AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mariel Sinoir (Traducteur)
ISBN : 2228888834
Éditeur : Payot et Rivages (24/01/1995)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :


Les voyages réussis, c'est bien connu, sont "sans histoire". Eh bien disons, pour faire bref, que celui-ci vaut son pesant d'aventures.

Un sort malin semble avoir décidé de contrecarrer les projets de notre ami, parti à la recherche d'animaux rares. Compagnies d'aviation en déroute, politiciens en mal de révolution : il en faudra plus pour décourager notre voyageur, bientôt installé dans la forêt du Chaco, au coeur du Paraguay.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Wendat69
  11 août 2018
Animé par sa passion de la faune sauvage, Gerald Durell qui, dès son plus jeune âge, aspirait déjà à taquiner toutes les créatures du paradis terrestre, se lance ici dans la recherche d'animaux rares pour satisfaire son appétit de découverte et récupérer quelques spécimens. Pour ce faire, notre ami des bêtes, voyageur infatigable et auréolé d'une dose de malchance qui donne à ses aventures une couleur toute pittoresque et don quichottesque, file vers le Paraguay et la forêt du Chaco. Ce séjour lui fait rencontrer d'étranges bipèdes qui donnent un sacré aperçu de l'éventail de la ménagerie humaine...Comme à son habitude, ce globe-troteur infatigable parsème son récit de bribes d'humour éclatantes, tout en nous faisant découvrir des contrées étranges et des habitants non moins étranges. Un récit qui nous laisse ivre de plaisir.
Commenter  J’apprécie          30
Feuilletre
  29 décembre 2016
A l'époque, vers la fin des années 50 je crois, aller chercher des animaux et les extraire de la forêt n'avait en soit rien contre nature. J'ai lu ce livre il y a longtemps, il m'a laissé un goût subtil pour découvrir la nature et son côté sauvage. J'avais à une époque envie de devenir vétérinaire ou soigneur dans un zoo. La vie et les opportunités m'ont fait prendre d'autres chemins mais j'ai accueilli divers animaux dans ma maison, gardé des chevaux sans avoir appris, approché les vautours, les sangliers, les chevreuils, les loups, la chouette et les nids, directement dans la nature, puis j'ai traversé une grande forêt à pieds avec cet émerveillement que Gérald Durell m'avait transmis.
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  30 janvier 2011
Revoilà Gerald Durrell, l'auteur de Ma famille et autres animaux, cette fois en Amérique du Sud avec son épouse Jackie, dans le but de collecter des animaux pour des zoos anglais. Mais rien ne se passera comme prévu. Avions complets, révolution au Paraguay, finalement ils ne ramèneront que quelques specimens... Mais sur leur chemin, en Argentine comme au Paraguay, que d'aimables personnes pour leur venir en aide!

Voici donc un récit "nature inside" qui ravira les amateurs (les non-amateurs trouveront qu'il y a trop de descriptions d'animaux) : Durrell connaît bien la faune et la flore, et ne résiste pas quand un habitant lui amène un "bicho" (animal) , même s'il se révèle venimeux, de mauvais poil/plume ou sur la défensive. Tatous et nandous, crapauds et serpents, y compris un adorable bébé tamanoir... Sous des nuées de moustiques voraces, ils explorent la contrée et n'oublient pas de filmer. Paula leur logeuse modèle (et "Madame" locale à ses heures...) les aidera tout en ayant une peur bleue de certains petits pensionnaires.

Humour et autodérision toujours british sont toujours la marque de Durrell, doué du talent de faire passer des connaissances pointues avec un style enlevé et amusant.

J'ai juste un petit bémol : capturer des animaux en pleine nature, les mettre en cage et les emmener en Europe n'est pas tout à fait "nature writing" à mon goût. Lorsqu'il est obligé d'en relâcher une partie, il constate bien évidemment que la plupart, trop apprivoisés, veulent rester captifs. Mais ils finiront par revenir à leur vie antérieure, heureusement.
Cependant, il faut noter que cela se passe en 1954, et que plus tard Durrell sera déçu par la façon dont sont gérés les zoos à son époque et sera convaincu qu'ils doivent plutôt oeuvrer comme réserves d'espèces en danger, permettant les naissances devenues trop difficiles, à cause de la chasse ou de la destruction de leur milieu naturel.

Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Wendat69Wendat69   18 octobre 2017
À cet instant précis, le crapaud qui se remettait de sa surprise referma brusquement la bouche. je crus que l'extrémité de mon pouce était resté dans des tenailles. Je parvins à étouffer un cri de douleur. Pour la première fois, Paula se tut et me fixa avec des yeux en boules de loto. Je détournais la tête pour grimacer de coin, espérant qu'elle prendrait cela pour un sourire tandis que le crapaud jouait à serrer les mâchoires toutes les secondes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Wendat69Wendat69   18 octobre 2017
Perchés à l'extrémité de la jetée, une fois les appâts fixés aux hameçons, nous lancions nos lignes dans l'eau brune. C'était à peine de la pêche, car les poissons étaient si nombreux que le moindre morceau de viande suffisait à amener autour de l'hameçon toute une ronde de candidats au suicide.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Gerald Durrell (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gerald Durrell
The Durrells - Trailer ITV
Dans la catégorie : Traitement géographiqueVoir plus
>Zoologie>Zoologie générale>Traitement géographique (11)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14591 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre