AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130545432
Éditeur : Presses Universitaires de France (10/07/2007)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 54 notes)
Résumé :
En 1897, Durkheim a déjà publié sa thèse De la division du travail social et son livre sur Les règles de la méthode sociologique, quand paraît Le suicide, aboutissement d'une recherche empirique qui se veut exemplaire de la méthode sociologique. Dans une longue introduction inédite, Serge Paugam explique comment cet ouvrage, qui connut au moment de sa parution un relatif échec et resta pendant près d'un demi-siècle presque ignoré, est devenu un classique et ce pourq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zizza
  18 juin 2014
Une étude sociologique sur le suicide, très connue, dont la thèse dit en gros que le suicide est en fait un élément social, et qu'il en existe de plusieurs sortes: le suicide égoïste, le suicide altruiste, et le suicide anomique. Pour aboutir à cette thèse, Durkheim examine plusieurs facteurs et éléments variés de la société, tels que l'alcoolisme, le divorce/mariage, la religion, les facteurs cosmiques... Il termine en examinant quelle pourrait être la réponse à apporter pour éradiquer le suicide.
Ce livre est très intéressant, mais il a beaucoup vieilli à mon avis, d'abord parce que les chiffres mentionnés sont du XIXe siècle (donc peut-être inadaptés à notre société d'aujourd'hui), et ensuite pour ce que Durkheim dit des femmes, qui auraient une vie sociale moindre que les hommes, parce qu'elles se cantonnent à la vie du foyer. En même temps, la première édition de ce texte est de 1930, ce qui me conforte dans mon opinion qu'il a mal vieilli, et n'est plus vraiment le reflet de notre société. Il faut donc le lire avec un certain détachement (mais tout n'est pas à jeter, loin de là!).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
VACHARDTUAPIED
  29 mars 2013
Etude datant de 1897, intéressante pour l'époque, les début de la sociologie....
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   29 mars 2013
Si nous n'en étions encore à nous
représenter le monde social presque aussi grossièrement que le primitif fait pour le monde
physique, si, contrairement à toutes les inductions de la sciences, nous n'en étions encore à
admettre, au moins tacitement et sans nous en rendre compte, que les phénomènes sociaux ne
sont pas proportionnels à leurs causes, nous ne nous arrêterions même pas à une conception
qui, si elle est d'une simplicité biblique, est en même temps en contradiction flagrante avec
les principes fondamentaux de la pensée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   29 mars 2013
I. Suicide maniaque. - Il est dû soit à des hallucinations, soit à des conceptions délirantes. Le malade se tue pour échapper à un danger ou à une honte imaginaires, ou pour obéir à
un ordre mystérieux qu'il a reçu d'en haut, etc. 2
. Mais les motifs de ce suicide et son mode
d'évolution reflètent les caractères généraux de la maladie dont il dérive, à savoir la manie.
Ce qui distingue cette affection, c'est son extrême mobilité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zizzazizza   18 juin 2014
Comme le mot de suicide revient sans cesse dans le cours de la conversation, on pourrait croire que le sens en est connu de tout le monde et qu'il est superflu de le définir. Mais, en réalité, les mots de la langue usuelle, comme les concepts qu'ils expriment, sont toujours ambigus et le savant qui les emploierait tels qu'il les reçoit de l'usage et sans leur faire subir d'autre élaboration s'exposerait aux plus graves confusions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VACHARDTUAPIEDVACHARDTUAPIED   29 mars 2013
Il y a deux sortes de causes extra-sociales auxquelles on peut a priori attribuer une
influence sur le taux des suicides : ce sont les dispositions organico-psychiques et la nature
du milieu physique. Il pourrait se faire que, dans la constitution individuelle ou, tout au
moins, dans la constitution d'une classe importante d'individus, il y eût un penchant,
d'intensité variable selon les pays, et qui entraînât directement l'homme au suicide ; d'un autre
côté, le climat, la température, etc., pourraient, par la manière dont ils agissent sur l'organisme, avoir indirectement les mêmes effets. L'hypothèse, en tout cas, ne peut pas être écartée
sans discussion. Nous allons donc examiner successivement ces deux ordres de facteurs et
chercher s'ils ont, en effet, une part dans le phénomène que nous étudions et quelle elle est.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Emile Durkheim (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emile Durkheim
Émile Durkheim (1/5) Illustre sociologue inconnu.
Emile Durkheim, illustre sociologue inconnu Avoir raison avec Emile Durkheim, France Culture, 21/08/2017
« Comment Emile Durkheim, cet homme qui se pensait comme Français, juif, socialiste et sociologue, a donné corps à notre modernité républicaine depuis les convulsions du monde du travail jusqu'au problème de la laïcité ? »
Intervenant : Pierre Birnbaum, professeur émérite de sociologie politique à l'Université Paris.
>Criminologie>Délits et crimes>Homicides, crimes sexuels, kidnapping (140)
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre