AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781794329898
313 pages
Éditeur : Auto édition (02/05/2019)
4.08/5   114 notes
Résumé :
Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l'Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d'un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l'humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden.

Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 114 notes
5
33 avis
4
33 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

tutesvuquandtaslu
  04 novembre 2020
Dans un futur pas si lointain, l'Homme a enfin réussi à détruire sa planète Terre, la rendant invivable ou presque, à force de guerres, de virus et de pollution.
Une technologie suffisamment avancée permet alors aux humains d'envoyer un vaisseau spatial, rempli d'hommes et de femmes, colonisateurs modernes, tenter leur chance sur une autre planète.
Ce nouveau monde, cette nouvelle colonie s'installe petit à petit et continue à être ce que nous sommes, qu'importe le lieu : des humains égoïstes mais solidaires, des peureux héroïques.
L'arrivée imprévue et soudaine d'humains plus évolués va compliquer la donne. Un nouveau groupe d'humains devenus clones où l'individualisme n'a pas sa place, où la sécurité de l'ensemble prévaut et où chaque être, pris un par un, n'a aucune importance.
Le lecteur peut se mettre à la place de chaque personnage et comprendre ses réflexions.
C'est d'ailleurs grâce à cela que j'ai pu apprécier autant pleinement les militaires qui dirigent cette expédition d'une main de fer que les civils qui voient leurs libertés individuelles restreintes pour la sécurité de tous.
Il est difficile de prendre parti. L'humain aime sa liberté, ses décisions instinctives et ses erreurs.
Les militaires sont "formatés", entraînés pour ainsi dire. Habitués à obéir aux ordres, sans poser de questions ou presque, leur instinct de combattant et leur entraînement leur dictent d'agir au mieux, soudés, solidaires les une les autres, protégeant le groupe à ses dépends.
Ces militaires, leurs actions et réactions m'ont rappelé dans leur style la série de films Alien où l'unité du groupe fait la force.
Mais le soldat n'a pas toujours raison et la désobéissance d'un civil peut les sauver tous.
Ce livre est un roman d'aventures où de nombreuses questions concernant notre humanité sont posées.
L'auteur nous interroge d'où s'arrête la liberté d'un individu, est-ce que la valeur d'un groupe prévaut sur l'individu.
Nous sommes encore une fois des colons qui, à aucun moment, ne se posent la question : avons-nous le droit de nous imposer, nous installer dans un monde qui n'est pas le nôtre mais celui d'autres qui, apparemment, ont déjà eu l'occasion de se battre pour le conserver ?
Guy-Roger Duvert nous transporte de nouveau dans un futur possible. Un futur où l'Homme ne pourrait que répéter les erreurs du passé.
Pour ma part, je n'imagine pas un seul instant que nous aurons le temps de nous échapper avant d'avoir fini de deteuire notre pauvre planète.
L'histoire ne se finit pas là. Une suite existe, que je lirai sans aucun doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          652
fnitter
  14 décembre 2020
Tous les ingrédients sont là.
Colonisation d'une nouvelle planète suite à un voyage de 80 ans au départ d'une Terre mourante. Militaires et civils dont les opinions divergent auxquels s'ajoute un second vaisseau parti plus tard mais arrivé en même temps (meilleure technologie et surprise à la clé).
Évidemment, la planète réserve bien des surprises.
Une réellement bonne expérience que cette lecture.
Construit pour faire un blockbuster avec action, rebondissement et surprises à la pelle.
Les personnages, nombreux, sont sous exploités et un peu flous donc. Les situations problématiques s'enchaînent à un rythme PRL et sur un format 300 pages sont donc elles aussi sous exploitées.
La technologie est assez peu expliquée, mais elle fonctionne, sous exploitée elle aussi.
Tout est donc sous-exploité ? Oui, on a l'impression de se retrouver avec un fleuve noir des années 70 mais avec une traitement et une écriture moderne, que contrairement à beaucoup d'autre, j'ai trouvé très agréable à suivre.
Quoi ? C'est de l'auto édition ? Oui, mais avec le nombre de critiques, il a visiblement trouvé son public, et j'en fait indéniablement parti.
J'ai adoré ma lecture. J'ai dévoré en fait.
Cinq étoiles. (D'encouragement, ça vaut quatre en fait).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          623
kateginger63
  25 juillet 2019
Une terraformation quelque peu complexe
*
Il n' y a pas à dire, mais la SF c'est la vie !
Oui, oui, j'ose le proclamer haut et fort : c'est toujours un réel bonheur de plonger dans des univers futuristes, découvrir des technologies innovantes, rencontrer d'autres civilisations, voler dans l'espace, croire à une autre vie tout simplement.
Pari réussi pour ce premier tome d'un auteur français rompu à l'exercice de scénarisation (réalisateur de long-métrage entre autres). Ben tiens, justement, ce roman pourrait bien se trouver sur une bobine de film.
*
A la découverte d'une nouvelle planète, baptisée Eden, dans une galaxie voisine, un vaisseau l'Arche se pose; les derniers descendants terriens vont devoir faire face à d'innombrables dangers. Voilà pour le pitch.
*
Une colonisation réussie? Difficile à évaluer. Avec la construction d'un dôme stérile, Outsphère, les terriens devraient être à l'abri de beaucoup de choses. Notamment d'un air potentiellement toxique, de manifestations météorologiques (orages magnétiques, spores jaunes..), d'animaux sauvages et.....la suite, impossible de vous la donner, ce serait vous spoiler !
*
Un espace clos où le danger vient de l'intérieur. Dissensions, complots, actes de révoltes, l'homme est un loup pour l'Homme. La cohabitation est rude et féroce. Militaires et civils ne se comprennent pas. Et l'Etranger fait peur.
Tant de questions abordées ici. Tant de thèmes riches qui sont parfois sous-exploités (mais peut-être approfondis dans le tome suivant). Une multitude de personnages (un peu trop dense :) divers et hétérogènes permettent de suivre plusieurs trames de vie. Un rythme soutenu où beaucoup d'actions se succèdent pratiquement en même temps (mais à plusieurs endroits différents). L'écriture très visuelle (on admire au passage la couverture sublime du livre) apporte des détails d'images, de sons, de sensations qui emportent le lecteur dans une dimension cinématographique (immersion totale dans l'univers). Même les explications scientifiques (qui pourraient rebuter plus d'un) sont ici amenées de manière limpide et surtout crédibles.
*
En conclusion, de nombreuses réflexions humaines sont soulevées : reconstruction de notre civilisation sur une simili-Terre avec une cohabitation houleuse entre plusieurs "genres" de vie intelligente.
*
Une épopée entre le space-opéra et thriller, les fans seront gâtés.
Vivement une suite rapide car j'ai été quelque peu frustrée de la fin abrupte. Ceci est bien la preuve que l'auteur sait manier le suspense !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          481
fabien2830
  05 mai 2021
Une autre de mes envies d'explorer d'autres lectures, je lis peu de roman S.F.
Belle découverte, j'adore tout : l'histoire, les personnages, tout. Prenant au fur et à mesure que j'avance dans l'histoire, et c'est génial. Je l'ai lu comme un roman d'aventure avec de nombreuses questions nous concernant, nous les humains.
À bord du vaisseau l'Arche, une communauté de colons découvrent Eden, une planète étrangère.
À bord du vaisseau Utopia, d'autres terriens, les Atlantes, se posent sur Eden. Des « clones » aux capacités nouvelles de type extrasensoriel, capables de communiquer entre eux par télépathie, et de se synchroniser.
Une cohabitation avec les colons et les Atlantes démarre…
Commenter  J’apprécie          530
Fifrildi
  07 octobre 2019
C'est un peu par hasard que je suis tombée sur ce (premier?) roman de Guy-Roger Duvert sur Amazon en auto-édition. L'accroche m'a bien emballée et je ne l'ai pas regretté car c'est un coup de coeur.
C'est l'histoire de la première expédition de colonisation spatiale sur une planète appelée Eden par les colons terriens. Ils sont arrivés à bord de l'Arche après un voyage de 80 ans en sommeil cryogénique. Outre l'équipage et le personnel « dirigeant », il y a 50.000 civils.
Peu de temps après leur installation un autre vaisseau arrive en orbite avec à son bord des Terriens d'un autre genre… les Atlantes qui ont mis beaucoup moins de temps pour arriver sur Eden. Leur cohabitation s'annonce très difficile. Mais s'il n'y avait que cela !
La planète est habitée par des autochtones plutôt agressifs et la faune est pour le moins inquiétante voire monstrueuse. Il y a aussi le risque biologique de respirer l'air, les cas de « mort subite » et les découvertes mystérieuses qui s'enchaînent crescendo pour un final en cliffhanger !! Il sort quand le tome 2 ??
Franchement, j'ai trouvé que l'histoire avait un très bon rythme et qu'il y avait un bon équilibre entre tous les personnages. Ils étaient bien campés et leur évolution crédible. L'écriture est fluide malgré quelques fautes d'orthographe.
Bref, un excellent moment de lecture.

Challenge défis de l'imaginaire 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          408


critiques presse (2)
SciFiUniverse   26 mai 2020
Un deuxième tome pour la saga primée Outsphere qui confirme cette saga Sf comme un page turner grand public haletant. Très cinématographique et avec un cliffhanger digne d'une série Tv US, Outsphere nous emporte sur Eden une exoplanète aux mille dangers. la colonie humaine a désormais plusieurs comptoirs mais des ennemis plus nombreux et imprévisibles. Leur survie est de nouveau menacée !
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
SciFiUniverse   16 octobre 2019
Outsphère est un premier roman ambitieux de SF bourré de bonnes idées pas toujours assez développées. [...] Les personnages à suivre sont assez nombreux et montrent tout les aspects de cette aventure. S'inspirant du cinéma, Guy-Roger Duvert rythme son histoire de multiples péripéties et d'une ambiance réussie.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
FlofloEnaelFlofloEnael   26 juin 2019
Aujourd'hui, je viens vous parler du livre Outsphere de Guy-Roger Duvert que je tiens à remercier pour l'envoi de son livre.


Tout d'abord, j'ai adoré la couverture qui nous donne déjà un aperçu de ce que l'on va découvrir au fil des pages.

Le sujet de ce roman est au goût du jour. A force de tirer sur la corde avec notre planète, ne court-on pas à notre perte ? Un groupe va chercher une solution en construisant une arche et en cherchant un nouvel endroit où vivre. Au bout de 80 ans, l'endroit recherché est enfin atteind. L'heure de sortir de leurs caissons cryogéniques a sonné. Cela ne se passera pas si facilement que voulu. D'autres humains mais 60 ans plus tard et donc plus intelligents, vont arriver également. Ceux ci ne ressentent rien et sont capables de se synchroniser pour "penser" comme les autres.
De multiples décisions vont entraîner la perte de nombreuses personnes.

J'ai eu du mal de me mettre dans le livre avec les nombreux personnages, tous ne portant pas des prénoms mais certains des suites de chiffres et lettres. Cela n'empêche que j'en ai apprécié certains, me demandant ce qu'ils allaient devenir, espérant qu'ils allaient s'en sortir... Quelques moments d'émotions intéressants où l'on se met réellement à la place des protagonistes. Comment réagirions-nous loin de notre famille, 80 ans après notre ancienne vie...?

L'auteur donne beaucoup de détails ce qui nous permet de nous sentir à l'intérieur de l'Arche. Plusieurs clans existent, les civils, militaires, scientifiques, atlantes...

J'ai beaucoup aimé la présence de vestiges, un côté historique intéressant et plein de suspense 😊

Outsphere est une saga de science fiction qui nous amène à nous poser de nombreuses questions philosophiques quant à la sauvegarde de notre espèce notamment.

Si vous avez aimé the 100, ce roman devrait vous intéresser.

Hâte de voir où le deuxième tome va nous emmener 😊

L'auteur est également réalisateur, scénariste et compositeur de musiques de films dont plusieurs ont remportés des prix. Peut être une adaptation de cette histoire à l'avenir ? 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fabien2830fabien2830   05 mai 2021
Tout en gardant un œil sur l’écran, Bowman fit signe à Barnes de surveiller les alentours. Sur l’écran, l’image continuait de s’agrandir. Les créatures finirent enfin par être visibles. Pas encore d’assez près pour pouvoir discerner leurs visages, mais on pouvait désormais confirmer le fait qu’il s’agissait de créatures humanoïdes, chétives et voûtées. Plutôt petites, elles ne semblaient pas dépasser le mètre cinquante. En revanche, elles étaient étonnamment rapides et agiles, passant leur temps à bondir partout.
Elles portaient des vêtements très rudimentaires, des pagnes ou des tuniques déchirées et sales. Mais ce qui frappa Bowman est que toutes, sans exception, étaient équipées d’armes blanches.
Bowman se détacha de l’écran pour regarder le village au loin. Puis il se pencha à nouveau.
— Pourriez-vous déplacer l’image vers la droite ? J’aimerais voir d’où vient cette grande colonne de fumée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fabien2830fabien2830   05 mai 2021
Lorsque l’Utopia avait été détecté par le système de l’Arche, personne à l’intérieur n’avait pu s’empêcher d’extrapoler à quoi pouvait ressembler la race extraterrestre présente à l’intérieur. Certains s’étaient même autorisés à des prédictions, à partir d’observations faites sur la forme de l’appareil.
Jusqu’au moment où la communication fut établie, ce qui permit au Colonel et à son équipage de voir que leurs interlocuteurs étaient… humains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fnitterfnitter   17 décembre 2020
Lorsque deux espèces se rencontrent, la plus développée tente d’assimiler l’autre, la rendre utile, exploitable. Elle l’asservit. Sinon, elle décide de l’éliminer.
Commenter  J’apprécie          250
jonatjacksonjonatjackson   10 septembre 2019
"Elle, plus que beaucoup, avait compris que l’humanité sur Terre courait à sa perte... Le fait était qu'à la fin de son mandat, elle ne croyait plus du tout à la possibilité de sortir l'humanité du marasme économique, social et écologique dans lequel elle s'embourbait. L'humanité était fichue mais ne s'en rendait simplement pas encore compte."
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Guy-Roger Duvert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy-Roger Duvert
Virtual Revolution Interview Guy-Roger Duvert
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3589 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..