AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090507143
Éditeur : CMDE Editions (03/10/2014)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nilebeh
  08 novembre 2015
Ce petit livre rédigé par Chris Ealham, historien britannique spécialiste de l'Espagne, se compose de deux parties : « Géographie imaginaire » qui retrace les principes ayant structuré la création du « barrio chino » de Barcelone entre 1835 et 1936, quartier entièrement repensé par les gouvernants et qui n'abrite aucun Chinois !, puis « Le mythe de la foule enragée », toujours à Barcelone, qui montre combien furent battues en brèche les idées et initiatives de reconstruction par les comités de quartier fondés sur la notion de partage et l'auto-organisation au profit de principes bien bourgeois soucieux de rassurer une classe sociale bien établie,
L'auteur se penche sur cette lutte, inégale, entre notables, puissants, conservateurs des deux tendances majoritaires qui ont une peur bleue de la « populace » et les anarchistes, les révoltés de tous ordres qui se sont levés sur les barricades érigées dans ce quartier populaire de Barcelone,
Au passage, on se remémore les prises de position tout sauf progressistes de le Corbusier, cet architecte honoré de par le monde mais qui se méfiait grandement du « peuple » : « Commandité au printemps 1932, le plan Macia était un projet de collaboration entre un groupe de réflexion formé de technocrates locaux, le Groupe d'architectes et de techniciens catalans (GATCPAC) et Le Corbusier, manipulateur des utopies modernistes urbaines et technocratiques, »
P 90 : « La dédicace que Le Corbusier a choisi pour son ouvrage de 1935 La ville radieuse « A l'autorité » est la preuve de sa ligne de plus en plus autoritaire et de sa foi dans « l'idée forte »,
Ainsi, le vieux quartier populaire du Raval, constitué de voies étroites, sinueuses et disposées au hasard devait être remplacé par une zone quadrillée facilement contrôlable : l'idée est de prévenir toute manifestation de mécontentement, toute tentative d'insurrection, La hantise des barricades hante l'esprit des gouvernants, On y voit une façon radicale d'éliminer l'opposition populaire : « En anéantissant ces espaces de mémoire de la classe ouvrière, la mémoire collective de la lutte et les identités contenues au sein de ces espaces seraient amenées à disparaître et ne serviraient plus de source d'inspiration pour les futures générations d'ouvriers, » : tuer le souvenir de l'histoire du mouvement ouvrier, cela se fait aussi à l'école, par exemple en retirant du programme d'histoire certaines pages jugées « dangereuses (en France, la Commune, par exemple, s'est vue réduite ou carrément gommée pendant un certain temps),
Un livre qui nous apprend beaucoup sur cette époque en Catalogne, qui permet aussi de se poser d'utiles – et pas anachroniques - questions quant au fonctionnement d'un État qui a peur de son peuple,

Merci aux éditions CMDE pour cette intéressante lecture,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : classes socialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre