017
Aux aficionados de l'écrivaine, aux apprenants écrivains et aux passionnés de littérature, on conseillera de lire le dernier des métiers, le volumineux recueil d'entretiens donnés par Marguerite Duras à différents médias (presse, TV, radio). Si aujourd'hui il est dans certains milieux littéraires de bon ton de se moquer de « la » Duras, de son phrasé si particulier, de ses silences si pesants, c'est peut-être au fond parce que l'écrivaine n'a jamais joué le jeu superficiel des interviews, elle s'engageait dans un entretien avec tout le franc-parler et la sincérité qui la caractérisaient. Monument inépuisable de la littérature française, on a tout lu et tout entendu sur Marguerite Duras, et malgré cela, elle demeure encore et toujours un mystère sur lequel on ne cesse de revenir. A travers ce passionnant livre publié aux éditions du Seuil, on suit une pensée libre, drôle et émouvante, sans cesse en mouvement, qui revisite son univers pour mieux l'approfondir et le déconstruire. On ne manquera pas non plus de savourer des textes comme « Proust m'a appris à lire » où l'écrivaine fait preuve d'une remarquable réflexion littéraire sur l'oeuvre unique de Marcel Proust.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FleurDuBien
  24 juin 2018
Quel bonheur que ces entretiens retranscrits par écrit !
On retrouve bien sa verve, sa patte, sa façon très particulière de s'exprimer, avec ses silences, ses blancs, cette façon de dire sans dire complètement.
On retrouve l'entretien du Grand Échiquier avec Jacques Chancel.
Et puis, clou du livre, l'entretien légendaire de Duras avec Pivot dans un Apostrophe resté célèbre (ce qui n'empêche pas de se procurer et d'écouter ce numéro spécial en DVD).
A lire absolument pour mieux la comprendre, et si possible, pour mieux l'aimer.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
NonFiction   23 août 2016
Trente ans d’interviews de Marguerite Duras où sont abordées éthique littéraire, esthétique et histoire de l’art…
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
PascalOlivierPascalOlivier   26 juillet 2017
Ecrire, c’est se laisser faire par l’écriture. C’est savoir et ne pas savoir ce que l’on va écrire. Ne pas croire qu’on le sait. Avoir peur. On voit dans quelle direction on va. On a des repères très simples. On se dit: « Aujourd’hui, la femme que je décris sortira de sa maison et rentrera au crépuscule. ». Mais une fois la femme sortie, il faut laisser faire le livre. Tous les jours, un livre en cours peut changer de direction. Il faut le suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FleurDuBienFleurDuBien   02 juin 2018
Si vous voulez en gros, la folie est non seulement un recours, mais un résultat de l'état des choses. Je veux dire par là qu'un fou est un être qui ne supporte pas la société actuelle.
(...)
Un type qui ne supporte pas le monde, il tombe dans la névrose. Et tant mieux, qu'est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que sa sensibilité grandit. Que sa perception du monde est beaucoup plus sensible. Son intelligence. C'est ça que je veux dire quand je défends la folie.

1969 Radioscopie, Jacques Chancel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Marti94Marti94   29 mai 2016
Antoine Livio. - Et la musique, est-ce qu’elle occupe une part importante de votre vie ?
Marguerite Duras.- C’est ce que je regrette le plus au monde : de ne pas avoir été musicienne.
Commenter  J’apprécie          60
FleurDuBienFleurDuBien   22 juillet 2018
Bernard Pivot : (...) Il lui avait dit que c'était comme avant, qu'il l'aimait encore, qu'il ne pourrait jamais cesser de l'aimer, qu'il l'aimerait jusqu'à sa mort."
Est-ce que vous, sur votre lit de mort, vous aurez une pensée pour l'amant, le premier ?

Marguerite Duras : C'est possible... (sourire,) C'est possible.

Bernard Pivot : Merci Marguerite Duras.

28 septembre 1984, Bernard Pivot, Apostrophes, Antenne 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   29 mai 2016
Tout le monde éprouve l’envie d’écrire, non ? La seule différence entre les écrivains et les autres est que les premiers écrivent, publient, et que les seconds ne font qu’y penser. C’est même la seule définition dialectiquement juste de l’écrivain : un homme qui publie. Mais il y a des tas de gens qui passent leur vie à entretenir leur envie de faire un roman sans aller plus loin.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Marguerite Duras (198) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marguerite Duras
Bertrand Schefer Disparitions éditions P.O.L où Bertrand Schefer tente de dire comment est composé son livre "Disparitions" et où il question notamment de l'Avventura de Michelangelo Antonioni et de Blow-up, de Lewis Baltz et de Francesca Woodman, des frères Lumière et Méliès, de "Yann Andrea Steiner" et de Marguerite Duras, du carrefour de Shibuya et de "Sans soleil" de Chris Marker, de cinéma, de photographie et de littérature,à l'occasion de sa parution aux éditions P.O.L, à Paris le 6 février 2020
autres livres classés : écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marguerite DURAS

Quel est le bon titre de sa bibliographie ?

L'Homme assis dans le corridor
L'Homme assis dans le couloir
L'Homme assis dans le boudoir
L'Homme assis dans le fumoir

20 questions
157 lecteurs ont répondu
Thème : Marguerite DurasCréer un quiz sur ce livre