AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger Giroux (Autre)
ISBN : 2253028967
Éditeur : Le Livre de Poche (01/12/1997)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Premier volet d'une oeuvre en quatre volumes, Justine exerce sur le lecteur un véritable pouvoir hypnotique. Son personnage principal est assurément Alexandrie, que Lawrence Durrell connaît intimement : il nous restitue à chaque page les couleurs, les odeurs, les sonorités et les rythmes de la cité cosmopolite et, dans une lumière qui n'appartient qu'à lui, il tisse une toile entre les quatre figures qui dominent ce roman, créant un climat unique, intense, troublant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nuageuse
  28 mai 2016
Ce qui m'a donné envie de lire ce premier tome du Quatuor d'Alexandrie est le fait que je trouve Cléa, dernier tome, dans la bibliothèque familiale dans l'ancienne édition de poche.
Pour revenir à Justine, il s'agit d'un roman sur la nostalgie d'Alexandrie et des amours de jeunesse d'un narrateur non identifié
Durrell nous parle des désirs d'un homme envers Justine, une femme insaisissable au premier abord. Même son premier mari lui a consacrée un roman ,où son prénom a seulement été changé, pour la cerner.
Le style n'est pas linéaire mais cela ne m'a nullement dérangée.
Ce premier volet est par moment poétique et cela donne plus de poids à cette nostalgie d'avant la Seconde Guerre mondiale.
Un coup de coeur assurément.
Commenter  J’apprécie          180
Cath36
  08 mai 2017
Un grand et profond roman qui nous fait découvrir en approche feutrée Alexandrie, à travers le portrait de deux femmes aimées par le narrateur ; roman qui va loin, très loin dans les méandres du coeur humain, du temps qui passe, à travers l'influence sous-jacente et prégnante à la fois d'une immense ville orientale dans les jeux de la destinée humaine.
Un coup de coeur assurément face à la puissance d'un texte dont le moindre mot, la moindre phrase sont d'une intelligence rare, frappant la cible avec précision et clairvoyance extrêmes. Oui, une belle découverte et l'envie de continuer ce voyage en eaux profondes avec les autres volumes.
Commenter  J’apprécie          112
Bcerulli
  13 février 2012
Justine est le premier volet du Quatuor d'Alexandrie, le plus difficile d'accès peut-être, mais le plus somptueux dans son genre, du fait qu'il se présente comme un long poème symphonique. Aucune chronologie, le récit apparaît par bribes, selon la logique affective d'un narrateur qui scrute l'horizon de sa mémoire, de l'autre côté de la Méditerranée. Par le biais d'une narration labyrinthique, guidée toutefois par une plume sublime et déterminée, Durrell dresse le portrait de la mystérieuse Justine, à travers les ruelles chaudes et poussiéreuses d'Alexandrie. Dés lors, Il y a interconnexion, interdépendance entre Justine, frivole et impénétrable, et Alexandrie, ville aux nombreuses facettes. Justine, c'est le roman du désir, mais c'est aussi et surtout le roman d'une ville, sensuelle et trompeuse, gracieuse et fatale.
Commenter  J’apprécie          90
Danieljean
  04 janvier 2016
Justine constitue le premier volet d'un somptueux récit en quatre parties, le Quatuor d'Alexandrie. Situé dans la première partie de ce siècle, le roman est avant tout l'évocation nostalgique et désanchantée d'une grande cité de l'orient, à une époque où le cosmopolitisme et le subtil mélange de cultures conféraient à ces villes du Levant un charme puissant. Dans un foisonnement de couleurs, de sons et d'odeurs, se déroule une intrigue dont le narrateur recueille plusieurs versions différentes. Cette construction narrative, menée avec brio, met en lumière la complexité des personnages et surtout introduit cet effet musical qui donne son titre à l'oeuvre. Chaque partie tente de reconstituer la vérité d'une histoire dont aucun des acteurs du drame n'a vraiment la clé et qui les prend à leur propre piège. Magistral !
Commenter  J’apprécie          30
ouillon
  24 octobre 2011
awrence Durrell écrivain britannique nous fait voyager à Alexandrie et nous imprègne de son atmosphère au début du XXème siècle ! le héros dont finalement nous ne connaîtrons pas le nom raconte son histoire : professeur séduisant peu argenté passant d' une vie entre les nantis (leurs réceptions et leur mode de vie) et les habitants ordinaires de cette ville !
Roman à la fois léger et fleuri, philosophique et prégnant !
Lien : http://bibliothequeouillon.o..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   17 juin 2015
Les cigales palpitent dans les grands platanes ; la Méditerranée s'étend devant moi dans toute sa splendeur estivale d'un bleu magnétique. Quelque part là-bas, derrière la ligne mauve et vibrante de l'horizon il y a l'Afrique, il y a Alexandrie, maintenant son emprise ténue sur les affections au moyen de souvenirs qui se fondent déjà lentement en un immense oubli ; souvenir d'amis, souvenirs d'événements passés depuis longtemps. La lente chimère du temps commence à les saisir, estompant les contours... au point que parfois je me demande si ces pages relatent les actions d'êtres humains réels, à moins que ce ne soit l'histoire de quelques objets inanimés qui précipitèrent le drame autour d'eux : un bandeau noir, un doigtier vert, une clé de montre et une paire d'anneaux de mariage sans propriétaires?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
genougenou   15 mai 2019
[...] pour tous ceux qui sentent profondément et qui ont conscience de l'inextricable labyrinthe de la pensée humaine il n'y a qu'une seule réponse possible : une tendresse ironique, et le silence.
Commenter  J’apprécie          480
MijouetMijouet   18 janvier 2015
De Justine[…] Je dirais seulement qu'en bien des cas elle pensait comme un homme, et dans ses actes elle goûtait une certaine indépendance verticale à adopter un comportement masculin. Notre intimité était d'un ordre psychique très étrange. Très tôt, je découvris qu'elle pouvait lire dans la pensée d'une façon très sûre. Les idées nous venaient simultanément. Je me souviens d'avoir eu conscience, une fois, qu'elle pensait exactement à la même chose que moi, et dans les mêmes termes: “Cette intimité [italique] ne dois pas aller plus loin, [fin de l'italique], car nous en avons déjà épuisé toutes les possibilités en imagination; et ce que nous finirons par découvrir, au delà des sombres couleurs de la sensualité, sera une amitié si profonde que nous deviendrons esclaves l'un de l'autre pour toujours." C'était, si vous voulez, le flirt de deux esprits prématurément exténués et qui semblait encore beaucoup plus dangereux qu'un amour fondé sur une attraction purement sexuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SachenkaSachenka   11 juin 2015
Je revois [Justine] chez sa couturière, assise devant les grands miroirs à multiples faces, et disant :
- Regarde! Cinq images différentes du même sujet. Si j'étais écrivain, c'est ainsi que j'essaierais de dépeindre un personnage, par une sorte de vision prismatique. Pourquoi les gens ne peuvent-ils pas voir plus d'un profil à la fois?
Commenter  J’apprécie          180
SachenkaSachenka   16 juin 2015
- Baudelaire dit que la copulation est le lyrisme de la populace. Rien de plus hélas! Le sexe est en train de mourir. Encore un siècle et nous mettrons notre langue dans la bouche des autres en silence, avec autant de passion que des huîtres. Oh! oui. Indubitablement.
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Lawrence Durrell (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lawrence Durrell
Voyage dans le temps avec Sylvain Tesson. Dans « Un été avec Homère », qu?il publie aux éditions des Équateurs, l'écrivain-voyageur vous invite à le suivre sur les traces de Lawrence Durrell, l?auteur de « L?Iliade » et « L?Odyssée ». du bord de la mer Égée, où il s?est retiré sur une île des Cyclades, dans la lumière, l?écume et le vent.
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1685 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre