AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782800170657
288 pages
Éditeur : Dupuis (15/09/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Méfiez-vous des gens honnêtes, dit-on. Ces gens ordinaires, M. et Mme Tout-le-Monde, à l’instar de Philippe, protagoniste de la série écrite par Gibrat et dessinée par Durieux, qui d’un seul coup peuvent se retrouver dans la tourmente au gré d’un licenciement, d’une rupture amoureuse ou de tout autre bouleversement en provenance directe du sort. Et qui se relèvent, ouvrent les yeux sur le monde, essaient, se trompent, se raccrochent et n’en finissent plus de vivre a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Cetaitpourlire
  01 octobre 2017
Les gens honnêtes, ceux que l'on croise au quotidien sans même les apercevoir. Parmi ces anonymes, il y a Philippe, qui nous fera vivre ses bas et ses hauts pendant 6 ans. Un éléctrocardiogramme de péripéties pour ce type, entouré de sa famille, de Camille de ses amis , de ses bouteilles de bon vin, et de ses livres.
Une chronique douce de personnes ordinaires dont la vie ne l'est pas moins. Des personnages attachants, avec leurs rêves et leurs désillusions, dessinés sous le trait simple de Durieux. Une lecture agréable, aux ton et tons tendre(s).
Philippe Manche, de l'alcool et des désillusions
Tout commence le soir des 53 ans de Philippe, fêtés en famille. Un coup de fil de son boss. Il est licencié. Sans indemnités, rien. S'invitent alors la déprime et l'alcool.
Il penche du coté de la bouteille, qu'il finira bien par vider. Et c'est donc bien emméché qu'il arrive à la réunion avec le proviseur du lycée de son fils pour apprendre son renvoi. Qu'à cela ne tienne, Philippe, que rien ne semble atteindre, décide d'accompagner son fils dans le lycée qui pourrait l'accueillir, une école de cuisine du Bordelais.
Des voyages en TGV qui forment sa nouvelle jeunesse
Une idée lui vient dans le TGV : pourquoi ne pas coiffer les passagers pendant leur trajet ? Philippe devient donc coiffeur sans expérience, avec l'aide de la barmaid, la jeune et jolie Camille. Camille qui lui fait reprendre goût à la vie. Sans oublier Ducossu, son ami librarie dans le Bordelais, qui le rejoint de temps à autre pour partager une bonne bouteille, tout en déclamant de la littérature française ! Car à chaque livre est associé son cru !
Des livres et du vin, mais plus de Camille
A la disparition de Ducossu, Philippe hérite de la librairie. Il déménage du coté de Bordeaux, devient librarie, aussi un peu caviste, et entame une relation épistolaire avec Camille. Il mène alors une douce existence, commence à s'occuper du fils de sa fille célibataire, et rattrape doucement le temps perdu qu'il n'a pas passé avec ses propres enfants.
Camille finit par le quitter, elle a besoin de découvrir d'autres choses peut-être moins paisibles. Philippe voit ses rêves s'effondrer « Mais il y a des gens pour qui les rêves sont trop dangereux, c'est ça ? »
La vie continue
L'existence continue de couler doucement sur l'entourage de Philippe. Sa mère, veuve, file le parfait amour avec le maire de village ; l'ami maçon de Philippe fait découvrir à ce dernier une généalogie pleine d'aventures ; le fils de Philippe se révèle s'épanouir dans l'art culinaire. Une fin juste et sensible.
…..
Une chronique de notre temps, douce succession de rêves et de désillusions pour l'ensemble des personnages gravitant autour de Philippe. Quel régal par exemple de le voir se prendre des cuites avec Ducousso, en accordant les livres et les vins, de (re)lire des passages entiers de la littérature française joués au diapason de l'oenologie. J'ai bu et ri avec eux. Un coup de génie de passionnés ! Quelle joie de voir que son fils a trouvé sa voie (et une amoureuse), ou que sa mère aime le maire.
Je me suis sentie proche de ces personnages attachants qui m'ont touchée par la simplicité apparente de leur vie ordinaire. J'avais l'impression de les connaître et éprouvais une grande joie à l'idée de les retrouver, comme pour regarder un film dessiné devant mes yeux, dont la chaleur positive m'enveloppait. Des vacances au soleil, le Sud. Des tracas de la vie, avant de rebondir. de l'humour, du vin, et de la littérature, quoi qu'il arrive !
Ne manquez pas cette intégrale de la collection Aire Libre des éditions Dupuis.
Lien : http://cetaitpourlire.be/ind..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Peteplume
  05 avril 2018
D'abord je me suis reprochée d'avoir choisi un si gros volume, lourd à emporter et encombrant pour lire au lit. Puis je me suis dit que si je n'avais emprunté que le premier tome, je n'aurais sans doute pas emprunté le second, mon attention ayant eu quelque mal à être retenue. Alors, à raison d'une saison par soirée, j'ai fini par finir ce volumineux ouvrage. Je n'en retiendrai sans doute pas grand chose si ce n'est que le fils de Nadar était lui-même photographe reporter...
Le dessin est agréable, les personnages, quoique un brin improbables, sont assez bien campés. Finalement l'ensemble est assez distrayant mais manque cruellement de substance pour que je recommande cette lecture sans réserve.
Commenter  J’apprécie          50
melusine29
  13 février 2019
J'ai beaucoup aimé le premier tome, en phase avec notre temps. Un homme apprend son licenciement et c'est le début de la dégringolade sociale. Puis s'enchaînent des aventures plutôt rocambolesques et qui deviennent de + en + invraisemblables au fur et à mesure que le récit avance. Ceci dit, cette bande dessinée est agréable à lire, assez touchante, inventive, et servie par de belles illustrations et couleurs.
Commenter  J’apprécie          20
Aufildeslivres
  19 décembre 2017
Homme ordinaire, sans relief, Philippe voit sa vie basculer le jour de ses 53 ans lorsqu'il apprend son licenciement. Les tuiles s'enchaînent alors et le voilà qui sombre peu à peu dans l'alcool et la passivité. Toutefois, malgré cette mauvaise passe, il va décider de reprendre en main son existence et accorder de l'importance aux choses qui lui ont jusqu'à lors échappé.
L'album intégral se décline en quatre saisons. le quotidien s'y dessine finement sans intrigue, sans aventure. Juste une vie qui s'écoule, recentrant les personnages sur ce qui fait la vie, sur ce qui la rend importante, malgré les aléas, les imprévus, les coups durs. C'est le récit de monsieur « tout le monde », bon gars honnête - soi, son père, un voisin, un ami, une connaissance - un homme sans vague, parfois attachant, parfois agaçant, mais toujours sincère. C'est l'histoire d'un quotidien ordinaire fait de petits riens : des amis, des amours, des évènements, la famille, des plaisirs. Une existence finalement riche et intense à celui qui sait reconnaitre le bonheur dans chaque moment.
Les auteurs – que ce soit par leurs dialogues appropriés ou par leurs graphismes soignés - ont su donner une réelle épaisseur à cette lente et douce existence, distillant une touche d'optimisme convaincante, suscitant une réelle émotion autour de ce quotidien somme toute incolore et éveillant un authentique intérêt. Voici donc une très belle lecture, plaisante et savoureuse.

Lien : http://aufildeslivresblogetc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alouett
  18 octobre 2017
(...) on rit de cet humour parfois grinçant, jamais méchant ni trop cynique et nos pupilles savourent ces planches pleines de fraicheur. Les illustrations ont plutôt tendance à border amoureusement cet univers et ceux qui le peuplent. Les couleurs sont gaies mais elles s'autorisent parfois un peu de noirceur pour coller à l'état d'esprit du personnage principal, à ses sentiments, émotions, colères, déceptions… Puis c'est l'occasion de sourire des aléas d'un homme qui a tendance à somatiser pour un rien et ses penchants hypocondriaques prêtent à rire de bon coeur.
La chronique complète : https://chezmo.wordpress.com/2017/10/18/les-gens-honnetes-gibrat-durieux/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Bedeo   22 septembre 2017
Pour ceux qui ne connaissaient pas la série, l’intégrale des Gens honnêtes vaut le coup. Elle regroupe sans condenser une histoire qui commence de façon banale mais se finira avec brio et un brin d’excentricité.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JacopoJacopo   22 janvier 2020
Vous vous foutez de moi, mademoiselle ?
Ne me dites pas que le professeur Montalembert ne travaille pas aujourd'hui, c'est un ami de mon père !
Parce que tous les amis de votre père travaillent le dimanche ?
Et voilà ! C'est merveilleux ! Voilà à quoi nous sommes soumis : au sarcasme des fonctionnaires !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christian Durieux (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Durieux
Un monde de bulles - Le Tour de France de la BD à Bordeaux
autres livres classés : vinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3714 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre