AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092572512
Éditeur : Nathan (18/05/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La vie et les mots d'Esther Grace Earl, la jeune fille qui a inspiré le personnage d'Hazel à John Green.
Un livre poignant, regroupant écrits et documents sur Esther Earl, la jeune fille qui a inspiré à John Green le personnage féminin de Nos étoiles contraires.
Une jeune fille qui brille à travers tout le livre par sa joie et sa soif de vivre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  17 septembre 2017
Laisser un avis sur ce livre n'est pas chose facile.
Esther Grace Earl est la jeune fille qui a inspiré John Green pour son héroïne dans son roman Nos étoiles contraires.
Ce livre m'avait touché...
Ce livre, Cette étoile ne s'éteindra jamais, est principalement construit au travers du journal d'Esther. Il s'étend du moment où elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer à ces derniers jours. Nous y retrouvons aussi quelques témoignages de ses parents, frères et soeurs, ainsi que quelques amis.
Ce n'est pas un roman, ce n'est pas vraiment un témoignage car l'écriture n'avait pas ce but à la base quand Esther écrivait son journal. Ses pensées sont devenues son témoignage...
Ce qui en ressort avant tout, ce n'est pas sa bataille contre son cancer, mais ce que ressent une enfant face à la vie et aux épreuves qui lui sont imposées. Esther transmet sa joie, sa gaîté, ses questionnements, ses peurs, ses colères.... La vie, la mort, l'amitié, l'amour, les bêtises, les rigolades, la famille... Bref ce qui remplit la vie d'une adolescente...
Pour moi, ce qui émane de ce livre, c'est énormément d'amour... et beaucoup de positivité !
Alors, j'avoue, je n'ai toujours pas compris la catitude et ce qu'est un nerdfighter !!! Mais passons, je laisse ce mystère à cette jeunesse... J'ai un peu plus suivi sa passion pour Harry Potter et son univers, jusqu'à un certain point...!!! Quoiqu'il en soit, Esther a marqué son entourage, sa famille et elle fera toujours partie de leur vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Gaoulette
  04 août 2017
Sortez les mouchoirs. C'est un grand coup de coeur.
Cela faisait longtemps qu'un biographie ne m'avait pas prise au tripes.
Dés le départ John Green grand auteur à succés et mondialement connu donne le ton. Son magnifique roman Nos étoiles contraires s'adaptent un peu de l'histoire tragique d'Esther Grace.
En mémoire de leur fille, Mr et Mme Earl ont ressortis les journaux intimes de cette étoile filante. Et là où ils sont magiques, c'est qu'il décide d'en faire une biographie vivante et bourré d'amour.
On sent un travail de fourmis entre les travaux d'Esther, ses vidéos blog, ses extraits de journaux. Mais aussi le témoignage de ses amis, de son médecin et de personnalités qui ont rencontré cette jeune fille.
Ce journal atypique fera pleurer plus d'un et il est chargé d'émotion et d'amour.
J'ai eu l'impression d'être moi aussi amie avec Esther (ce qui peut paraitre glauque) mais quand on lit son dernier mail je peux vous dire que je suis loin de l'être.
cette jeune fille qui rêvait d'être écrivain ses parents l'ont réalise avec brio et beaucoup de spontanéité. Il y a de l'humour, de la poésie et beaucoup d'amour je le redis.
Ce qui est magique c'est que les parents n'ont pas repris les écrits de leur fille et on se rend compte qu'elle était vraiment douée.
Cette biographie je pense que tout le monde devrait l'avoir dans sa bibliothèque car il a une action caritative derrière et surtout ce serait dommage de ne pas faire connaissance avec Esther Grace, la vraie étoile.
Avec cette biographie, j'ai aussi découvert les Wizard Rock et je pense que je serais moins fermée à lire John Green qui m'a touché.
C'est bien la première fois que je mets autant de citations pour un livre. Tout était merveilleux et j'ai du me freiner.
C'est un immense coup de coeur Esther Grace et son étoile....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
Analire
  03 juillet 2017
Cette étoile ne s'éteindra pas est un livre-hommage à Esther Earl, une jeune fille atteinte d'un cancer de la thyroïde, qui s'est éteinte en août 2010, à l'âge de 16 ans.
Ce livre regroupe des écrits d'Esther, que ce soit des écrits réalisés dans son journal intime, qui parlent de l'avancée de sa maladie et des émotions qu'elle éprouve ; ou des lettres d'amour destinés à son entourage. J'ai été surprise par la créativité de la jeune fille, qui accompagnait chaque écrits d'illustrations ou de petits dessins humoristiques. de plus, à la la fin de l'ouvrage, ses parents ont compilés quelques ébauches de fictions commencées par Esther… il n'y a pas à dire, cette jeune fille avait une âme d'artiste !
Vous retrouverez également quelques photos d'Esther, souriante, avec ses amis, sa famille, ou John Green ; ainsi que de magnifiques témoignages de son entourage (des écrits de ses parents, de ses amis…) qui débordent d'amour envers Esther et de remerciements, au vu de tout ce qu'elle leur a apporté.
Esther était une jeune fille exceptionnelle, à la maturité bien trop avancée. Sa maladie l'a fait grandir trop vite. C'était quelqu'un de très créatif, optimiste, toujours de bonne humeur, avec des mots doux et personnels pour chaque personne de son entourage. Ce qu'il y avait de merveilleux avec elle, c'est que malgré tous les maux qui l'accablaient, Esther n'a jamais dramatisé sa situation, au contraire, elle est restée celle qu'elle avait toujours été : souriante, rigolote, sympathique, empathique. Cette jeune fille, du haut de ses 16 ans, est un vrai modèle de gaieté et de courage.
Elle s'exprimait à travers son journal, à travers son blog, ses vidéos Youtube… elle faisait entendre sa voix, et souhaitait changer et améliorer le monde. Esther vivra encore longtemps, dans l'esprit de ses proches, et à travers ses nombreuses actions à l'encontre des personnes dans le besoin.
Pour information complémentaire, Esther est la jeune fille qui a inspirée John Green, l'auteur de Nos étoiles contraires, un roman jeunesse sorti en 2012, resté plus de sept semaines à la tête du New York Times Best Seller list. Leur passion commune pour Harry Potter les a fait se rencontrer lors d'un événement organisé pour les fans de la série. Esther appréciait John Green, alors connu pour les vidéos YouTube qu'il tournait avec son frère Hank. Une jolie amitié va naître entre ces deux personnes, tant et si bien que l'auteur, très affecté par le décès d'Esther, survenu la veille de son propre anniversaire, lui rendra hommage à travers son livre.
Les parents de Esther, Lori et Wayne, perpétuent la mémoire de leur fille et les valeurs qu'elle incarnait, à travers l'association TSWGO qui signifie This Star Won't Go Out. Ils récoltent de l'argent, pour aider financièrement les familles qui ont un enfant atteint du cancer. Les traitements sont très onéreux ; Esther a eu la chance d'avoir une famille aimante et attentionnée, qui s'est privée, allant parfois jusqu'à avoir du mal à joindre les deux bouts, pour assurer sa guérison partielle. Une belle initiative, qui permettra d'apaiser quelque peu les souffrances quotidiennes des proches.
Pour l'achat de ce livre, 1 euro sera reversé à l'association Imagine for Margo, qui aide les enfants atteints d'un cancer.
Ce livre-hommage est à l'image d'Esther : coloré, vivant, rempli d'amour. Un récit poignant, qu'il faut lire en ayant le coeur bien accroché.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
argali
  24 août 2017
J'aime beaucoup l'écriture de John Green et j'ai été très émue devant « Nos étoiles contraires ». Je n'aime pas trop les biographies par contre, surtout lorsqu'elle mette en évidence des faits douloureux comme la maladie, la mort, l'inceste, le viol... Elles me donnent l'impression de vouloir faire de l'argent avec la souffrance, la sienne ou celle des autres, et joue trop sur le pathos. Je ne suis donc pas entrée facilement dans ce journal que j'ai laissé dormir dans ma PAL plusieurs mois.
L'histoire tragique d'Esther, atteinte d'un cancer de la thyroïde, a inspiré John Green qui l'avait rencontrée lors d'une convention Harry Potter alors que son roman était déjà en cours. Il a d'ailleurs préfacé cet ouvrage. Suite au succès du livre et en mémoire de leur fille, Mr et Mme Earl ont exhumé les journaux intimes d'Esther et ses vidéos pour en faire cette biographie. Les témoignages de ses amis et du médecin qui l'a suivie sont venus compléter le tout.
Esther aurait aimé être écrivain et a ébauché plusieurs romans. Ses parents ont joint quelques extraits à la fin de l'ouvrage.
On sent dès le début du livre sa détermination, sa volonté et son talent de création. L'ouvrage est illustré des dessins qu'elle réalisait sur sa correspondance ou dans son journal intime. Esther n'a jamais cherché à être plainte et a vécu jusqu'au bout dans la gaieté et le courage. C'est ce qui transparait le plus ici. Elle est drôle, caustique et a énormément d'autodérision.
D'un bout à l'autre, elle nous montre que la vie a une fin inéluctable et que nous nous devons d'en profiter pleinement en lui donnant du sens. Pour Esther il passait par les autres, sa famille, ses amis et tous ceux qui l'ont aidée à supporter la souffrance.
Une formidable leçon de vie.
Ma chronique se concentre sur les faits, je m'en rends compte. Très certainement pour garder mes émotions à distance. Les fans de « Nos étoiles contraintes » ont probablement adoré cet ouvrage qui leur donne à connaitre un peu plus intimement Esther/Hazel. J'ai eu beaucoup de mal à le lire jusqu'au bout malgré l'humour qui le traverse d'un bout à l'autre et la force de l'héroïne. A la fois parce que je me sentais un peu voyeuse et parce que je me refusais à m'identifier à ses parents. Comment ont-ils pu supporter un tel chagrin ? J'admire leur courage et leur volonté de perpétuer sa mémoire à travers l'association TSWGO qui aident financièrement les familles dont un enfant est atteint du cancer. D'ailleurs, un euro est reversé à cette association à chaque achat.
Ce récit est classé par Nathan en jeunesse. Il n'est cependant pas donné à tous de le lire. A chacun de savoir s'il est fait pour lui ou non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nightsreadings
  02 août 2017
Je me souviens encore de mon coup de coeur (et de mes larmes) à la lecture de Nos Etoiles Contraires. Hazel était devenue réelle sous l'écriture de John GREEN et je me souviendrais toujours de la mélancolie qui m'avait envahie face à l'injustice de la vie qui avait fauché une personne aussi merveilleuse. Je ne savais pas que je n'étais pas au bout de mes peines à la lecture de ce journal de bord car nous quittons la fiction pour rencontrer celle qui a inspiré Hazel.
Plus un documentaire qu'un roman, ce livre en couleur compile les écrits d'Esther mais aussi ceux de ses proches sur la maladie qui touche l'adolescente. Au travers des photos et des textes, nous entrons dans l'intimité d'une famille brisée mais où une jeune-fille se bat héroïquement contre la mort.
J'avoue que je suis divisée quant à ce type de publications. D'un côté je suis contre : je trouve que jouer sur le pathos du public c'est pas hyper respectueux pour celle qui a souffert. Ni se faire de l'argent sur une mort. Ou encore dévoiler toute son intimité. Bref, je trouve cela bien trop appel commercial (et typiquement américain, je l'avoue). Mais d'un autre côté, c'est vrai que c'est un bel hommage que l'on peut rendre à une personne et une façon qu'il ne disparaisse pas. En lisant le journal d'Esther, il faut avoir les tripes (et son moral) bien accrochés parce qu'elle parle sans tabous de sa maladie et de ses angoisses. Honnêtement, je ne le recommande pas aux plus jeunes, il a de quoi choquer. Vous êtes tristes, vous avez envie de pleurer et la lecture est plus éprouvante que dépaysante. La lettre de la fin est bouleversante, par exemple. Tout comme les témoignages des proches qui sont souvent en plus mauvais état que ne l'est Esther. Alors oui, ce livre est sujet à controverses et à larmes. Et même s'il n'est clairement pas à lire un dimanche de pluie, il demeure renversant de sincérité. Et ça c'est beau.
EXTRAIT : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2017/08/cette-etoile-ne-seteindra-pas-la-vie-et.html
Lien : http://lecturesdunenuit.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   17 septembre 2017
J'ai un peu l'impression de me moquer du monde, vous savez, parce que dans mes vidéos, ou quand John Green et tous ces gens super parlent de moi, ils disent des trucs incroyables alors que moi j'ai l'impression de me moquer de vous, parce que je ne suis pas tout le temps géniale, je ne suis pas tout le temps incroyable, je ne suis pas tout le temps forte, je ne suis pas tout le temps courageuse, et ça, vous méritez de le savoir, non ? Je ne suis pas toujours parfaite. Je m'énerve, je deviens... Je fais des trucs idiots. J'angoisse. Je pleure. Je déteste mon cancer. Je juge les autres. Je crie sur mes parents. Je... parfois, je préférerais ne pas avoir vécu tout ça, et puis je me rends compte que ça a fait de moi celle que je suis, et du coup, je me dis "Argh, c'est trop compliquée." Mais quand même, parfois, je préférerais que ce cancer ne me soit pas tombé dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
NathalCNathalC   14 septembre 2017
Quel intérêt de s'ouvrir à nos amis s'ils refusent de voir nos vulnérabilités ? Il faut au contraire les aimer dans leur ensemble, sous leur meilleur jour comme sous le pire, et pas seulement pour leurs qualités. Leur montrer qu'on les accepte quoi qu'il arrive, qu'ils n'ont pas à se sentir mal à l'aise en notre présence, même si ce n'est pas évident. (Arka Pain)
Commenter  J’apprécie          250
NathalCNathalC   15 septembre 2017
Nous nous faisions confiance et nous nous acceptions plus les uns les autres que nous nous acceptions nous-mêmes - et à force d'accepter les défauts des autres, nous avons fini par nous réconcilier avec les nôtres. (Teryn Gray)
Commenter  J’apprécie          241
AnalireAnalire   30 juin 2017
Malgré tous les problèmes qui accablent notre planète, nous ne sommes pas là pour la sauver. Nous sommes là pour l'aimer. Et si cet amour pour se propager comme celui d'Esther, si nous pouvons trouver des moyens créatifs d'exprimer notre amour et notre gratitude à ceux qui comptent pour nous comme à ceux que nous ne connaissons pas, la condition humaine s'en trouvera grandie et le souhait d'Esther se verra exaucé au centuple : elle aura été vraiment utile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nightsreadingsnightsreadings   02 août 2017
« Si vous aussi vous ressentez des choses, je vous encourage vraiment à les noter, à en parler dans un journal ou sur un blog ou dans une vidéo ou sur un post-it, exprimez vos ressentis, ça aide à savoir où on en est, et même si vous n'arrivez pas à tout définir, parce qu'il en ressent, des trucs, notre fichu cerveau ! »
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Esther Earl (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..