AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Ce que tu veux (27)

ladesiderienne
ladesiderienne   14 novembre 2018
J'ai lu un article récemment à propos de la disparition de la rébellion chez les jeunes : autrefois, les adolescents s'insurgeaient contre le statu quo (la politique, les parents), alors que maintenant ils retournent leur colère contre eux. Ce qui explique l'augmentation des problèmes psychologiques : dépressions, automutilations, suicides.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne
ladesiderienne   16 novembre 2018
Le mal a le don de se rendre attirant. Tout le monde le sait.
Commenter  J’apprécie          110
ladesiderienne
ladesiderienne   15 novembre 2018
Je suis toujours sidérée par a quantité de secrets qui existent dans un couple. Cette grande et belle idée : tout se dire. Neuf fois sur dix, quelqu'un cache quelque chose. Même si c'est juste des idées, des espoirs. On peut vivre dans la même maison, partager le même lit, mais à quel point connaît-on vraiment quelqu'un ?
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienne
ladesiderienne   11 novembre 2018
Les livres sur la reconstruction avec leurs étapes formelles du deuil ne connaissent qu'une seule trajectoire : choc, incrédulité, marchandage, colère, dépression et, finalement, acceptation. Je crois que j'ai tout mélangé. Celui que Peggy m'a donné, "L’Épanouissement après un trépas", avait un chapitre sur le "deuil pathologique" : quand la personne endeuillée n'arrive pas à reprendre une vie normale. Je crois que c'est ce dont je souffre.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui
rkhettaoui   08 juin 2016
Même si je l’attendais, son apparition m’a procuré une agréable surprise. Mon cœur s’est vraiment arrêté de battre pendant un instant. Mais le plaisir s’est émoussé. Elle était là, remontant sa propre rue, après avoir pris la décision de le faire sans moi. Et puis, cette expression contemplative. Que se passait-il dans sa tête ? Je détestais ne pas savoir. Si j’avais pu lui forer le crâne et fouiller sa cervelle avec mes mains, je l’aurais fait.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui
rkhettaoui   08 juin 2016
La mer : c’est toujours une surprise. Zach disait que c’était une consolation, partout, toujours. On la devine, on sent son odeur dans l’air, la lumière qui perce et, soudain, elle est là : cette vaste étendue étale. Aujourd’hui, elle est agitée, hérissée de quelques pointes blanches.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui
rkhettaoui   08 juin 2016
À l’école, j’avais vu ce que la maltraitance fait aux gosses, à quel point ils peuvent se renfermer, être en colère, à quel point ils sont vulnérables. Je savais que je n’étais pas responsable de ses sautes d’humeur – j’avais mis le mauvais ingrédient dans un plat, je portais le mauvais vêtement –, même s’il prétendait le contraire. Je le savais. Vraiment. À la fin, tout était si embrouillé entre nous, si intense, si profond, que cette perte, le vide qu’il a laissé, a été presque impossible à supporter.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui
rkhettaoui   08 juin 2016
On peut aimer et détester quelqu’un. En même temps. Avoir tellement pitié de lui que c’est comme un coup de poing dans le ventre et lui en vouloir au point d’avoir envie de le frapper. Il peut être la meilleure chose qui vous soit jamais arrivée et la pire. On peut vouloir le quitter bien que le souvenir de sa peau, de la pression de ses doigts sur vos côtes vous coupent le souffle, même un an après.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui
rkhettaoui   08 juin 2016
Pour la première fois, sa mort me paraît réelle. Je dois le laisser partir, aussi difficile cela soit-il, car il était, malgré tout, l’amour de ma vie. Peggy a raison. J’ai passé l’essentiel de ma vie à aimer cet homme… l’essentiel des minutes, l’essentiel des heures, l’essentiel des jours, l’essentiel du temps. Je ferme les yeux – un battement de paupière pour chasser les larmes – et je me demande si j’en ai enfin fini avec ces tourments.
Commenter  J’apprécie          40
Lepetitmoi
Lepetitmoi   27 décembre 2017
Je mets un pied devant l'autre. Un pied devant l'autre : c'est ce que je fais depuis un an. Un pied devant l'autre : c'est ainsi qu'on survit.
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Quiz sur le livre "Ce que tu veux" de Sabine Durrant.

    Qui est Howard ?

    le frère de Lizzie
    le chien de Lizzie
    le mari de Lizzie
    le chat de Lizzie

    10 questions
    2 lecteurs ont répondu
    Thème : Ce que tu veux de Sabine DurrantCréer un quiz sur ce livre