AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Julie Rouvière (Autre)
EAN : 9791036315497
40 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (04/11/2020)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C'est l'histoire d'une petite princesse profondément blessée par le roi, son père, qui croit avoir tous les droits, y compris sur le corps et le coeur de sa fille...
C'est l'histoire d'une petite princesse courageuse qui rencontre la bienveillance et trouve le chemin de la reconstruction et de la liberté...
Un conte initiatique, dans la tradition de « Peau d'Âne », où les princesses sont plus fortes que la folie des rois.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shaynning
  06 mars 2021
D'emblée, il faut que je vous avertisse que le sujet de ce bel album est hautement sensible, mais ce même sujet est aussi hautement important: Il s'agit de traiter des abus sexuels sur mineurs, plus spécifiquement d'un abus à caractère incestueux. Cet album a été conçu pour aborder ce sujet auprès du lectorat des 5-6 ans.
Dans un royaume bordé par une superbe forêt vivent une famille royale composée d'un couple et de leur fille. La petite princesse est aussi souriante et aimable que jolie et dynamique. Hélas, son père, souverain bien aimé par ses sujets, a un coeur noir qu'il cache aux yeux de tous. Une nuit, il entre dans la chambre de sa petite fille et "touche son corps comme s'il s'agissait de celui de sa femme , d'une manière qui n'est pas respectueuse". Depuis, la petite princesse se terre dans son silence. Elle ne peut en parler à sa mère, convaincue que celle-ci ne voudra pas la défendre et prendra le parti de son père. Mais avec ce secret dans le coeur, elle ne parvient plus à parler à qui que ce soit et sombre dans un état mélancolique. Un jour, alors qu'elle se promène aux abords de la forêt, elle croise une fée Bleue, qui voit à travers son état et lui propose son aide. Elle lui dit d'aller dans les bois, là où elle pourra trouver de la force. La petite princesse croise la route d'un chasseur, qui met en joue un daim. En criant, non seulement, elle retrouve la voix, mais le tireur rate sa cible. Néanmoins, il blesse l'animal, qui ne peut plus se lever. la princesse passera des jours à prendre soin du daim blessé et au travers de ce processus, trouvera la paix. En aidant l'animal, elle se découvre une force intérieur et n'éprouve plus la peur. Il se produit alors un phénomène étrange: le daim et la petite fille fusionnent, donnant ainsi naissance à un être unique, une jeune femme aux yeux de biche. Une jeune femme qui sens qu'elle a le courage d'aller dire la vérité et reprendre le cours de sa vie. Sur le chemin qui mène au château, elle croise la fée bleue et la remercie d'avoir vu et cru en elle.
Pas le plus simple des sujets, je vous l'accorde, il est néanmoins impératif de parler des abus sexuels et ce même auprès des jeunes enfants, Après tout, les agresseurs s'en prenne à tout âges.
Il aura fallut des discutions avec mes collègues libraires pour en arriver à formuler cette critique.
Pour les points forts: le sujet en lui-même. Rares sont les albums qui traitent d'inceste, d'une part parce qu'il s'agit d'un tabou, d'autre part parce que la sexualité est un sujet pointu pour les plus jeunes. Cela dit, certaines notions peuvent être travaillée, comme le fait que le corps appartient à l'enfant, que son parent n'a pas de droits sur lui et qu'il des gestes inadéquats/inapropriés qui en se partagent pas quand on est un enfant. le dessin est également très beau.
Mais, il y a plusieurs "mais". Certains éléments peuvent être heurtant, voir inexacts. Comme le faisait remarquer une collègue, on a l'impression que la petite victime doit se sortir elle-même de sa situation, ce qui est déjà difficile pour un adulte victime de viol, alors imaginez pour un enfant. Oui, dans le récit, il y a la fée, qui pourrait être, si on extrapole, la figure de confiance tierce par rapport aux parents ( prof, intervenant, médecin, etc) mais qui ne fait concrètement rien du tout. Elle ne va pas poser d'actions concrètes. Or, dans la vraie vie, c'est très probablement ce qui va arriver.
Aussi, dans l'histoire, jamais le père n'aura a répondre de ses actes. Là encore, n'est ce pas le message que l'on devrait envoyer? Que le bourreau sera puni, comme les méchants dans les contes qui font de mauvaises actions? Et surtout, la princesses est-t-elle vraiment à l'abri d'une récidive?
Quand à la mère, c'est un peu étrange de la mettre or circuit d'emblée. On nous raconte dans l'histoire que la princesse ne peut s'y fier, qu'elle est du bord du père, que ce "sujet" ne peut être abordé. On place donc la mère dans la peau du complice, d'une certaine manière. Mais bon, en fait, ce ne sont que des suppositions: la princesse n,a plus de bouche, donc elle n'a pas parler à sa mère. On a juste assume qu'elle n'était pas fiable. Et pourtant, les mères peuvent être les premières alliés de leur enfants, et selon moi, s'aurait été bien de le mettre dans l'histoire pour justement donner la possibilité aux enfants qui lisent l'histoire d'apprendre qu'ils peuvent compter sur leur mère.
L'idée de la biche est quand à elle ambiguë. J'ai aimé le fait que la petite princesse a su bâtir quelque chose de constructif en venant en aide à la biche. Cependant, le message pourrait être interprété comme si pour s'en sortit, il fallait se confronter à la même violence. J'ajoute qu'on voit du sang sur l'animal blessé, un élément qu'on ne retrouve pas vraiment dans les livres pour les 5-6 ans. En outre, l'adulte que je suis peut conceptualiser l'idée de la fusion entre la princesse avec la biche, mais je doute qu'un enfant de 5-6 ans y parvienne.
Il m'aura fait cogiter cet album! Mais au final, considérant les divers points de vue, dont le miens, sur la chose, je pense que cet album ne correspond pas à la clientèle visée. Il manque de douceur, il manque l'aspect "supportaire" des adultes et certains passages sont simplement trop complexes pour les jeunes lecteurs. Je trouve ça bien dommage car il s'agit du premier album pour les jeunes sur le thème de l'abus sexuel que je croise, mais il va falloir revoir la formule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lexx54000
  12 mai 2021
La couverture m'a toute suite tapé dans l'oeil, ainsi que le titre, très intrigant. 
C'est l'histoire d'une petite princesse qui subit le pouvoir de son père, le roi. Un roi qui pense avoir tout les droits et devoir sur ses sujets et en particulier sur sa fille. Un père qui va abusé de sa propre fille. 
Le sujet est très sensible, surtout pour de jeunes enfants, mais le récit et le graphisme sont extrêmement réussi avec un petit côté magique, et donne une très bonne morale à la fin de l'histoire. L'inceste, le viol peut paraitre fort pour un roman jeunesse, mais faut-il pas retenir l'essentiel de la fin du roman ? Ne pas se laisser faire et ne pas avoir peur d'en parler. 
J'ai beaucoup aimé les deux dernières pages du conte qui explique le rôle des différents personnages pour aider le lecteur à présenter l'ouvrage et trouver les mots pour en parler aux plus jeunes. 
Pour ma part, je trouve ce roman extrêmement réussi ! 
Commenter  J’apprécie          70
orbe
  12 novembre 2020
La princesse vit une existence pleine de joie jusqu'à que son père commette sur elle des attouchements sexuels.
Elle espère alors trouver autour d'elle des personnes qui perçoivent sa douleur et son mal-être et en premier sa mère et ses amis.
Comme ce n'est pas le cas, la petite fille se tait et s'étiole. Jusqu'au jour où elle fait la rencontre d'une biche dans la forêt...
Un album qui a le courage de dire clairement et sans tournicoter l'interdiction de tous et notamment des parents de transformer le corps des jeunes en objet de plaisir pour eux.
Il montre les effets des abus sexuels par l'enfermement de l'enfant en lui-même. Il se fige et se recroqueville sur sa douleur et sa peine.
Mais aussi l'impossibilité de les partager par l'incapacité à dire l'inacceptable.
Heureusement, il fait aussi percevoir le chemin de la résilience qui passe par la rencontre de celui qui sait écouter et percevoir et ainsi libérer le cri.
En prenant soin de la biche blessée, la petite fille prend en même temps soin d'elle-même.
Les dernières pages du conte explicite le rôle des différents personnages pour aider le lecteur à présenter l'ouvrage et trouver les mots pour en parler.
À lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NanouLectrice
  01 mars 2021
Ici, nous avons un album qui me semble très important. Il parle d'inceste, d'abus sexuel envers les enfants. Et surtout, il est à destination des enfants.
On suit l'histoire d'une princesse qui vit des choses que personnes ne devraient vivre, son père lui fait des chose qu'une enfant ne devrait pas subir. On va suivre comment elle va se reconstruire. Il montre qu'il ne faut pas rester seul mais que le chemin est long. Je pense que c'est un album nécessaire. Nous savons que ces choses existent mais ne sont pas simple de l'aborder. Ici, c'est fait sans détour mais en même temps, c'est accessible aux enfants (pas d'image crue par exemple). Et surtout, je pense que ça peut aider à libérer la parole. À la fin de cet album, on retrouve une explication et le numéro a appelé si on se retrouve dans cette situation. Je trouve que les explications ne sont pas de trop et rends vraiment accessible cette histoire, en effet, je pense que ce n'est pas forcement facile pour tout le monde de comprendre le conte, et les explications sont très bien faites.
Je vous incite à le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   28 avril 2021
La princesse sans bouche est assurément un album qui aborde un sujet grave, mais nécessaire, et qui, espérons-le, saura aider les lecteurs qui en auraient besoin à mieux comprendre ce qu’ils vivent et à trouver les clés pour retrouver, eux aussi, leur sourire enfoui.
Lire la critique sur le site : Ricochet

autres livres classés : abus sexuelsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1186 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre