AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Fred Blanchard (Collaborateur)
ISBN : 2756018643
Éditeur : Delcourt (08/09/2010)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 44 notes)
Résumé :
12 septembre 1914. L'Allemagne remporte la décisive bataille de la Marne en appliquant jusqu'au bout le plan d'invasion Schlieffen. Le 9 janvier 1915, le Président français Poincaré signe l'armistice.
Refusant la capitulation, le Tigre Clemenceau, épaulé par ses anciennes brigades mobiles, quitte la France. Avec l'appui de la flotte française, il gagne Alger d'où il organise la résistance.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  27 août 2016
Face aux dessinateurs de mangas qui sortent 48 pages en 2 semaines et face aux dessinateurs de comics qui sortent 48 pages en 2 mois, il est difficile de fidéliser un public avec des dessinateurs de bandes dessinées qui font 48 pages en 2 ans… Donc de plus en plus d'éditeurs ont opté pour la formule gagnante de la collection thématique où interviennent plusieurs auteurs (les puristes crient à l'hérésie, mais il fallait bien trouver une solution pour ne pas dépérir encore davantage face à la concurrence). C'est dans cette optique qu'après la collection "Sept" les éditions Delcourt ont continué à dégainer avec la collection "Jour J" dédié aux uchronies !
(mais il y a un truc chiant avec cette dernière, c'est qu'à chaque nouveau tome ne sait pas s'il s'agit d'un one-shot ou la première partie d'une minisérie)

Dans ce tome 3, intitulé "Septembre Rouge", le point de divergence est l'automne 1914 avec la Bataille de la Marne ici perdue face à l'envahisseur allemand. Alors que l'occupant restaure en métropole la monarchie de Philippe VIII d'Orléans et de Marie-Dorothée de Habsbourg-Lorraine, le gouvernement de la IIIe République continue la lutte à partir d'Alger sous l'égide de Georges Clémenceau et de Georges Mandel…
Petit aparté : c'est ce qu'aurait dû faire les élites en 1940 au lieu de donner les pleins pouvoirs à un vieux con crypto fasciste qui avait déjà sévi en 1917… Mais qu'aurait-on pu attendre d'autres des thuriféraires du suprématisme qui pullulaient dans la classe politique de la fin des années 1930, et dont on retrouve pas mal d'idées chez les candidats aux élections présidentielles de 2017 ???
La flotte française empêche les Allemands de débarquer en Afrique du Nord, ce qui permet à la France Libre de se réorganiser, mais le Tsar Nicolas II est en pourparler de paix avec le Kaiser… C'est le pire des scénarii possible pour une République désormais en sursis, donc le Tigre n'hésite pas à un instant à se salir les mains en pactisant avec le diable pour éliminer le dernier des Romanov…
Franchement très sympa cette 1ère partie du diptyque, et cela pourrait donner lieu à un chouette film. Déjà l'introduction est un florilège des bons mots de l'ami Georges Clémenceau (comme Winston Churchill, ce mec là est une véritable mine à citations ^^). Mais ensuite on se dirige tout droit vers un buddy movie des années 1980/1990 à la sauce Belle Epoque, avec un duo formé par l'illégaliste Jules Bonnot, ex terroriste expert en explosif, et du légaliste Samuel Blondin, ex des Brigades du Tigre expert en savate. Les duettistes sont très plaisants à suivre (remember "Amicalement Vôtre" / "The Persuaders"), et fonctionnent encore mieux quand la fin du tome se dirige vers un bon vieux récit d'espionnage vintage ! Mentions spéciales aux guest stars : Tito, Lénine, Tintin et le Baron Rouge !!! ^^
Les graphismes de Florent Calvez sont un peu figés, mais restent très satisfaisants et l'énergie dégagée par le dynamique duo semble l'emporter sur le reste…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
saigneurdeguerre
  22 septembre 2019
La Bataille de la Marne perdue, le gouvernement français se réfugie à Alger d'où il poursuit la lutte contre l'Allemagne, Clémenceau étant président de la IIIe république.
Les Allemands installent sur le trône de France un roi fantoche.
La flotte anglo-française parvient à tenir à distance l'Allemagne, mais les choses pourraient bien changer : si le tzar Nicolas dépose les armes, les Allemands pourraient faire venir leur flotte de la Mer Noire. La marine française ne saurait surveiller autant de voies de navigation qui pourraient permettre à une flotte d'invasion de débarquer en Afrique du Nord…
Heureusement, il y a Clémenceau ! Celui-ci sait que dans une guerre totale tous les coups sont permis… Et puisque le tzar Nicolas en déposant les armes pose un problème à la France, la solution est « simple » : il suffit de liquider le tsar. Pour ce faire, le Président s'adresse au célèbre commissaire Blondin des Brigades du Tigre, créées par ce même Clémenceau… Mais que diantre le Président demande-t-il là à un homme aussi droit que Blondin ? Commettre un assassinat ? Ce n'est pas dans ses cordes, sa morale le lui interdit ! Clémenceau qui pense à tout a une botte secrète : l'anarchiste Jules Bonnot ! Bonnot ? Mais il est mort en 1912 lors de l'assaut des forces de police à Choisy-le-Roi ! Que nenni ! Gravement blessé, il a survécu et a été enfermé dans diverses prisons françaises, dans le plus grand secret, sur ordre de Clémenceau. Il est actuellement détenu au château d'If. Problème : celui-ci est du mauvais côté de la France. Qu'à cela ne tienne ! Une petite opération « commando » va permettre d'aller quérir l'assassin pour qu'il exécute les grands desseins de Clémenceau, encadré par le commissaire Blondin
Critique :
Si vous n'aimez pas les uchronies, passez votre chemin ! Jour J est une collection qui repose sur le principe-même de l'uchronie. La qualité de cette collection est très variable, tant au niveau du scénario que du dessin. Alors, qu'avons-nous ici ? Une pépite ! Un des meilleurs bouquins de la série ! Tant le scénario, de Fred Duval et Jean-Pierre Pécau, assistés de Fred Blanchard, que le dessin de Florent Calvez sont très bien ciselés. Même si le dessin est un peu statique. Les décors sont généralement très bien travaillés et la mise en couleurs par ce même Florent Calvez crée de belles atmosphères. La couverture, signée
Un énorme effort de documentation a été fourni au point de se laisser séduire par cette histoire parallèle et de vouloir y croire. Evidemment, beaucoup de libertés sont prises avec la technologie puisque l'hydravion utilisé dans le récit, le Lioré et Olivier LEO H-13 A, ne sera mis en service qu'à partir de 1922.
Petit clin d'oeil, Tintin va se faire dépouiller. Oui, oui ! LE Tintin d'Hergé !
Le futur Tito est également présent sous les traits d'un légionnaire « français ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
gill
  07 novembre 2012
En 1914, la France vaincue lors de la bataille de la Marne, est annexée à l'empire allemand. Raymond Poincaré capitule et signe l'armistice, tandis que Clémenceau se réfugie à Alger d'où il organise, après avoir envoyé son célèbre appel du 2 février 1915, la résistance contre les forces d'occupation. Une partie de la flotte française se trouve en rade à Mers El-Kébir pour se rallier aux forces françaises libres et un cabinet d'union sacrée nationale est crée.
Malheureusement la Russie tsariste de Nicolas II est sur le point de cesser sa lutte contre l'Allemagne et, de ce fait, cette dernière aura les mains libres pour liquider les dernières résistances françaises à Alger.
Clémenceau retrouve le commissaire Blondin, un ancien des "brigades du tigre" et lui donne pour ordre, tout d'abord de délivrer le détenu 10/47 du château d'If puis de s'associer avec lui pour une terrible mission au cours de laquelle ils devront assassiner Nicolas II, le Tsar russe.
Le salut de la France, selon Clémenceau est à ce prix et le seul homme qu'un assassinat politique ne rebute pas, le fameux détenu 10/47 n'est autre que Jules Bonnot, jeté par Clémenceau dans un cul de basse fosse sans jugement...
Ce superbe premier tome est suivi par "Octobre noir - 1917 Les anarchistes français au coeur de la révolution russe" qui s'essouffle un peu, mais l'ensemble est une Uchronie palpitante dont les péripéties sont passionnantes, les personnages vraisemblables et attachants et le scénario un petit chef d'oeuvre d'astuce et d'imagination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ZeroJanvier79
  24 octobre 2018
Septembre rouge est le troisième opus de la série de bande dessinée uchronique Jour J. Dans cette uchronie, quand se poursuit dans le quatrième tome Octobre noir, le point de divergence avec L Histoire telle que nous la connaissons se produit en 1914 :
" 12 septembre 1914. L'Allemagne remporte la décisive bataille de la Marne en appliquant jusqu'au bout le plan d'invasion Schlieffen. le 9 janvier 1915, le Président français Poincaré signe l'armistice. Refusant la capitulation, le Tigre Clemenceau, épaulé par ses anciennes brigades mobiles, quitte la France. Avec l'appui de la flotte française, il gagne Alger d'où il organise la résistance. "
L'action se déroule dans la France de 1917 : l'Allemagne a remporté la bataille de la Marne en 1914, a conquis tout la France qui a signé l'armistice en janvier 1915. Cela ressemble évidemment beaucoup au scénario de la France vaincue par l'Allemagne nazie en 1940, dès les premiers mois de la Seconde Guerre Mondiale. Cette fois, c'est Georges Clemenceau qui assure le rôle du général De Gaulle, en installant à Alger un gouvernement de la France libre pour organiser la résistance à l'occupant allemand.
Quand le récit commence, Clemenceau vient d'apprendre que des négociations sont en cours entre le Kaiser allemand et le Tsar russe pour signer la paix, isoler la Grande-Bretagne et assurer définitivement la défaite de la France libre et la domination allemande sur l'Europe occidentale. le Tigre décide alors d'associer un commissaire de police qui lui est resté fidèle à un anarchiste emprisonné au château d'If, au large de Marseille, pour mener à bien une mission folle : assassiner le Tsar.
Samuel Blondin, le commissaire en exil, doit d'abord faire évader Jules Bonnot, le célèbre anarchiste de la bande à Bonnot qui sévissait en France en 1911-1912, et dont le leader ne serait pas mort en 1912 comme les autorités l'avaient alors fait croire. Il doit ensuite l'escorter en Suisse pour gagner ensuite la Russie afin d'accomplir leur mission.
Ce premier volume relate l'évasion de Bonnot et le "voyage" de Blondin et Bonnot en Suisse. Il s'achève quand les deux complices préparent leur départ pour la Russie, avec le support de Victor Serge, le révolutionnaire libertaire d'origine russe, qui leur propose l'aide d'un exilé russe bien connu.
Si le cadre historique et uchronique de cet album m'a bien plu, j'ai été un peu déçu par le récit lui-même, qui m'a semblé très classique et manquant de surprise. J'ai un peu eu l'impression de lire un Tintin en uchronie, avec des situations vues et revues. Malgré tout, l'uchronie fonctionne globalement bien, malgré les parallèles parfois grossiers entre la situation de la France et de Clemenceau en 1917 avec celle de la France et de De Gaulle en 1940-1944.
J'attends désormais de voir si le second volume de ce diptyque permettra de lancer véritablement le récit dans la bonne direction ou si cela restera une bonne idée malheureusement insuffisamment exploitée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
umezzu
  29 avril 2017
Et si… la France avait perdu la bataille de la Marne en 1914, que les Anglais étaient rentrés chez eux, laissant l'Allemagne occuper toute la France… Toute la France, non... Clémenceau réfugié à Alger entretient la flamme et recrute en 1917 Blondin un commissaire de police issu des fameuses brigades du Tigre pour accompagner l'anarchiste Bonnot dans une mission spéciale : tuer le tsar pour éviter une paix russo-allemande, désastreuse pour la France.
Le pitch n'est pas trop mal, évoque beaucoup l'exil de De Gaulle menant le combat depuis Londres, mais l'histoire est un peu fainéante. Il en faut du temps pour que l'improbable duo du commissaire et du truand anarchiste se forme, puis parte en hydravion vers la Suisse. le dessin très classique de Florent Calvez semble un peu figé. Pas l'idéal pour ce qui après tout une aventure d'espionnage en temps de guerre.
Un peu décevant donc. L'histoire continue au tome 4 suivant Octobre noir.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   24 novembre 2018
- Le gouvernement de la République a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas.
- Ben tiens, et c’est toujours les pauvres qui sont les mauvais, hein ?
- Parce que vous pensez que la royauté, c’est mieux ?
- Nan ! Ni dieu, ni maître, ni roi ! Vos banquiers continuent de s’en mettre plein les fouilles et les loquedus de crever la faim, ça ne m’intéresse pas, vos histoires !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   25 juin 2017
[Clémenceau] Avez-vous idée de ce qui s’est passé depuis 1914 ?
[Bonnot] Les banquiers et les capitalistes ont déclenché la guerre et vous l’avez perdue ?
[Clémenceau] C’est un bon début…
Commenter  J’apprécie          130
AlfaricAlfaric   30 août 2016
- Le gouvernement de la République a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, et que les mauvais ne le soient pas.
- Ben tiens, et c’est toujours les pauvres qui sont les mauvais, hein ?
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   02 septembre 2016
Les quartiers ouvriers de Genève ! Aussi incroyable que ça puisse paraître, ça existe !
Commenter  J’apprécie          200
TorellionTorellion   12 mai 2017
1917 : Après la capitulation française, Clemenceau prépare la revanche sur l'occupant allemand.
Commenter  J’apprécie          160
Lire un extrait
Videos de Fred Duval (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Duval
La ruée vers l?Ouest n?est plus qu?un souvenir que l?on peut maintenant voir sur grand écran grâce à l?industrie naissante d?Hollywood.
Scénariste : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau Illustrateur : Colin Wilson
Résumé : Nevada Marquez oscille entre les deux mondes, chargé par Hollywood des missions les plus improbables à la frontière américanomexicaine. L?enquêteur est chargé de retrouver un acteur disparu lors d?une virée à Tijuana? Une surprise l?attend au bout de la piste.
En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/serie/nevada-01-l-etoile-solitaire.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782413010593&tag=editidelco-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782413010593&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782413010593&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1745 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..