AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707302503
Éditeur : Editions de Minuit (01/03/1979)

Note moyenne : 3/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Dans une île de la côte atlantique, des garçons, âgés de sept à quatorze ans, vivent clandestinement une existence autonome. Issus de familles que tout oppose, du fils de maraîcher au fils de notable, leur bande se livre à des chapardages, puis à des cambriolages en règle, avec toutes les conséquences qui s'en-suivent. C'est énorme, irrespirable et d'un réalisme à faire peur. Caricature ? Oui, bien sûr, mais outre que la caricature est légitime, sommes-n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
stalker
  17 novembre 2014
Les premiers livres de Tony Duvert, inspirés des techniques du Nouveau Roman, sont tous magnifiques. Ils disent avec âpreté les lancinances de l'amour pédophile, sans en faire aucunement un idéal. Dans l'après-68, les subversions sexuelles sont autant moyen d'exprimer un désir tabou que de critiquer la morale petite-bourgeoise et conformiste.
L'Ile atlantique, paru en 1979, délaisse les profondeurs du questionnement : le style devient limpide et relève du degré zéro de l'écriture, tandis que les déchirements intérieurs font place à une glorification indigeste de l'amour libre entre enfants. L'on passe donc sans transition d'Arte à TF1, pour un feuilleton érotico-héroïque : mieux vaut lire un bon Harlequin, au moins ça aide à s'endormir !
Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, commencez donc par un de ses premiers romans comme Paysage de fantaisie ou Portrait d'homme-couteau.
Commenter  J’apprécie          30
tristantristan
  26 novembre 2017
D'une écriture brillante et d'un humour parfait, Tony Duvert crie leur prix aux bofs et aux autres. C'est vraiment très plaisant.
Commenter  J’apprécie          10
jprudent
  03 décembre 2017
un condensé de tout ce que l'humanité a de dégueulasse
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
6L206L20   27 novembre 2017
Aucun de ces enfants ne savait parler à un autre. Qui le leur aurait appris ? Pourtant, chacun l'espérait, le ruminait, tournait autour, en tâtait, jouait un rôle solitaire, souffrait, était nu, commençait de haïr. Chacun avait fui un milieu infirme, une famille : on se retrouvait entre mutilés, on bégayait, on boitait, jamais aucune parole ne naîtrait, aucun geste ne s'inventerait. Trop tard.
Commenter  J’apprécie          00
6L206L20   27 novembre 2017
Et puis Philippe était très loin de madame Seignelet. Son estomac, son corps, son cerveau, subitement soulagés de ce poids, devenaient des petites bêtes étonnées qu'on déboucle leur collier et qu'on les lâche dans une prairie, tout cela c'était Philippe, maintenant, immobile et muet à sa place, sage comme une image, presque envolé en paradis.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : libération des moeursVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1623 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre