AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0753CYRCC
Éditeur : (23/08/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Sybil et sa mère Maureen fuient le compagnon violent de cette dernière et s'installent dans une ville proche de la frontière du Canada. Leur nouvelle vie se met en place très rapidement, l'avenir semble prometteur. Maureen et Sybil ne tardent pas à tisser des liens amoureux. Le shérif Dan tombe sous le charme de Maureen, alors que Sybil n'en revient pas d'avoir éveillé l'intérêt du très beau Tom. Plus le temps passe et plus le comportement de Tom intrigue Sybil, mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  23 septembre 2017
J'avais déjà apprécié le premier roman de Kirsteen Duval, Origines, j'ai adoré celui-ci. Là encore, on a l'impression que tout va bien aller pour les personnages mais il n'en est rien. Moi qui suis férue de thrillers, à plus forte raison lorsqu'ils sont psychologiques, je me suis régalée. le suspense est à son comble. Croyez-moi, lorsque vous y mettez le nez dedans, vous ne faites rien d'autre à côté.
Lisez-le, vous verrez que vous ne le regretterez pas. Vous passerez quelques bonnes heures de lecture « vivifiante » pour l'esprit.
Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          490
Franckync
  10 novembre 2017
Titre : Soupçons
Année : 2017
Auteur : Kirsteen Duval
Auto-édité
Résumé : Sybil doit quitter la ville et sa petite vie douillette pour fuir l'ami alcoolique et violent de Maureen, sa mère. Fraîchement installées près de la frontière canadienne, les deux femmes sont bien accueillis par la petite communauté et ne tardent pas à trouver un environnement chaleureux et propice à un nouveau départ. Tom et Dan (le shérif de la ville) entrent dans leurs vies avec douceur, leur laissant entrevoir un futur enchanteur. Ce tableau idyllique ne va pas tarder à se fissurer lorsque les fantômes du passé vont ressurgir pour perturber la vie de cette petite ville frontalière.
Mon humble avis : Kirsteen Duval, l'auteur de ce roman auto-édité se trouve être une excellente blogueuse que je suis avec beaucoup d'attention depuis quelques mois. C'est donc avec beaucoup de curiosité et une grande attention que je me plongeais dans ce roman auto-édité. Pour être franc les trois ou quatre derniers romans reçus et édités par leurs auteurs me sont tombés des mains ; j'espérais que ce ne serait pas le cas avec ce soupçons. Ceux qui ont l'habitude de lire ces chroniques savent qu'à priori la lecture de romans ‘young adult' n'est pas vraiment ma tasse de thé. D'un naturel curieux mais aussi parce que je n'ai encore jamais abordé ce style de bouquin, je tentais donc ma chance. Voici donc mon humble avis sur le texte de Kisteen Duval : les aventures de Sybil (puisqu'il s'agit de la protagoniste principale de ce roman) se lisent d'un trait, avec facilité et sans ennui. L'ambiance des petites villes est bien rendue et Duval possède un don précieux pour retranscrire les impressions ressenties par ses personnages. Beaucoup de dialogues dans ce texte, des maladresses aussi mais un vrai travail d'écriture palliant le peu d'originalité du propos. Bien qu'un peu caricaturaux les personnages tiennent la route et la construction du roman est solide. La conclusion de ce roman vous laissera un goût amer, et sans trop vous en dévoiler, cette fin vaut à elle seule qu'on se penche sur ce soupçons de Kirsteen Duval. Tous mes encouragements à l'auteur !
J'achète ? : Je pense sincèrement que malgré quelques imperfections le texte de Kirsteen saura trouvé ses lecteurs. Un public effrayé par les la violence des romans noirs, ennuyé par les histoires trop tarabiscotées, un public attiré par les histoires adolescentes. Je crois que ce doit être un peu la définition même des romans young adult non ?
Lien : http://francksbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
pierrette73
  22 octobre 2017
Je remercie l'auteur du SP confié et l'invite à faire des commentaires sur mes remarques.
Je classerai le roman dans une catégorie idéale pour adolescents qui apprécient les intrigues. Tapi tout au long de la lecture le suspens serait décuplé sans la présence du prologue qui suggère trop d'éléments pour ne pas deviner l'issue finale.
L'histoire serait parfaite si la date des évènements n'avait pas été fixée à 1961. En effet, si on fait abstraction de cette précision, le lecteur ne serait pas confronté à l'écueil des anachronismes à répétition :
- Anachronisme sociologique : car même aux USA, la question du divorce ainsi traitée ne semble pas réaliste. Dans le livre, elle s'apparente dans le roman à celle des années 2000. Dans les années 60-70 les divorces, les familles monoparentales, demeurent marginales et insolites. Ces situations familiales ne sont pas vécues et ressenties avec la même légèreté que dans le livre.

de même, les attitudes sont décalées par rapport à la société des lieux et de l'époque : la mère-copine est une notion récente. Je ne vois pas à l'époque des années 60 une mère encouragée (au moins au début) sa fille dans une relation. Et si tel est le cas pour la nécessité de l'histoire, il aurait été judicieux de signaler le personnage atypique pour l'époque.
- Anachronisme de langage : Une maman des années 60, devant un plat succulent, ne dira pas : « c'est trop bon ».
- Incohérence matérielle : Leur logement d'appoint où elles sont recueillies est équipé de téléphone, lave-linge… pourquoi pas, mais pas logique pour une bonne crédibilité du récit… et pour la chipoteuse que je fais.
- Anachronisme culturel : l'action se situe à l'automne et West Side Story (piquée de doutes et une recherche Wikipédia plus tard) est sortie en décembre sur les écrans en province US.
L'attitude de Sybil n'est pas très convaincante à la fin malgré sa certaine maturité dans sa réaction face aux vicissitudes de sa mère. de la même manière, si on replace dans le contexte des années 60, sa relation avec Tom paraît décalée, mais je ne suis née que dans les 70's, alors...
Je n'ai pas compris l'insistance des protagonistes à se faire appeler « mademoiselle » dans le texte à plusieurs reprises ; une femme divorcée ou veuve continue à se faire appeler Madame, même si elles sont célibataires. D'ailleurs par convenance, déjà dans les années 80, on dira « Madame » à une femme non mariée au décès de son conjoint.
Outre ces incohérences, l'écriture et la syntaxe agréable nous offre une lecture ; et on se prend au jeu de ces adolescents qui nous promènent dans une intrigue au fin fond des Etat Unis.
Je prie par avance l'auteur d'excuser ma sévérité sur son livre, cette entreprise longue et périlleuse dans le domaine de l'écriture.

Lien : http://lesparolesenvolent.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MesCarnetsLitteraires
  05 octobre 2017
Dès les premières lignes, j'ai su que j'allais aimer ce livre !
L'écriture est fluide et légère, on rentre tout de suite dans le vif du sujet, il n'y a aucune longueur ...
J'ai beaucoup aimé le schéma du prologue et de l'épilogue à la manière de Titanic où la vieille dame se souvient et raconte son histoire !
Je me suis tout de suite prise d'affection pour Maureen et Sybil et je me suis beaucoup retrouvée en Sybil (nostalgie de l'époque où j'avais son âge). Ses émotions sont très bien décrites d'ailleurs et très réalistes. Petit bémol pour son comportement sur la fin que je trouve moins crédible ...
Dès le départ, on se doute qu'il va se passer quelque chose mais j'étais à mille lieux d'imaginer cela ! le suspens est présent tout au long du roman et une fois ouvert, il est impossible de le lâcher !
J'ai eu très peur sur la fin car j'ai cru justement qu'il n'y aurait pas de fin ... Je ne supporte pas les livres sans fin ou les fins trop ouvertes. Finalement, ici, la fin est juste comme il faut : on a suffisament d'éléments pour comprendre ce qu'il s'est passé sans avoir plus de détails, comme pour protéger le lecteur ... Je l'ai personnellement ressentie comme ça et je pense que si la fin avait été plus explicite, j'aurais pleuré toutes les larmes de mon corps !
Je pense que je vais souvent penser à ce livre maintenant ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MilleetunepagesLM
  08 octobre 2017
Je viens tout juste de le terminer et j'ai adoré ce roman. Dès les premières pages, j'ai embarqué tout de suite, car on sait dès le début, qu'il s'est passé quelque chose, mais quoi? C'est en poursuivant ma lecture que Sybil va raconter comment elle et sa mère Maureen ont quitté le conjoint violent de cette dernière ! Elles emménageront dans une maison près de la frontière du Canada où Maureen trouvera un travail dans un magasin. Sybil retournera à l'école où elle se fera des amis. Tout va pour le mieux pour elles, Tom, un garçon de 19 ans qui travaille avec Maureen trouvera Sybil très à son goût, même chose pour Dan (policier) qui succombera aux charmes de Maureen. Mais Sybil ne comprend plus ce qui se passe, sa mère qui était très contente qu'elle fréquente Tom, lui ordonne après quelques semaines de laisser tomber le garçon, même Matt son ami d'école lui laisse sous-entendre que ce n'est pas celui qu'elle pense. Pourtant, s'ils savaient comment Tom est un garçon très respectueux, il a repoussé à plusieurs reprises ses avances. Quels sombres secrets que tous savent de Tom, mais que personne ne veut lui dire. Sybil le découvrira lorsqu'elle partira pour l'école le matin laissant sa mère malade et lorsqu'elle reviendra le soir et trouvera la porte ouverte…. C'est un très bon roman, Kirsteen Duval écrit vraiment bien, elle a tellement bien camouflé les secrets, qu'on est continuellement dans le doute. Aucune longueur dans le livre ce qui fait qu'on reste accroché jusqu'à la fin. Un très bon roman que je vous recommande chaudement.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   23 septembre 2017
— Bonjour, je suis le détective McCarty, et voici mon coéquipier, le détective Wilson, répondit la jeune femme en brandissant son insigne aussitôt imitée par son collègue. Nous désirons parler à Mme Rivers.
— Vous voulez dire à Mlle Rivers, répliqua sèchement la vieille femme.
— Euh, oui, c’est exact, à Mlle Rivers. Pourrions-nous lui parler un instant ?
— C’est à quel sujet ? Que lui voulez-vous exactement ?
— C’est à propos de sa mère.
La vieille femme dévisagea les deux policiers d’un air surpris.
— Comment vous avez dit vous appeler ? lança-t-elle à l’attention de la jeune femme.
— McCarty, Eva McCarty.
— J’ai connu un McCarty il y a longtemps de cela, dit la vieille femme toujours au travers de la vitre. Vous connaissez le shérif Dan McCarty ?
— Je suis sa petite-fille, répondit Eva en souriant.
La vieille dame l’observa avec curiosité puis son visage s’illumina tout d’un coup. Finalement, elle ouvrit la porte et invita les policiers à entrer.
— Je suis Sybil Rivers, lança-t-elle avant de tourner le dos et de leur faire signe de la suivre. Enlevez-moi ces chaussures ! Cria-t-elle de l’autre pièce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
rkhettaouirkhettaoui   25 août 2017
Il n’y avait que les enfants pour avoir un sommeil aussi lourd, aucun adulte ne se serait laissé porter comme un paquet sans même réagir.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   25 août 2017
Elle revit Maureen couchée, le front brûlant, les yeux vitreux. Elle n’aurait pas pu simuler ces symptômes, elle n’était pas si bonne actrice que ça. Était-elle tombée malade alors que sa fuite avec Tom avait déjà été planifiée de longue date ? Sa relation avec le shérif n’avait été qu’une façade, c’est de Tom dont elle était amoureuse depuis le début ! Et c’est pour cette raison qu’elle avait tenté de la convaincre de rompre avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 août 2017
Elle n’avait jamais été en présence d’un jeune homme aussi beau de toute sa vie et il lui adressait la parole ! Il y avait bien eu un garçon dans son ancienne école, presque aussi beau que celui qui se trouvait devant elle à présent, mais jamais ils ne s’étaient trouvés face à face et le seul fait de le savoir dans les parages, voire dans la même pièce, l’avait toujours troublée au plus haut point.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 août 2017
Tous les hommes avaient le béguin pour ma mère. Elle était très belle, voyez-vous, elle n’avait pas besoin de faire quoi que ce soit, elle était irrésistible et les hommes en étaient tous fous.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Kirsteen Duval (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1645 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre