AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070134172
Éditeur : Gallimard (28/08/2014)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Arrivé aux portes du paradis, un nouvel élu, fraîchement décédé, découvre les normes d'hygiène et de sécurité désormais fixées pour la vie éternelle. Au même moment, sur terre, un projet de pénalisation des images pornographiques perturbe la tranquillité de Simon Laroche, haut fonctionnaire bon teint qui redoute de se voir démasqué pour ses escapades sur Internet. Pourtant, c'est une simple phrase, filmée à son insu, qui va le précipiter dans un engrenage cauchemard... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
MelleFifi
  22 octobre 2014
Benoit Duteurtre nous mène au Paradis de son imagination à travers ce roman.
Le personnage principal est Simon Laroche, il est rapporteur de la Commission des Libertés publiques. Sa vie se déroule plutôt sans encombre jusqu'au jour où tout bascule. Cela commence par une phrase malheureuse prononcée en privée mais qui a été enregistrée puis diffusée sur Internet. le personnage doit faire face aux attaques diverses. Puis survient le "grand dérèglement". Des mails supprimés reviennent à leurs destinataires mais se retrouvent distribués aussi à leur entourage... Notre personnage à de quoi avoir quelques sueurs froides.
Benoit Duteurtre prend un malin plaisir à nous décrire toutes les déviances d'internet et de l'impact sur la vie privée. Puis, il nous propose sa vision du paradis où l'informatique à aussi une grande importance.
Un roman écrit avec humour, on a plaisir à suivre le personnage pour découvrir de quelle manière il se retrouve aux portes du Paradis. Un belle écriture sans fioriture inutile.
Quelle sera sa destination finale, à vous de le découvrir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
motspourmots
  01 octobre 2014
Imaginez que vos vieux mails, ceux que vous croyiez effacés une bonne fois pour toute refassent surface non pas dans votre propre messagerie mais dans celle de votre voisin... Imaginez que vos historiques de navigation sur internet apparaissent brusquement sur l'ordinateur d'un illustre inconnu... Impossible ? Vous êtes sûr ? Benoît Duteurtre, lui, n'hésite pas à tirer les fils tendus par les questions que tout le monde se pose autour de la protection des données et de la vie privée... jusqu'après la mort.
Nous sommes dans une veine fantaisiste mais... pas tant que ça. Un homme public piégé par une caméra qui n'était pas sensée être en train d'enregistrer, un trait d'humour qui vire au lynchage médiatique, des associations "bien-pensantes" qui montent immédiatement au créneau, les réseaux sociaux qui s'emballent jusqu'aux initiatives totalement fantaisistes de quelques opportunistes décidés à surfer sur le buzz du moment... Jusque là, rien que de très banal. Pourtant, Simon Laroche, la victime de ce piratage, un haut fonctionnaire à la carrière sans tache, va voir son existence totalement bouleversée, jusque dans l'au-delà.
Benoît Duteurtre dépeint une société conformiste et contrainte, menacée par le "grand dérèglement" et les révélations qu'il induit. Faut-il profiter de ce déballage pour prôner la transparence totale ou, au contraire défendre bec et ongle le droit à la vie privée ? Et puis qui est derrière tout ça ? Piratage ou immense bug ? Comment savoir ? Pour Simon, la situation agit comme un révélateur. Confronté aux peurs de son entourage (peur du déclassement du côté de sa femme et de son fils, peur de l'opinion publique du côté de son ministre de tutelle), il se retrouve seul face à lui-même.
Mais les problèmes dépassent largement le cadre de la vie terrestre. Dans l'au-delà aussi les récents arrivants (les morts, si vous préférez) se retrouvent également confrontés aux traces qu'ils ont laissées, au moment de l'examen de leur dossier qui présidera au choix de leur destination définitive. Par delà les nuages (le cloud, donc...), le Paradis ressemble étrangement à la vie sur terre, formaté par ses hôtes successifs chantres de la société de consommation et du capitalisme... L'Enfer, par contre...
N'en disons pas plus pour ne pas rompre le charme. Sous couvert de fantaisie et de légèreté, les questions sont parfaitement posées quant au type de société que nous créons nous mêmes sans forcément en mesurer toutes les conséquences. L'auteur travaille dans les médias et cela se sent, la trame sonne parfaitement juste et donne une bonne structure au propos. Après avoir refermé ce livre, le sourire aux lèvres, peut-être réfléchirez vous un peu plus aux traces que vous laissez un peu partout...
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ninachevalier
  20 février 2016
Benoît Duteurtre - L'ordinateur du paradis – roman
nrf Gallimard ( 214 pages – 17,50€ )
Roman qui a reçu la Feuille d'or 2014 de la ville de Nancy.
Prix France Bleu Lorraine- France 3
Quel sera le destin de Simon Laroche, « apte à la vie éternelle » , que l'on trouve en stand -by au royaume de l'attente ? Dans ce nouvel univers, réplique de la planète Terre, il aurait pu espérer plus de liberté, mais le voici comme prisonnier des procédures administratives tout aussi contraignantes. Aurait-il été nourri d'illusions ?
Mais que fait Simon dans «  cette fameuse Cité céleste », cette « zone de transit » aux multiples portes à franchir, après s'être soumis au feu des interrogatoires  ? Et le narrateur de souligner l'absurdité de certaines questions et de s'offusquer de la suprématie de l'anglais même pour accéder au ciel :« Get your ticket for paradise ».
Le lecteur peut être déboussolé à être immergé dans ce lieu imaginaire, inconnu,mais il retrouve vite le monde familier de Simon avec ses nuisances, ses angoisses, mais aussi ses instants de félicité auprès de son épouse Anna et leur fils.
On suit Simon en partance pour une conférence, dans un train (occasion pour l'auteur de croquer une galerie des voyageurs en focalisant sur leur comportement), au bureau, soucieux de voir cette profusion de messages qui parviennent à d'autres destinataires. Big brother aurait-il fait son come back, sous le nom du Tout-Puissant ?
On l'accompagne aussi dans sa parenthèse bucolique où il trouve la sérénité.
En suivant le parcours de Simon, on s'interroge. A-t-il eu une vie exemplaire ?
Et si son sort était lié à sa vie sur terre ? Benoît Duteurtre nous fait revisiter la carrière de son protagoniste, rapporteur de la CLP, commission des libertés publiques.
Un héros qui s'est mis beaucoup de monde à dos depuis son dérapage dans une émission , propos qui ont offusqué les féministes et les gays. Comment étouffer cet emballement médiatique ? Sa vie bascule, un véritable maelström l'habite, le taraude.
Il craint le pire. La paranoïa le guette. Quel retour de bâton peut-il craindre ?
Pour compliquer le quotidien de Simon, une cyber attaque sévit par vagues, renvoyant le lecteur à toutes les affaires récentes ( piratage de données). L'auteur attire notre attention sur l'évolution des technologies ( vidéosurveillance, géolocalisation ), rappelle que sur internet tout est écrit à l'encre indélébile, y naviguer laisse des traces « quasi indestructibles », ne serait-ce dans « le cloud », « cette espèce de mémoire flottante ». Il soulève également la question de la protection de la sphère intime. Allons-nous être condamnés à la transparence ?
Cette intrusion dans la vie privée fait trembler ceux qui mènent une double vie.
Simon ne met-il pas son couple en danger ? Ses mensonges ( pour couvrir un rendez-vous clandestin) ou son addiction aux sites érotiques ( son attirance pour Natacha) pourraient devenir des grenades dévastatrices s'ils venaient à être démasqués. Sa vie amoureuse se fait chaotique. La slave Natacha, prête à sortir de l'écran comme chez Woody Allen, gâche sa nuit d'amour avec Daisy, mais divertit le lecteur.
Son futur se brouille,après l'avalanche de réactions l'incitant à démissionner. Mieux vaut-il vivre ou se supprimer? Il aligne les arguments pour les deux solutions.
Sa demande de grâce sera-t-elle acceptée ? Suspense, mais « l'intrigue d'un bon roman » fait partie des plaisirs qui le portent et chassent son blues.
Benoît Duteurtre renoue avec l'esprit de Polémiques, et son côté « phobe », continuant à fustiger les vélos,les poussettes, les interdits, les dimanches sous le signe du sourire, le centre ville devenu « un hypermarché à ciel ouvert ».
Après avoir livré les singularités de l'enfer versus le paradis, l'auteur distille ses conseils avisés pour « accéder au monde meilleur ». Quant à Simon qui semble s' être accommodé de son sort et avoir trouvé de quoi « apaiser son âme », il pourrait dire comme Paul Veyne : « Et dans l'éternité je ne m'ennuierai pas ».
A noter l'aide mémoire de la table des matières offrant une vue panoramique sur le roman, permettant de mieux visualiser sa construction non linéaire, en flashback.
Pour Amélie Nothomb, « Un écrivain se reconnaît à son caractère immédiatement prophétique ». Benoît Duteurtre entre donc dans cette catégorie d'authentique écrivain, en signant un roman d'anticipation lucide,flirtant avec la fantasy, servi par une écriture caustique. Une fable distrayante, truculente ( qui n'est pas sans rappeler le retour du Général) ancrée dans l'actualité, ponctuée d'humour, dans laquelle l'auteur croque ses contemporains, avec un sens aigu de l'observation. le lecteur a gagné son ticket pour des moments roboratifs, grâce à des scènes irrésistibles.
Quant à l'auteur ne vise -t-il pas à nous alerter sur tout ce qu'un dérèglement du net , la violation de la vie privée, les piratages , les bugs , les spams peuvent générer ? Cette captation d'informations à notre insu n'est-elle pas inquiétante ?


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BABYBOOK
  20 septembre 2014
Simon est haut fonctionnaire. Il est rapporteur de la Commission des libertés publiques. Il surveille et prend position dès qu'une inégalité est constatée. Un jour, invité d'une émission de radio, il a hors antenne une déclaration malheureuse aussitôt relayée sur Internet : "La cause des femmes ! La cause des gays ! J'en ai marre de ces agités qui s'excitent pour des combats déjà gagnés..." Peu importe que la phrase suivante vienne préciser son propos : "Il vaudrait mieux se battre pour la femme et les gays d'Arabie saoudite", le politiquement correct l'a cloué au pilori... Son ministre de tutelle réclame des excuses. Quelques jours plus tard, un dérèglement généralisé de la Toile révèle les petits secrets des utilisateurs, provoquant de nombreux scandales. Simon espère passer entre les gouttes et que l'on ne reparle plus de son "dérapage". Mais les associations en tous genres ne relâchent pas leur pression...
Lorsqu'il décède,accidentellement, le fonctionnaire doit convaincre le tribunal céleste qu'il mérite de gagner le paradis, et non en enfer... On lui ressort une quantité de péchés véniels rendus mortels par une société et désormais un Dieu gagné par le conformisme et la bêtise. Simon ira donc là où nous redoutons tous de finir..., sauf que cet enfer-là ressemble pour lui à un paradis où les normes, le progrès et la modernité n'ont pas franchi les portes et qu'il s'y sent très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bykiss
  05 septembre 2014
Benoît Duteurtre nous livre une savoureuse satire de notre société que l'on dévore, le sourire aux lèvres. Préparez-vous à bien des situations cocasses ! D'un côté, on nous ouvre la porte sur un paradis surpeuplé, fourmillant de salles d'attente où l'on ne peut même pas fumer ! Prenez votre ticket, attendez comme tout le monde, et priez pour que l'accès au paradis vous soit accordé… Et de l'autre, on retrouve notre bonne vieille Terre, où Internet a décidé de faire des siennes et de balancer tous nos petits secrets sur la place publique. Adios la confidentialité dans nos e-mails, bonjour le grand chambardement dans nos vies.
On suit avec régal Simon, en charge de tout ce qui touche aux libertés publiques, qui va se retrouver au centre de cette catastrophe. Lui qui aimait justement surfer de temps à autres sur des sites pornos, il n'a plus qu'à prier pour ne pas voir ses petits vices éclater au grand jour. On compatit et surtout, on se met à sa place et on réfléchit à tout ce que ce manque de confidentialité sur le net pourrait avoir comme conséquences. Peut-on virer quelqu'un parce qu'il émet des propos déplacés une fois chez lui ? Peut-on utiliser Internet pour dénicher des criminels si cela signifie briser les limites de la confidentialité ?
Outre cette grande question, l'auteur attire également l'attention sur notre société de consommation. Son personnage se laisse souvent aller à la nostalgie, se plaignant du manque d'authenticité des villes, de l'omniprésence des grandes marques, des faux progrès qui nous compliquent la vie. Son discours frôle parfois celui du grincheux qui pense que de toute façon « c'était mieux avant », surtout dans le dernier chapitre, qui sert de petite morale. Ce sera mon seul bémol.
L'auteur soulève pas mal de points intéressants qui méritent réflexion, tout en gardant un ton léger et un humour subtil et rafraîchissant. Ce roman amusant a été un vrai plaisir dans cette rentrée littéraire assez sombre. Attention toutefois à ne pas mettre ce livre dans toutes les mains : l'auteur se moque gentiment mais sûrement du féminisme à outrance, ce qui pourrait en offusquer certaines. Mais franchement, quel homme ne serait pas horrifié de découvrir qu'on veut bannir le porno du net et traquer ses amateurs ? Bien une idée de femme, ça !
À prendre bien sûr au second degré…
Lien : http://charabistouilles.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (4)
LaPresse   05 novembre 2014
À l'heure où la notion de transparence et de vie privée est débattue dans toutes les sphères étatiques et gouvernementales, le nouveau roman de Benoît Duteurtre (retenu dans les huit romans de la deuxième sélection du prix Goncourt) fait écho à nos pires angoisses d'internautes soucieux de préserver leur intimité.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Chro   23 septembre 2014
Avec son regard à la Marcel Aymé, Duteurtre met en scène le cirque médiatico-politique et croque ses personnages en caricaturiste.
Lire la critique sur le site : Chro
LeFigaro   29 août 2014
Duteurtre s'attelle, en fait de paradis, à la description d'un enfer, celui d'un monde qui n'oublie rien, qui exige du pécheur qu'il renie non seulement son péché, mais toute sa personne.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LePoint   13 août 2014
Benoît Duteurtre adore les contes satiriques pour se moquer du monde tel qu'il va (mal). L'Ordinateur du paradis est dans la veine du Retour du Général, de La Rebelle, ou de Service clientèle. Au début, on croit que tout est outré et exagéré. Puis, peu à peu, on réalise que cet enfer-là n'est pas pour les autres, mais qu'il ressemble furieusement au nôtre.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
alainmartinezalainmartinez   20 décembre 2014
— Mais alors, que faites-vous de ceux qui méritent théoriquement la félicité éternelle… sans pouvoir entrer faute de place ? — Eh bien, ils attendent ! Un lieu semblait matérialiser cette hypothèse : — Vous voulez dire, au purgatoire ? Derek Rubinstein ne put contenir un ricanement. — Vous vous croyez dans un jeu vidéo ? Le purgatoire, je vous le rappelle, est un concept, disons… folklorique, qui remonte au Moyen Âge. Chez nous les choses sont beaucoup plus simples. Les candidats en attente sont orientés vers des espaces d’hébergement provisoire. J’avais appris à me méfier du mot « espace » depuis que le local poubelles de mon immeuble s’était transformé en espace propreté. Un autre terme sortit spontanément de ma bouche, avec ses images de tentes, de barbelés, son hygiène et son confort déplorables : — Vous voulez dire des camps de réfugiés ? L’avocat ne chercha pas à démentir : — Oui, en quelque sorte. Nous y plaçons en priorité ceux qui ont déjà pris l’habitude, sur terre, par suite de guerres ou de grande pauvreté. Comme ça, ils ne sont pas trop dépaysés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RenodRenod   13 octobre 2014
Il existe donc des privilèges, ici comme en bas?
- Qu'est-ce que tu crois mon petit bonhomme? Qu'on va tout mélanger dans une marmite de bonheur? Non, le ciel est une entreprise comme les autres. Et, vu le manque de place, l'administration préfère entretenir une certaine émulation. Chaque mort doit aspirer à changer de catégorie, à franchir les échelons ; et chacun doit faire ses preuves pour y parvenir. C'est du moins le discours officiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
alainmartinezalainmartinez   20 décembre 2014
Quand vous détruisez un courrier envoyé depuis votre ordinateur, vous n’y avez plus accès… Sauf qu’il a déjà traversé plusieurs fois la planète ; si bien qu’il en reste des traces sur chaque relais, chez votre fournisseur d’accès, et aussi chez votre serveur. Les détails s’organisaient comme dans un jeu de construction : — Serveur qui ne s’est pas gêné pour prélever des informations confidentielles dans le but, par exemple, de vous envoyer des publicités ciblées… — Oui, ça, je connais. Mais restons-en, s’il vous plaît, à mon courrier. — Eh bien, il y a plus encore : toutes ces données existent également du côté du destinataire, qui a reçu votre e-mail, par le biais de son propre serveur et de son fournisseur d’accès. Cette démultiplication des informations forme une espèce de « nuage » quasiment indestructible. Voyant l’image se préciser, Simon devint songeur : — On pourrait donc imaginer que les résurgences de courrier soient l’effet d’un dérèglement de votre nuage…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MamicocoMamicoco   07 février 2016
Ainsi régnait -il en roi débonnaire sur cette structure administrative financée par l'Etat, telle une niche de prospérité dans un monde en crise. Chaque trimestre, la Commission des Libertés Publiques publiait des "avis" sur tout ce qui concernait la protection de la vie privée. Supervisée par un groupe de sages et d'experts, elle s'exprimait sur des litiges ou des projets de loi liés à la conservation d'informations confidentielles. Ses travaux ne changeaient rien à la marche du monde, mais cultivaient les formes d'une démocratie souveraine. Des années de militantisme politique, d'activité dans des revues spécialisées, de relations bien choisies avaient permis à Simon d'obtenir ce poste envié. Depuis lors, en homme de progrès, il désirait que la Commission se distinguât, dans le chaos de la globalisation, par un bon niveau de salaires et un faible niveau de contraintes. Cet hédonisme n'excluait pas les sacrifices. Après des années d'espoir , Simon avait renoncé à obtenir une voi de fonction : rêve d'enfant abandonné en cette période rigoureuse où les hauts fonctionnaires devaient montrer l'exemple .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
motspourmotsmotspourmots   01 octobre 2014
- En fait, la doctrine du ciel n'est pas figée. C'est vrai qu'ils ont eu des penchants égalitaristes. Mais tout a changé avec l'arrivée de Friedrich Hayek, Milton Friedman, Ronald Reagan, et quantité d'apôtres de la déréglementation qui ont commencé à faire leur propagande ici même.
- Vous voulez dire qu'aujourd'hui...
- Je veux dire qu'aujourd'hui, sous leur influence, le ciel est devenu carrément néo-libéral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Benoît Duteurtre (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Duteurtre
Benoît Duteurtre - Livre pour adultes .Benoît Duteurtre vous présente son ouvrage "Livre pour adultes". Parution le 18 août 2016 aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/benoit-duteurtre-livre-pour-adultes-9782072548093.html Notes de Musique : When You Leave by Sergey Cheremisinov. Free Musique Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : satireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14013 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .