AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782213624891
214 pages
Fayard (04/05/2005)
3.31/5   50 notes
Résumé :
Dans un monde qui ressemble à ce que sera bientôt le nôtre, un quadragénaire essaie de survivre. Il remonte une avenue du Président-Bush. Son chien s'appelle Sarko. La monnaie qu'il utilise est l'eurollar.
La ville, plombée par une pollution folle, est le territoire des cyclistes et des piétons écolos. Dans la rue, l'homme n'ose plus sourire aux enfants, les vrais maîtres, de peur d'être pris pour un pervers. Au bureau, il se cache aux toilettes pour fumer un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 50 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

Luniver
  18 août 2012
Nous sommes dans un futur pas très lointain, dans un monde identique au nôtre à deux exceptions près : la cigarette est devenu le mal absolu, sa consommation est bannie de tous les espaces publiques ; et les enfants sont devenus les rois. Rien n'est trop bien pour les satisfaire : les bâtiments publics sont transformés en garderie, les vieillards leur cèdent la place dans le bus, leur parole est évangile.
Un employé municipal vit très mal dans ce monde, et pour cause : il aime fumer, et il déteste les enfants. Aussi, quand il est pris en train de fumer dans les toilettes par une petite fille, après avoir oublier de verrouiller la porte, les choses vont très mal aller pour lui. Il est rapidement accusé de pédophilie, puisqu'après tout, il avait son pantalon baissé quand il a été surpris.
Dans le même temps, dans une prison, un directeur s'arrache les cheveux devant un dilemme : son devoir est de satisfaire la dernière demande du condamné à mort qu'il a dans son établissement. Pour son plus grand malheur, le seul souhait de cet homme est... de griller une dernière cigarette, ce qui heurte de plein fouet la loi sur la bannissement du tabac dans tout espace public.
Roman assez court, absurde et kafkaïen, mais qui tourne un peu trop à l'exagération à mon goût sur la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
syssylle
  27 janvier 2019
J'avais beaucoup aimé l'ordinateur du Paradis lors de sa sortie, l'humour grinçant et noir de Benoît Duteurtre. Je découvre maintenant un roman antérieur, que j'ai lu en quelques heures, et qui m'a plu tout autant.
Les thèmes abordés sont sensiblement les mêmes, puisqu'il s'agit globalement de démontrer les inepties et les contradictions de notre actuelle société.
Bien entendu, ça ne se passe pas dans notre monde contemporain , il s'agit d'un délire d'auteur, d'une fable, d'une éventuelle prémonition (?)
C'est tout de même assez drôle (même si l'on rit jaune, le jaune étant bien la couleur à la mode....) et j'ai souvent ri en lisant ce roman qui pourrait être démoralisant et accablant tant pour nos dirigeants que pour la société toute entière...
Condamné à mort pour avoir(peut-être mais ce n'est pas si sûr)tué un homme qu'il n'aime pas(ce serait une condamnation d'intention alors?) un homme jeune, Désiré, réclame une dernière cigarette avant son exécution. Et c'est là que tout va" buguer". Il est interdit de fumer dans les locaux publics( et partout ailleurs dans cette société peu compréhensive) et on doit cependant lui accorder sa dernière volonté......jusqu'à où cette histoire ira t'elle, c'est ce que raconte Benoît Duteurtre.
En parallèle, à la cité administrative, travaille Daniel, le narrateur. Il a la petite cinquantaine, et des principes d'un autre âge, l'aspiration à la liberté , à la tranquillité et au bon sens. Mais il ne vit ni au bon endroit , ni à la bonne époque. Il ne comprend pas cette société inculte, hypocrite, privilégiant la facilité et la consommation. Pour lui , les enfants doivent faire leurs preuves avant de dominer le monde, et c'est malheureusement tout l'inverse qui se passe, et il déteste(on peut le comprendre ) cette tyrannie infantile, toute vouée à faire des adultes crétins et futiles. Pour couronner le tout, il est fumeur!!Tout faux il a notre héros!
Ce roman est dérangeant, et contrairement à ce que certains critiques en ont dit, nullement gentillet. Je l'ai trouvé caustique et assez réaliste dans ce qu'il montre en accentuant suffisamment le trait pour faire réfléchir et réagir.
Un roman à lire, ou relire(il est quand même de 2005) en ces temps sociétalement troublés, dans lesquels on est en recherche de vies et de voies meilleures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
GaletteSaucisse
  12 avril 2021
J'ai lu ce livre il y a plusieurs mois, donc j'ai conscience que j'écris une critique tardive. Mais comme dit l'autre, mieux vaut tard que jamais.
Récente arrivée ici, je tombe des nues en voyant à quel point ce livre a été apprécié. Je me sens comme un petit mouton noir, mais ce n'est pas grave, j'adore l'anticonformisme, et je déteste hurler avec les loups.
Et comme tout le monde se contrefout de mon avis, je vais le donner.
Pourquoi n'ai-je pas aimé La petite fille et la cigarette ? Simplement parce que je l'ai trouvé mauvais. Voilà.
Bon, bon... On me demande d'être plus constructive... ça va, ça arrive.
Alors. Déjà, les bons côtés : C'est plutôt bien écrit. Un style simple : On n'est pas sur un niveau aussi à chier que Laurent Obertone - en même temps, c'est pas dur - mais ce n'est pas du Maupassant non plus. Ou de Cavanna. (Oui, bah on a les modèles qu'on a.)
Concernant l'histoire, c'est là que ça coince. J'adore les romans d'anticipation, dystopiques (1984 est un de mes ouvrages préférés, disons-le). le problème, c'est que c'est souvent le refuge de l'auteur qui voudrait bien écrire, mais qui ne sait pas quoi dire. Il a plein de choses à dénoncer, le totalitarisme, l'antiracisme extrémiste, tout ça. Mais là, c'est de l'exagéré grossier. le monde dépeint dans le présent ouvrage, un monde dans lequel les cigarettes sont proscrites et les enfants sont rois, je n'ai pas l'impression qu'on y soit. Pas au point décrit dans le livre, du moins. Certes, les mentalités ont changé depuis les années 50, à une époque où il n'était pas rare de voir les parents fumer dans la voiture avec leurs mioches derrière. (Aujourd'hui, faites la même chose, vous vous attirerez l'indignation des gens.) Certes, dans 1984 aussi, c'est poussé à l'extrême. Mais ce n'est pas grossier. C'est beaucoup plus fin. Et surtout, il y a une histoire derrière l'engagement d'Orwell. Là, c'est le néant. Il n'y a rien.
Je n'ai pas non plus passé un mauvais moment en lisant ce livre ; j'ai juste eu l'impression de perdre mon temps. Après, si vous, vous l'avez aimé, tant mieux pour vous. C'est que je suis certainement un mouton aveugle.
Attends... J'ai pas écrit plus haut que je préférais l'anticonformisme ?
Bon, eh bien, modification : C'est que je suis certainement un mouton aveugle ET incapable de s'exprimer convenablement.
Cela vous convient-il ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
mamansand72
  07 août 2014
Histoire complètement satirique de la société moderne actuelle. le narrateur est en couple, sans enfant, son chien s'appelle Sarko, il paye en « eurodollars ». Les lois « pseudo-protectrices » se multiplient... pour protéger la nature, la planète, les enfants sans laisser de place au libre arbitre individuel.
Le narrateur essaie de résister en montrant l'absurdité de certaines lois, en se révoltant contre la toute-puissance donnée aux enfants, en refusant de devenir père.
Son geste quotidien de révolte : fumer une cigarette (interdite !) dans les toilettes de son lieu de travail. de ce geste dérisoirement anodin, il va se retrouver poursuivi en justice, accusé à tort par une fillette d'attentat à la pudeur. Personne ne l'écoutera, ne pouvant envisager de mettre en doute la parole de l'enfant idolâtré. Sa condamnation, tournant au show de télé-réalité, sera sans appel.
Ce livre appelle à réfléchir… il a un goût de « qui pourrait bien finir par arriver » dans notre société toujours plus » policée » ou « guidée » par le politiquement (hypocritement) correct !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
marie-ded
  20 février 2021
Un roman sans concession sur notre vie future si nous continuons à tout détruire. L'auteur décrit parfaitement les incohérences d'un système qui organise par exemple des journées de protection de l'air toutes les semaines et que des milliers de participants viennent tous avec leur voiture polluante.
Le tabac est interdit absolument partout et particulièrement dans les prisons. Un condamné à mort a vu son exécution annulée car le décret de loi qui stipule que le condamné à mort a droit à sa dernière cigarette n'a pas été revu ! s'en suivent des procès qui donnent raison au condamné qui ne fait que demander que la loi soit appliquée.
Les enfants sont roi. Gare à celui qui oserait aller fumer dans les toilettes en oubliant de tirer le verrou. Surpris par une petite fille qui pousse la porte, celle-ci racontera qu'il lui a fait des choses dégoutantes, et tous les parents exigeront qu'il soit condamné. Il l'est et trainé dans la boue, insulté alors qu'il jure n'avoir rien fait que disputer la gamine de cinq ans parce qu'elle était entrée sans frapper : sa parole contre celle de l'enfant. On ne dit plus pédophile mais « criminel contre l'enfance »
Très dur, très juste aussi, l'auteur nous démontre que nous allons vers une société que nous ne gérons plus : tout ce que vous pourrez faire pourra être retenu contre vous…
triste, sans aucun doute mais s'il voyait juste ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BoDoi   22 septembre 2016
La farce grotesque tourne à la blague facile et pesante qui dénonce gentiment. Guère plus.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SelenicareeSelenicaree   23 avril 2013
Non, c'est juste une question de rigueur. Pour moi, les enfants sont des êtres inachevés aux réactions très sommaires ; ils ne pensent qu'à manger, à pleurer, à dominer d'une façon presque mécanique. Quant aux vieillards, la mort leur est déjà familière et ils en attendent le repos. Ne parlons pas des femmes : elles ont conquis l'égalité et je ne vois plus au nom de quoi leur octroyer un quelconque privilège... Non, à mon sens, c'est bien l'homme adulte, l'homme de quarante ou de cinquante ans qui a le plus besoin de soutien, en raison de la façon dont tout le monde le méprise. Il aime encore la vie mais il sent la mort qui s'approche ; par ses facultés intellectuelles, il se croit au meilleur de lui-même, mais son patron songe déjà à s'en débarrasser ; partout, des êtres plus jeunes attendent de prendre sa place. Son ex-femme le regarde comme un gêneur, tout juste bon à payer la pension alimentaire. Ses propres enfants le trouvent complètement dépassé. Quant à sa secrétaire, elle guette le premier sourire de travers pour l'accuser de « harcèlement sexuel » et le faire payer... Dans sa vie, tout culmine et tout s'effondre. Je ne vois pas de symbole plus fragile de la condition moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lerital31lerital31   21 juillet 2015
Le rêve s'est renversé et les grandes personnes ont regardé la jeunesse comme le modèle idéal qu'elles n'attendraient plus jamais: la spontanéité, la pureté, la peau fraîche, la bonne santé. Dans les premières émissions de télé réalité, les candidats apprenaient déjà à ne plus se montrer comme des personnes mûres et responsables; au contraire, ils se retrouvaient volontairement dans des sortes d'écoles pour apprendre à chanter, à danser, à dormir dans des dortoirs, à se chamailler pour des bêtises, puis à se pardonner publiquement en se donnant un baiser. Affranchis de l'obsession adulte du ridicule, ils s'exhibaient dans leur simplicité pour un public de téléspectateurs lui même principalement composé de gamins, maîtres du marché publicitaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Benoît Duteurtre (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Duteurtre
Benoît Duteurtre - Livre pour adultes .Benoît Duteurtre vous présente son ouvrage "Livre pour adultes". Parution le 18 août 2016 aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/benoit-duteurtre-livre-pour-adultes-9782072548093.html Notes de Musique : When You Leave by Sergey Cheremisinov. Free Musique Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : cigarettesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18269 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre