AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Frédéric Lowenbach (Traducteur)
EAN : 9782702900932
117 pages
Éditeur : Le Courrier du Livre (03/01/1994)
4.06/5   8 notes
Résumé :
Tout ce qui est vivant doit se développer en vue d'une " réalisation ", et il en va de même pour l'homme. Mais l'homme, lui, ne deviendra jamais ce qu'il doit devenir s'il n'y contribue par son effort. Il doit se prendre comme un " ouvrage ", entre ses mains, s'exercer sans cesse en vue du plein accomplissement, c'est-à-dire lui-même, en tant qu'homme. - Qu'entendons-nous par " œuvre réussie " ? - Que pouvons-nous faire ? - Que devons-nous apprendre ? - Quelles expé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
monalisa13
  23 juillet 2010
Dürckheim parle de ce moment où la conscience se développe; l'oeil intérieur.
la percée vers cette expérience marque le début d'un vie plus profonde.
ce n'est que l' enracinement dans cette expérience qui donnera à l'homme sa maturité, le rendant capable de répondre à l'appel de l'Être et de le manifester dans son existence.
Commenter  J’apprécie          40
Une_aurore
  20 novembre 2019
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
monalisa13monalisa13   23 juillet 2010
il y a des instants et des heures qui nous trouvent plongés tout à coup dans un état particulier dans lequel l'Être nous touche, même si nous l'ignorons.nous nous sentons soudain dans une ambiance étrange.Nous sommes entièrement "présents", totalement "là" et malgré tout nullement orientés vers quoique ce soit de précis.
nous nous sentons comme sans aspérités, lisses et harmonieux à l'intérieur de nous même, et tout à la fois "ouverts". Grâce à cette ouverture, une plénitude profonde émerge.Nous avons l'impression de planer et pourtant nous nous mouvons de façon équilibrée et assurée sur la terre.nous sommes à la fois absents rt pleinement présents, débordants de vie.nous nous reposons en nous même et nous découvrons une affinité toute intérieure avec tout ce qui nous entoure...Nous sommes traversé par quelque chose de précieux et de très fragile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
DanieljeanDanieljean   21 octobre 2015
La première chose est l'assise en silence. La pratique de l'immobilité du corps transforme aussi l'homme intérieurement. Celui qui pratique se rend compte très rapidement qu'il ne s'agit ni d'un exercice corporel, ni de ce qu'il avait imaginé être un " exercice spirituel ". Celui qui s'exerce est lui-même l'objet de l'exercice. Il devient une Personne qui se trouve là, dans son unité originelle, au-delà de toute discrimination corporelle, psychique ou spirituelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   03 février 2016
L'homme «se tient» ainsi dans le monde, d'une façon rationnelle, ne maîtrisant ce monde qu'en fonction d'un but et ne l'évaluant qu'en fonction de valeurs fermement établies. C'est précisément l'existence d'une telle attitude qui voile l'Etre dans la conscience.
Le centre de cet état est le «moi» qui fixe et distingue, n'ayant d'intérêt que pour ses propres aspirations existentielles. Par lui, l'homme s'écarte de la communion inconsciente avec l'unité de la Vie, et, avide de s'affirmer, n'ayant confiance qu'en lui-même, il fait, ainsi, face au monde. Cette position rigide entraîne inévitablement la rupture avec l'unité de la Vie et, à la place de cette unité, nous trouvons l'opposition entre le «moi» existentiel et l'Etre essentiel…
Pourtant, l'homme ne peut exister pratiquement que grâce à ce «moi» qui maîtrise le monde au moyen de notions fixes. Il faut donc que l'homme parvienne à développer une «manière d'être» où son «moi» reste préservé, tout en devenant perméable à l'Etre qui transcende les compréhensions du «moi». C'est alors qu'il pourra devenir un homme «authentique» dans le vrai sens du terme, une personne à travers laquelle se manifestera l'Etre dans l'existence.
Atteindre cette forme de «présence» requiert un «exercice » continuel qui exige de comprendre le quotidien comme «pratique spirituelle»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   21 octobre 2015
La transformation dont il s'agit dans la méditation s'effectue selon un processus. L'identification avec le moi existentiel doit être suivie de l'identification avec l'être essentiel. La méditation n'est donc pas un processus de pensée, mais une transformation de l'homme tout entier.
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   03 février 2016
La raison d'être de l'homme, semblable à celle de toutes les créatures, est de rendre visible le Divin dans le monde. Ce qui distingue l'homme, c'est que la grande, la Divine Vie, veut devenir consciente d'elle-même en lui, dans la liberté, briller dans une vie consciente et «prendre une forme».
«L'homme juste» est celui qui manifeste dans le monde, en toute liberté et dans une conscience lumineuse, l'Etre Divin, présent dans son Etre essentiel, qui le manifeste par l'éclat de sa vie intérieure, par le rayonnement de sa façon «d'être là» et par la bénédiction qui accompagne tous ses actes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Dans la catégorie : Philosophie du yogaVoir plus
>Philosophie de l'Orient (sans distinction d'époque)>Inde>Philosophie du yoga (11)
autres livres classés : Méditations zenVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1447 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre