AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Arthas


Arthas
  11 juillet 2019
Juillet 1799, Napoleon Bonaparte ne remporte pas la bataille d'Aboukir. Il ne la remportera d'ailleurs jamais et pour cause: il n'est pas en Egypte mais en Amérique.

Son père Charles Bonaparte a fui la Corse alors qu'il n'était pas encore né et c'est donc à Philadelphie qu'il voit le jour et qu'il est adopté par George Washington. Ce sera donc sous la bannière étoilée et non le drapeau tricolore qu'il servira au cours d'une carrière militaire encore plus fulgurante que dans la réalité: officier à 18 ans et général à 20, il conquit le Quebec et la Louisiane avant de tourner son regard vers le Sud, vers les colonies espagnoles. C'est ici que commence notre récit.

Un nouveau fait d'arme peut être ajouté au palmarès de l'Aigle de Philadelphie: la libération du Mexique. Il vient en effet tout juste de prendre San Juan de Ulua, l'ile forteresse au large de Velacruz.

Mais "Little caporal" ne compte pas s'arrêter la, car comme dans la réalité son ambition n'a aucune limite. Alors que le Congrès se méfie de plus en plus de lui au point de refuser d'envoyer des navires rapatrier ses hommes, il rencontre Isabel, une jeune indigène qui lui promet monts et merveilles s'il découvre la cité perdue de l'Eldorado, contenant l'or des civilisations indigènes massacrées par les espagnols. S'engage alors un périple à travers la jungle d'Amérique du Sud qui rappelle un peu L'Empire du Léopard de Emmanuel Chastellière.
Les troupes de Bonaparte-Washington se retrouvent en terre hostile, poursuivis par les espagnols alors que la jungle elle même semble vouloir leur mort. Arriveront-ils à destination ?

D'un point de vue des dessins je suis mitigé, c'est loin d'être moche mais on s'aperçoit vite des limites lorsqu'une case fait un gros plan sur un visage.
Je tiens cependant à souligner le soin apporté aux uniformes qui correspondent bien à ceux de la période.
Mais l'album n'échappe pas aux traditionnels problèmes du format BD 46 pages : une aventure qui aurait gagné à être développée avec une dizaine de pages supplémentaires, la fin semblant arriver trop vite.
Les personnages restent malgré tout intéressants, Napoleon et Isabel en tête et la trame réserve quelques surprises.

Si on est loin d'un coup de coeur, cela reste une bd de qualité qui à la mérite de proposer une aventure originale et divertissante.
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus