AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842284712
Éditeur : Le Pré aux Clercs (27/10/2011)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Dernier opus de la trilogie de fantasy épique la plus ambitieuse de ces dernières années, L'alliance sacrée clôt en apothéose un cycle de guerres, de tourments héroïques et de conquêtes. Un livre-monde d'une construction magistrale, une épopée débordante d'imagination qui nous emporte dans un souffle de dragon jusqu'au plus profond de l'âme humaine.


Source : Le Pré aux Clercs
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  23 mars 2012
Avec « L'alliance sacrée », dernier volume de la trilogie de fantasy de David Anthony Durham, l'auteur nous replonge dans le fabuleux monde d'Acacia que l'on avait laissé en bien mauvaise posture à la fin du deuxième tome. On retrouve à nouveau avec plaisir les personnages des livres précédents, à commencer par les descendants du dernier roi de la lignée des Akaran : la reine Corinn, tourmentée par les souvenirs de son défunt amant et par certains des actes répréhensibles dont elle s'est rendue coupable en tant que souveraine ; Mena, affrontant jour après le jour le danger en combattant au nom de sa sœur les monstruosités qui font peser une menace de plus en plus grande sur le royaume ; et Dariel, le petit dernier, toujours aux prises avec les Êtres libres qu'il commence peu à peu à comprendre et à la cause desquels il ne peut qu'adhérer. En cette heure sombre, tous doivent faire des choix douloureux, tant pour leur survie que pour celle d'Acacia et c'est avec émotion et intérêt que l'on suit le parcours de chacun d'entre eux.
L'action se déroule encore une fois sans véritables temps morts tandis que l'on voyage aux quatre coins de l'empire acacian (et même au delà) et que l'on alterne entre les points de vue des différents protagonistes. On assiste également avec plaisir au retour de certains personnages qui s'étaient fait discrets dans le second volume. Les scènes de bataille sont, évidemment, bien plus nombreuses ici que dans les tomes précédents mais sont toutes remarquablement décrites et très immersives. Si le sort de certains personnages m'a plus touchée que d'autres (notamment celui de Mena et de sa dragonne) ce troisième tome répond parfaitement aux attentes des lecteurs qui ne pourront qu'être sensible au soin qu'a pris l'auteur pour mettre en scène un univers et des personnages complexes et cohérents. On est loin ici des stéréotypes manichéens que l'on rencontre malheureusement parfois en heroic-fantasy…
« L'alliance sacrée » clôt brillamment cette trilogie atypique qui n'aura aucun mal à plaire aux amateurs de fantasy. A ceux qui souhaiteraient poursuivre leur découverte des textes de David Anthony Durham, sachez que son prochain roman devrait être consacré au personnage Spartacus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Arieste
  25 novembre 2012
Ce troisième et ultime tome de la saga conclue brillamment celle-ci et les raisons de mon enthousiasme sont nombreuses.
Commençons par le livre en tant qu'objet, la couverture est très belle, la reliure même collée est bien et la carte qui se détaille au fil des tomes est pas mal du tout.
Passons maintenant au contenu de ce livre. On constate d'abord une véritable évolution des personnages entre le premier et le troisième tome où ils passent d'enfants à adultes. Mais même au sein du troisième tome, qui se passe en quelques mois, les personnages principaux évoluent et gagnent en maturité. David Anthony Durham maîtrise à merveille la psychologie de ces personnages dont on suit les interrogations sur leurs vies, nous ramenant à nos préoccupations quotidiennes. Sont ainsi évoqués la trahison, la maternité, le couple…
J'avais déjà dit cela dans mon billet sur les deux premiers tomes, mais j'ai apprécié que tout au long de cette saga l'auteur n'ait pas créé un monde trop manichéen avec des personnages trop stéréotypés. Tous les personnages agissent dans leurs intérêts et ceux de leurs peuples, il est donc difficile de les diviser entre « méchants » et « gentils », les personnages ayant en plus tendance à changer de comportements au fil de l'intrigue.
La complexité des personnages s'applique également aux personnages féminins. Souvent dans la fantasy, les femmes ne jouent qu'un rôle secondaire dans l'histoire en tant qu'épouse ou soeur d'un personnage. Ici ce n'est pas le cas, nous avons affaire à des femmes intelligentes, aux caractères complexes. Les femmes assument dans ce roman des rôles traditionnellement attribués aux hommes dans les histoires de fantasy. Ainsi, Corinn est devenue la reine d'Acacia à la fin du premier tome, assumant seule la tâche de gouverner un immense pays, ce qu'elle fait avec une poigne de fer. Paradoxalement, c'est son frère Aliver qui remplit le rôle du conciliateur. Mena est une guerrière hors-pair, assumant quant à elle le commandement des armées acacianes, rôle qu'elle remplit à merveille. Dariel a lui son rôle à jouer dans les terres au-delà du Monde Connu. Les quatre frères et soeurs sont complémentaires et importants, tous ont leur rôle à jouer dans la résolution de l'intrigue.
Le style d'écriture de David Anthony Durham est clair, on ne se perd pas dans les données géographiques et entre les nombreux personnages, tout est simplement évoqué. le fait que l'histoire soit découpée entre plusieurs courts chapitres d'une dizaine de pages chacun permet de mieux apprécier ce livre assez épais en permettant facilement de s'arrêter dans sa lecture. Ces chapitres ont également un autre avantage puisqu'ils permettent de changer de point de vue, chaque chapitre présentant l'histoire vécue par un personnage, et ce système permet au lecteur de connaître l'ensemble de l'intrigue et de l'immense espace géographique arpenté par les personnages, sans pour autant se perdre dans cet univers complexe. Cependant, cette simplicité dans les explications n'empêche pas une grande recherche dans les mots employés et les tournures de phrases utilisées.
L'intrigue et l'univers d'Acacia sont très originaux, impossible pour moi qui ai pourtant lu beaucoup de fantasy de trouver une histoire qui s'approcherait un tant soit peu de celle-ci. Seul le chant magique et créateur rappelle un peu d'autres contrées littéraires, mais ici l'idée est très bien exploitée jusqu'à devenir tout à fait originale. le monde d'Acacia, divisé en deux péninsules séparées par les dangereux Flots gris et les contrées glacées, abritent une mosaïque de peuples très variés et aussi fascinants les uns que les autres. Evidemment, l'auteur ne s'attarde pas sur tous ces peuples, mais on sent que son univers est très construit et cohérent. L'intrigue va quant à elle de révélations en révélations, à un tel point qu'à la fin du tome 2, j'étais absolument incapable d'imaginer ce que pourrait être la fin de l'histoire.
Tout cela fait que cette saga restera gravée dans ma mémoire en tant que l'une de mes préférées et je vous la recommande car elle ravira les fans de fantasy, amateurs de grande qualité, et les débutants dans ce genre d'univers car il est très facile d'y rentrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Igguk
  16 avril 2015
C'est le bordel dans l'empire, les Auldeks marchent vers Acacia avec une armée d'esclaves, de bestioles et de guerriers face à laquelle se dressent Mena et son dragon, tandis que les hérauts du Santoth viennent du sud pour récupérer le chant d'Elenet que détient Corinn. Dariel est quant à lui dans les terres lointaines parmi les êtres libres qui se préparent à affronter leurs propres adversaires. Pourtant, au coeur de l'empire, la révolte gronde toujours et les comploteurs complotent, les héritiers de la famille Akaran devront affronter toutes ces menaces et préserver l'équilibre précaire du pays.
Nous retrouvons avec plaisir la plume de David Anthony Durham pour ce troisième et dernier tome de la trilogie Acacia, encore un bon gros pavé de plus de 800 pages pour se muscler les bras. Ce livre reprend directement la suite de Terres étrangères et a toujours les mêmes qualités d'écriture et de construction hallucinantes, les évènements s'enchainent et on est happés par tous les pans d'une histoire multi-facettes (comme les boules, oui). On saute d'une région à l'autre, d'un fil de l'intrigue au suivant sans perdre d'intérêt. La marche des Auldeks apporte un côté plus guerrier à l'ensemble, mais ça reste équilibré par tous les autres aspects de l'intrigue générale.
On est toujours confrontés à des personnages aux personnalités complexes et le lecteur pourra s'attacher à l'un ou l'autre, voire tous en même temps. En effet, monsieur Durham parvient encore une fois à rendre les motivations de chacun compréhensible pour nous. Au fur et à mesure que les mystères de la saga nous sont révélés, on comprend les tenants et les aboutissants de chaque faction, chaque héros, chaque ennemi. Il n'y a pas de "il fait des trucs méchants parce qu'il est méchant", que ce soit par tradition, par stratégie, par haine, par espoir, chacun avance selon ses plans et ses principes, toutes les pièces s'emboitent à la perfection pour former une fresque cohérente, solide et passionnante.
Cette conclusion apporte donc son lot de réponses sur les évènements présents mais également sur l'histoire de l'empire, les alliances politiques passées qui ont permis la mise en place du quota et du trafic de brume qui sert à tenir le peuple (toute analogie avec notre société serait purement fortuite... ou pas... à vous de voir...). On en apprend beaucoup sur les êtres libres et les clans des esclaves Auldeks, les aventures de Dariel nous font découvrir leurs légendes et leurs coutumes particulières, ainsi que leurs conflits internes. Tout le bagage de David Anthony Durham côté roman historique lui permet de décrire les trajectoires des différents peuples avec clarté et finesse, mais il y apporte une science des personnages et de leurs motivations qui, rassemblées, donnent un cocktail vraiment génial.
Par contre, j'ai trouvé la toute fin de la saga assez plate après tant de tension de toutes parts de l'intrigue. La saga se conclut assez sereinement, pépère, tranquille, on pose les pieds sous la table et tout le monde rentre à la maison. C'est pas vraiment une fin en apothéose même si (ne me faites pas dire ce que j'ai pas écrit... non, ça n'a aucun sens) elle n'est pas décevante par son contenu mais bien par le rythme et le souffle qu'elle porte, on referme le livre dans le calme, ça ronronne...
Cette saga est vraiment à découvrir pour tous les amateurs de fantasy complexe, politique mais qui ne laisse pas ses personnages en plan. Comme je le disais dans ma critique du premier tome, la construction du récit fait beaucoup penser au trône de fer, mais il laisse le sentiment inverse par rapport à la saga de GRR Martin, ici chaque personnage est important, cohérent et compréhensible, chacun compte aux yeux du lecteur comme pour l'intrigue globale.
Lien : http://ours-inculte.fr/acaci..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
Larene
  06 novembre 2014
Enfin le tome 3 tant attendu ! On retrouve les personnages principaux embarqués dans des aventures et des périls immenses. Dariel s'enfonce dans les contrées de l'Ushen Brae. Mena se prépare à l'affrontement avec les Auldek. Quant à Corinn, elle continue d'user et d'abuser de son pouvoir sur ceux qui croisent son chemin, sans réfléchir aux conséquences. C'est avec plaisir qu'on se replonge pour un dernier tour dans l'univers d'Acacia, avec l'espoir que les évènements vont être favorables à nos trois protagonistes. Et en effet, on n'est pas déçu. Les évènements s'enchaînent rapidement et l'on va de découvertes en rebondissements ! A la lecture finale de cette saga, j'en conclus que l'auteur a su remarquablement bien installer l'environnement fantastique et les personnages ; il a échelonné les guerres et les complots pour avoir une intrigue globale solide et cohérente (bien qu'un peu simpliste parfois) ; on est parfois surpris de la tournure des évènements, ce qui permet d'entretenir l'intérêt du lecteur. le roman contient ce qu'il faut d'intrigue, de danger, de magie et de dragon pour en faire une bonne saga de fantasy, avec en plus une dose de réflexion philosophique et d'humanisme, ce qui n'est pas plus mal ! A recommander aux fans de fantasy ; pour ce qui est des non-fans, ça sera peut-être l'overdose...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Toon
  25 mai 2014
et voila fini le Tome 3 !
Franchement les T2 et T3 sont bien nettement supérieurs au T1, je ferai un // avec La Première Loi qui également monte en puissance en cours des tomes.
J'admet que ce dernier Tome aurait pu faire 50-100 pages de moins, certains personnages qui s'auto-flagellent sur un peu trop de pages à mon gôut..
Les questions posées sur l'univers en général trouveront leurs réponses dans ce 3ième tome: Comment a été créé la ligue, qui sont le Lothan Aklun, les Auldeks et les Hérauts du Santoth...
Ce troisième tome est également le plus mystique des 3, particulièrement en ce qui concerne l'histoire du Rhuin Fà.
Et que de surprises ! il est particulièrement difficile de savoir comment l'histoire va s'orienter, l'auteur ayant semé des petits éléments à la manière de "cellules dormantes" qui auront leur intérêt plus tard de manière certaine. J'ai bien cru qu'il en avait oublié un ou deux, ben non loupé :lol:
Le cycle sert à l'auteur de tribune politique sur l'égalité entre les peuples, militantisme pour lequel il accorde pas mal d'espace.
Au final Durham sera nettement sorti des "sentiers battus " de la fantasy, et nous propose un Cycle assez long, haut en couleurs, avec des personnages très intéressants (et d'autres un peu moins), avec beaucoup d'originalité, lais il faut avoir oser dépasser le T1 pour s'en rendre compte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de David Anthony Durham (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Anthony Durham

David Anthony Durham aux Imaginales 3/3
"David Anthony Durham" Imaginales Actusf
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1320 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre